Le Grand Prix de Prias

Direction les Agrippines

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Virik Kiikti le Ven 5 Oct 2012 18:01

Virik se retourna lentement, les mains ouvertes, légèrement décalées du corps afin de bien montrer qu’il n’était pas armé.

Il jeta un coup d’œil à droite et à gauche afin de s’assure qu’il n’y avait pas d’autre danger les menaçant.

Je ne suis pas armé. Cet être a besoin de soins médicaux. Je vous suggère de contacter son équipe afin qu’elle vienne s’en occuper.

Toujours avec les mains bien ouvertes, sans faire de mouvement omis celle d’une oreille qu’il inclina en direction du pistolet gauss maintenant au sol ... Par ailleurs la seule arme de poing quo a été utilisée ici est celle de ce monsieur.

Djal Gorda a écrit:"Khrys ! ... Eron !..."


Il subvocalisa …

Tout l’équipage va bien monsieur Djal. Continuez d’assurer la surveillance. Méfiez vous de ser Vanko Danjoum. J’ai l’intuiton qu’il cache quelque chose. Pouvez-vous vérifier que le logimec que j’ai ramené n’était pas un de ses logimecs fétiche E-KR0, V-1S ou BUL-0 ?
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Eron Azad le Ven 5 Oct 2012 18:39

Eron obtempéra immédiatement et rengaina son arme qu'il n'avait même pas sortie complètement de son logement tellement la scène c'était déroulée rapidement.
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Sam 6 Oct 2012 12:30

[Salon VIP]

Les agents de sécurités se déployèrent dans la pièce. Deux d'entre eux s'approchèrent du corps inanimé du reptiloïde. Ils se baissèrent pour l'examiner, et au bout de quelques instants, un des deux se remit debout et manipula une commande sur le côté de son casque intégral - il était probablement en train d'appeler une unité medevac et de prévenir l'équipe Clydd par radio.

Les autres aidèrent les invités à sortir de leurs cachettes sous les buffets et les tables et commençèrent à prendre des dépositions.

Un des gardes s'approcha de Virik, Khrys et Eron, son sonique d'épaule suivant les mouvements de la tête de son porteur. L'Être releva la visière de son casque. Elle avait les cheveux coupés ras et un visage peu avenant.

"Sergent Eline Robak, SecuriCorp. Messieurs, pouvez-vous décliner vos identités et m'expliquer ce qui s'est passé ici ? Vos déclarations seront mémorisées sur enregistrement TriD avec cryptage juridique."

[Bord du Lilith]

Cuperno d'Eol était assis dans la salle de réunion de l'équipage du pont n°5. Les verrières donnant sur l'extérieur et le paysage déprimant de l'astroport de Prias étaient opacifiées, plongeant la pièce dans une semi-pénombre. Le projecteur holo au centre de la table de conférence était branché sur Epsilon Sports Network qui retransmettait le Grand Prix. Les deux commentateurs étaient des vedettes des médias locales.

"Oui, tout à fait Tairy, c'est une course quasiment parfaite que nous offre Ayrton Fangio. Il n'a pas quitté la tête de la course depuis le départ."

"Ecoutez mon cher Jandmi, je crois qu'après avoir vu ça, on peut mourir tranquille ! Enfin, le plus tard possible mais... On peut ! Ah c'est superbe ! Quel pied ! Ah quel pied ! Oh putain ! Oh la la la la la la ! Oh ! Oh c'est pas vrai ! Oh c'est pas vrai ! Comme disait ma grand-tante, ça sent le pâté pour les autres concurrents..."

Gédéon avait jailli au milieu de la projection TriD au début de la course, et avait exécuté des cabrioles pendant un bon quart d'heure, essayant d'attraper les petits hoverjets qui filaient à quelques centimètres du plateau de plastibois. Il se trouvait maintenant à l'extrémité de la table de conférence, plongé dans son activité favorite -- la sieste.

"Nous avons eu droit à un magnifique dépassement de Madame Miaousse sur Psump Mêmkomba tout à l'heure, juste avant qu'il soit victime d'un incident mécanique et ne doive abandonner. Rappelons que cette concurrente était inconnue il y a encore trois jours et que ses séances d'essais n'auguraient en rien de ses performances actuelles. Notre confrère Cynthia Torkmann d'IsNN a pu échanger quelques mots avec son équipe avant la course..."

Images de Virik Kiikti, avec le stand de Team Roquette en arrière plan...

... Comme il est dit dans votre bible néo-catholique orange "Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers"...


"Oh la la, mais il se passe des choses en milieu de course, Jandmi, regardez ça..."

Cuperno se redressa sur son fauteuil. La projection TriD montrait l'engin aux dérives démesurées de l'écurie Lyncar en train de remonter sur le bolide tarabiscoté de Ser Clydd dans le canyon à la sortie de l'usine d'atmosphérisation. Monsieur d'Eol zooma. Des traceuses. Le xéno fit virevolter son appareil pour éviter la rafale. Emporté par son élan, il s'engagea dans un défilé parallèle à la piste. Clegg Mandrell en profita pour pousser ses boosters Mhyd et passa devant son adversaire.

"Ca bouge aussi dans le peloton, Tairy. On dirait que T'rabban Sez'ss n'a toujours pas encaissé l'accident qui l'avait fait abandonner dès le départ du Grand Prix d'Ourmansk..."

Le pilote de l'Ecurie Velox se lança dans une manoeuvre semblable à celle qui avait si bien réussi à Sémirande au début de la course. Il cabra son engin, accéléra et exécuta un demi-tonneau qui le plaça juste au-dessus du fuseau argenté d'Ezzel Turbody. Le karmairk garda quelques instants sa position acrobatique, puis termina le dépassement de manière à ce que ses ailerons frappent le nez de l'hoverjet de l'Ecurie Talon. Le choc lui fit faire un violent écart, ses flotteurs antigrav décrochèrent et il percuta le sol à l'entrée de la plaine caillouteuse. L'engin de T'rabban Sez'ss faillit suivre le même chemin et son pilote réduisit la puissance pour le stabiliser.

"Et Madame Miaousse en profite pour se lancer à l'attaque, Jandmi ! Si j'osais, je dirais qu'elle en a une sacré paire..."

Sémirande évita l'épave de l'appareil de Turbody, vira au ras d'un piton rocheux et passa sous le nez du karmairk.

Elle était huitième. Il restait vingt tours.
Dernière édition par Gurv Hemmedeji le Sam 6 Oct 2012 23:08, édité 1 fois.
Raison: Mélangeage de pinceaux sur la place de Sémirande
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Djal Gorda le Sam 6 Oct 2012 12:41

Virik Kiikti a écrit:Pouvez-vous vérifier que le logimec que j’ai ramené n’était pas un de ses logimecs fétiche E-KR0, V-1S ou BUL-0 ?


"Je suis rassuré, dit Djal d'une voix soulagée. Je préviens Sémi pour qu'elle se méfie de Ser Vanko Danjoum. Djal ajouta : Je m'occupe du droïd immédiatement"

Djal soliloqua comme à son habitude. Il fit craquer les jointures des articulations de ses doigts. Il s'étira en dodelinant de la tête et se massa le cou...

L'avantage c'est que les saboteurs n'avait sans doute pas prévu que leur droïd finisse entre les mains d'un infonaute...

"au boulot... D'abord me connecté au droïd... Déterminer ses fréquences de guidage et son protocole de communication... et là, paf ! Je me fais passer pour le robot. Je m'introduit dans le système et... à moi les manettes... hihihi... C'est gros lézaroïdes m'ont l'air d'être de gros bourrins... je vais me la jouer petite sourie... hihihi..."
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Virik Kiikti le Sam 6 Oct 2012 14:49

Hemmedéji a écrit:[Salon VIP]

... Un des gardes s'approcha de Virik, Khrys et Eron, son sonique d'épaule suivant les mouvements de la tête de son porteur. L'Être releva la visière de son casque. Elle avait les cheveux coupés ras et un visage peu avenant.

"Sergent Eline Robak, SecuriCorp. Messieurs, pouvez-vous décliner vos identités et m'expliquer ce qui s'est passé ici ? Vos déclarations seront mémorisées sur enregistrement TriD avec cryptage juridique."


Virik gardait les mains écartées, veillant à ne pas sortir les griffes et à ne pas approcher les mains de ses armes. Il garda les oreilles droites et fixa la femme dans les yeux.

Je me nomme Virik Kiikti, Je suis le responsable de la sécurité de l'équipe Team Rocket. Cet individu a attaqué messieurs Eron et Khrys à l'aide d'une arme à projectile, tirant à plusieurs reprise. Je suis intervenu et je l'ai neutralisé.

Il resta silencieux ensuite... Il restait calme. Calme mais attentif. Il survola les pensées du sous officier lui faisant face ... Espérait-elle une forme de bakchich ? Douteux, eut égard à son appartenance à une des compagnies mercenaires les plus réputée du secteur. Néanmoins il se tenait prêt à intervenir s'il sentait que ça tournait mal.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Sam 6 Oct 2012 23:26

[Salon VIP]

Ser Kiikti huma les sentiments et pensées superficielles du sergent Robak. Elle était concentrée sur sa tâche d'enquête. Efficacité, professionnalisme. Pas de trace de vénalité. Du moins en surface.

Un de ses subordonnés s'approcha d'elle. Il tenait un sac en plastique transparent contenant le cribleur dont s'était servi l'Exo-Tique.

"Voilà l'arme, chef. Il y a des fléchettes plein les murs, le plafond, et ce fauteuil antigrav, là-bas. J'ai prévenu le labo et on nous envoie un tech pour un relevé de cellules épithéliales, mais regardez la crosse. Impossible qu'un humain s'en soit servi..."

Elle tourna la tête vers Khrys et Eron :

"Messieurs ? Avez-vous quelque chose à ajouter ? Si j'en crois votre collègue, vous avez été victimes d'une agression. Souhaitez-vous déposer une plainte ?"
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Dim 7 Oct 2012 10:10

[Stand Team Roquette]

Djal ouvrit la trappe d'accès au cerveau positronique du logimec "capturé" par Ser Kiikti et connecta ses circuits logiques sur sa console.

La fenêtre des informations système s'ouvrit dans sa vision virtuelle.

Code: Tout sélectionner
<Type>L-TEK 8805/AG30</Type>
<Sprit Level="3.00.01.rev.478">
   <Interfaces>
      <Analytic>Basic</Analysis>
      <Maneuver>True</Maneuver>
      <Service>False</Service>
      <Dialectics>Basic</Dialectics>
   </Interfaces>
</Sprit>
<Logipacks>
   <Logipack Program="Mntc_Meca_NT3" Level="2" />
   <Logipack Program="Mntc_Elec_NT4" Level="2" />
</Logipacks>

Bon. Le robot ne correspondait à aucun des matricules indiqués par Virik. D'ailleurs, les données de statut et de propriétaire manquaient purement et simplement...

Djal se lança dans l'exploration des couches kernel du noyau neuromatique, examinant les logs en profondeur. Les historiques étaient vides, mais en lançant une recherche sur l'ensemble de la mémoire, l'infonaute découvrit plusieurs blocs de données incongrus dans une plage d'adresses qui aurait dû être inutilisée. Les logs d'origine, cryptés à l'aide d'un obfuscateur standard, dont Sixuit déchiffra l'algorithme en quelques interminables millisecondes. L'engin avait été acheté chez un ferrailleur de l'astroport la veille et re-programmé à la hâte.

Il accéda au gestionnaire d'extensions, récupéra les données de contrôle du communicateur à distance. Le dispositif avait été programmé pour se connecter à l'infosphère planétaire et transiter par plusieurs serveurs proxy répartis d'un bout à l'autre du globe pour établir une liaison avec son proprétaire. Djal et Sixuit remontèrent de node en node et finirent par retrouver les coordonnées de géo-localisation de la source...

Elle n'était pas loin. A quelques mètres de là, dans l'atelier de Bolt Racing.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Eron Azad le Dim 7 Oct 2012 10:23

Hemmedéji a écrit:"Messieurs ? Avez-vous quelque chose à ajouter ? Si j'en crois votre collègue, vous avez été victimes d'une agression. Souhaitez-vous déposer une plainte ?"


"En ce qui me concerne : non. Je comprends tout a fait que l'exaltation de la course l'ait remporté sur la raison de cet Exo-tique."
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Sémirande le Lun 8 Oct 2012 13:17

[Bonne nouvelle]
Djal a écrit:"Je suis rassuré, dit Djal d'une voix soulagée. Je préviens Sémi pour qu'elle se méfie de Ser Vanko Danjoum. Djal ajouta : Je m'occupe du droïd immédiatement"

[!]
[Message crypté]
« Crois-tu qu'ils pourraient prendre le contrôle de la Roquette ? On a bien refait toute l'électronique, hein ? »
[In Petto]
Vingt tours ! :swear:
Trop tôt. Elle ne voulait pas faire ce qu'elle avait projeté avant une bonne dizaine de tours, mais là, elle allait devoir brusquer les choses. Cela dit, les coureurs de tête prenaient de l'avance et peut-être aurait-elle du de toutes façons anticiper la manœuvre.
Pas de regret donc.
Elle boucla le tour 20 sans attaquer, remplissant de nouveau ses condensateurs. Elle était dans le sillage de Nakamita, le « régional » de l'étape. Il était manifestement sur ses gardes : on avait dû le « briefer » sur son "exploit" avec le Mèmkomba. Il s'attendait à une attaque et pilotait en conséquence. Ses virages souples, ses accélérations parfaitement maîtrisées, jusqu'aux légers battements de ses ailes : toutes ses actions étaient empruntes de grâce, et redoutablement efficaces. Sémirande ne parvenait pas à s'approcher à moins d'une vingtaine de mètres.

Ses condensateurs furent pleins à la moitié du tout 19. Et là, tous les spectateurs assistèrent à un curieux manège.
La Roquette braqua ses deux Gatlings vers le sol, loin de tout concurrent, spectateur ou technicien, humain ou robot, et fit feu, vidant ses munitions dans le sable et les rochers du dernier défilé avant les tribunes. Cela ne dura pas très longtemps, et bientôt aucune bande ne reliait plus les ailes de la Roquette aux Gatlings.
Les Oriflammes ! Ils allaient arriver aux tribunes. « Il faut que je m'affole affole un peu ». Dans la ligne droite précédant celle des stands, elle largua ses deux mitrailleuses à canons multiples. Le bâbord toucha le sol et rebondit juste derrière elle, haut, très haut. Le tribord sembla vouloir suive la Roquette en virevoltant avant de toucher le sable caillouteux à son tour, et de rouler dessus à la vitesse d'une toupie. Toutes deux furent bien vite récupérées par des Tifosi ravis de l'aubaine.
Sur la Roquette, deux trappes se refermèrent, l'une sur l'intrados gauche, l'autre sur l'extrados droit. Quand les voyants furent au vert, Sémirande relança l'accélération. Et le regretta aussitôt...
Débarrassée de cette masse et de cette traînée, la Roquette fut prise de folie. Elle eût tendance à cabrer, ce que Sémi rattrapa aux tuyères »Surtout pas aux ailerons... aïe aïe aïe... reste droite, bourrique ! ». L'engin fit donc un bond en avant et... « 750 800 850 900 950 merde 1050 1100 1... » elle ne pouvait pas freiner, ni même couper les gaz : ses voyants lui montraient qu'elle partirait alors en vrille... et à trois mètres du sol cela serait très mauvais.
La vitesse du son était de 1165 km/h1 ici. Elle les atteignit exactement au milieu des tribunes, et son adversaire s'y trouvait aussi.
Le bang fit s'envoler tout ce qui n'était pas derrière les champs de confinement protégeant le public aisé. Outils, canettes de soda, TridCams sur anti-g, couvre-chefs, tablettes, spectateurs imprudents : toutes ces êtres et ces choses firent un recul de trois mètres en arrière ; quand elles ne s'envolèrent pas carrément. Quelques organes creux tels que l'oreille interne des humains furent lésés.
Mais ce fut son adversaire qui pâtit le plus de cette « manœuvre ». Le nez de l'Orbitech fut soulevé du sol, pointa vers le ciel et s'éleva, tandis qu'un mouvement de toupie l'animait en x. Il y eût une brève lueur orange : la machine avait éjecté son pilote. L'hoverjet monta encore un peu, puis ses réacteurs calèrent et l'engin retomba poupe en avant vers la piste, qu'il toucha bientôt, mi écrasé, mi planté, exactement en face des tribunes VIP.
Le système d'éjection n'utilisait pas de siège mais des champs de force et le souffle d'explosifs soigneusement dosés. Monsieur Nakamita avait été projeté vers le champ de force confinant les espaces VIP. Le Logimek, reconnaissant un être intelligent non-hostile, avait ouvrit un bref instant une fenêtre qui évita au pilote de s'aplatir, ce qui laissa le temps à son harnais antigrav de le ralentir. Il atterrit rudement sur les fesses, mais sur un luxueux canapé antigrav recouvert de cuir fin, de coussins dorés et au milieu de quinze hôtesses d'une grande marque d'hovercars qui s'employèrent à le réconforter de leur mieux.
Et Sémirande ?
Ah, eh bien elle reprit le contrôle de son engin in extremis, crut qu'elle ne pourrait jamais passer le premier virage du "S", se dit que c'en était fini à l'inflexion de la boucle et se retrouva, indemne, dans la ligne droite du MagLev. Elle était étourdie par les stimulants d'urgence qu'une pompe osmotique avait lâché dans ses deux organismes, celui de chair et celui rouages. Elle avait le goût du métal de la peur sur la langue. L'équivalent de son cœur ronflait tant il fonctionnait vite.
Elle se trouvait exactement à l'arrière du Clydd.
A moins d'un mètre...

1/ Tout à fait au pif. Les pinailleurs iront voir .

Edit : Correction de la vitesse du son sur Epsilon.
Sémirande
 

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Khrys le Lun 8 Oct 2012 18:24

Hemmedéji a écrit:[Salon VIP]

Elle tourna la tête vers Khrys et Eron :

"Messieurs ? Avez-vous quelque chose à ajouter ? Si j'en crois votre collègue, vous avez été victimes d'une agression. Souhaitez-vous déposer une plainte ?"


Khrys vit que les preuves étaient suffisamment évidentes pour qu'il baisse les bras, et prenne l'attitude de la victime. Mais d'un ton calme il ajouta:
Oui, je désire porter plainte pour tentative d'assassinat avec préméditation, et dégradation de matériel privé dit-il en désignant du pouce Trône.Si cela peut arranger tout le monde, on peut résoudre cela avec l'aide d'un adminticule. Ce sera plus rapide. Je vous laisse à vos investigations, il me semble que la course attise des convoitises au-delà de l'aspect financier.

Ah... je vous remercie de la diligence dont vous avez fait preuve. J'envoie de suite un mot en ce sens à vos supérieurs.
8)
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le Front Pionnier


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron