L'antimatiere : quelques repères

Les objets courants, coutumes et les manières de vivre.

L'antimatiere : quelques repères

Messagede Khrys le Mar 23 Déc 2008 17:59

Bon, je me suis amusé a calculer (approximation à la sixième décimale) l'énergie produite par la désintégration d'un proton et d'un anti-proton.

Voici les données pour ceux qui veulent affiner mon calcul ;)

1eV = 1.60217646e-19 Joule
1 proton = 1.672623e-27 kg
1g de proton = 6.143929e23 protons

dans une désintégration p et p* dégagent E=0.23e-9 Joule

ce qui fait une énergie dégagée de 1.413104e14 joule pour 1g

soit 4.477855 MW pendant un an !

en approximant on peut dire qu'un gramme d'anti-proton peut fournir une puissance d'un mégawatt pendant 4 ans (avec un rendement de l'ordre de 90%).
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: L'antimatiere : quelques repères

Messagede Khrys le Mar 23 Déc 2008 18:18

euh... après quelques recherches, si ce fameux gramme d'antimatière se retrouve dans la nature d'un seul coup, et bien vous aurez l'équivalent de la bombe d'Hiroshima :o
Oui, oups, une dizaine de kilotonnes de TNT :shock:
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: L'antimatiere : quelques repères

Messagede Sémi Déhèmette le Mar 23 Déc 2008 18:54

Oui, mais sous forme dégradée (entropie, quand tu nous tiens !!!)

Comment transformes-tu tes protons en électrons pour ma jolie petite voiture électrique ?
Sémi Déhèmette
 

Re: L'antimatiere : quelques repères

Messagede Khrys le Mar 23 Déc 2008 21:10

il n'y a pas de conversion proton-> électrons. Mais le rayonnement émis par la désintégration de l'antiproton et du proton, peut spontanément se transformer en matière (couple électron-positron), et on peut imaginer que ce couple peut être capté d'une façon ou d'une autre, mais cette dernière technologie n'existera pas avant quelques dizaines de siècles vu d'aujourd'hui :roll:

Pour ceux qui veulent savoir comment créer de l'antimatière de nos jours; allez sur le site du CERN. C'est généralement en anglais, bon courage pour ceux qui n'ont pas l'option science :roll:
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: L'antimatiere : quelques repères

Messagede Gurvan le Sam 6 Mar 2010 11:02

semirande chalmak a écrit:[Belle citation]
Epstar Jdryk'll a écrit:[ leurs atomes dont sont faits les étoiles dispersés, pour renaître un jour ou lors d'un nouveau cycle.
Sauf qu'en l'occurence, au vu des énergies mises en jeu et de de la nature du "comburant" (de l'anti fer) ils vont plutôt contribuer à remplir les batteries du Méphisto.

Mais philosophiquement, le Prêtre a raison.


«Dans quelques décennies, nous ne serons plus, mais nos atomes existeront toujours, poursuivant ailleurs l’élaboration du monde.» (Hubert Reeves, Patience dans l’azur)

L'anti-hydrogène ou l'anti-hélium ne seraient-il pas plus "faciles" à fabriquer que l'anti-fer ?

Mais les noyaux et le nuage électronique seraient aussi moins complexes donc moins intéressants en terme de rendement énergétique ? Plus il y a de particules qui s'annihilent, plus il y a de pétawatts à la sortie...

NB : Réflexions d'un béotien qui n'a plus fait de Sciences Physiques depuis la Terminale
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: L'antimatiere : quelques repères

Messagede Khrys le Sam 6 Mar 2010 15:35

hydrogene: proton + electron ; il n'y pas plus simple dans la nature, et c'est l'élément le plus léger de l'Univers
fer : numero atomique 26; 26 protons, autant d'électron, et 30 neutrons, ce qui fait que la densité de matière est plus grande.

Concretement, ce sont les noyaux de fer qui sont le plus stable nucléairement parlant : voir fiche

Mais pourquoi fabriquer de l'anti-fer?
C'est plus complexe à fabriquer (enchainement de capture neutronique et de désintégration anti-matière), et plus difficile à contenir car un gaz ionisé est très simple à confiner dans une bouteille magnétique.

Maintenant, la science du futur trouvera peut être un moyen de transformer directement la matière en antimatière... et trouvera un intéret au Fer ?? Mais en l'état actuel des choses, ce serait du gachi. :?:
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: L'antimatiere : quelques repères

Messagede Khrys le Dim 7 Mar 2010 22:49

fait nouveau dans la physique; les hypernoyaux d'antimatière : voir article

Donc actuellement, le plus lourd noyau d'antimatière est de l'Hélium 3.

un peu plus d'explication sur l'antimatière
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37


Retourner vers Vie quotidienne dans l'Empire


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité