Soufflon et valeurs Navyborg

Direction les Agrippines

Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Sémirande le Sam 26 Mai 2012 23:32

Nous venons de .

[Froide]
"Cuperno ? Dans mon bureau tout de suite." Puis "Honorable monsieur Kiikti ? Pouvenez vous venir me voir maintenant s'il vous plait. C'est assez urgent."
Sémirande
 

Re: Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Virik Kiikti le Dim 27 Mai 2012 00:11

Virik reçut l'appel alors qu'il était encore sur son Hélimob avec Djal ... 7 minutes de trajet par le plan de vol actuel qui respectait les limitations de vitesse et empruntait les couloirs de vol réglementés. 2 minutes autrement.

Il répondit en audio : Message reçu. Précisez la nature de l'urgence et si il s'agit d'un problème de sécurité s'il vous plait. Je suis en route vers le le Lilith avec monsieur Djal, présence dans votre bureau sauf urgence vitale dans 8 minutes. il leva la main en direction de la commande faisant passer son appareil en mode 'police' et suspendit son geste en attendant la réponse.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Sémirande le Dim 27 Mai 2012 00:51

[Sèche]
"Honorable monsieur Kiikti, s'il s'était agi d'une urgence vitale, j'eus utilisé les procédures ad hoc. Merci de venir rapidement, c'est tout."
Manifestement, il ne savait pas non plus discerner ce genre de choses ; et ne connaissait pas les procédures Navyborgs. Il allait falloir le former :^) . Encore du boulot. ;(
Sémi, qui d'habitude se déplaçait toujours pour ce genre de petit plaisir, fit venir le café à elle.
Sémirande
 

Re: Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Virik Kiikti le Dim 27 Mai 2012 08:21

La voix de l'hatani était dépourvu de la moindre émotion. Je serai dans votre bureau dans sept minutes trente secondes. Terminé. Il coupa et continua sa conversation avec Djal. Il avait quelques minutes devant lui.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Cuperno le Dim 27 Mai 2012 23:52

Après que Virik l'ait déposé au Lilith, Cuperno entreprit de préparer l'arrivée des premiers clients.

Il envoya d'abord une copie du manifeste de cargaison et la liste des passagers à Khrys, Sémirande et Virik qui le lui avait demandé.
Il s'assura ensuite que toutes les dispositions étaient prises pour recevoir le matériel. Avec le client, c'était la raison même de ce voyage, le moindre accroc était interdit sous peine de rendre le trajet inutile et de gravement compromettre les débuts commerciaux du Lilith.
Enfin, il prépara les cabines des passagers, disposant des corbeilles ou se mélangeaient des fruits locaux et d'autres plus communs, mais plus largement appréciés par les voyageurs de l'espace. Il vérifia le bon fonctionnement de tous les équipements : synthétiseur d'ambiance, distributeurs de boissons et de médicaments TL, tous adaptés aux invités, douche à particules, mur TriD... Sur un vaisseau neuf comme le Lilith, l'inspection fut de pure routine, tout était en ordre.

Il alla donc voir Khrys, pour se mettre à son service si nécessaire. Il en profita pour lui faire un cours rapport informel sur sa visite à l'Ataraxie. Il pris soin d'expliquer comment on lui avait d'abord demandé de prendre en charge le convoyage du matériel jusqu'au Lilith et comment il avait finalement obtenu de passer ça sur le compte du client. Mais Khrys était occupé et ils remirent le debriefing à plus tard.

Finalement, il retourna à son poste, et entreprit de composer des menus originaux, adaptés aux invités et au voyage TL. Le but était de trouver quelques thèmes communs pour des diners animés. Leurs passagers n'oublieraient pas le Lilith, s'était son principal objectif.

C'est après avoir planché un long moment sur son programme qu'il reçu la convocation de la commandante.

"- A vos ordres commandante."

N'ayant aucune idée sur la raison de cet appel, il s'imagina quelques recommandations de dernière minute avant l'arrivée de leurs passagers.
Il lui fallut moins d'une minute pour être devant la porte du bureau de Sémirande, signalant sa présence en posant sa main sur le détecteur prévu à cet effet.
Avatar de l’utilisateur
Cuperno
 
Messages: 105
Inscription: Lun 15 Aoû 2011 23:45

Re: Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Sémirande le Lun 28 Mai 2012 10:40

[...]
Image

Sémirande n'utilisa pas les astuces psychologiques habituelles destinées à mettre mal à l'aise : attente inutile à la porte du bureau, longue période d'indifférence affectée, mise en infériorité par un artifice quelconque. C'étaient des méthodes de veules, de faibles, de petits chefs.
La porte s'escamota. Sémirande attendait, et manifestement un truc n'allait pas. En trois pas rapides, elle se colla à monsieur Cuperno, le dominant largement de sa haute taille(1), le regarda une loooongue seconde et lâcha "Tu es content de toi je suppose ?" Silence comme pour prendre une inspiration, inexistante bien sur. "Tu ne sais évidemment pas de quoi je parle ? Je vais te le dire. Je te confie pour tâche d'aller contacter un client dont tu sais qu'il est un peu particulier. Tu le fais, ô ça oui, mais en ajoutant un ou deux ingrédients de ton cru, à savoir :
  • te faire accompagner d'un honorable passager, dont ce n'est pas la fonction. Monsieur Kiikti t'a suivi bien sur, mais il a autre chose à faire. Et sache que les clients ont pris ses questions, issues d'une forme de déformation professionnelle n'en doutons pas, en se demandant si c'était du loukroum ou du coinçon. Si je t'ai confié à toi ce travail, ce n'est pas pour que tu te reposes sur quelqu'un d'autre.
  • Ensuite, mais qu'est-ce que c'est que ce Commissaire de bord qui ne prend pas de décision ? Tu es au boulot, Khrys Edelman n'est pas là : TU décides. Même remarque : tu n'as pas fait montre d'autonomie.
  • Et enfin... dis donc espèce de petit salaud : on doit te rappeller d'où tu viens ? Il y a six mois, tu crevais la dalle. Tu fuyais des gros cons de mafieux qui voulaient sans doute te féliciter de quelque chose, peut-être à juste titre d'ailleurs. Pour ce faire, au lieu de t'engager sur un Corsaire et de travailler, tu a rejoins ces parasites d'astro-stoppeurs (ah ceux-là !)(2). Tu décolle en catastrophe et attends que l'on vienne te tirer de là. La pigeonne se pointe, te sauve, te file du travail sans rien te demander en échange. Et tu la remercie en l'obligeant à présenter des excuses à des gens frappés par le malheur, et que tu as bafoués.
    Tu sais ce qu'est la TSA ? La TSA, c'est l'Arche de Noé, la crèche des âmes meurtries, le refuge des accidentés de la vie. Tu sais qui est Pétrus Alcaline ? Un descendant d'une très grande famille, et qui a préféré, pauvre naïf qu'il est, aider et instruire au lieu de couler une vie paisible sur un grarmchair dans un bureau des usines de papa ! Il m'a aidé, il a aidé le Père Jdryk'll, il a aidé Khrys Edelman... Ah, tiens, celui-là ! Si le Khrys a autant de pognon maintenant, c'est grâce à Petrus Alcaline, et à la TSA.
Alors maintenant tu vas bien m'écouter monsieur l'ancien pauvre qui trouve qu'exploiter la misère, ce n'est pas si mal. Tu vas appeler le capitaine Moclam Noldrey et l'honorable Dyhad Tolouk. Tu vas à ton tout leur présenter des excuses. Tu tournes cela comme tu veux : ton inexpérience par exemple. Tu leur dira que Lucifer leur consent un rabais de 20% sur le prix de transport de base. Tu m'as bien entendu ? DE BASE ! Et tu n'écoutes pas Edelman et ses délires de surcout liés au fait que nous ne connaissons pas la route c'est du grand n'importe quoi, et totalement illégal de surcroit. S'il te dit quelque chose, tu me l'envoies, je lui expliquerai selon la technique Orkalys.
Mon petit Cuperno(3), si tu veux devenir riche, ce n'est pas la bonne méthode jusqu'ici. Au sein de Lucifer Transports, tu gagneras un blé pas possible si tu utilises tes propres richesses : ton intelligence, ton cœur, ta sueur. Maintenant dégage moi le plancher et répare tes conneries. Ouste !"
Sémirande le colla dehors comme arrivait l'Honorable monsieur Kiikti.


1) Trois pommes à genoux environ.
2) Eh ! Oh ! Cela n'engage qu'elle, d'accord ?
3) Et allez :worried:
Sémirande
 

Re: Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Cuperno le Lun 28 Mai 2012 16:56

N'ayant pas eu l'occasion de placer un mot, ni même d'essayer d'ailleurs, Cuperno se retourna vers Virik avec un regard un peu ahuri qu'on aurait pu interpréter comme "attention, ce n'est pas le moment de la chatouiller !".

Cuperno fit quelques pas pour se mettre à l'écart et s'arrêta pour essayer d'analyser le flot de remontrances que Sémirande venait de lui asséner.

Il s'était fait accompagné de Virik, et sur ce point, il était finalement assez d'accord que c'était une erreur. Virik était certainement un excellent inspecteur, mais apparemment pas un très bon commerçant, ni pour la négociation, ni pour l'accueil. Il avait apprécié la ballade, mais il aurait pu faire aussi bien, ou aussi mal, tout seul.
Le but était de donner de l'importance au client, celui-ci s'était finalement senti agressé.

Il y avait également un chapitre sur son manque d'autonomie. Le client avait manifestement pris sa dérobade au pied de la lettre. S'il n'avait pas accepté la demande du client, c'était surtout pour l'amener à prendre en charge le convoyage. Mais vu les circonstances, il n'y avait probablement que Khrys pour partager son point de vue.

Enfin, la partie sur sa prétendue ingratitude sonnait encore étrangement à ses oreilles. Sémirande semblait en savoir long sur ses péripéties de Vonda, mais ce n'était pas le moment de se demander comment. L'essentiel était que la police semblait bien moins efficace. Par contre, il était parfaitement conscient de ce qu'il devait à Lucifer Transports, et il s'était justement appliqué à défendre les intérêts de cette dernière.
Sa méconnaissance de l'historique entre les membres de Lucifer Transport et le client lui avait manifestement fait commettre un impair. Peut-être les recommandations de Khrys également...

C'est d'ailleurs vers ce dernier que Cuperno décida de diriger ses pas. Être en conflit avec la commandante était bien suffisant, il fallait au moins ménager le directeur général. Il devait le prévenir avant d'exécuter l'ordre de Sémirande, ordre qui concernait d'ailleurs Lucifer Transports plus que le vaisseau lui même.
Il allait sans aucun doute être le morceau de métal entre le marteau et l'enclume (Cuperno aimait bien ces vieilles expression ancestrales), mais il n'avait pas trop le choix.

Une fois au calme, il appela donc Khrys :

"- Désolé de te déranger. La commandante vient de me passer un savon pour ne pas avoir accepté de prendre en charge le convoyage du matériel. Il semble que je n'étais pas au courant de tous les dessous de l'affaire... Donc je dois rappeler pour m'excuser, mais aussi pour leur annoncer une remise. J'ai pensé que tu souhaiterais être informé avant, plutôt que de l'apprendre par la suite. Par contre, tu comprendras que je ne peux pas désobéir à un ordre de la commandante de bord... Elle m'a déjà suffisamment dans le collimateur comme ça !"
Avatar de l’utilisateur
Cuperno
 
Messages: 105
Inscription: Lun 15 Aoû 2011 23:45

Re: Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Sémirande le Lun 28 Mai 2012 17:01

//Ca va donner :lol:
Sémirande
 

Re: Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Eron Azad le Mar 29 Mai 2012 13:59

Une fois de retour au Lilith, Eron signala sa présence à bord, tout en prenant connaissance de l'IDtag de M. Gorda. Il parti ensuite en quête de M. Cuperno afin que celui-ci lui indique sas quartiers ainsi que les consignes de vie à bord.

L'homme qui se présenta devant lui mesurait dans les 1m80, ce qui sautait tout de suite aux yeux était l'imposante tignasse désordonnée qu'il possédait, au milieu de laquelle perçait un regard sombre et grave.

[Avec un sourire affable]
"Enchantée, Eron, votre nouveau pilote en second."
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Re: Soufflon et valeurs Navyborg

Messagede Khrys le Mar 29 Mai 2012 22:36

Cuperno a écrit:Une fois au calme, il appela donc Khrys :

"- Désolé de te déranger. La commandante vient de me passer un savon pour ne pas avoir accepté de prendre en charge le convoyage du matériel. Il semble que je n'étais pas au courant de tous les dessous de l'affaire... Donc je dois rappeler pour m'excuser, mais aussi pour leur annoncer une remise. J'ai pensé que tu souhaiterais être informé avant, plutôt que de l'apprendre par la suite. Par contre, tu comprendras que je ne peux pas désobéir à un ordre de la commandante de bord... Elle m'a déjà suffisamment dans le collimateur comme ça !"


Khrys était devant ses écrans, regardant .... plutôt méditant devant le flot de données financières qui s'écoulait devant lui.
Lorsqu'un message apparu en surimpression...
Quoi? un problème avec le client? Cuperno avait l'air de bien s'y prendre pourtant... il ouvra donc le message.

Une remise????? :shock:
Mais elle est folle la Commandante???!!!

Cuperno bouge pas, j'arrive!


Khrys demanda à son fauteuil de l'amener au plus vite chez la Commandante ou doit se trouver encore Cuperno...
Celui-ci sauvegarda les données des canaux et filtres en cours, puis reduit tous les écrans holographiques. Il fonça alors dans les coursives du vaisseau, s'arrêtant net alors qu'un logimec de nettoyage coupa la route, puis continua instantanément sa course à toute vitesse.

Cuperno était encore à la porte de la Commandante.
Cuperno, vous n'avez pas failli, votre réçit me fait dire que vous avez tout ce qu'il faut pour être un bon Commissaire de Bord. Ne regrettez rien, je m'occupe de la Commandante! Allez prendre une douche, délassez vous un moment... et reprennez contact avec moi plus tard. Ma porte vous est ouverte.

Puis il entra sans autre formalité que de le minimum de savoir-vivre... sonner, attendre une réponse positive, et franchir le seuil.

Tu sais pourquoi je suis là... alors épargne moi tes sarcasmes.
J'ai eu le rapport de Cuperno. Il a agit pour le bien le Lucifer Transport, pas pour les elfes stellaires de Hunt de chez TSA. Pourquoi à ton avis, cette compagnie n'a jamais décollé commercialement? C'est avec des principes de scout des astéroïdes que l'on va voir l'entreprise s'écrouler tel un trou noir. Une fois la masse critique atteinte, plus rien ne pourra nous sauver. Maintenant que la compagnie a un Classe I, je ne pourrais pas jouer les bons samaritains en rachetant les dettes de la compagnie comme je l'ai fait avec TSA. Alors réfléchit bien, ce retournement commercial il va falloir que tu l'assumes. J'ai pas envie personnellement que Cuperno perde la face. Alors tu vas me dire, Cuperno est un Navyborg, pas un marchand... Mais il est aussi le lien avec le client. Et le client, c'est notre fond de commerce aujourd'hui.

Alors? Comment veux-tu éviter à notre société de faire le premier pas vers l'abyme?
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Suivante

Retourner vers Le Front Pionnier


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron