Le Grand Prix de Prias

Direction les Agrippines

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Djal Gorda le Mar 25 Sep 2012 23:05

Hemmedéji a écrit:Djal se remémora les paroles de l'un de ses professeurs à la Loge : "Plus on complique la plomberie, plus elle se bouche facilement..."


Le professeur Maurice Quantus apparût dans l'infosphère, face à Djal-Zx01... Il se tenait droit comme un Xipéhuz de Rigel, ce qu'il était par ailleurs...

"Monsieur Gorda ! Vous avez une fois de plus réalisé une merveille quantique d'une grande complexité... Bravo..." Le professeur se tenait devant une architecture algorithmique qu'une grande finesse... L'équilibre des systèmes numériques était infinitésimal... Djal en était très fier : les liaisons quantiques circulaient en vagues para-synchrones et les oscillations du noyaux de communication avaient été réglé à la pico-onde près...

"... Mais, plus on complique la plomberie, plus elle se bouche facilement..."

Le Xipéhuz agita le MicroCom qu'il tenait dans sa main droite... un simple microCom à neutrino... "Grâce à cet algorithme de séquençage, je synchronise une liaison externe avec votre système... Monsieur Gorda... Et que se passe-t-il ?" Il déclencha, avec un sourire non feint, la transmission d'une avalanche d'information dans les délicats méandres de communication... Une seconde silhouette apparût près de Djal : celle de Berul Vico son meilleur best-rival à la loge... "Eh, Djal... J'appel ça faire pipi dans tes tuyaux..."

---------------------

Djal repéra donc les lignes de transmissions neutrinos sombres entre les véhicules... "Je vais pisser dans leurs tuyaux... Ouais, ça c'est une vachement bonne idée mon p'tit Berul..."

Djal compila une offensive digne de ce nom : "TriDcomax, attaque TriDstorm..."

Le Digimorphe reçu ses instructions : fusionner avec les lignes de communication identifiées et inonder le trio avec leurs propres instructions... une sorte de Multi-clonage de flux... d'instructions redondantes... Pour chaque ligne de com, TriDcomax en établira une bonne centaines d'autres strictement identiques, mais légèrement désynchronisées d'une picoseconde... Une fois le réseau saturé de la sorte, les lignes de communication seront alors brusquement inversées de manière aléatoire, si bien qu'une instruction qui passait dans un sens, serait renvoyé en miroir à la source...

-----------------------

Virik Kiikti a écrit:Il subvocalisa à l'attention de Djal. Monsieur Djal, priorité ! J’ai un logimec suspect en position sur la passerelle 8B secteur est. Essayez d'intercepter ses communications


D'autre console apparurent... Les jets d'eau et les jardins impériaux s’estompèrent et disparurent... Djal récupéra de la puissance de calcule...

"Console de repérage : activité de servocommande... passerelle 8B secteur Est... priorité 01"

L'usine d'atmosphérisation surgit brusquement, comme dans un brouillard de pixels... La vision de Djal s'y engouffra, longea les tuyauteries, les réseaux de câbles et les conduites de maintenance... A chaque intersection, la vision de Djal obliquait brusquement à droite, ou à gauche, vers le haut ou soudainement vers le bas... Il suivait un labyrinthe technique jusqu'au point de destination... Enfin il déboucha sur la passerelle 8B, Secteur Est...

"Scan... Priorité 01..." Djal utilisa toutes les ressources dont il pouvait disposer, y comprit les équipements sophistiqués du Lilith via une liaison cryptée avec le protocole de codage rotatif qu'il avait utilisé quelques mois plus tôt...

Djal lança ses mouchards et attendit le contact... Il tenait par le colle un Digimorphe du nom de "Positronitotonne"
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Mer 26 Sep 2012 16:50

[Virik]

Le synthéviseur de Ser Kiikti projeta au fond de sa rétine l'image de la passerelle de maintenance reconstituée par les capteurs de son armure de combat. Il ne vit pas les tâches verdâtres des optiques de lunettes de nuit NT4, mais une scène assez nette, comme si elle était éclairée par la pleine lune du Berceau.

Le logimec s'affairait au bord de la passerelle. Il ne travaillait pas sur la réparation de la rampe d'éclairage auprès de laquelle il se tenait, mais terminait de fixer par des attaches magnétiques un objet en forme de cylindre aplati sous le caillebotis de plastacier du passage.

Virik projeta ses antennes PSIs... Le monde ralentit autour de lui tandis que sa perception s'élargissait. Ses vibrisses s'agitèrent. Il y avait un danger immédiat.

Le logimec sortit un câble de ses entrailles et le connecta au cylindre... La suite se déroula en moins de cinq secondes.

Un vrombissement d'air au loin...

Une sorte de petit grappin métallique jaillit du cylindre et vint se ficher dans le sol d'ultra-béton à l'aplomb de la passerelle...

Hurlement de booster Mhyd. L'hoverjet d'Andrsk Bilieux passa comme un éclair... Son réacteur droit se détacha et partit d'un côté tandis que le reste de l'engin se mettait à tourner follement sur son axe de roulis avant de percuter un pilier de soutènement et d'exploser dans une gerbe de flammes et de débris.

Un nouveau vrombissement se fit entendre... Mâne Saxo, talonné par Psump et par Sémirande, passerait là dans une poignée de secondes.

[Djal]

Le digimorphe piloté par Zx01 tissa son piège numérique, intercalant ses propres filaments de données avec ceux du dispositif de synchronisation des trois engins.

Test : Pertuber la synchronisation des commandes
Intelligence + Informatique
+ MOD +1 (Sixuit)
+ MOD +1 (pour le pipi dans les tuyaux :D )
Contre 4D


Zx01 arriva au niveau de la passerelle 8B au moment où le logimec branchait le câble au lance-grappin. Il eut à peine le temps de détecter une trame de commande simple transitant par l'infosphère locale jusqu'au communicateur à distance du robot, que déjà le grappin fusait vers le sol, avec les effets que l'on sait...

[Sémirande]

Ce fut El Mektoub qui prit l'iniative. Des traceuses zébrèrent les afficheurs arrière de Sémirande et vinrent s'écraser de chaque côté de l'entrée du complexe au moment précis où elle y pénétrait.

Test : Pour répliquer
Habileté + Armes Lourdes
contre 3D pour tirer au jugé dans la direction de l'ennemi
contre 4D pour un tir plus précis
contre 5D pour toucher un organe vital (cockpitt, répulseurs, réacteurs)
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Djal Gorda le Mer 26 Sep 2012 20:42

La voix de Djal cingla dans les écouteurs de Virik : "Faites feu ..."
Dernière édition par Djal Gorda le Mer 26 Sep 2012 21:13, édité 1 fois.
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Virik Kiikti le Mer 26 Sep 2012 21:12

Facile à dire ... il connaissait ses limites dans le domaine du tir : là il s'agissait de tirer sur un nanocable à plusieurs mètres de distance. La cote n'était pas en sa faveur.

Une poignée de seconde ... tout le temps de l'univers ... il avait tout son temps ... calme ... détaché ... dans l'instant ...

Alors que le temps semblait ralentir, devenir graisseux, il jaillit de sa cache, en direction de la passerelle avec l'accélération maximale que sa ceinture de vol lui permettait, pendant que sa main se refermait sur la vibrodague dans son dos. La lame jaillit, son tranchant rendu flou par les vibrations.

Virik volait en ligne droite, lame légèrement décentrée, visant avec soin l'enrouleur : il n'aurait pas droit à plusieurs essais.

// Je te laisse tirer les jets pour moi O Hémedéji (et j'adresse une prière au destin).
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Jeu 27 Sep 2012 00:49

[Djal]

Les filaments de communication parasites s'enroulèrent autour des axones reliant les trois hoverjets modélisés dans la vision virtuelle de l'infonaute, établirent leurs pontages, étendirent leurs dendrites de pseudo-code, créant leurs propres noeuds de transmission. Son digimorphe TriDcomax lui retourna un court message de retour : <true>

[Sémirande]

La gatling Gauss fixée sous l'intrados gauche de la Roquette cracha une courte rafale de fléchettes adamantines. Les traceuses s'allongèrent jusqu'à l'engin de Ser Haj Mirror... et rasèrent sa carlingue sans le toucher. Le pilote de l'Ecurie Ridessev avait fait un écart vers l'intérieur de la formation en abaissant le nez de son appareil... Mais soudain l'engin d'El Mektoub entama la même manoeuvre en mode miroir. En une fraction de seconde, ils étaient l'un sur l'autre. Madame Miaouss eut le temps de voir le troisième larron, Armen Difor'ch, cabrer son appareil vers le haut, aérofreins sortis au maximum, antigravs à fond et inverseurs de poussée crachant leurs traînées de plasma, avant que ses deux compères entrent en collision et que leurs appareils enchevêtrés disparaissent dans une boule de flammes.

Le pilote de Grâce Food s'en était sorti au prix d'une fabuleuse décélération et d'une manoeuvre d'évitement acrobatique. Mais déjà Ara Kiripa était sur ses talons.

[Virik]

Le hurlement de l'hoverjet de Mâne Saxo montait dans les aigus comme il se rapprochait de la passerelle. L'hatani s'envola, lame pointée vers le cylindre. Son synthéviseur lui révéla le monofilament, invisible depuis la cachette d'où il venait de bondir. Il planta sa dague dans le mécanisme de l'enrouleur. Avec un craquement sinistre, celui-ci se mit à dévider le nanocable en même temps que disparaissait le champ de confinement qui le rigidifiait.

L'hoverjet de l'Ecurie Gaulde passa sous la passerelle comme la tension du monofilament se relâchait. Une dérive de l'engin fut sectionnée au tiers de sa longueur. Il partit en tête à queue, heurta un pilier par l'arrière, rebondit de l'autre côté de la piste en tournoyant sur son axe de lacet, percuta une énorme canalisation par l'avant, repartit dans l'autre sens puis finit par heurter le sol et ricocha sur le béton en semant une traînée de débris avant de s'immobiliser au milieu de la piste.

Une poignée de secondes plus tard, l'hoverjet de Psump arrivait sur le lieu du crash et sautait adroitement au-dessus de l'épave fumante.

Test : Eviter l'épave
Sémirande :
Habileté + Conduite NT5 + MOD +1 (règlages de Djal)
contre 3D en ralentissant et donc en perdant du terrain sur Psump
contre 4D en maintenant la vitesse
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Virik Kiikti le Jeu 27 Sep 2012 08:57

... Raté, il avait espéré en touchant l'alimentation principale que les clamps magnétique retenant le boitier enrouleur se seraient détachés, neutralisant le piège.

Tout en gardant la vibrodague à la main il sortit de l'autre son darc avec lequel il tira à bout touchant sur le boitier. En théorie, neutralisant l'alimentation ça devrait faire chuter le boitier, et en finir ainsi avec cette menace.

Il retourna ensuite le darc en direction du logimec et tira ... Il avait bien l'intention de le ramener à Djal à lui demander de faire cracher à son coeur positronique de quoi remonter à ses maîtres.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Sémirande le Jeu 27 Sep 2012 14:10

[Hiiiii]
Sémirande n'hésita pas : entre perdre un peu de temps ou risquer l'accident pour rester au contact de Psump Mèmkomba, elle choisit la prudence. Laisser du terrain n'avait pas d'importance à ce stade de la course. Aussi vit-elle sans regret aucun s'éloigner les feux arrière du Mèmkomba.
Elle évita à son tour l'épave, et consacra un tour à un petit plaisir personnel : une belle conduite.
Lors d'une escale sur un petit monde nommé Méroné, elle avait eu la chance de voir un ballet de ce que l'on appelait improprement, mais avec une certaine poésie, "oiseaux-danseurs". Vues de prés les bestioles ressemblaient à des cônes aveugles de chitines collante, mesurant, selon les espèces, entre vingt et trente centimètres à l'age adulte ; et munies de deux touffes de vibrisses plumeuses gris sale qui permettaient leur vol. Si on y ajoutait une légère odeur que beaucoup de d'espèces (dont une majorité d'humains) trouvaient désagréable, on pouvait éprouver une certaine répulsion.
Mais en vol...

Durant un tour donc, "son" tour, profitant du fait que ses adversaires, tant ceux qui la précédaient que ceux qui la suivaient, étaient loin, elle se fit le petit plaisir des belles trajectoires élégantes, des balises passées dans un souffle, des virages aux ailerons, moteurs réduits à un chuchotement, d'un tonneau lent à un endroit où seules quelques holocams pourraient la voir ; si toutefois elle intéressait quelqu'un.
La fin de cette courte détente vint bien trop vite. Elle fit un passage tout ce qu'il y avait de plus normal devant les tribunes, puis libéra cette hargne qu'elle avait soigneusement muselée. Ses yeux grands ouverts ne cillaient pas, son visage impassible était d'un calme olympien, son esprit empli de mantras et d'équations, son corps n'était que réflexes ; mais son cœur bouillonnait d'une sauvagerie primitive et dévorante.
Ménageant ses condensateurs, réserve d'énergie puissante mais éphémère et qu'il fallait constamment reconstituer, elle remonta au fil des quatre tours suivants les hectomètres, puis les décamètres qui la séparaient du Psump qui lui-même gagnait du terrain sur ses challengers.
Elle décida de frapper un grand coup en un endroit considéré comme le plus mauvais par tous les coachs : les tribunes figurez-vous. Ce passage était un lieu de parade, où l'on passait certes en vrombissant, mais pas trop afin de garder de la puissance pour la ligne droite du MagLev. Toute personne flambant aux tribunes déchanterait à l'entrée du complexe disait-on donc. Mais Sémirande avait piloté fin, sans adversaire à proximité, usant beaucoup de ses surfaces mobiles mais prenant garde à la traînée. Ses condensateurs étaient pleins, et elle devrait pouvoir tenir jusqu'à l'usine où, on l'avait vu, dépasser quelqu'un n'était pas si facile.
A l'entrée de la ligne droite des tribunes, dix mètres derrière le Mèmkomba qui talonnait lui-même un groupe de concurrents, elle lâcha ses réacteurs qui, dans un bruit infernal, lui firent prendre conscience de ce que ressentaient les hommes-obus de Cajark.
Sémirande
 

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Gurv Hemmedeji le Jeu 27 Sep 2012 21:37

Virik Kiikti a écrit:... Raté, il avait espéré en touchant l'alimentation principale que les clamps magnétique retenant le boitier enrouleur se seraient détachés, neutralisant le piège.

Tout en gardant la vibrodague à la main il sortit de l'autre son darc avec lequel il tira à bout touchant sur le boitier. En théorie, neutralisant l'alimentation ça devrait faire chuter le boitier, et en finir ainsi avec cette menace.

Lorsque la vibrodague de Virik avait pénétré le boitier et tranché au jugé diverses pièces de son mécanisme, le monofilament avait perdu toute tension et s'était dévidé. Son synthéviseur ne montrait plus un nanocable rigide barrant le passage en diagonale, mais un fouillis de boucles quasiment invisible traînant au sol. Le piège n'était donc plus menaçant à ce stade. Mais la décharge du DARC, en surchargeant l'alimentation, provoqua un court-circuit qui ouvrit les clamps magnétiques. L'enrouleur tomba au sol quelques secondes avant le passage des derniers traînards...

Virik Kiikti a écrit:Il retourna ensuite le darc en direction du logimec et tira ... Il avait bien l'intention de le ramener à Djal à lui demander de faire cracher à son coeur positronique de quoi remonter à ses maîtres.

Le DARC ne provoquait pas seulement une surcharge énergétique, mais surtout une neutralisation des fonctions motivatrices du robot en brouillant les flux de positrons générés par son cerveau. Arrosé à bout portant par le tir de Virik, le logimec émit une sorte de râle électronique et tomba au sol où il resta inerte.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Djal Gorda le Ven 28 Sep 2012 09:05

Djal ferma le poing et tira le coude vers l'arrière. Il hurla : "... Yeeeessss ! "

L'infonaute resta très attentif et admira le tour de piste de Sémi... oO(Ouais, la classe…) Lorsque Sémiaous arriva près des tribunes le régime moteur se déchaîna et la Roquette bondit... oO(Hipaaa....et le spectacle continu...) :party:
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Le Grand Prix de Prias

Messagede Virik Kiikti le Ven 28 Sep 2012 19:57

Virik, ne s’approcha pas tout de suite du logimec … Il s’accroupit et loin de ramasser le droïd endommagé, observa les alentours. Il était fort possible que l’engin ait été piloté. Et, si l’être sensible qui s’en occupait n’était pas loin il y avait une possibilité qu’il vienne aux nouvelles.

Il attendit quelques instants … Puis si rien ne bougeait, il souleva l’engin avant de l’envelopper dans sa cape. Chargé de son ballot, bien décidé à utiliser de rechef son darc s’il faisait mine de ne serait-ce que bouger un servomoteur, il se rendit par un des chemins qu’il avait préalablement repéré en direction du stand où Djal devait se trouver.

Chemin faisant il l’avertit : monsieur Djal, se revient avec notre saboteur. Il est intact bien que sonné. Merci d’extraire tous ses secrets.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le Front Pionnier


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron