Cahier des charges rôlistique

Modérateur: MdJ

Cahier des charges rôlistique

Messagede MdJ le Sam 26 Oct 2013 17:43

Bonjour rôlistes de tous âges et de toute origine. Nous pratiquons depuis quelques années ici des parties en Play-By-Forum avec de grandes joies et parfois quelques peines.

La dernière partie de mon ami Stéphane est sur le point de se terminer faute de joueurs postant avec régularité, après quelques crises d’égos entre les joueurs, des mises en cause du maître e jeu dans ses décisions et par une lassitude généralisée.

Je m’apprête donc à reprendre une nouvelle partie, avec de nouveaux personnages, dans un coin du grand univers inusité et je souhaite éviter les écueils qui ont conduit à ce naufrage.

C’est pourquoi avant de vous lancer dans une partie qui peut durer plusieurs mois, voir un peu plus d’un an, merci de me marquer votre accord sur les points suivants :

Quel personnage incarner ?

L’univers d’Empire Galactique est celui d’un empire spatial multimillénaire s’étendant d’un bout à l’autre de notre galaxie. Les mondes qui le composent offrent une possibilité quasiment infinie de background pour les personnages. La seule limite est donc de celle de votre imagination. Je suis là pour vous guider ou vous permettre de ne pas faire de personnage trop décalé par rapport à sa partie. N’hésitez pas à m’exposer votre concept.

Peut-on jouer un personnage iconoclaste et/ou border line ?

Oui. Néanmoins il ne faut pas oublier qu’au-delà de l’archétype, il faut s’intégrer à un groupe et jouer en coopération. A vous de trouver une raison pour que votre personnage fasse partie du groupe, s’y intègre et collabore avec les autres personnages.

Jouer un rôle c’est bien, mais il y a une limite à ce rôle quand celui-ci isole ou doit conduire à des frictions avec d’autres personnages. Dans ce dernier cas il faut lâcher du lest quant au rôle pour conserver le plaisir du jeu.

A titre d’exemple, dans le film le bon, la brute et le truand, c’est un peu les rapports qui se tissent entre Tuco et Blondin au cours du film : ils sont sensé se détester, se font les pires crasses, mais ils font front commun contre la Sentenza. Ce dernier éliminé, Blondin, alors qu’il est en position de force, laisse en vie Tuco avec un sac d’or.

Bref, on joue ensemble, les soucis personnels restent à la porte du forum, les personnages collaborent et en aucun cas les conflits ne doivent être autre chose qu’un rôle play intelligent entre les joueurs et consentis de part et d’autre.

J’insiste : jamais ce ne doit tourner au conflit entre les joueurs ou avec le maître de jeux.

Quelle fréquence et quel contenu pour les posts ?

Le style de rédaction dépend des préférences et des aspirations littéraires de chacun. On peut rédiger au passé et à la troisième personne, comme si on racontait un roman dont son personnage est l'un des protagonistes, ou bien rester au présent et (généralement) à la première personne comme on le ferait autour d'une table de jeu.

Nous essayons de privilégier le bon français (donc pas de style SMS), bien que nous fassions tous des fautes de français, de conjugaison. Les correcteurs orthographiques nous aident bien.

L’idée est de se faire plaisir en écrivant, en décrivant, en rebondissant sur les actions des autres joueurs, en brodant sur la trame que tend le maitre de jeux.

Comme toute construction mettant en interaction des individus, le rythme et la richesse des posts donne de l’intérêt et du contenu aux aventures. Chacun apporte à l’aventure selon ses capacités et ses disponibilités. Néanmoins, quand on est en interaction avec d’autres joueurs ou en plein cœur d’une action, il est nécessaire d’être présent plus ou moins quotidiennement.

Une partie en Play-By-Forum est un vrai plaisir quand chacun participe, écrit, décrit, avec fréquence, richesse et régularité. C’est un plaisir pour les joueurs qui trouvent tous les jours quelque chose de nouveau à lire, c’est un plaisir pour le maître de jeu qui prend plaisir à rebondir, improviser quand les joueurs l’emmènent dans une direction à laquelle il n’a pas pensé.

A contrario c’est un pensum quand après avoir pris la peine de faire quatre paragraphe en interpelant l’un ou l’autre on se voit répondre par une phrase sibylline ou, pire que tout, l’on attend, attend encore une réponse.

Sinon, en cas d’absence, de manque de temps, de week end prolongé, il y a un fil dans le bistrot nommé "Absences programmées" qui permet d'informer le groupe et d'éviter aux autres d'attendre pour rien. Dans ce cas merci de m’indiquer ce que font vos persos s’il y a des désirs particuliers pour assumer leur rôle play en votre absence : l’aventure ne s’arrêtant pas je peux être amené à incarner vos personnages en PNJ Le temps que vous soyez de retour.

Narrativisme ?

Les joueurs sont libres d’inventer, de broder sur la trame que je leur tends en tant que MJ. Le mieux étant quand même de m’avertir préalablement de ses intentions si ça doit avoir des répercutions futures, ou si vous voulez décrire des pans entier de l’univers. Pour ce faire, on peut utiliser les MP ou votre fil de conversation dédié pour échanger avec moi.

Les actions simples, n’impliquant pas d’opposition ou de difficultés particulières sont généralement réussies, dans les limites de ce que le personnage sait faire ou non, selon les niveaux de compétences sur sa fiche.

On pourra se référer à la liste suivante qui associe un adjectif à chaque niveau de maîtrise :
• +0 : Débutant (le personnage a de vagues notions)
• +1 : Qualifié (le personnage pratique moyennement)
• +2 : Confirmé (le personnage pratique correctement)
• +3 : Professionnel (le personnage pratique pleinement)
• +4 : Accompli (le personnage pratique brillamment)
• +5 : Expert (le personnage excelle dans la compétence)
• +6 : Virtuose (le personnage est capable de prodiges)

L’important est de ne pas oublier d’incarner son rôle, ni de coincer les autres joueurs en se faisant plaisir... et de ne pas oublier que si les personnages sont des héros, ce ne sont pas des super héros : ils ont leur faiblesses, ils ne connaissent pas tout sur tout, n’ont pas le don d’ubiquité, ne sont pas (sauf bonne raison) au courant des conversations et évènements auxquels ils n’ont pas assisté.

Normalement vos écrits ne doivent concerner que votre personnage, vos actions et s’arrêter lorsque vous rentrez en interaction avec les autres personnages, les PNJ, ou que vos actions peuvent faire l’objet de jet de dés.

Bien entendu si vous avez une chouette idée de description, une envie particulière qui pourrait aller plus loin, ça peut se faire après échange avec moi et accord par MP ou dans le fil privé.

Si vous voulez impliquer un autre personnage dans votre description, Il faut impérativement demander son autorisation préalablement au joueur l’incarnant (par MP) et fixer avec lui les limites pour ne pas froisser les susceptibilités. Les PJ ne sont pas des éléments du décor dont on peut disposer librement. Néanmoins on peut librement dire ce que l’on a l’intention de faire à tel ou tel personnage ; cela ne restant que des intentions qui donneront lieu à réaction du joueur impliqué ou à arbitrage du MdJ.

Que faire en cas de désaccord avec le MJ ou avec ce que l’un des joueurs à écrit ?

Pas de soucis, ce sont des choses qui arrivent : il y a toujours des moments où certains éléments froissent nos convictions, nos opinions, notre imaginaire, notre perception du déroulement d’une action.

Dans ce cas il faut s’en ouvrir à moi dans votre fil privé en priorité ou par MP. Jamais en prenant à partie le joueur en question, jamais par un post publique qui conduirait à créer malaise et à terme à la désaffection des joueurs.

En tant que MdJ je suis juge, j’arbitre et je suis à l’écoute de toute critique constructive. J’y répondrais, j’espère de manière juste et intelligente.

Si c’est un point de règle, une question de cohérence de l’univers, je serais peut être appelé à créer un fil dans la section technique du jeu pour l’ouvrir au débat.

A terme de la discussion je serais peut être appelé à demander à un joueur d’éditer le post incriminé, à le corriger ou à apporter une précision à celui-ci.

Néanmoins, à la fin l’échange, comme dans toute partie de jeux de rôle, c’est toujours le MdJ qui juge, arbitre et qui décide pour la cohérence et le bon déroulement de la partie.

Quelques usages divers et variés :

"//" permet d'indiquer que la courte phrase qui suit est hors-roleplay. Il y a aussi une balise hrp qui sert à ça. Eviter d'en abuser pour ne pas polluer la partie proprement dite. Une section Commentaire Hors-Roleplay est prévue pour lancer des discussions (sur certaines visions de l'univers de jeu ou des précisions de règles).

Si l’action est en opposition avec un adversaire, ou avec une difficulté prévisible, le mieux est de décrire ce que l’on fait (ses intentions), de s’interrompre là et de demander au MJ le nombre de dés que l’on doit lancer et sous quelle paire caractéristique + compétence. Ne pas oublier éventuellement de mentionner certains points d'historique personnel, ou la possession d'un matériel quelconque afin de glaner quelques MOD positifs permettant d'augmenter les chances de réussite. Une fois le résultat connu, c’est soit le MJ qui décrit la suite des événements, soit le joueur (on se met d’accord par MP ou dans la section réservée).

Le rôle que l'on incarne est important, mais pas au point de devoir manquer de respect ou d’augurer des réactions ou des actions de ses compagnons de jeu... et lorsque deux persos s’engueulent, un petit smiley, un petit commentaire HRP sont les bienvenus pour détendre l’atmosphère : le poids de la chose écrite existe. Incarner un rôle doit avoir ses limites, afin de ne pas blesser ou entraver les envies et les aspirations créatives des uns et des autres.

Par ailleurs on met généralement les paroles de son personnage dans un style de police différent et éventuellement entre guillemets ("couleur et/ou italique").

Les pensées peuvent être précédées par un oO( indiquant que l'on pense à un truc) ou bien de la mention [In Petto]. Les autres joueurs devraient bien entendu limiter les réactions de leurs personnages à ce qui a été dit en ignorant ce qui a été pensé (à moins d'être télépathe, mais dans ce cas, cela devrait donner lieu à un test).

On peut utiliser les tailles de caractères et d'autres effets de style pour donner une indication du ton sur lequel certains mots sont prononcés : plus la police est grande, plus le personnage crie, plus elle est petite, plus il chuchotte. Le gras (balise B) permet de mettre l'accent sur certains mots ou phrases. On peut égelement précéder une déclaration des mentions :
[Mezzo Voce] (à mi-voix)
[Sotto Voce] (à voix basse)

Pour placer un lien hypertexte sur une expression, on utilise l'élément [url] de la manière suivante :
Code: Tout sélectionner
Mon texte avec un lien sur ces mots et la suite de mon texte
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2869
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Cahier des charges rôlistique

Messagede Theo Calderon le Sam 26 Oct 2013 19:25

C'est OK pour moi
"Veille qui veut vivre" (devise des officiers artilleurs de la Guilde Navyborg)
Avatar de l’utilisateur
Theo Calderon
 
Messages: 511
Inscription: Sam 26 Oct 2013 19:02
Localisation: Jone's Ball / Pellucidar

Re: Cahier des charges rôlistique

Messagede Oslar Varigue le Mar 29 Oct 2013 12:53

Tout ça relève du bon sens. OK pour moi aussi.
Avatar de l’utilisateur
Oslar Varigue
 
Messages: 93
Inscription: Lun 1 Avr 2013 17:16

Re: Cahier des charges rôlistique

Messagede Zelda Zonk le Jeu 31 Oct 2013 12:31

Je suis parfaitement d'accord avec les termes de ce contrat...
"Va où tu veux, meurs où tu peux..."
Avatar de l’utilisateur
Zelda Zonk
 
Messages: 461
Inscription: Jeu 31 Oct 2013 10:46
Localisation: Rogue

Re: Cahier des charges rôlistique

Messagede Spoutkin le Sam 2 Nov 2013 12:58

Validé !
La cathédrale sentait le chocolat
Avatar de l’utilisateur
Spoutkin
 
Messages: 254
Inscription: Jeu 24 Oct 2013 13:31

Re: Cahier des charges rôlistique

Messagede Dom Irazacky le Dim 10 Nov 2013 02:46

Je souscris à ces conditions.
Je dirigerai les soins des malades dans leur intérêt et m'abstiendrai de tout mal - Médicalserment de Bo Sheng
Avatar de l’utilisateur
Dom Irazacky
 
Messages: 172
Inscription: Mar 5 Nov 2013 00:12

Re: Cahier des charges rôlistique

Messagede Bruhuk le Mar 12 Nov 2013 10:39

lu et approuvé
:bug:
le sage a dit le pardon est divin, mais ne paie pas une pizza plein tarif si elle a trois minutes de retard
Avatar de l’utilisateur
Bruhuk
 
Messages: 328
Inscription: Lun 11 Mar 2013 13:35
Localisation: bagneux 92

Re: Cahier des charges rôlistique

Messagede Jim Highway le Mar 12 Nov 2013 14:20

Je signe aussi
Avatar de l’utilisateur
Jim Highway
 
Messages: 253
Inscription: Lun 11 Nov 2013 22:48

Re: Cahier des charges rôlistique

Messagede Theo Calderon le Mar 3 Déc 2013 22:56

Un petit UP de ce sujet pour vous rappeler les conventions d'écriture :

[In Petto]
"Ceci est pensé par mon personnage"
oO( Ceci aussi et personne ne peut l'entendre à moins d'être télépathe )


[Mezza Voce]
"Ceci est dit à mi-voix, un ton au-dessous de la normale. Les gens autour de moi peuvent l'entendre"
"Je le dis aussi en utilisant parfois une police plus petite"


[Sotto Voce]
"Ceci est dit à voix basse, un chuchotement destiné à soi-même ou à une personne en particulier, et il faut tendre l'oreille pour l'entendre si on n'est pas à proximité immédiate."
"Ceci est aussi chuchoté mais plus difficile à lire..."


L'idéal est d'utiliser une couleur différente pour ce qui est parlé et pensé. Choisissez selon vos goûts, mais essayez de vous en tenir à des teintes contrastées ainsi que Spoutkin l'a récemment suggéré.

Ceci pour éviter toute confusion telle que celle entre Oslar et Dom dans le fil de l'aventure ;)
"Veille qui veut vivre" (devise des officiers artilleurs de la Guilde Navyborg)
Avatar de l’utilisateur
Theo Calderon
 
Messages: 511
Inscription: Sam 26 Oct 2013 19:02
Localisation: Jone's Ball / Pellucidar

Re: Cahier des charges rôlistique

Messagede Theo Calderon le Sam 6 Sep 2014 10:21

Un nouveau UP du sujet

A priori, la rentrée a eu lieu, les vacances des uns et des autres sont terminées... Si ce n'était pas le cas, il faudrait poster dans le fil des Absences Programmées qui sert à ça.

Personnellement, je veux toujours connaître la suite de l'histoire. J'ai demandé des informations en privé à MdJ et il m'a suggéré d'attendre les réactions des uns et des autres avant de poster. Mais les réactions ne viennent pas.

Alors, vous continuez ou pas ?
"Veille qui veut vivre" (devise des officiers artilleurs de la Guilde Navyborg)
Avatar de l’utilisateur
Theo Calderon
 
Messages: 511
Inscription: Sam 26 Oct 2013 19:02
Localisation: Jone's Ball / Pellucidar

Suivante

Retourner vers A lire avant de commencer


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité