Une embauche bien peu orthodoxe

Direction les Agrippines

Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Sémirande le Sam 19 Mai 2012 08:20

Eron Azad a écrit:
Sémirande a écrit:"Et quel boulot ?"

"​Je me suis récemment mis à mon compte. Comme je suis pas trop mauvais pilote, des amis m'ont dit que dans les bars du coin je pourrai trouver des missions bien rémunérées . À condition de pas avoir peur de prendre quelques risques."
[Poliment]
"Et il y a beaucoup de travail pour les pilotes de bulles, ici ?" demanda Sémirande, incapable d'imaginer que l'on pusse chercher un emploi de pilote TL dans un tel endroit.
Sémirande
 

Re: Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Eron Azad le Sam 19 Mai 2012 20:42

"Je ne cherche pas à piloter des bulles, sinon je ne serais pas venu dans ce coin de la galaxie, non je propose mes services en tant que pilote TL. J’ai passé quelques temps dans les douanes et je pense que le savoir que j’ai acquis à cette occasion pourrait être utile pour certaines entreprises privées."
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Re: Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Sémirande le Sam 19 Mai 2012 20:56

[ :o ]
[Sérieuse d'un coup]
[Conversation de Plot Vertébral à Plot Vertébral]
"Pilote TL ? Tu es Navigateur Cyborg ? Qu'as-tu piloté ? Combien de temps ? Où es-tu allé ? Tu as tes références ?
Ah oui, je me présente. Lieutenant Chalmak, commandant le Classe I d'exploration "Lilith"."

Un hologramme du vaisseau apparut fugacement au-dessus de la table. Et d'un regard à la fois doux, perdu et un poil inquisiteur, elle fit comprendre à son interlocuteur qu'il était inutile de lui demander pourquoi un simple lieutenant commandait un truc pareil.
Sémirande
 

Re: Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Eron Azad le Sam 19 Mai 2012 23:28

Eh bien comme je le disais précédemment, si on excepte les temps de service obligatoire sur les stations de la guilde, j'ai travaillé pour les douanes sur différents navires. Le Galattin, un classe II en temps que 3ème pilote qui patrouillait du côté de prima, puis sur un tabron, le Durable et enfin le Vigilant un classe I basé sur Anatolia. Vous pouvez vérifier les enregistrements au bureau de la guilde, vous verrez que tout est en ordre."
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Re: Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Sémirande le Dim 20 Mai 2012 14:25

[Pas dupe]
"Je verrai cela." Sémirande regarda le type avec attention.
Ce qu'elle en pensa ? Hum :-(
Mais, bon, ce qui comptait était la qualité de l'esprit que protégeait cette enveloppe charnelle discutable, et la façon dont cet esprit avait été puis s'était ensuite éduqué, non ?
Elle se décida rapidement.
[PV à PV]
"Bon, rends-toi tout de suite à ce silo et attends-moi. Je ne serai pas longue."
"Au revoir Petit Frère." dit Sémirande à voix haute, en se levant. Mais elle ne sortit pas. Elle se dirigea vers Miss Camionneuse pour lui dire deux-trois mots gentils, afin de protéger la retraite de l'éventuel embauché. Elle l'occupa cinq bonnes minutes, durant lesquelles elle contacta les mécaniciens - toujours par PV, leur demandant de s'occuper de certaines formalités et de mener un certain monsieur Azad à la passerelle ; et ce en faisant bien attention qu'il ne se "perde" pas dans les coursives.
Puis elle prit congé de la diablesse, lui donnant un rencard pour le lendemain ; si toutefois son métier (dont elle ne précisa pas la nature) lui en laissait le loisir. Bein oui : on ne fait pas ce que l'on veut dans la vie.
Son Cyrano l'attendait dehors. Elle se laissa littéralement tomber sur les poufs rétro et se dit qu'elle n'avait pas le choix. D'une commande mentale, elle libéra une unité d'antifatigue et ferma les yeux. Une des caractéristiques des cyborgs (bénédiction pour les uns, malédiction pour d'autres - en fait surement un peu des deux) était cette possibilité de savoir TOUT ce qui se passait en eux, et pas seulement dans leurs parties mécaniques. Bien que cyborg intégral, Sémi "sentit" la substance utile et dangereuse se répandre. L'apathie se résorba, les idées s'éclaircirent, la bonne femme redémarra, en pleine forme, et très consciente que cela n'aurait qu'un temps limité.
Elle fit un petit détour cependant, vers le vieux quartier d'Elseneur. Là, les immeubles ne dépassaient pas les cinq étages, et quelques échoppes et petits commerces soigneusement entretenus perduraient au fil des siècles. Demandant à son véhicule de l'attendre, elle entra dans un commerce d'alcools, de tabacs, de parfums et autres drogues destinées à rendre la vie plus agréable. Elle ressortit quelques minutes plus tard, tenant sous le bras quelques cartouches de trucs qui se fumaient, dont deux de petites contenant des cigarillos d'Akim ; et deux de ces fameuses Salinettes de deux ans d'age dans leur boîte en bois rouge à l'inimitable parfum. "Pas donné, ici !" se dit-elle.
Puis elle fila vers Lilith. Elle passa à sa cabine jeter ses achats sur sa couchette... euh, pardon : son lit ! Puis fila à la passerelle, où monsieur Skribllz briefait monsieur Eron Azad. Elle attendit quelques minutes en silence, puis dit au Panzanopède : "Merci monsieur : on va voir ce qu'il va faire des quelques connaissances que vous lui avez données, et comment il va reconstituer le reste.
Lancez les Varlets.
Monsieur Azad : je vous initie la séquence de décollage, et vous le laisse. Vous arrachez Lilith à cette planète, la passez en TL jusq'à TNL-715, la ramenez et la posez ici-même.
On discutera sérieusement après."
Sémirande
 

Re: Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Eron Azad le Lun 21 Mai 2012 13:40

Eron, toujours un peu surpris des circonstances de cette rencontre, retourna se changer et chercher ses affaires à sont tubhotel. Avant de prendre la route du silo.

Arrivé sur place, il put découvrir le Lilith amarré à son berceau antigrav. Extérieurement, l'appareil avait l'air récent. "Pas mal…"
Il fut accueilli par un panzanopède du nom de Skribllz qui lui fit faire une rapide tour du propriétaire. Pas de doute, les aménagements avaient été conçus avec soin. Restait à espérer que les systèmes de propulsions soient aussi soignés.

Son guide termina la visite par la passerelle, où il entreprit de lui présenter les commandes de vol, sous le regard attentif de madame Semirande. A sa demande il prit place dans le siège du pilote et se connecta à la machine. Après un rapide contrôle des systèmes, il sorti délicatement le Classe I de sa zone d'amarrage et se plaça sous les ordres du régulateur attendant, patiemment, l'autorisation de sortir du puit de l'astroport.

Celle–ci lui étant parvenue, il élança le Lilith sur une trajectoire qui le placerait directement en orbite basse, d'où il pourrait se translater en Triche-Lumière. Les moteurs Varlets entrèrent en action, créant le point de vérité à l'avant du navire, qui s'y jeta. Eron n'eu pas loisir d'explorer plus que ça les capacité du Lilith, le système TNL-715 n'étant qu'à 3 minutes TL de Macbett.

Arrivé sur place, Eron fit faire au Lilith un large virage autour de ces deux naines blanches pour pouvoir les admirer. Peu impressionnantes pour le moment, il se dit que d'ici quelques milliards d'années leur inexorable attirance l'une pour l'autre, les transformera en supernova visible à l'autre bout de la galaxie. Tout aussi vite qu'il était arrivé, il replongea dans le Triche-Lumière, émergeant à quelques centaines de milliers de kilomètres de Macbett.

Retrouvant la lande monotone, le Lilith vint reprendre place sur son promontoires qu'il avait quitté il y a moins d'une 1/2h.

Se tournant vers Semirande : "Qu'en pensez vous?"
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Re: Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Sémirande le Lun 21 Mai 2012 14:56

[Minute papillon]
Sémirande avait vu les effets de monsieur Azad sur la liste des matériels embarqués récemment, et en avait conçu un peu d'irritation : "Il se croit déjà embauché ou quoi celui-là ?". Mais elle ne dit rien.
.../...
A l'issue du vol d'essai...
// (qui dura un peu plus que que trois minutes aller mais c'est pas grave :-) )
...elle emmena le jeune homme dans son - beau - bureau. Elle alluma une cigarette mais ne lui en offrit pas (çà, c'était pour les bagages embarqués trop vite) et dit tout de go :
"J'ai plusieurs questions en fait
  • Es-tu Navyborg ? Je pense que oui mais je veux en avoir confirmation.
  • Es-tu disponible pour une longue période et disposé à faire de longs voyages hors zones balisée voire explorées ?
  • As-tu un casier judiciaire ? Moi, je m'en fiche si tu as payé ta dette à la société offensée, mais on a ici des gens qui pourraient penser autrement.
  • D'où vient ton teint cadavérique et pourrais-tu me donner l'adresse de ton coiffeur ?
"
Elle avait dit ces derniers mots avec une ironie froide, sans un soupçon de sourire.
Sémirande
 

Re: Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Eron Azad le Lun 21 Mai 2012 17:28

"Eh bien au moins ça a le mérite d'être direct" se dit-il en son fort intérieur, "On ne doit pas se marrer souvent sous son commandement. Il faudra que je me renseigne sur ce qu'il est advenu du précédent pilote."

"Oui je suis bien Pilote Navyborg, j'ai le grade d'Enseigne, mais je vous le redis, vous pouvez vérifier toutes mes références auprès de la guilde. Je n'ai pas non plus de casier, du moins je ne pense pas avoir jamais enfreint une loi des différents mondes que j'ai visité.
Je ne suis pas opposé à des missions de longue durée tout dépend des conditions. Quand au quatrième point, gardons un peu de mystère entre nous…"


//Mes excuses, je me suis trompé d'unité de temps à la lecture de l'encyclopédie, j'ai placé TNL-715 à une trentaine d'année lumière, cela ferai une bien longue absence pour un vol d'essai replaçons la à 8 AL.
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Re: Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Sémirande le Lun 21 Mai 2012 23:08

[Sourire]
"Contacter la guilde, c'est déjà fait. Tu n'es ni un génie ni un cancre à ce qu'ils disent."
Petit silence
"et je me méfie de ce qu'ils disent. Quand tu regarderas mon dossier, tu n'y verras que du très ordinaire."
Sémirande s'abstint de lui suggérer de fouiller les archives des médias. Parce que là... :rofl:

"1500 crédits du mois pour commencer, nourri, logé, blanchi. Période d'essai de un mois. Après, on rediscutera du salaire. Autrement..... Discrétion absolue. Pas la moindre allusion sur notre provenance ou notre destination autre que ce qui est déposé sur les plans de vol publics. Correction irréprochable envers les passagers et... bonne présentation. En d'autre termes, change rapidement de marque de savon.
On part pour ε Agrippine dès que les nouveaux passagers sont là. Pas d'escale, vol rapide et très discret. Il faut savoir également que ce sera aussi un vol d'essai. On a pas encore toutes nos certifs mais on peut déjà se servir de cette merveille sans limitation.
Va voir le le commissaire, monsieur Cuperno, et si tu ne le trouves pas cherche un type nommé Khrys Edelman. Un pingouin en costar blanc à paillettes, tu ne peux pas le louper. Tiens, tes codes.
Entre Navyborgs, on se tutoie. Bienvenue parmi nous Eron."

Sémirande raccompagna le nouveau à la porte, informa les systèmes que leur équipage comptait un nouveau membre et...
  • douche à particule
  • nuisette à faire tomber les Lupus à la renverse
  • dodo
  • ZzzzzZzzz ZzzzzZzzzzzz
A plus
Sémirande
 

Re: Une embauche bien peu orthodoxe

Messagede Eron Azad le Mar 22 Mai 2012 14:53

Tu dois te tromper commandante, le salaire d'un pilote de mon niveau c'est au minimum 1500 crédits-jour
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Suivante

Retourner vers Le Front Pionnier


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron