[...]

Direction les Agrippines

[...]

Messagede Sémirande le Lun 4 Juin 2012 18:37

[...]
Tout était dit, pour cette première partie de voyage du moins. "Messieurs..." fit poliment l'ex-commandante en quittant la passerelle, avec ses valises.
Elle avait hésité, se demandant ce qui serait le plus digne. Précédée ou suivie ? Précédée aurait évoqué une mère poule veillant sur ses petits. Suivie aurait fait nabab de pacotille suivie d'une cour ridicule. Elle avait donc opté pour une troisième voie : ses sept bagages l'accompagnaient soit devant soit sur les côtés soit derrière, comme une escorte de guerriers. Puéril ? Certes. Mais les Etres attachaient de l'importance à ces choses si futiles ! Et elle avait été suffisamment humiliée, avait suffisemment perdu la face comme cela pour la journée.
Le fait que le félin n'ait pas obtempéré à sa demande - polie - de ne pas entrer dans sa cabine était extrêmement lourde de sens. On ne franchit pas impunément ce genre de limite. Le fait qu'il ait osé faire cela signifiait bien que jamais, jamais, il ne l'aurait respecté. Il avait commencé comme cela ; et il aurait fini par contester ses ordres, jusqu'à ce qu'elle soit obligée de ne parler qu'avec son assentiment.
[In petto]
Même pas dans ses rêves..."

[Boutique ? Boutique !]
Elle passa chez un shipchandler afin d'acquérir deux combinaisons de vol noires, deux casquettes assorties et les sandales qui allaient avec ; ainsi qu'un gros bagage bien rustique. Cela dit, il possédait également une belle petite unité antigrav, des sécurités correctes et il était très solide.

[Robotel]
Ce n'était vraiment pas un établissement bien clinquant ; mais pour ce qu'elle avait à y faire, cela irait bien. Son attirail tenait à peine dans sa chambrette, et quand le petit conteneur qu'elle avait commandé arriva, il resta dans la coursive. Cela alla très vite. Elle ne garda par devers elle qu'une petite trousse à outils et un sac de consommables tous deux destinés à son corps robotique, ainsi que son discret bijou de cheville indiquant ses tendances. Oh, elle eut bien une hésitation quand à son étourach, mais il était définitivement trop beau. Mais oui : trop beau. Elle le démilitarisa et le flanqua dans un sac après l'avoir déclaré aux services compétents.
Elle regarda le conteneur partir avec ses affaires personnelles. Il attendrait quelques temps dans la consigne du robotel, entre cinq et vingt minutes, puis partirait en convoi avec d'autres bagages vers l'astroport, où il se collerait au prisme hexagonal droit qui contenait son hélimob. Le tout repartirait vers Vonda, à moins que...

Mais elle ne désirait pas anticiper. Elle s'allongea sur le lit, se connecta et commença un long voyage éveillé de par les chemins que monsieur Gorda maîtrisait si bien. Elle cherchait...

Et surtout elle attendait.
Sémirande
 

Re: [...]

Messagede Khrys le Mar 5 Juin 2012 18:41

// selon la synchro de la dernière discution. Et si la démission était vraiment effective...

Khrys avait envoyé à la guilde Navyborg une demande d'embauche avec une sélection assez particulière du candidat. Cela était un copié collé du CV de Sémirande, avec son expérience de vol.
La guilde fit donc suivre la demande, et arriva via son plot vertébral...
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: [...]

Messagede Sémirande le Mar 5 Juin 2012 21:11

[Minute]
Sémirande vérifia puis fit vérifier que ses 72 000 crédits par mois étaient bien mentionnés et qu'aucune retenue ne serait effectuée. Aucune ! Sous quelque prétexte que ce soit !
Sémirande sortit donc, son sac noir évoquant une sacoche de médecin NT2- flottant près d'elle. Elle se présenta au sas et appela : "Commandant Edelman, Pilote Chalmak à vos ordres. Je suis à la coupée : merci de m'ouvrir." Eh oui : elle avait effacé ses codes.
Elle entra, attendit qu'un logimec s'approche et la guide vers la passerelle. Elle dut s'identifier car eux aussi ne la connaissaient plus.
Elle entra, se mit au garde à vous, et dit d'une voix posée : "Lieutenant Chalmak à vos ordres : bonjour messieurs."
Comme si elle ne les avait pas quittés une heure auparavant.
Mais ils n'avaient encore rien vu...
Sémirande
 

Re: [...]

Messagede Khrys le Mar 5 Juin 2012 21:39

Khrys flotta grâce à son Trône jusqu'au sas.

Bienvenue à bord Lieutenant Chalmak, vous pouvez rejoindre vos appartements, je ne pense pas que d'autres membres de l'équipage n'ait encore collé de stickers sur vos tiroirs... Préparez nous un plan de vol au plus vite, les manoeuvres de chargement du fret sont bientôt finie. J'aimerais que Cuperno puisse dignement accueillir la clientèle dans peu de temps. Et je suis sûr que vous allez bien vous entendre avec notre pilote en second, d'ailleurs il doit être dans la section passager il me semble d'après mes indicateurs. Pourriez-vous le prendre sous votre aile? Je suis sûr qu'entre Navyborg vous allez vous entendre à merveille.

Et la prochaine fois que vous désirez faire les magasins, évitez de démissionner sans m'avoir remis un formulaire avec un préalable de deux semaines, hors contrat en cours, par avance merci. Cela simplifiera ma gestion du personnel.
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: [...]

Messagede Sémirande le Mer 6 Juin 2012 18:50

Khrys a écrit:Khrys flotta grâce à son Trône jusqu'au sas.

...Et la prochaine fois que vous désirez faire les magasins, évitez de démissionner sans m'avoir remis un formulaire avec un préalable de deux semaines, hors contrat en cours, par avance merci. Cela simplifiera ma gestion du personnel.
[Sérieuse]
"Vous faites erreur commandant. Il ne s'agissait pas d'une démission, mais d'une renonciation. Pour ce genre de chose, comme le motif invoqué était on ne peut plus légitime, et comme nous étions "à bon astroport" il n'y a aucun préavis."
Sémirande s'inclina brièvement et se rendit à l'ascenseur. Là, elle monta dans les cales, trouva un petit conteneur (un de ces objets en prisme hexagonal droit) haut de deux mètres et profond de quatre et y posa son sac.
Puis elle redescendit à la passerelle.
Ils l'avaient cherchée. Ils allaient voir qu'ils l'avaient trouvée.
Sémirande
 

Re: [...]

Messagede Sémirande le Jeu 7 Juin 2012 08:04

//Hemmedéji : tu peux verrouiller : je crois que c'est fini pour ici.
Sémirande
 


Retourner vers Le Front Pionnier


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron