... d'étoiles lointaines

Où le Lilith reprend l'Espace

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Virik Kiikti le Dim 13 Jan 2013 12:10

Virik demanda donc au logimec d'effectuer cette vérification et de faire quelques prélèvements de métaux et de poussières ... Il attendait les indications de madame Sémirande et de monsieur Djal pour aller plus loin. Il n'y avait pas d'urgence : L'objet attendait depuis presque un millénaire.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Gurv Hemmedeji le Dim 13 Jan 2013 21:10

Le LAK-640 reçut les instructions de Ser Kiikti et déplia un capteur de pression qu'il accola à la coque tandis que l'une de ses pattes articulées se soulevait puis s'abattait violemment sur la paroi métallique. Le résultat s'afficha instantanément sur la passerelle : l'espace intérieur de la nacelle/esquif/sonde derrière l'enveloppe de trifibranne n'était pas atmosphérisé.

Un léger nuage de poussières et de microscopiques particules métalloïdes avait été soulevé par la patte du logimec. Les détecteurs de la Trapanelle les examinèrent et transmirent les données collectées au Lilith, les ajoutant à la masse d'informations que Sémirande Chalmak était en train d'intégrer avec l'aide de Djal Gorda.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Eron Azad le Dim 13 Jan 2013 22:17

"Vu que ce truc n'a plus d'énergie, peut être qu'à partir de sa trajectoire orbitale, on pourrait en déduire depuis combien de temps il tourne autour de l'étoile. Je lance une simulation."
Avatar de l’utilisateur
Eron Azad
 
Messages: 182
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 13:41

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Khrys le Dim 13 Jan 2013 23:47

Khrys pensait...

Combien peut bien valoir un tel objet? La vente à des collectionneurs privés? ou perdre un peu de valeur, et permettre au grand nombre de profiter d'une telle rareté? ;)
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Axl Brison le Lun 14 Jan 2013 04:09

on dit peau de balle Mr Virick si je me souviens bien.
Dommage qu'il n'y ai personne là dedans.
A t on des infos sur où peuvent se trouver les gens (humains à priori donc ?) qui ont lancé cet engin ?
Mais à quoi pouvai t il servir ? Ce n'est pas un propulseur d'appoint ?
L'ont ils abandonné faute de carburant ?
Avatar de l’utilisateur
Axl Brison
 
Messages: 238
Inscription: Mer 31 Oct 2012 11:05
Localisation: Nouvelle Caledonie

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Virik Kiikti le Lun 14 Jan 2013 09:58

Pot de balles ? J'en prends note ... Quant aux autres questions, ne doutons pas que quelques réponses naitrons de nos investigations. Effectivement pourquoi cet engin s'est-il arrété ici ? Pourquoi a-t-il émis son signal sur le vecteur ou nous l'avons perçu ? Pourquoi s'est-il interrompu définitivement ensuite ? Quel était le but de ce signal ? ... Nous avons beaucoup de questions. Il est temps que nous commençions à essayer de trouver des réponses.

Bon, les investigations de madame Sémirande et de monsieur Djal prenaient plus de temps que prévu et s'il avait bien compris il n'y avait en définitive pas de lien entre celles-ci et l'investigation physique en cours.

Je procède à l'ouverture du sas.

Virik demanda au LAK de se positionner à l'emplacement de l'ouverture manuelle du sas. Il s'assura que deux de ses pattes soient correctement verrouillées.

Il interrompit ses préparatifs pour s'assurer que la situation spatiale était inchangée : pas d'autre navire, signal ou situation nouvelle dans le système solaire ...

Cette vérification faite il demanda au logimec de faire tourner le volant d'ouverture ... Il resta attentif aux forces s'exerçant sur les pattes du petit robot et aux niveaux energétiques provenant de la nacelle, pret à interrompre l'opération en cas de danger ou de changement.
Avatar de l’utilisateur
Virik Kiikti
 
Messages: 760
Inscription: Mar 27 Déc 2011 20:55

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Sémirande le Lun 14 Jan 2013 20:33

[ :worried: ]
Sémirande était déjà entrée dans la Matrice "comme ça", "pour voir", et franchement, cela ne l'avait pas excitée outre mesure. Elle ne pouvait s'empêcher de faire la comparaison avec le Triche-Lumière (oui, on a les référentiels que l'on peut) et elle avait alors trouvé cet univers aussi palpitant qu'une rangée d'armoires NT2.
Cela dit, son opinion avait commencé à évoluer quand elle avait attaqué l'intégration mentale. Elle avait décidé que toutes ces données ordonnées - ou pas - avaient un côté (hum) intéressant.
Jamais elle n'aurait imaginé qu'on puisse l'appréhender à la façon de gens comme Djal.
Elle eut le souffle coupé - au figuré évidemment. Ce qu'elle voyait était un fouillis incroyable, mouvant, surréaliste. Beau. Mais dérangeant pour elle.
Elle sentit une traction sur son bras. Djal la tirait au milieu de demi-droites quantiques...
"Pourquoi demi-droites ?" se demanda-t-elle, alors que son guide se mouvait avec aisance dans un milieu où elle se serait rapidement perdue.
D'ailleurs elle l'était. Et ce n'étaient que les circuits du vaisseau et ceux de la balise de la CT. Qu'est-ce que cela aurait été dans la Toile !!!
Rien de mieux à faire que de suivre cet Ostrogot vêtu comme dans une TriD pour ado attardés. D'ailleurs il le fallait bien : il la tenait fermement :-).
C'est alors que les yeux ce la jeune femme se dessillèrent. Sémirande comprit que ce qu'elle voyait, c'était par les yeux de l'infonaute. Et...
Ils passèrent devant une sorte de surface miroitante, qui reflétait leurs avatars. Sémirande se vit donc telle que Djal se la représentait. "Reine noire hein ? Attends un peu mon cochon." Bon, au moins il ne la comparait pas à un reptile à pustules, c'était déjà ça.
Djal ralentit alors qu'elle commençait à se demander ce qui se passait quand on vomissait dans une infosphère.
Une carte. Une gigantesque carte sur laquelle étaient épinglés de minuscules parchemins multicolores, et "d'époque". La Reine Noire jeta un regard en coin à son guide, et ouvrit un des rouleaux.
Vecteurs gravifiques ... densité stellaire... atomes par m³...
Bon, tout y était. Ah, il avait fait apparaître de tout petits vaisseaux. Des Mange-Poussières. Il lui isola la Cortes, et traça sa trajectoire depuis son point de départ jusqu'à sa dernière position connue. A elle de jouer.
Utilisant les nouvelles capacités de son cerveau, et très consciente de ses limites, Sémirande corréla les données orbitales de la sonde-nacelle avec la trajectoire de la Cortez D'Algol.
...
"Ah..." fit-elle au bout d'un moment.
...
"Elle est en vol depuis 3000 ans, pas plus. Son moteur n'est pas très usé, il n'a pas du tourner beaucoup, et en tous cas pas à ses capacités maximales. Elle vient d'au-dessus le plan galactique. Elle été lancée depuis un vaisseau qui ne se trouvait pas du tout où il aurait du être. Ce n'est pas une sonde, c'est un SOS. Le mot Nacelle dans son acception moderne est peut-être adapté, après tout. Il faut l'ouvrir avant que quelqu'un ne le fasse à notre place. Si nous pouvions retrouver cet avaleur d'atomes...
Djal, ramène-nous. J'ai mal au cœur."
Sémirande
 

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Djal Gorda le Lun 14 Jan 2013 22:59

Zx01 saisit la main troublée de la Reine Noire. Ils s'élevèrent et dérivèrent paisiblement au grès d'un vent de données qui se dirigait vers les ports de sortie. A l'instar d'un aérostier, Zx01 joua avec les flux de data montantes et descendantes... Ils passèrent par quelques amas nébulaires parsemés de poudre d'équations fines. Les deux abstractions qu'étaient Zx01 et la Reine Noire, se posèrent sur un disque tissé de microsillons en perpétuel reformatage. Pieds et jambes furent solidement intégrés et formèrent un socle unis...

"Sixuit ! Réintégration immédiate..."


Le disque se translatât tel un éclair... Si la Reine Noire avait envie de vomir c'était maintenant, ou jamais...

"Sémi ça va ?" Il laissa la naviborg reprendre pied...

"Tu penses toi aussi que cette nacelle est une bouteille à la mer ? L'équipage du Cortez d'Algol y a fourré un message ou un truc dans le genre... Ramenons l'engin à bord... et voyons ça de plus près"
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Sémirande le Lun 14 Jan 2013 23:09

Djal Gorda a écrit:"Tu penses toi aussi que cette nacelle est une bouteille à la mer ? L'équipage du Cortez d'Algol y a fourré un message ou un truc dans le genre... Ramenons l'engin à bord... et voyons ça de plus près"
[Burpl]
"Il est trop grand Djal. Il nous faut copier les données. Ou mieux..." (Burp] "...les emporter. Comme cela personne ne nous suivra.
Enfin : vous suivra."
Sémirande
 

Re: ... d'étoiles lointaines

Messagede Gurv Hemmedeji le Mar 15 Jan 2013 01:09

A l'instant où Sémirande sortait de sa transe d'intégration mentale et de l'espace virtuel de simulation où l'avait entraîné Djal, le LAK-640 commença à manipuler avec précaution le volant d'ouverture de l'écoutille.

Le panneau métallique coulissa centimètre par centimètre. Rien ne s'échappa par l'ouverture, ni gaz gelé en cristaux de glace, ni débris. Le vide à l'intérieur de l'engin était aussi complet qu'à l'extérieur. Depuis la passerelle du Lilith, on ne voyait qu'un rectangle obscur se découpant sur la coque de la nacelle du Cortez d'Algol.

"Illumination", déclara le commandant Antillès.

L'un des projecteurs du vaisseau s'alluma et projeta un cône de lumière vers l'antique nacelle-robot tandis que le logimec se positionnait sur le seuil du sas et faisait un panoramique sur l'intérieur à présent vivement éclairé. L'espace intérieur du compartiment était relativement vaste mais encombré d'une foule d'armoires techniques, de conduites métalliques et de câbles électriques. Tout était aussi inerte que le reste. Pas la moindre trace d'énergie dans ce que Djal et les navyborgs présents sur la passerelle du Lilith identifièrent comme l'espace abritant le noyau neuromatique de l'engin-robot et ses banques mémorielles. Ce que sur les aéronefs NT3, on appelait le pilote automatique et les enregistreurs de vol.

Gurvan observa la simulation lancée par Eron, ajustée selon les hypothèses déduites par Sémirande, commentant le diagramme et les estimations de trajectoire.

"Vu l'inclinaison et l'excentricité de son orbite autour de l'étoile, cet engin vient d'encore plus loin au-dessus du plan de l'écliptique galactique. Il a navigué pendant 3000 ans, mais vu le faible taux d'usure de son collecteur et de sa couronne de propulsion, il n'a pas dû pouvoir atteindre une vitesse relativiste. Par conséquent, il a dû traverser un milieu trop pauvre en poussières pour que le rendement de son collecteur soit optimal, ce qui signifie qu'il vient d'une étoile probablement située à moins de 3000 AL d'ici, et que la densité d'hydrogène interstellaire sur le chemin est très basse. Comme l'a suggéré Sémirande, je pense qu'il faut que nous récupérions les enregistreurs de vol de cette nacelle, les déchiffrer pour confirmer ou informer notre analyse, et en attendant, rechercher les astres correspondant à nos hypothèses : distance, direction approximative, taux de poussières..."
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

PrécédenteSuivante

Retourner vers Sur la Route...


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron