Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Modérateur: MdJ

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede Jim Highway le Ven 27 Déc 2013 16:10

La messe étant dite, Jim resta quelques instant à écouter la démonstration de Dom et retourna vaquer à ses tâches.

De retour sur le pont 4 il se réinstalla à son bureau gardant un œil à la passerelle par la baie vitré.

Il rédigea un message privé à l'intention de l'ensemble de l'équipage afin que chacun lui fournisse la liste de l'armement dont il dispose et sa localisation actuelle.

Vu le faible niveau des finances de leur petite entreprise il faudrait sûrement faire avec dans un premier temps.

Il passa ensuite un peu de temps à s'intéresser au paramètre de sécurité du Songe et notamment au contrôle d'accès des différentes salles. La tâche étant un peu rébarbative, il sentit la fatigue de la journée poindre et se dit qu'il était temps de prendre un peu de repos. Il se commanda un repas léger puis rentra dans sa cabine, y mit un peu d'ordre et alla se coucher.

Hors RolePlay :
Je m'attribue de manière totalitaire la cabine équipage 01

Hors RolePlay :
Oslar Varigue a écrit:Je remonte à bord, m'attribue une cabine (si possible la plus proche du compartiment moteur)

Tu as une cabine qui t'es entièrement dédiée sur le pont 03 juste en face de la cabine de notre jolie capitaine ;)
Avatar de l’utilisateur
Jim Highway
 
Messages: 253
Inscription: Lun 11 Nov 2013 22:48

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede Dom Irazacky le Sam 28 Déc 2013 00:09

Hors RolePlay :
Merci MdJ pour l'interlude, on va commencer facile pour l'instant, la spécialité de Dom c'est plutôt le violon


Dom inspira un bon coup et peu rassuré par le regard des autres membres de l'équipage commença à jouer une petite mélodie toute simple : une mélodie funèbre jouée à chaque enterrement sur Bo Sheng, son monde natal. La musique était triste lorsqu'elle était jouée sur un autre instrument, la sonne-cloche sublimait l'émotion. Entre les mains de Dom, qui bataillait avec ses quelques compétences techniques, chacune des cavités de l'instrument résonnait et les interactions formaient un son unique, la véritable âme de l'instrument. Belle et triste lorsqu'elle était jouée avec un instrument artificiel, une sonne-cloche naturelle magnifiait la musique, la rendant mélancolique et hypnotique. On disait même que les plus grands instrumentistes entraient dans une sorte de transe dont ils ne se tiraient à qu'à grands regrets.

Lorsqu'il s'arrêta enfin, Dom écrasa une larme : la mélodie lui avait rappelé un certain nombre de souvenirs qu'il préférait savoir enfouis, des souvenirs de camarades morts au combat ou de collègues morts en remplissant leur devoir de médecin mais aussi l'enterrement de son grand père sur la berge du Guil.

Il balaya d'un regard brumeux l'équipage attablé devant lui.

[Un peu hésitant et fatigué]
J'espère que ça vous a plu, c'est une petite musique que nous jouons sur mon monde natal. Je vais prendre un peu de repos maintenant ...

Il se leva de son siège puis se dirigea vers la porte. Lorsqu'il eut presque disparu, il se retourna vers Zelda.

Oui, capitaine je propose que nous partions tôt demain matin, je serai éveillé à partir de 7:30. Bonne soirée.

Dom se dirigea vers la cabine n°2 où il avait laissé ses affaires. Il profita pour ramasser un en-cas sur l'autocook puis s'enferma à l'intérieur et après avoir rapidement mangé, il se lava puis se glissa dans la couche anti-grav en réglant son réveil sur 7:30.
Je dirigerai les soins des malades dans leur intérêt et m'abstiendrai de tout mal - Médicalserment de Bo Sheng
Avatar de l’utilisateur
Dom Irazacky
 
Messages: 172
Inscription: Mar 5 Nov 2013 00:12

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede Theo Calderon le Sam 28 Déc 2013 11:59

Théo écouta le petit concert improvisé par Dom, d'abord distraitement, puis, au fur et à mesure que la mélodie mélancolique jouée par le toubib emplissait chaque recoin de la passerelle, avec une boule de plus en plus gênante au fond de la gorge. Il sentait ses yeux s'humidifier et fut soulagé lorsque les dernières notes tintèrent. Il détourna le regard, alla se rassoir à la console tactique, apparia son plot vertébral à l'ordinateur et se mit au travail.

La vérification des systèmes offensifs et défensifs ne lui prit pas très longtemps. Tout l'équipement était opérationnel et il suffirait d'un étalonnage en conditions de tir réelles pour ajuster la configuration et re-calibrer le programme infotir. Les diagnostics qu'il lança lui indiquèrent que la batterie antinavire était restée en position armée et les systèmes tactiques en mode acquisition jusqu'à la récupération du Songe d'Aran. Les mêmes tests effectués sur les tourelles grasers lui révélèrent qu'avant leur mise hors-ligne, celles-ci étaient configurées pour le ciblage de véhicules terrestres légers. Il laissa un premier rapport sur la messagerie interne de Zelda pour lui faire part de ses découvertes en même temps qu'une demande de test des fleurs de la mort en Espace profond à contresigner et à transmettre aux autorités militaires et astroportuaires de Mandrake, afin de terminer la remise en fonction de l'armement.

Puis il s'attaqua à la configuration du système de sécurité interne, en collaboration avec Zelda et Jim. La cabine mécanicien du pont 3 fut attribuée à Oslar, tandis que la cabine passager no 5 revint à Ser Bruhuk. Il configura les capteurs de sécurité de la cabine équipage no 3 sur le dossier biométrique de Spoutkin, et ceux de la cabine no 4 sur le sien.

Ceci fait, il consulta sa messagerie personnelle, et constata qu'Eladia avait répondu aux deux requêtes de restitution des objets saisis à bord du Songe d'Aran -- celle de Jim et la sienne. Il semblait que ce serait difficile, la Division Nova considérant que tous ces effets sans exception constituaient des pièces à conviction. Il prit l'initiative de contacter Maitre Folas pour lui demander son avis. Le Fidèle Légiste lui répondit une paire d'heures plus tard, joignant à son message de multiples références à des textes de loi et des jurisprudences. A peine eut-il accédé aux banques de données publiques du Cosmob et ouvert les pages correspondantes que de longs prolégomènes rédigés dans le jargon abscons cher au coeur des juristes depuis des temps immémoriaux se déroulèrent dans sa vision virtuelle. Le deuxième paragraphe eut raison de lui, et il transmit l'information dans une deuxième note destinée à Zelda.
Hors RolePlay :
MdJ demande un test d'Intelligence + Loi Universelle avec un MOD +3 contre une difficulté de 4d6 mais mon personnage est inexpérimenté dans cette compétence et n'a que 16% de chance de réussite.
A vot' bon coeur...


Eladia lui avait aussi transmis les coordonnées de divers magasins de surplus militaires, où ils pourraient s'équiper en armes de service déclassées et matériel aux standards de l'Armée Impériale, à des prix inférieurs de 10% aux tarifs officiels, voire plus si on parvenait à négocier. Le commerce n'était pas son fort, mais Zelda leur avait dit qu'elle avait souvent accompagné l'ancien commissaire de bord du Songe, aussi ces informations rejoignirent également la messagerie de la skipper.

Théo se déconnecta de l'ordinateur de bord et rejoignit Jim et Ser Bruhuk qui commençaient à évaluer les réparations nécessaires au niveau de l'armurerie. Il put ainsi répondre directement à la demande du chef de la sécurité, lui indiquant qu'il ne possèdait qu'un paralyseur, et qu'il était actuellement dans une poche scellée de son sac de voyage disposant d'une sécurité palmaire. Ledit sac était posé sur le plancher de la passerelle, à proximité de la console tactique. Puis ils examinèrent ce qui restait de l'armurerie. En fait de réparation, il s'agirait d'une réfection complète, avec changement de la porte d'accès, installation d'un nouveau système de fermeture sécurisé. Cela prendrait du temps, et le coût en matériaux serait de 25.000 crédits.

Théo descendit ensuite jusqu'au pont no 1, pénétra dans le hangar de la bulle. C'était un engin de dix places, pilote inclus. Il semblait assez fatigué, les arceaux de limitude de la coque à champ de force étaient d'un gris terne, les disques de répulsion orientables des motivateurs antigrav étaient marqués d'innombrables éraflures, et les deux évents d'éjection des réacteurs Mhyd s'ouvrant à l'arrière de l'appareil oblong avaient visiblement subi quelques surchauffes ainsi que l'attestaient leurs orifices noircis. Une tourelle équipée d'un canon blaster lourd était visible sous l'intrados. Il monta à bord, s'installa dans le siège de pilotage et poussa le contacteur manuel qui sortait de veille la pile à fusion et démarrait tous les systèmes. Le navimec déploya l'interface TriD de pilotage au-dessus du tableau de bord. Il consulta les jauges et indicateurs immatériels qui flottaient devant ses yeux. Les motivateurs antigrav du véhicule étaient calés sur un mode de configuration très spécifique : celui qui permettait d'évoluer dans des milieux utilisant une gravité artificielle de 1g standard, comme c'était le cas sur la plupart des stations spatiales et des vaisseaux Lehouine. Ceci pourrait confirmer que le Songe était bien passé par Jonction... ou pas.

La fatigue commençait à se faire sentir, aussi Théo termina-t-il son inspection de l'appareil, puis remonta prendre une collation au carré de l'équipage, faisant part de ses dernière découvertes à ceux de ses nouveaux compagnons qu'il croisa dans les coursives et rencontra dans la salle de repos. Puis il alla s'enfermer dans sa cabine et s'affala tout habillé sur sa couche antigrav, s'endormant en quelques minutes.
"Veille qui veut vivre" (devise des officiers artilleurs de la Guilde Navyborg)
Avatar de l’utilisateur
Theo Calderon
 
Messages: 513
Inscription: Sam 26 Oct 2013 19:02
Localisation: Jone's Ball / Pellucidar

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede Oslar Varigue le Sam 28 Déc 2013 15:19

MdJ a écrit:
Oslar Varigue a écrit:Dans l'immédiat, Oslar va annoncer la mort de Jimmy au programme, par cette phrase :
Kald, c'est Oslar Varigue qui te parle. J'ai une mauvaise nouvelle à t'annoncer : malgré nos efforts, Jimmy n'a pas survécu. Il nous as quitté, et nous le pleurons tous à notre manière. Mais avant, il nous a confié avant le titre de propriété du vaisseau dont il a exigé que nous remettions en état. Nous nous identifierons auprès du programme de sécurité une fois que le vaisseau sera remis en état de voler en sécurité, car il a pas mal souffert lui aussi.


Une seconde s'écoula avant que la console de commandement n'affiche en caractères holographique un [Fin de programme] laconique et que la voix se taise.

Il n'y eu plus d'autre réaction. La console de commandement était pleinement accessible, la section [Avaries] clignotant en une jolie alternance rouge vive et noire.

Oslar après un petit moment de déception note qu'il faudra retrouver quel sous-programme a été activé et reste sur l'idée qu'il y a sûrement quelque chose à creuser, mais ce sera pour plus tard...

Hors RolePlay :
Les voyants au rouge ou au noir sont normaux, vu l'état du vaisseau, n'es ce pas?

Dans tous les cas, Tant qu'à être devant la console, Oslar regarde les secteurs prioritaires au niveau des réparations, je les note quelque part dans ma tête, sachant que pour le moment j'ai surtout eu à coeur de m'occuper de la sécurité physique des passagers (pas de fuite dans la zone de confinements de l'anti-matière?) ensuite de la coque et d'assurer de son intégrité d'abord et de son étanchéité ensuite... D'abord commencer par ce qui est le plus urgent... On verra ensuite le côté moins salissant des opérations à mener...
Si rien n'est anormal par rapport aux dégâts subis par le vaisseau, je fais le programme que j'ai déjà expliqué (en gros fin d'inspection de la coque extérieure, des dégâts intérieurs, et début d'estimation du coût que vont entrainer l'achat des pièces de rechanges avec 2 hypothèses : on change le strict minimum et on répare le reste quitte à faire des réparations de fortune, et rogner un peu sur le confort, du moment que le vaisseau est opérationnel et autre hypothèse : on rénove entièrement le vaisseau et en option on transforme le vaisseau pour le rendre plus pratique pour tout le monde (ce qui inclura des réunions de consultation avec tout le monde, malheureusement pour Oslar... :) ).
Avatar de l’utilisateur
Oslar Varigue
 
Messages: 93
Inscription: Lun 1 Avr 2013 17:16

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede Spoutkin le Dim 29 Déc 2013 11:54

Alors que Dom faisait virevolter ses doigts autour du Chante-Cloche, un grondement sourd se fit entendre dans tout l'appareil.
Spoutkin se rendit compte que par le biais de son plot vertébral, les émotions que la musique avait soulevée en lui avait déclenchée la sortie des dérives atmosphériques du Songe d'Aran.
oO(Ooops !

Comme l'assistance était captivée par la maestria du musicien, il décida de les remettre à leur place et de se débrancher pour le moment.

Une fois que le concert privé prit fin, Spoutkin se rebrancha quelques minutes et fit, sur son support numérique personnel, une copie des fichiers vocaux utilisés par Kald en prenant soin de récupérer leur historique d''utilisation. Une fois cette sauvegarde terminée il se débrancha à nouveau et s'approcha d'Oslar
Dites moi Messire Varigue, qu'est-ce qui vous fait croire que Kald est autre chose qu'un programme basique ?

Hors RolePlay :
Après sa réponse, et en fonction d'elle, je poursuivrai par...

Le ressenti des émotions avait toujours provoqué chez Spoutkin une consommation d'énergie plus importante qu'un footing... ajoutant à cela une journée pleine de surprise, il avait les paupières qui tiraient vers le bas.
Il se leva, épousseta son siège et salua ses compagnons.

Arrivé dans la cabine n°3, désigné pour lui par Théo, il vida son paquetage sur la table... tout ce qui lui restait :
- deux ensembles de sous-vêtement
- un paire de chaussures
- son paralyseur
- son vieux blouson de pilote NT4 avec les insignes de la guilde (qu'il ne mettait que quand il pilotait)

Il déposa ses lunettes de soleil avec le reste, se programma pour un réveil 6h plus tard (MdJ me signalera à quelle heure ça le fait lever), verrouilla la porte et se coucha.
Hors RolePlay :
J'estime - mais Mdj me dira si c'est envisageable ou pas - que Spoutkin ayant parfois dû piloter seul dans les navettes de son ancien job, à cette habitude qu'on les navigateurs en solitaire de se réveiller quand il le souhaite, ou au moindre bruit pour réagir vite. Il devrait pouvoir faire des micro-sommeils de 20mn, mais la journée à été longue, donc cette nuit, il profite.
Dernière édition par Spoutkin le Dim 29 Déc 2013 15:42, édité 1 fois.
La cathédrale sentait le chocolat
Avatar de l’utilisateur
Spoutkin
 
Messages: 254
Inscription: Jeu 24 Oct 2013 13:31

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede Bruhuk le Dim 29 Déc 2013 12:15

En entrant dans sa cabine jeu un moment de nostalgie...
Tout ces siuvenirs qui me revienrent à la mmémoire comme une vague me déferlant dessus.
Je vidais sur on lit les possessions et ouvrit une petit boite qui contenait des larves d'insectes séchées
Intérieurement me dit qu'il faudrait que je me refasse mon stock.
Puis sortant de la cabine tout en machouillant je me lis à la recherche de Théo afin de voir avec lui ce que je devais faire en priorité.....
le sage a dit le pardon est divin, mais ne paie pas une pizza plein tarif si elle a trois minutes de retard
Avatar de l’utilisateur
Bruhuk
 
Messages: 328
Inscription: Lun 11 Mar 2013 13:35
Localisation: bagneux 92

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede Oslar Varigue le Dim 29 Déc 2013 13:45

Spoutkin a écrit:Une fois que le concert privé prit fin, Spoutkin se rebrancha quelques minutes et fit, sur son son support numérique personnel, une copie des fichiers vocaux utilisés par Kald en prenant soin de récupérer leur historique d''utilisation. Une fois cette sauvegarde terminée il se débrancha à nouveau et s'approcha d'Oslar
Dites moi Messire Varigue, qu'est-ce qui vous fait croire que Kald est autre chose qu'un programme basique ?

Oslar n'est pas resté et n'a pas attendu que l'artiste essaye l'instrument (qu'il n'a pas encore vu et dont il ne connait pas encore l'existence).
Une fois le concert privé terminé, il ne trouve pas Oslar qui était qque part juché sur la coque, à fond dans son inspection... Mais si tu le cherches, il faudra sortir du vaisseau pour lui parler...
Avatar de l’utilisateur
Oslar Varigue
 
Messages: 93
Inscription: Lun 1 Avr 2013 17:16

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede MdJ le Dim 29 Déc 2013 16:17

Oslar Varigue a écrit:
Spoutkin a écrit:Une fois que le concert privé prit fin, Spoutkin se rebrancha quelques minutes et fit, sur son son support numérique personnel, une copie des fichiers vocaux utilisés par Kald en prenant soin de récupérer leur historique d''utilisation. Une fois cette sauvegarde terminée il se débrancha à nouveau et s'approcha d'Oslar
Dites moi Messire Varigue, qu'est-ce qui vous fait croire que Kald est autre chose qu'un programme basique ?

Oslar n'est pas resté et n'a pas attendu que l'artiste essaye l'instrument (qu'il n'a pas encore vu et dont il ne connait pas encore l'existence).
Une fois le concert privé terminé, il ne trouve pas Oslar qui était qque part juché sur la coque, à fond dans son inspection... Mais si tu le cherches, il faudra sortir du vaisseau pour lui parler...


Hors RolePlay :
Bha, désolé, mais je ne suis pas tout à fait d'accord : Tu as assisté à la réunion organisée par la commandante au cours de laquelle Dom est arrivé avec sa mystérieuse boite sous le bras. A moins d'être aveugle ou dénué de toute curiosité tu n'as put la manquer ... Donc oui il s'est passé un truc bizarre (la découverte de la chante cloche) et comme tu n'as pas dis que tu quittais la réunion avant sa fin (donc le concert) Dom avait toutes les raisons de croire que tu es encore là quand il a fait son post.

Par ailleurs inutile de contrarier les posts des uns et des autres pour leur dire qu'ils n'ont pas put faire ça ou ci, surtout quand il s'agit d'échanger entre persos, ce qui est un des buts du forum et de l'aventure.

C'est d'ailleurs valable pour tout le monde : Si l'un d'entre vous estime que son personnage ne peut être interpelé, rencontré, réveillé, vu, touché ... Bref qu'il y a une impossibilité factuelle ou une confusion se basant sur des éléments décrits précédemment qui ont échappé à l'un ou l'autre, que ce n'est pas possible, ouvrez vous en à moi en priorité éventuellement en privé, sans vous rabrouer entre joueurs. Je vous donnerai mon avis et ci s'est nécessaire je trancherai.

Mon conseil dans ce genre de situation ? Il aurait été plus simple de répondre un truc du genre : "Alors que Dom levait les yeux pour poser la question il s'aperçu qu'Oslar avait quitté la réunion sans demander son reste. Il dut attendre pour poser sa question de le croiser à nouveau à l'extérieur pendant son inspection ou utiliser le communico pour le joindre ... Oslar écouta la question et hocha la tête avant de répondre : ... " et de répondre après à la question qui est posée

Le seul but ici de Spoutkin n'est pas de forcer ton personnage à rester, mais de te poser une question, d'échanger, de faire du rôle play. Inutile de le lui refuser. C'est contre productif et frustrant pour celui qui tend une perche.
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede MdJ le Lun 30 Déc 2013 00:07

Hors RolePlay :
J’ai une question : qu’avez-vous fait de la chante cloche ?

Si quelqu’un veut en estimer le prix , grace à la prestation (réussie) de Dom il peut faire un jet d’estimation + intelligence avec un mod de+1


Je laisse le fil ouvert pour qu’Olsar puisse répondre et les dernières actions se dérouler éventuellement mais nous passons à la suite ici
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Oz - 11 Kepler 1505 TUP

Messagede Oslar Varigue le Lun 30 Déc 2013 12:35

Spoutkin a écrit:il se débrancha à nouveau et s'approcha d'Oslar
Dites moi Messire Varigue, qu'est-ce qui vous fait croire que Kald est autre chose qu'un programme basique ?

Oslar était juché sur la coque quand Spoutkin lui posa la question...
Il mit quelques secondes à réfléchir.
Monsieur Spoutkin, les réponses de "Kald" qu'on m'a rapporté étaient faussées mais globalement avec une certaine logique, certes biaisée mais cohérente, m'ont fait croire qu'on avait à faire à une intelligence artificielle. A l'époque je n'avais pas encore interrogé le terminal.
Maintenant, je vais vous répondre en quoi rapidement je me suis aperçu que ça n'en était pas pas une. Déjà à ma première question, à savoir la demande d'identification et la date de mise en service, j'ai obtenu non pas un numéro de série mais une adresse mémoire et une date de mise en service en date d'aujourd'hui...
Ca a commencé à me mettre la puce à l'oreille...
Ensuite j'ai demandé exprès la date et l'heure, et il m'a donné la date et l'heure d'aujourd'hui...
Donc il y avait une faille logique entre ce qu'il disait (et qui faisait référence au passé), et le fait qu'il sache exactement à quel moment nous étions. Une IA devant un tel paradoxe spatio temporel se serait réinitialisée, suspectant un bug.
Et j'ai creusé encore quelques minutes et en suis arrivé à la certitude qu'il s'agissait d'un simple programme résiduel qui s'était relancé à la faveur du retrait des cristaux de mémoire.

Et je me pencherai sur ce programme plus en détails une fois que la coque sera réparée, et la sécurité des passagers assurée.... Car quoi qu'il puisse nous apprendre, avec un vaisseau qui sera réduit en miette dés qu'on aura atteint la ionosphère, on ne pourra pas s'y rendre.

Cela est-il suffisamment complet ou dois-je encore développer?
Avatar de l’utilisateur
Oslar Varigue
 
Messages: 93
Inscription: Lun 1 Avr 2013 17:16

PrécédenteSuivante

Retourner vers Là où tout commence : Mandrake


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron