Page 26 sur 31

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 09:26
de Virik Kiikti
Virik demanda : Quels sont les niveaux de radiation monsieur Djal ?

En attendant la réponse de ce dernier il appela le rôle de l’équipage du Cortez d’Algol. Ils avaient eu la liste des officiers mais il ne se souvenait plus du nombre total des membres d’équipage. Il en profita pour demander à la base de données si elle disposait des plans intérieurs du Cortez d’Algol et du nombre de navettes de descente se trouvant à bord.

Quelqu’un a-t-il une idée du nombre de personnes pouvant monter à bord de ce genre de navettes ? C’était des engins à usage unique ou disposaient-ils de la capacité une fois posés à regagner l’espace ? Et ce type d’annexe pouvait il convenir à un voyage spatial ?

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 09:37
de Axl Brison
Oui c'est vrai monsieur Virik il y a peut être des infos sur ces machines quelque part.
Quelle pourrait être leur autonomie ou rayon d'action ?

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 10:34
de Djal Gorda
Le berceau vide ! C'est celui de la nacelle#2 que nous avons découvert... les deux autres nacelles sont encore là.

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 10:47
de Axl Brison
D'accord, alors personne n'est parti ? A moins qu'il y ai d'autres capsules ailleurs ou qu'un vaisseau passait par là

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 10:49
de Virik Kiikti
Oui monsieur Djal, vous avez raison, mais regardez l'autre paroi … Il appela l’image qu’avait transmise le logimec … et la navette de descente encore présente : il y a un espace vide à coté qui semble avoir accueilli sa semblable. A moins que je n'ai mal vu ?

Les oreilles de Virik était toutes droites sur sa tête, sa crinière totalement plaquée : il était fabuleusement interessé. En chasse.

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 11:03
de Sémirande
[Doucement]
"Votre problème est le suivant.
Vous avez plusieurs lièvres à courir en même temps.
  • Il y a l'exploration de ce vaisseau, chose dont je persiste à dire qu'aucun de nous n'est qualifié pour.
  • Le devenir de l'équipage.
  • La protection de vos découvertes qui passe par le retour rapide en espace civilisé.
Votre Lilith devrait repartir, et laisser le Gerfaut et Pikachu ici, avec une équipe d'exploration."

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 12:17
de Gurv Hemmedeji
Virik Kiikti a écrit:Virik demanda : Quels sont les niveaux de radiation monsieur Djal ?

Ils étaient aussi élevés à l'intérieur de l'épave qu'à l'extérieur. Un effet du vieillissement des matériaux et du bombardement par des poussières et micro-météorites. Par ailleurs, aucune source d'énergie artificielle n'était détectable, et le vide régnait aussi dans le grand navire.

Virik Kiikti a écrit:En attendant la réponse de ce dernier il appela le rôle de l’équipage du Cortez d’Algol. Ils avaient eu la liste des officiers mais il ne se souvenait plus du nombre total des membres d’équipage. Il en profita pour demander à la base de données si elle disposait des plans intérieurs du Cortez d’Algol et du nombre de navettes de descente se trouvant à bord.

Les mange-poussières de première génération nécessitaient des équipages d'une cinquantaine de personnes. Mais les six officiers dont ils avaient retrouvés les noms et surnoms en déchiffrant les blocs mémoriels de la nacelle de Constantine constituaient les seuls occupants du Cortez d'Algol, vaisseau marchand de troisième génération. D'après la base de données de la CT, ce type de navire disposait généralement d'une ou deux navettes de descente.

Virik Kiikti a écrit:Quelqu’un a-t-il une idée du nombre de personnes pouvant monter à bord de ce genre de navettes ? C’était des engins à usage unique ou disposaient-ils de la capacité une fois posés à regagner l’espace ? Et ce type d’annexe pouvait il convenir à un voyage spatial ?

Axl Brison a écrit:Oui c'est vrai monsieur Virik il y a peut être des infos sur ces machines quelque part.
Quelle pourrait être leur autonomie ou rayon d'action ?

"Tout dépendait du type d'activités auxquelles se livraient les Gris propriétaires du navire : frêt ou cargo mixte." répondit Monsieur Antillès. "Il n'y avait pas d'astronefs dédiés uniquement au transport de passagers : à l'époque de la Confédération, peu de gens étaient capables de se payer un billet pour la plus proche colonie, sans parler de ce que celà impliquait au niveau social : dire au-revoir à sa famille et ne retrouver que quelques vieillards au retour était une expérience qui n'attirait pas beaucoup de candidats. Dans tous les cas, les navettes pouvaient accueuillir l'intégralité des occupants de leur vaisseau gigogne, car elles pouvaient aussi servir de chaloupe de sauvetage. Elles avaient la capacité de naviguer plusieurs semaines au sein d'un système planétaire, d'atterrir à la surface d'un monde et de regagner l'espace, tant qu'elles avaient du propulsif pour leurs moteurs ioniques. Il est même possible que cet engin dispose d'antiques flotteurs antigrav. On commençait à comprendre l'effet Push-Pull et ses applications pratiques."

Axl Brison a écrit:D'accord, alors personne n'est parti ? A moins qu'il y ai d'autres capsules ailleurs ou qu'un vaisseau passait par là

"Ce navire est arrivé dans ce secteur il y a quatre mille ans, Mademoiselle Brison, juste avant la découverte de la propulsion Varlet." expliqua Gurvan avec douceur. "A cette époque, la Confédération Interstellaire n'occupait qu'un faible volume d'espace entre le Monde du Berceau et le Noyau Galactique, de l'autre côté de la Voie Lactée, à pratiquement 50.000 années-lumières d'ici. Aucun autre vaisseau ne pouvait passer par là."
[Mezza Voce]
"Aucun vaisseau humain, du moins..."

Virik Kiikti a écrit:et la navette de descente encore présente : il y a un espace vide à coté qui semble avoir accueilli sa semblable. A moins que je n'ai mal vu ?

Ser Virik Kiikti n'avait pas mal vu.

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 12:30
de Djal Gorda
"Ah, oui... c'est exact... un socle d'arrimage navette est vacant ! Dans l'hypothèse où le commandant Méranvil et son équipage aient pu quitter le bord, ils ont dût le faire pour une bonne raison..."

Djal se tapota la joue qu'il gonfla... Puis...

"Sémi a raison, il nous faut explorer et fouiller de fond en comble ce système... Par contre... Je pense qu'il est insensé d'explorer ce système à la recherche d'indices, sans passer par la case Cortez d'Algol... Quand dites vous ? En outre, se priver de la Lilith n'est pas prudent... Cela nous prive de notre capacité de mouvement si nous devons quitter ce système..."

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 12:59
de Sémirande
[Précision]
"Le Gerfaut est parfaitement capable de quitter ce système."

Re: ... d'étoiles lointaines

MessagePosté: Dim 24 Fév 2013 22:52
de Djal Gorda
Oui, c'est vrai... Mais est ce prudent de nous séparer de notre navire ? Avons nous suffisamment d'AM pour explorer ce système et rejoindre une planète civilisée en cas de problème ? Combien de temps sera parti la Lilith ? Qui va piloter le Gerfaut ? Comment communiquerons nous si il y a un problème ?

Djal énuméra la liste des contraintes liés à l'opération... Puis conclut :
"Quoi qu'il en soit, je veux faire parti de l'équipe du Gerfaut"