Bienvenue à Prias

Direction les Agrippines

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Jeu 26 Juil 2012 14:19

[Diagnostic]

L'examen auquel se livra Virik Kiikti se révèla négatif : les deux individus ne portaient aucune arme. Tout en inspectant le matériel de l'exo-slalomeur sans nom, son oeil fut attiré par le bouclier thermique harnaché dans son dos. Il y avait là un petit cylindre surmonté d'un afficheur digital. Le chiffre 0 clignotait en rouge avec une belle insistance. Il n'était guère difficile d'en déduire que la bouteille de gaz comprimé sensée gonfler le bouclier était aussi vide que la boite crânienne d'un supporter de vacuum-polo.

Le nommé Ardec n'avait pas encore la démarche bien assurée, aussi ne fit-il aucune difficulté à s'allonger dans la civière amenée par Cuperno. Tout au plus prononça-t-il d'une voix traînante et pâteuse à l'attention du commissaire de bord :

"Dites, doc, vous pouvez pas me retirer mon casque ? Ca schlingue grave, je me sens pas trop bien..."

L'autre exo-slalomeur dépolarisa la visière de son casque. C'était un humain dont l'âge apparent ne devait guère dépasser les vingt-cinq ans, à la peau très sombre, aux cheveux noirs tressés en centaines de petites nattes qui lui arrivaient à l'épaule. Il s'allongea de bonne grâce sur l'autre civière.

Il ne fallut que quelques secondes aux logimédics pour fournir leurs diagnostics : pour le nommé Ardec, ingestion d'une dose d'alcool supérieure à la capacité d'absorption de son régène NT5, dose massive de stimmos jaunes, présence de Zargub Thêta et de Cristal P6. Pas d'alcool dans la circulation sanguine du jeune homme aux dreadlocks qui ne possédait pas de régène, mais un cocktail de drogues tout à fait similaire, avec de l'extachit pour faire bonne mesure...

[Atterrissage]

Deux minutes après la récupération rocambolesque des deux exo-slalomeurs, le Lilith perça le plafond nuageux au-dessus de Prias, descendit en spirale vers l'astroport de New Terra Sabaea dont il franchit l'un des multiples dômes à vitesse réduite et se posa sur le tarmac, à l'emplacement que lui avait assigné le Contrôle du Trafic Spatial.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Virik Kiikti le Ven 27 Juil 2012 10:33

Virik enregistra ses constatations et y joignit les résultats d’analyses médicales. Il laissa les deux hommes se déshabiller et faire un brin de toilette quand il fut établi qu’ils n’étaient pas contagieux.

Afin d’avoir un rapport complet il s’enquit de leur identité, de leur nationalité et leur demanda : il s’agit de votre propre matériel ou l’avez-vous loué ?
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Djal Gorda le Sam 28 Juil 2012 00:33

// Désolé mais j’arrive un peu à la bourre… Voici le compte rendu de ma tentative de Body Hacking de Sémirande… Donc rétro-pédalage… Sorry…


… Zx01-25.258 collationna ses nouvelles directives grâce à sa visière Holo-bande… Le front stratégique était cohérent et les « Têtes de Pont », établies par la division « Scan & Sniffing », étaient désormais indiscutables…

Derrière lui, dans un halo cobalt, une nouvelle escouade se matérialisa. Les combis blindées, lourdement équipées de missiles « Cleaner », se lancèrent à l’assaut de la tour de défense Infra Mauve. « Les groupes de A à D avec le caporal, les autres avec moi… » , clama le sergent.

Sans plus s’occuper de l’action, Zx01-25.258 entérina ses instructions.

L’holo panoramique se disloqua en contours vagues automorphe… Le décor changea… Zx01-25.258 était dans un boyau d’acier brumeux et sombre… Un lacis de « portes logiques »… Il détestait cela, pourtant sa mission était simple. Il devait ouvrir un passage, tout en servant de cible…

oO(Au boulot) Il cadra sans attendre la porte d’entrée dans son viseur. Les verrous logiques étaient tous au Rouge… Il dégoupilla une grenade « analgorithmique » et la balança de toutes ses forces…L’explosion sourde, fut ponctuée d’une légère déformation du code Map… Puis une crépitation de pixels, d’équations et de sous-algorithmes… Une bruine de code « No End » envahit le corridor d’acier… Zx01-25.258 s’élança en priant, oO(Par le Grand Magicien, faites que la porte ne soit pas protégée par un Extracteur d’Erreur).

Zx01-25.258 avançait… Il avait, pour ainsi dire, atteint l’affluent d’informations neurocyb qui menait tout droit au torrent de données non cryptées de la colonne principale… Pendant sa progression solitaire dans le dédale logique, il avait croisé plusieurs ingénieurs des escouades Spoofing, équipée d’armure IP… Ils sécurisaient les interstices mémoires conquis et désinformaient efficacement l’ennemi, pour qui ces zones étaient en apparence toujours sous contrôle…

Parvenu au pied du fleuve luisant d’information de la colonne principal de donnée, Zx01-25.258 activa sa balise ARIANE… Les portes logiques du labyrinthe qu’il avait passée furent toutes validées et se nimbèrent d’un halo vert fluo, ne laissant aucun espoir à l’ennemi… Les divisions Ijacking les empruntèrent sans risque et se mirent à pirater le système…

Zx01-25.258, souriant, pris connaissance d’une nouvelle mission… « Rendez vous au centre Man in Middle pour une opération Overflow…»

Les opérations devenaient circonspectes. Le tournant décisif de la bataille arrivé… L’armée, bien enracinée dans l’architecture système, tenait bon… Encore un petit effort…

Zx01-25.258 se téléchargea dans le système des forces alliers… Quand il ouvrit les yeux, il était au centre d’une vaste sphère composée d’anneaux virevoltants… Une sphère plongée dans le flux de donnée d’un torrent d’information… Les équations le transperçaient de toute part… Il faillit presque déphaser tellement le flux était puissant, mais une pompe lui injecta une dose d’Ampli…Il repris ses esprits…

« Préparez vous à recevoir le Maître Contrôle Principal… »

Zx01-25.258 se nimba… Son corps rayonnait… Zx01 s’incarna dans le corps du clone…

« Sixuit… Opération Man in The Middle, 20 cycles de NOP… Déphasage en court… ». Les flux de donnée Neurocyb inondèrent la boite crânienne du MCP…

« Protocole A to B… Sixuit… le filtre est saturé… ».Une explosion de lumière irradia l’Etre tout entier… Zx01 déphasa… « A to B… Lock»

La sphère vibra, les anneaux accélérèrent, s’irradièrent… Un orbe d’électrum scintilla dans la paume de la main gauche du MCP

« Sixuit… Protocole B to A… »

La sphère vibra de plus belle… Zx01 savait que la Reine Noire avait compris le tragique de la situation… Elle était vulnérable… En danger… Elle était folle de rage…

« Sixuit… le flux se tari… que se passe t-il ? »

En effet, le torrent de donnée jusque là constant devenait sombre, par intermittence… Zx01 compris la manoeuvre…

« Sixuit… Une Backdoor… Nous sommes en train d’ouvrir une Backdoor qui ouvre vers notre propre système… »… « Sixuit…. »

............................

… RIRE… ECHO CRISTALLIN… END…

............................

Dans le SimEspace, une armée de 100.000.000 d'hommes se matérialisa sur une plaine d’acier déchiquetée… Le ciel de plomb était noyé de brumes cramoisies illuminées de fugaces et intenses éclaires... Les grondements et les détonations provoqués par les attaques lointaines se répercutaient en échos sinistres... Dans les brumes rasantes on distinguait les silhouettes rapides des jets de combats et les salves de missiles...

...........................

Zx01-25.258 s'écroula et se laissa glisser dans une cavité de pixels... Les traits de son visage étaient crispés et maculés de boue... Il pris conscience de la présence d'autres soldats...

« Saloperie... une "boucle défensive" en backdoor… Fais Ch…»

...........................
Djal réintégra le monde réel. Le contrôle d’arrimage planétaire donnait l’ordre d’atterrissage…
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Dim 29 Juil 2012 10:10

Virik Kiikti a écrit:Afin d’avoir un rapport complet il s’enquit de leur identité, de leur nationalité et leur demanda : il s’agit de votre propre matériel ou l’avez-vous loué ?

Le jeune exo-slalomeur aux dreadlocks et à la peau noire s'appelait Bodhi Malinké. L'autre avait à peu près le même âge apparent, une longue tignasse d'un blond doré, et répondait au nom d'Ardec Lanzarote. Les deux avait des morphologies athlétiques, des physiques avantageux qui ne devaient rien à l'exercice physique et l'entraînement mais étaient conçus sur mesure dans un tout autre objectif que la performance sportive, et réalisés par des bio-sculpteurs ARN.

Ils étaient originaires d'Alpha, et chacun d'eux était l'héritier d'une Famille Pionnière. Il s'agissait des clans familiaux descendants des premiers colons qui s'étaient installés dans l'amas agrippin et avaient fondé les groupes industriels multimondiaux qui se partagaient à présent ses richesses minières.

Quant à leur équipement, il leur appartenait en propre.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Sémirande le Lun 30 Juil 2012 18:21

[Feu au... bas du dos]
A vrai dire, Sémirande aurait bien quitté le bord dès l'atterrissage. L'envie la grattouilla même de passer sa part de la "post-vol" à monsieur Azad et aux Panzanopèdes et de partir illico pour le bureau des douanes. Mais bien entendu, ce ne fut qu'une envie. On ne ne s'affranchit pas ainsi de longues années de réflexes conditionnés par des d'entrainements puis des procédures sans fin. De plus, Sémirande n'était pas du genre à faire ce genre de chose sans en éprouver aussitôt du remord.
Donc, elle fit sa part de travail. Cela dit, elle assuma les inspections des parties purement techniques, dans lesquelles elle ne risquait de croiser personne.
Bon, rien n'avait bougé. Elle envoya son rapport, puis contacta messieurs Gorda et Azad, l'un après l'autre.
Djal Gorda : "Bien les tentatives Djal. Mais la prochaine fois, abstiens-t'en quand je fais une manœuvre comme celle de tout à l'heure. Si tu avais réussi, les deux plongeurs de la mort qui tue auraient fait deux jolies étoiles filantes. Allez, à+"
Eron Azad : "Eron, si les deux sauvés-du-vide tiennent à rencontrer leur bienfaiteur, je te demanderai un service. Ne prends surtout pas la mouche, mais s'ils se font insistants, dis-leur que c'est toi qui pilotait. Je te crois intègre et sais que ton sens de l'honneur te défend une telle chose, mais là c'est moi qui te le demande, comme un grand service personnel."
Une fois cela fait, Sémirande se mit en marche, vêtue de la veste, du pantalon et des sandales des travailleurs pauvres. Elle emportait avec elle un paquet de cigarettes et un briquet ; au cas où elle aurait à acheter des "Nonauto".

Cet horrible mot-valise univerlang qualifiait tout objet dont le niveau technologique imposait des manipulations particulières ; en l'occurrence des cigarettes qui ne s'allumaient pas seules quand on aspirait. Dans le même ordre d'idée, des portes que l'on devait ouvrir "à la main", des véhicules qui ne se présentaient d'eux-mêmes pas à vous, des habitats à domotique restreinte ou sans domotique du tout étaient des "Nonauto". Sur les mondes NT6, seuls les pauvres utilisaient des nonautos. Ou les très riches...
Donc, lourdement armée d'un paquet de clopes déjà bien entamé, Sémirande se rendit au hangar du formec et entre-ouvrit la porte du sas. La lumière du jour éclaira brièvement le géant au repos. Sémi le considéra un instant avec un demi-sourire amer, puis sortit en refermant soigneusement derrière elle. Le sol était cinq mètres plus bas, encombré d'immondices. Elle repéra un coin à peu près dégagé et sauta.

Elle ne remarqua pas qu'une de ses sandales avait fait un drôle de bruit à l'atterrissage.

Elle marcha une centaine de mètres au milieu d'objets que seul un Prévert amateur de décharges publiques aurait eu quelques chances de décrire. Elle atteignit le pied d'un escalier en plastacier sans age qu'elle gravit, emprunta un tube de montée par lequel elle atteignit des zones "civilisées" (enfin...). Elle se présenta aux douanes, déclina son identité, fit ses déclarations légales, feignit ne pas comprendre les allusions des fonctionnaires (ou peut-être appartenaient-ils à une société privée ?) et sortit.

Elle avait soigneusement choisi la société de taxis. Un véhicule l'attendait, dans lequel elle s'engouffra bien vite.

Elle renversa la tête sur les coussins, se détendant enfin, alors que le véhicule décollait et se perdait en ville.
Sémirande
 

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Virik Kiikti le Lun 30 Juil 2012 22:51

Virik écouta en silence leurs explications, notant leur nom tout en mettant leurs combinaisons dans un sac qu’il scella, prenant soin à ne pas y mettre empreinte ou trace ADN.

Il leur tendit le sac. Messieurs je vais vous raccompagner et vous confier aux autorités astroportuaires. Sauf si vous avez consommé volontairement le cocktail de drogues dont nous avons trouvé trace dans votre sang et omis les plus élémentaires vérifications de votre équipement, il est possible que l’on ait cherché à vous tuer. Dans ce dernier cas je vous encourage à redoubler de prudence.

Il se leva et ouvrit la porte de l’infirmerie. Ce faisant il appela la passerelle : passerelle ? Sauf instruction contraire, j’accompagne messieurs Bodhi et Ardec hors du Lilith pour les remettre aux autorités locales.

Il les invita à le suivre en direction du sas principal.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Mar 31 Juil 2012 14:30

[Virik]

Les deux jeunes humains s'entre-regardèrent quelques instants d'un air interdit, avant que de larges sourires ne se dessinent sur leurs visages. Bodhi Malinké pouffa et ce fut Ardec Lanzarote qui répondit à l'hatani :

"Ouais, super green, mec. Merci pour tout... Vraiment. On va faire hyper attention, promis."

Ils suivirent Virik vers le sas sans se départir d'une expression goguenarde.

[Cuperno]

Aldar Oss'Lim Bolt, Jeriba Cheeg Han et Ardenys Hölm se présentèrent dans le salon d'embarquement une vingtaine de minutes après l'atterrissage. Chacun d'eux arborait une arme de poing dans un étui attaché à leurs tailles : blaster pour l'hystrix, cribleur pour la malachite, et ce qui ressemblait à un pistolet gauss pour l'éphèbe blond platine.

"Danko et Cyrelle sont dans la cale", dit Jeriba à Monsieur d'Eol qui devait probablement (n'est-ce pas ?) attendre les passagers dans le salon. "Ils vont transporter notre matériel eux-mêmes jusqu'au circuit. Mon bon Cuperno, pouvez-vous faire les démarches nécessaires pour que nos bagages soient livrés à l'hôtel Bellizio, je vous prie ?"
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Virik Kiikti le Mar 31 Juil 2012 16:42

Virik sentit sa crinière se hérisser et ses griffes sortir à moitié devant l’attitude goguenarde des deux males humains. Il se força à garder une attitude neutre, indiquant du bras la direction aux deux hommes et demandant par communico à un membre de la police astro-portuaire de venir en prendre livraison au pied de la coupée.

Il n’était pas une seule seconde dupe de ce qui ce qui s’était passé en orbite, des abus de drogue et de l’inconscience de ces deux jeunes « crinière dorées ». Cette fois ci leur chance, la maestria de madame Sémirande les avait sauvé. Ils auraient sans doute moins de chance une autre fois et ne semblaient pas susceptible d’assurer leur propre survie.

Il les raccompagna en silence.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Cuperno le Mar 31 Juil 2012 19:32

Cuperno avait d'abord eu une hésitation. Comment gérer les deux hurluberlus tombés de l'espace et assurer le meilleur débarquement possible à leurs passagers "officiels".

Mais il fut vite rassuré en voyant Virik prendre les deux drogués en charge. Il allait pouvoir se concentrer sur le plus important.

Au moment où le Lilith se posait sur le tarmac, il diffusa une annonce à l'adresse des passagers. L'habituelle silhouette féminine apparut :

"- Je me permet de vous informer que nous sommes arrivés à destination. Notre commissaire de bord vous attend dans le salon pour les dernières formalités avant votre débarquement. Nous espérons que vous avez passé un agréable moment à bord du Lilith et souhaitons vous revoir bientôt à bord."

Un brin impersonnel, mais de circonstance.

Dans le salon, il prit connaissance des projets de leurs invités avant d'ajouter :

"- Vos bagages seront livrés dans les plus brefs délais et je vais également voir si je peux aider pour le débarquement de votre matériel. J'ai fait préparer ces petits colis qui contiennent quelques un des mets que vous avez préférés durant votre voyage. Bien entendu, ils sont personnalisés. Est-ce que vous avez besoin de quoique ce soit d'autre ? Si je peux faciliter votre arrivée sur Epsilon, ce sera avec plaisir."

Les colis, de petite taille, contenez l'équivalent d'un repas complet, boisson comprise et était effectivement adaptés aux goûts de chacun. De quoi se prémunir contre toute mauvaise surprise culinaire en débarquant. L'emballage était réutilisable et simplement gravé d'un discret encadré dans lequel figuré les coordonnées de la compagnie.

Cuperno attendit les éventuelles requêtes et accompagna les trois invités jusqu'à la sortie avant de rejoindre la cale.
Avatar de l’utilisateur
Cuperno
 
Messages: 105
Inscription: Lun 15 Aoû 2011 23:45

Re: Bienvenue à Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Mar 31 Juil 2012 23:56

[Virik]

Les deux exo-slalomeurs et le responsable de la sécurité du Lilith débarquèrent. Le sas du salon d'embarquement se trouvait à une bonne trentaine de mètres du sol. Aucun tube antigrav mobile n'avait été disposé pour permettre la descente jusqu'au tarmac. Ils durent donc descendre jusqu'au dernier niveau, à l'extrémité de la dérive verticale du navire, puis utiliser l'échelle de secours pour gagner le sol.

Personne ne les attendait au pied de la coupée. Ils firent la moitié du trajet à pied jusqu'à l'astrogare avant de voir un glisseur se diriger vers eux. Le véhicule arborait le logo d'une société de sécurité privée. Il s'arrêta à leur hauteur, le conducteur descendit et se précipita vers eux pour prendre le sac contenant leurs effets et les prier de monter à bord :

"Lieutenant Vozamarak. Désolé, mon comm ne fonctionne pas, il a mis le message d'un certain Kiikti en attente, mais lorsque j'ai pu le lire et que j'ai vu vos noms, je suis venu vous chercher en personne. Si vous voulez bien vous donner la peine..."

Il jeta un bref regard à Virik tandis que les deux jeune humains s'installaient à l'arrière de l'habitacle, avec le même sourire narquois aux lèvres :

"C'est vous Kiikti ? Vous savez pas envoyer un message prioritaire, bordel ? Enfin... Merci quand même."

Il lui fit un bref salut, chargea le sac dans le coffre du véhicule puis se remit aux commandes et fit démarrer les turbines. Le glisseur fit demi-tour et fila en direction de l'astrogare.

[Cuperno]

"Quelle charmante attention !", s'exclama Jeriba avec un clin d'oeil gourmand. "Merci beaucoup, Cuperno. Si les finances de l'écurie nous permettent de nous offrir un beau navire comme le vôtre, nous ne manquerons pas de faire appel à vous pour un prochain voyage."

Elle jeta un regard vers l'extérieur :

"Ca ne change pas, ici... Pas de tube antigrav pour les passagers". Elle décrocha son persoc de sa ceinture. "Vanko, je suppose qu'il y a un portique de déchargement devant les panneaux de cale ? Je l'aurais parié... Les marchandises d'abord, comme d'habitude."

Ils remontèrent d'un niveau et rejoignirent les deux mécaniciens dans la soute. Avec l'aide du formec de manutention, ceux-ci étaient un train de charger leurs conteneurs sur un monte-charge automatique. Le glisseur lourd aux couleurs flashy était déjà sur la plate-forme accolée au seuil de la cale.

Quelques minutes plus tard, le personnel de Bolt Racing prenait pied sur Epsilon Agrippine.

[Sémirande]

Elle se rendit à son hôtel.

La suite sera là
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Précédente

Retourner vers Le Front Pionnier


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron