Un pilote dans les limbes

Direction les Agrippines

Un pilote dans les limbes

Messagede Djal Gorda le Ven 18 Mai 2012 22:54

Nous venons de .

Au pied du Lilith, Djal salua l’homme qui lui tendit une main longue et fine. Il était extraordinairement maigre, très grand et albinos… Il était vêtu d’un manteau blanc brodé d’élégants lacis d’or sur la poitrine, signe de son appartenance à la caste des médecins.

« Bonjour… Je suis le professeur Aaralon Yos Sengu, omniclinicien de rang 3. Vous êtes un parent du patient ? »
Le regard rubis de l’albinos plongea dans celui de Djal… et le rendit quelque peu mal à l’aise…

« Enchanté… heu ! Non, non ! Mr Manchu Le Fu est notre second pilote… Il est naviborg sur le Lilith… »

Pendant ce temps, le sarcophage cryogénique avait était prise en charge par l’équipe du professeur Aaralon et fut embarqué silencieusement et prestement dans l’ambulance antigrav.

Djal embarqua à sa suite. Le véhicule s’élança tout giro allumés et sirènes hurlantes… A plusieurs reprise Djal fut sollicité par une jeune doctoresse aux yeux azur :

• Manchu s’alimentait-il bien ?
• Quel avait été son dernier repas ?
• Dormait-il régulièrement ? De quel monde était-il originaire ?
• Quelles avaient été les planètes que le naute avait visitées ces 6 derniers mois ?
• Avait-il modifié ses prothèses récemment ?
• Etc.

Par ailleurs, les caractéristiques techniques de ses prothèses neurales, et ses extensions, furent téléchargées, vérifiées et checkées par un jeune interne.

Arrivé à la clinique la jeune doctoresse fit comprendre gentiment à Djal qu’il devait, pour l’heure, patienter dans la zone visiteurs…

"Je vous tiendrais personnellement au courant... Mr Gorda..." Elle s'éclipsa avec un sourire rassurant et les joues rosissantes...

Djal put suivre quelques minutes encore son coéquipier des yeux car Manchu était emmené sans hâte vers les services de soins… Il put également apprécier les courbes sublimes de la doctoresse sous sa blouse blanche... Mais une cuve hermétique où flottait un Moof luminescent, atteint de clignotements hiératiques, passa devant son champ de vision… Manchu avait disparu derrière une porte holochamps stérile…

Avec résignation, Djal se dirigea vers le hall central de l’hôpital, une salle immense. Derrière des comptoirs, des employées très jolies semblaient fournir des renseignements à des clients, debout aux guichets. Ceux-ci, pour la plupart, remplissaient des formulaires…

On le bouscula ! Ou était-ce lui ?… Toujours est-il que Djal rendit machinalement un salut confus à un co-guildien de haute taille qui, d’un pas pressé, venait de le dépasser sans se retourner. Qui était-il ?

Djal médita sur la solidarité qui unissait les hommes des étoiles… Un autre inconnu, en spatiandre NT4, large d’épaule mais pas plus haut qu’un nain, le croisa… Djal l’esquiva de justesse et crut deviner, sous le casque, un visage de batracien, dans des volutes de gaz verdâtre…

Djal aperçu de nombreux médecins… Ils portaient tous des manteaux blancs, avec un insigne d’or brodé d’entrelacs sur la poitrine. Ils marchaient collégialement, avec lenteur, comme pour conjurer l’agitation frénétique qui animait la foule…

Djal s’assit sur un banc, commandant un Metacoff aux épices qu’un logimec lui apporta prestement… Puis fouillant une de ses poches il déballa un SpaceGum qu’il mâcha avec zenitude…
Dernière édition par Djal Gorda le Sam 19 Mai 2012 11:46, édité 6 fois.
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Escale sur Macbett

Messagede Djal Gorda le Sam 19 Mai 2012 11:45

Faisant des bulles de SpaceGum colorées aux motifs psycho méditatifs, Djal regardait passer la foule cosmopolite dans le grand hall. oO(Comment s'appelait déjà la doctoresse ? Ah, oui... Dr. Ljubia DeTern... migronne avec ça...)

Un gamin vint s'asseoir sur son banc. Il était potelet et était vêtu d'une combinaison de vol... oO( hein !) Djal tourna machinalement la tête vers lui et put contempler son visage grassouillet, souriant et garnit de grosses dents carrées... oO(Ooops, c'est un Hobb de Sacquay...)

"Bonjour...", lui dit Djal en claquant une énorme bulle.
"Bonjour ? " Le Hobb demeura pensif... "Me souhaitez vous une bonne journée, monsieur ? Ou bien prétendez-vous simplement et sans conteste que ce jour est un bon jour ? ..."
Djal en resta sans voix... Puis répondit : "Ni, l'un, ni l'autre mon cher monsieur... c'est par simple courtoisie que je vous ai salué de la sorte..."
Djal plongea la main dans sa poche et en sortit un SpaceGum... "Vous mâchez ?"
Le Hobb accepta de bonne grâce, "Oui, volontiers... Je m'appel Bill de Ressac... et vous..."
Djal devisa donc avec Bill et en appris beaucoup sur l'art de faire des bulles de SpaceGum... Car les Hobb était des mâcheurs renommés...
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Un pilote dans les limbes

Messagede Gurv Hemmedeji le Sam 19 Mai 2012 14:31

Les Hobbs de Sacquay étaient non seulement des mâcheurs renommés, mais avaient également la réputation d'être dotés d'un impressionnant gosier en pente. Djal put le constater lorsqu'ayant craché son SpaceGum usagé dans un container de recyclage, Bill de Ressac se rendit à l'autocook le plus proche et commanda une pinte d'ale malachite. Tenant le boc d'un litre de bière à deux mains, il revint s'asseoir auprès de Monsieur Gorda pour continuer leur conversation tout en la ponctuant de sonores aspirations du liquide ambré et mousseux.

Cela faisait une heure que Manchu avait été admis dans le service de soins intensifs, c'est à dire une durée exagérément longue pour un hôpital classé NT6+, lorsque le Médik Ljubia DeTern refit son apparition dans le hall. Elle avait le visage soucieux qu'arboraient les médecins depuis la nuit des temps pour annoncer une mauvaise nouvelle aux proches d'un patient.

"Monsieur Gorda... Nous n'arrivons pas à diagnostiquer ce dont souffre Monsieur Le Fu. Nous l'avons sorti de la cryostase et avons constaté la reprise de l'activité cérébrale anormale. Un scan profond par imagerie à résonance et une inspection PSI nous ont permis d'isoler un problème au niveau de son implant temporal. Nous avons donc interrompu les connexions biocyb et celà a amélioré la situation. Seulement, sans cet implant, les capacités cognitives de Monsieur Le Fu sont très fortement diminuées, et il nous est impossible d'accéder aux bandes mémorielles de sa douille temporale. Elles sont cryptées et totalement indéchiffrables. Nous allons devoir le transporter vers l'hôpital Alliance d'Amarzèle-Ville, sur Viala. Leur service de cyburgie est le plus avancé du secteur."
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Un pilote dans les limbes

Messagede Djal Gorda le Sam 19 Mai 2012 23:06

Djal appréciait la compagnie de Bill…

Il but une pinte de mousse avec le Hobb… Ce dernier lui relata gaillardement, et par le menu, son étrange mésaventure… Etait-ce la vérité ou une géniale affabulation ? Toujours est-il que Bill avait un don hors du commun pour raconter les histoires… Il était question d’une sombre histoire d’artefact extraterrestre… Un anneau de « translation dimensionnel » fabriqué dans un métal a résonance génétique… Un truc de dingue… Après moult rebondissements, Bill avait fini par détruire la chose en l’expédiant dans le cœur d’une super nova… Le pauvre Bill avait alors cramé toutes ses liaisons neuro-optiques… Il s’en était sorti par miracle, aidé par son meilleur ami Sami Garden… De retour, on lui avait greffé une paire de prothèse visuel-display Atarax B26 d’occasion… Il était ici pour sa dernière visite de contrôle…

Djal n’eut pas le temps de lui narrer les déboires de Manchu, le second pilote du Lilith, car la séduisante docteur Ljubia réapparue, l’air grave…

Bill s’écarta pour ne pas les déranger… Il alla se resservir une pinte de ale malachite…

Djal écouta la doctoresse et opina de la tête...
« Je comprends, oui… merci Docteur… » Djal se frotta le menton.

« Melle DeTern ? Je sais que ma démarche va vous paraître peu banale mais j’aimerais vous aider… Et aider mon camarade… Je suis Infonaute de 3ième grade, spécialiste en codage et décryptage… J’ai des connaissances certes limitées en médecine et en cybernétique… Je suis pourvu d’une Prothèse Medik et je dispose d’un équipement à la pointe dans le domaine de l’interfaçage neurale… »

Sixuit, qui flottait à quelques centimètres de l’épaule droite de Djal, tintinnabula pour extérioriser sa présence…
« bidip dip bidip tu lulu tulu bip ! »

Djal avait les yeux brillant quand il les plongea dans le regard de Ljubia…
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Un pilote dans les limbes

Messagede Gurv Hemmedeji le Dim 20 Mai 2012 10:36

Le Médik DeTern haussa les sourcils avec surprise, puis esquissa un sourire :

"Votre proposition est en effet inhabituelle, bien que généreuse. Je ne sais si..."

Elle se perdit un court instant dans ses réflexions, puis déclara d'un ton résolu :

"Oh, et puis zut. Pourquoi pas, après tout ? Suivez-moi."

Elle le guida dans le service des soins intensifs jusqu'à la salle où Monsieur Le Fu reposait, allongé entre les plaques de répulsion d'une couche antigrav médicalisée. L'appareillage de monitoring placé à la tête du lit affichait les signes vitaux de Manchu. Djal jeta un bref coup d'oeil sur les relevés holographiques. Au cours des six derniers mois, il avait suivi un cycle d'enseignement spécialisé qui lui avait permis de parfaire les notions de médecine acquises pendant sa formation à la Loge. Les données TriD qu'il parcourait n'étaient plus aussi absconses que par le passé et il constata que le navyborg allait relativement bien. Seulement, d'après les explications de Ljubia DeTern, la déconnexion de sa douille temporale handicapait gravement ses capacités intellectuelles et cognitives, et à ce stade, il était impossible d'en récupérer les données pour les recharger dans un nouvel implant.

"Par ici."

L'accorte médik entraîna Monsieur Gorda dans un box vitré attenant, empli de consoles et de panneaux holovids. Elle lui désigna un pupitre devant lequel il s'installa. Ses doigts pianotèrent sur un clavier virtuel.

"Voilà le contenu des bandes mémorielles de son implant..."

Le panneau TriD qui faisait face à Djal s'encombra aussitôt de colonnes de symboles cryptiques qui défilaient de manière apparemment aléatoire.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Un pilote dans les limbes

Messagede Djal Gorda le Dim 20 Mai 2012 22:31

« Dans une tête d'épingle, il y a un milliard de connexions neuronales »
Introduction à la Neurocybernétique. Cycle des apprentissages premiers - Cercle de l’Olive


Djal avait pris congé de Bill Ressac. Ce dernier lui avait souhaité bonne chance.

Il avait suivi Ljubia jusqu’au laboratoire de cyberurgie… Les équipements de l’hôpital étaient de tout premier ordre… Sixuit se connecta et estima les temps de réponse entre ses interfaces et celles de l’infonaute trop lente… Il en ajusta la cadence…

« Plugin Opérationnel – paré pour immersion – synchro dans 20 micro-cycles»
Djal se projeta dans le SimEspace.

… Un corpuscule d’énergie se matérialisa sur une des voies digitales de la douille neurale de Manchu…

… Ce grain d’énergie s’orienta instantanément par guidage tantôt attractif, tantôt répulsif, vers le territoire cible des glycoprotéines du cylindre neuronal défectueux… Zx01 suivait la planimétrie complexe des cyber-dentrites (portes d’entrée neuro-logique) et arriva sans encombre face aux tubes d’axones chiffrés par les protocoles synaptiques (portes de sorties)… Ils étaient des milliards… Ils scintillaient aux rythmes syncopés des neuromédiateurs… oO(Quelle mélasse…)

« Sixuit, j’ai besoin d’une protéine porteuse… Connectes toi au Pharmaco-lab… »

La protéine fut synthétisée aussitôt… Elle se matérialisa dans le SimEspace sous la forme d’un tube à percuteur remplit d’un liquide luminescent rouge…

Zx01 modifia sa forme… Le corpuscule de lumière se transforma et se saisit du cylindre… Il le raccorda à la membrane du tube d’axone V45-7845/215 –R et il pressa la détente du percuteur… La protéine s’intégra génétiquement au réseau de transmission codé… Lentement un réseau s’illumina de rouge…

Djal était satisfait… Il avait dégagé une matrice neurocyb valable… Seuls les neurones capables d’être stimulé par la protéine, et nécessaire à son passage synaptique, étaient marqués de rouges.

Autrement dit, il avait identifié des passages directement connectés à la matrice de codage de la douille neurale de Manchu. Il nomma cette protéine « La passeuse ».

Le reste du boulot allait être un poil plus délicat… Zx01 devait maintenant plonger dans les méandres du code… et se battre.
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Un pilote dans les limbes

Messagede Gurv Hemmedeji le Lun 21 Mai 2012 16:29

Zx01, l'analogue de Djal dans le Simespace, heurta l'interface comme un plongeur sautant du haut d'une falaise vers la surface turbulente de l'océan de données. Cela provoqua un choc quasi électrique, l'interface s'illumina d'une lueur écarlate, et Zx01 se retrouva à l'intérieur.

Le vide. Le noir, l'obscurité profonde et dévorante. Le froid. Le manque d'air. Jamais Djal n'avait encore ressenti le phénomène de transition en mode kernel aussi violemment. Sa première tentation fut de se déconnecter.

oO( Tu crois vraiment que le chauffage vient d'être coupé ? Et quel air crois-tu être en train de respirer ? )

Souvenir de son initiation au craquage en Simespace. Cpc64, l'analogue de son professeur virtuel qu'il ne connaissait que sous son pseudo d'Oniros, flottant dans le vide à côté de lui, l'avait regardé avec une ironie amusée, avant d'exécuter une vrille sur lui-même en lui faisant signe de le suivre.

Il se reprit et lança Zx01 plus profondément dans l'infocosme de l'implant mémoriel de son ami Manchu. Une lueur blafarde apparut à l'horizon digital, et soudain les colonnes de signes ésotériques qu'il avait vu un instant plus tôt sur le moniteur holovid explosèrent dans sa vision virtuelle, se ruant à sa rencontre comme des bancs de poissons vif-argent et l'évitant au dernier moment.

Zx01 accéléra, se lança à leur poursuite. Il lança son filet, un ensemble de requêtes à jointures multiples, qui se déploya dans une nuée de paillettes irisées. Une fois, deux fois, trois fois. Les flux de données apparemment pris de folie esquivaient chaque attaque avec une facilité déconcertante.

Il poussa l'accélération matérielle au maximum, se propulsa vers le fond, louvoyant entre les rubans de défense qui se tordaient mollement, fonçant droit sur l'un des canaux d'entrée-sortie où se croisaient les connexions entrantes et sortantes des flux digitaux qu'il essayait vainement de capturer. Il harponna un énorme ver de communication qui se trainait vers la porte logique qu'il essayait d'atteindre, se hissa à sa hauteur.

Le ver commença à tourner sur lui-même à l'approche du tunnel crypté, d'abord lentement, puis de plus en plus vite. Les crochets digitaux du harpon numérique de Zx01 lâchèrent prise, et la force centrifuge envoya valdinguer l'analogue de Djal au milieu d'une portion de code où les datagrammes ne bougeaient plus que faiblement, semblant flotter au hasard, comme à l'agonie.

Il regarda le code défiler dans sa vision virtuelle, repéra les schémas de données et les asimotifs aberrants. Et soudain, il se rappela. Il avait déjà vu ce type de cryptage. C'était un peu plus de six mois auparavant, à bord d'un vieux Transistel maintenant disparu, non loin d'un trou noir portant le nom d'une divinité malfaisante de l'antiquité pré-impériale.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Un pilote dans les limbes

Messagede Sémirande le Lun 21 Mai 2012 20:11

Sémirande
 

Re: Un pilote dans les limbes

Messagede Djal Gorda le Mar 22 Mai 2012 01:53

Avec effroi Djal se souvint du Ver qu’il avait affronté à la bataille de la citée Blanche…
Un Ver sombre et cuirassé, au feu magmatique bouillonnant dans son ventre.
Le Dragon Virus savait réécrire son programme à la volé, copiant les codes de sécurité de la citée pour en prendre le contrôle…

Par chance le Ver qui hantait la douille neurale de Manchu était un simple Echo... Il ne bénéficiait d’aucune mise à jour… Mais restait dangereux… oO(Va y avoir du sport...)

« Sixuit ! Mise en place de l’armure à fréquence rotative de l’Amiral Ilisja… Téléchargement des mises à jours… »

D'un bond, Zx01 s’extirpa de la vase numérique dans laquelle il pataugeait… Une armure étincelante se cristallisa autour de lui… Zx01 se lança à l’assaut… Djal avait une revanche à prendre, il avait de l’expérience aussi et une petite idée…

Zx01 activa sa console nomade de programmation… Elle illumina son avant bras gauche… En quelques volés de touches, il programma un algorithme de brouillage visuel qu’il coupla à l’armure Ilisja… oO(Goûtes moi ça !)

Une nuée de pixels l’enveloppa… Des copies de lui-même s’agglutinèrent pour former un nuage dense de duplicata… La superposition des calques avait un effet hypnotique… Leur densité, leur opacité et leur mode de fusion variaient anarchiquement… Zx01 appliqua aléatoirement des filtres et des flous gaussiens... oO(Si avec ça t’as pas la berlue mon coco…)

Zx01 se rua au travers du fog numérique à fréquence rotative… Une lame scintillante au poing… Il frappa le Ver de toute ses forces cherchant à atteindre son " coeur " source…
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Un pilote dans les limbes

Messagede Gurv Hemmedeji le Mar 22 Mai 2012 09:17

Le coup de taille porté par Zx01 rebondit sur le flanc écailleux du Ver. L'analogue de Djal dut faire un violent effort de volonté pour ne pas lâcher son espadon numérique. Il concentra son énergie et sa force, fit faire un moulinet à sa lame et porta une nouvelle attaque de taille, aussi inefficace que la première.

Il recula d'un pas, se mit en garde, observant les défenses de son ennemi. Là... Un défaut dans la cuirasse, qui laissait entrevoir le derme de fonctions adaptatives sous-jacent. Il remorpha sa lourde épée bâtarde en rapière, se fendit en avant et attaqua d'estoc. La fine lame s'enfonça profondément dans le flanc du ver, presque jusqu'à la garde. Aussitôt, ce qui aurait été son bras se mit à vibrer de manière désagréable. Il tira sa rapière de la plaie béante... ou plutôt ce qui en restait. La lame avait été rongée sur toute sa longueur, et continuait à se dissoudre en un brouillard de pixels rougeoyants.

Zx01 lâcha son arme avant que le lèpre digitale ne s'attaque à sa pseudo-main. Sa lame terne termina de s'effacer avant même d'avoir touché la fange de code mort dans laquelle ses pieds commençaient à s'enfoncer.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Suivante

Retourner vers Le Front Pionnier


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron