Le Grand Prix de Prias

Direction les Agrippines

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Djal Gorda le Lun 15 Oct 2012 10:12

:tmi: Djal régula tant bien que mal le débit du plasma dans les boosters... La chambre d’amplification était sur le point de lâcher... Les temps de réponse, au niveau du contrôle à distance, étaient atrocement lents... Pour chaque problème résolu, une ou plusieurs nouvelles alertes lumineuses saturaient les écrans holosphères de Djal et Gurvan... C'était à qui, de la Roquette où de l'équipe technique, aurait le dernier mot... Une sorte de "Route du Métal" : le premier qui se dégonfle a perdu... oO(C’est qui l’patron !)

Enfin tout redevint stables… Du moins en apparence… car Djal et Gurvan étaient plus que jamais au chevet de la Roquette, veillant à ce que la crise ne se reproduise pas. oO(tout doux, ma belle... calme...)
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Sémirande le Lun 15 Oct 2012 11:13

[Sage - pour une fois]
La technicienne qu'était - aussi - Sémirande prit la mesure du risque, et ralentit autant qu'elle le put ; savant dosage entre le ménagement de la machine et le désir de ne pas se faire dépasser.
Sémirande
 

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Lun 15 Oct 2012 17:22

"Prudence est mère de sûreté", disait l'antique proverbe humain.

Après la brève crise qui avait failli aboutir à la perte de contrôle de la Roquette, Sémirande adopta un pilotage plus circonspect, ne faisant que de brèves pointes de vitesse lorsque Ser T'rabban Sez'ss faisait mine de lancer une attaque. Apparemment Djal et Gurvan avaient réussi à maîtriser les principaux dysfonctionnements car l'hoverjet répondait correctement à ses sollicitations. Cependant, même au travers de son corps artificiel, elle, la navyborg habituée à dompter des coursiers du vide et à avaler les parsecs par dizaines sur les Routes du Triche-Lumière, elle sentait que la symbiose avec son engin était rompue. Ses manoeuvres n'étaient plus aussi coulées qu'avant l'alerte : Madame Miaousse avait perdu son agilité de fauve, le félin avait des rhumatismes.

Elle regardait fréquemment dans ses holos de poupe. L'engin de l'écurie Velox n'attaquait plus. Il semblait avoir épuisé ses munitions, et lors d'un passage dans le complexe d'atmosphérisation, Sémirande vit distinctement la lueur rougeâtre de ses tuyères. Il avait dû perdre une partie de son système de refroidissement, et l'heure n'était donc plus aux exploits.

Tour après tour, elle creusait l'écart avec le karmairk qui la suivait et gagnait sur l'appareil de Halstend Racing devant elle. Il ne resta bientôt plus que sept minutes de course, soit cinq tours, et Pénélope Jolikker était à moins de dix mètres devant elle, balançant son engin d'un côté puis de l'autre pour empêcher Sémirande de passer.

Test : Doubler la punkette
Un test Habileté + Pilotage (voir mon dernier MP) contre une difficulté de 5D, à chaque tour où tu tentes un dépassement.
Attention aux triples-6... :sweat:
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Virik Kiikti le Mar 16 Oct 2012 20:43

Virik s'était positionné en retrait, dos au mur du fond dans un angle lui permettant de surveiller les divers accès au paddock ... Il posa brièvement un œil sur les images tri-di retransmises. L'engin de madame Sémirande semblait sur le point de rendre l'âme, mais ses adversaires n'étaient plus très frais non plus. Mais l'expérience de ces derniers allait jouer maintenant. C'étaient de vieux briscards de la course au finish et la position de challenger de madame Sémirande ne lui laissait pas beaucoup de possibilités.

Il quitta des yeux l'image des engins qui vrombissaient comme des insectes tapageurs pris de folie et continua sa surveillance.

Il ne connaissait rien à ce genre de course et rien au maniement de ce genre d'engins. Mais plus qu'une course c'était ici un combat qui se déroulait.

Et ça il connaissait.

Le moment était venu de prendre des risques pour pousser ses adversaires plus expérimentés, plus circonspects, dans leurs retranchements. De leur faire passer la ligne qu'ils s'étaient eux même fixés quant aux risques acceptables ... de les pousser à agir à commettre une faute ... et là il faudrait faire une chose de totalement inattendu dans l'instant.

Quoi ? Comment ? Il n'en avait aucune idée, mais il ne doutait pas que madame Sémirande allait risquer le tout pour le tout.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Mar 16 Oct 2012 22:58

[A la lutte]

Gédéon pointa de nouveau le bout de son nez à l'entrée de la salle de réunion où son maître semblait s'être calmé. Hélàs, au même moment, Sémirande dans son habitacle et Djal et Gurvan dans les stands se battaient pour reprendre le contrôle de la Roquette. Cuperno se pencha une nouvelle fois en avant, tendu vers la projection holo pour mieux voir les soubresauts qui agitaient l'engin et les manoeuvres désespérées de sa pilote pour maîtriser sa trajectoire erratique :

"Merdmerdmerdmerdmerd..."

Gédéon émit un feulement agacé et fit demi-tour. Au-dessus de la table de conférence, la petite Roquette cessa de se cabrer comme une monture sauvage et reprit ses évolutions à une allure plus modérée. Cuperno souffla et s'enfonça dans son fauteuil avec un soupir de soulagement sonore.

46ème tour. Sémirande tenta une attaque dans le canyon après l'usine atmosphérique. La diablesse devant elle vira sec aux ailerons et lui passa sous le nez.

47ème tour. Nouvelle tentative le long de la ligne de maglev. Sémirande crut qu'elle avait trouvé la faille. Mais son adversaire en avait gardé "sous le pied", et sa brutale accélération lui permit de garder son avance.

48ème tour. Sémirande se risqua à utiliser sa technique du tonneau barriqué dans la ligne droite des tribunes. Alors qu'elle entamait son rétablissement, elle vit l'hoverjet de Pénélope Jolikker accélérer et accompagner sa manoeuvre comme si un miroir avait été placé entre les deux machines. A son tour, la punkette se retrouva à au-dessus d'elle et rétablit, gardant deux décamètres d'avance.

49ème tour. L'engin d'Halstend Racing semblait anticiper la moindre des manoeuvres de Sémirande. Elle ne put lancer la moindre attaque.

50ème et dernier tour. La pilote du Lilith tenta le tout pour le tout et libéra l'énergie accumulée dans les condensateurs de sa machine à l'entrée de la ligne des tribunes. Elle arriva quasiment à sa hauteur, mais Pénélope Jolikker accéléra également, et franchit la ligne d'arrivée avec trois mètres d'avance.

[Arrivée]

"Et voilà qui termine ce spectaculaire Grand Prix de Prias, Tairy. Premier : Ayrton Fangio pour Team Stromboli. Second : Aldar Oss'Lim Bolt pour Bolt Racing. Troisième : Clegg Mandrell pour l'écurie Lyncar. Suivent Pénélope Jolikker, Halstend Racing ; Madame Miaousse, Team Roquette..."

"Ah, ça Jandmi, on aura beau dire, on aura beau faire, une femme aux commandes, ça reste une femme aux commandes. Et quand il y en a deux..."

"Ouh lala lala, Tairy, doucement... Nous retiendrons juste la performance sportive de la mystérieuse Madame Miaousse, partie de la dix-septième et dernière place. Cinquième, T'rabban Sez'ss, écurie Velox..."

[Retour aux stands]

Madame Chalmak veuve Simblo stoppa sa vaillante Roquette à la carlingue écarlate devant l'atelier, attendit que Djal et Gurvan se précipitent pour brancher les câbles d'alimentation auxiliaire puis coupa tous les systèmes de son engin.

Depuis le stand de Bolt Racing, Cyrelle Berkol, souriante, fit un signe de la main à Sémirande, pouce levé. Les autres membres de l'équipe étaient invisibles : ils devaient se trouver à la tribune d'honneur pour la remise des prix aux trois premiers de la course, dont Aldar.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Virik Kiikti le Mer 17 Oct 2012 18:18

Virik se rapprocha de l’engin qui avait perdu de sa superbe.

Allait-il congratuler madame Sémirande ? Non. Elle avait fait une course superbe eue égard aux circonstances, aux adversaires … mais le moment n’était pas venu.

Il resta en éveil, certain que les holoreporters allaient faire leur apparition d’ici peu, désireux de fournir aux oisillons affamés qu’étaient leurs spectateurs, quelque bouillie d’information.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Khrys le Mer 17 Oct 2012 18:40

L'hameçon commercial n'avait pas eut l'effet escompté. Mais par delà la course, des centaines de connections s'étaient faites sur le site de la Compagnie Lucifer Transport. Et peut-être cela allait amener quelques clients, du moins quelques demande d'information.

Et puis, il y eut comme un calme après la tempête. Les pilotes étaient rentrés aux stands. Les VIP présents avaient deux options: rester ou partir. Certains se préparaient à l'approche des journalistes, d'autres fuyaient discrètement les lieux par petits groupes.

Khrys rangea son ordinateur, vérifia sa tenue et sa coiffure. L'incident de tout à l'heure ne devrait pas affecter son apparence. 8)
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Eron Azad le Jeu 18 Oct 2012 12:41

Eron qui avait décidé de faire profil bas suite à sa mésaventure, émergea du fond des stands, d'où il avait suivi la fin de la course, pour aider Gurvan et Djal.
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Djal Gorda le Jeu 18 Oct 2012 23:29

La ligne d'arriver franchit, Djal explosa de joie : "Yéééééééééé ! Yééééééé.... On est des champions, on est des champions... on est, on est, on est des champions !!!! Yéééééé..."

C'est donc un Djal exubérant qui bondit hors du Paddock pour accueillir "Sa Roquette Chérie qu'il Aime Tant..."

Avec Gurvan, il clampa sans attendre les dérivateurs d'énergie qui pompèrent et délestèrent des Giga joules d'énergie rémanente vers les condensateurs de ballaste... Le régime moteur décrut rapidement en sifflant. Bientôt il fut possible de s'entendre sans s'arracher les cordes vocales :

"T'as été superbe... bravo !", Djal embrassa la carlingue de la Roquette oO(hihihi...) Il fit un clin d'oeil à Sémi "Et toi, t'es une diva... Merci pour cette course... J'tadore"

Il se tourna vers Gurvan et lui dit "Merci pour le coups de main... Sans toi je ne sais pas si la Roquette serait resté sous contrôle"

"Ce soir, c'est la fête..."

Il activa son minicom est consulta ses gains : il avait parié 25.000 crédits sur Fangio et 25.000 crédits sur Aldar, placé...
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Ven 19 Oct 2012 13:53

[Djal]

Il avait aussi parié 50.000 sur Team Roquette. L'arrivée de Sémirande placée en cinquième position divisait sa cote gagnante de 19/1 selon une règle de calcul complexe qu'il serait fastidieux d'énoncer ici (1), tout comme l'arrivée d'Aldar Oss'Lim Bolt en second pondérait sa cote de 4/1. Il eut tout de même la bonne surprise de voir qu'une fois ses mises de départ déduites, ses gains nets s'élevaient à 225.000 crédits.

[Eron]

Il en allait de même pour le co-pilote du Lilith, dont le minicom lui annonça qu'il avait gagné 2.300 crédits.

[Visite inattendue]

Les pressyborgs et autres médiatiks étaient toujours amassés au niveau de la tribune officielle où la remise des prix se terminait.

Un Être dont la présence en ce lieu était surprenante fit son entrée dans le stand de Team Roquette une quinzaine de minutes après le retour de Sémirande au paddock.

Pénélope Jolikker fit le tour de l'hoverjet, évaluant l'appareil avec l'oeil aguerri du spécialiste. Elle avait retiré son casque mais portait toujours sa combinaison moulante de pilote, rouge et noire comme son propre engin. Le fard noir autour des yeux, le visage d'une pâleur mortelle et les pointes rouges de sa chevelure présentaient le même aspect qu'avant la course malgré les gouttes de sueur qui perlaient ça et là : sans doute de coûteuses modifications cosmétologiques permanentes, provenant peut-être même du fameux Institut Delany. Elle termina son examen de la Roquette et apostropha Sémirande :

"Bonne machine. Si tes réglages ne t'avaient pas fait défaut au trente-huitième tour, tu aurais pû revenir plus tôt et assurer tes attaques. Me dépasser, sûrement pas. Et si tu avais réussi... " (elle mima le geste d'appuyer sur la détente d'une arme) "... d'ailleurs c'est parce que ta machine donnait des signes de faiblesse que je n'ai rien fait."

Un léger sourire apparut sur sa face émaciée :

"Rendez-vous à la prochaine course, Miaousse !"

Elle fit un clin d'oeil et s'apprêta à tourner les talons...

(1) D'autant plus que je n'en ai pas la moindre idée...
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le Front Pionnier


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité