Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Modérateur: MdJ

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede MdJ le Jeu 6 Mar 2014 00:17

Hors RolePlay :
Salut, je ne vous abandonne pas, mais c'est vraiment galère de poster depuis le téléphone. J'ai une question, faute d'avoir les plans du Songe. En interdisant le jardin aux passagers, vous les claquemurez dans leurs cabines ? Du coup ils peuvent aller où ?
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2864
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede Oslar Varigue le Jeu 6 Mar 2014 09:15

Hors RolePlay :
C'est ce que j'ai demandé à la commandante qui a exigé ça... En gros ça revient à les cloitrer entre leur chambre et la salle commune... Chouette...
Pour l'instant pas de réponse...
Avatar de l’utilisateur
Oslar Varigue
 
Messages: 93
Inscription: Lun 1 Avr 2013 17:16

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede Oslar Varigue le Jeu 6 Mar 2014 09:44

Zelda Zonk a écrit:
Hors RolePlay :
Si tu relies mon poste, je ne te demande pas d'être l'ami avec Dom ! Mais de faire ton travail à bord, et simplement de calmer le jeu pour préserver la sécurité à bord... J'espère que tu ne prends pas çà pour toi ? En tout cas les réactions qui vont suivre sont les conséquences directes de ton post (un peu long pour que je puis en placer une :D ) et sont bien celle de Zelda, pas celles du joueur...


Zelda ferma les yeux. Elle s'avança vers le mécanicien. S'adressant à Jim, d'une voix basse :
"Jim, vous pouvez disposer. M Varigue restez je vous prie..."

Lorsqu'ils furent seul, Zelda pointa un index menaçant sur la poitrine d'Oslar.
"Monsieur Varigue... ne me parlez plus jamais sur ce ton, ou je vous le ferais regretter... Me prenez-vous pour une gourde ? VOUS n'avez rien compris. Rien de RIEN..."

Zelda s'approcha un peu plus...
"Et j'en viens à me poser des questions sur votre sincère amitié avec Jimmy Jones... C'était un homme qui savait faire la part des choses. Pour son malheur, il est mort pour ce qu'il avait découvert... et pour ce qu'il nous a légué"

Zelda martela une seconde fois la poitrine de Varigue avec son index...
"...et Oui j'instaure une discipline militaire... et Oui ! Nous sommes en danger... Vos minauderies n'ont que trop durée..."

Zelda s'approcha face à face, à quelques centimètres du visage du mécano. Elle pouvait sentir le souffle court de Varigue.
"Est-ce assez clair dit comme cela, ou dois je continuer ?"

Zelda recula lentement. Elle fixait toujours le mécanicien droit dans les yeux.
"Je vous le demande pour la dernière fois. Faites votre travail et rien que votre travail. Sans aller jusqu'à sympathiser avec monsieur Irazaky, je vous demande de recouvrer une relation stable...

Alors Capitaine Zelda Zonk, on est d'accord. Mais encore une fois, je crains que vous n'adressiez vos reproches à la mauvaise personne. Une relation se bâtit à 2. Comprenez bien, capitaine, que si je fais des efforts et que de l'autre côté on me crache à la gueule comme ça c'est passé ces 2 derniers jours, je suis désolé, mais je n'en ferait pas longtemps...

Et j'aimerai bien savoir contre quoi nous sommes en danger... Car pour le moment, je n'ai encore entendu quoi que ce soit qui me laisse percevoir le moindre danger, à part les menaces permanentes de Dom.

Pour la discipline militaire, il y a mieux pour obtenir une collaboration active, capitaine. Pour le moment personne ne m'a dicté ce que je devais faire et il me semble que ça a plutôt bien fonctionné, non?
Le moteur tourne, la coque est réparée, et tout est à peu près remis en état en temps et en heure, à moins que vous ayez à redire quoi que ce soit à mon travail, puis-je disposer? Je ne vous ai pas traité comme une servante mais d'égal à égal. Si vous voulez que ça change, prévoyez une arme la prochaine fois, ça fera plus crédible... Mais à ce moment là, je pourrais porter plainte dés qu'on aura mis pied à terre pour abus de pouvoir.
Quelque soit mon admiration pour monsieur Jones, encore une fois nous avons tous hérité de ce vaisseau, d'égal à égal. Et nous avons tous travaillé à sa rénovation sans attendre d'ordre en fonction de nos compétences. Tout le monde a travaillé d'arrache pied sans compter ses heures et la fatigue.
Et en parlant de fatigue, je vous rappelle que j'ai veillé toute la nuit au bon fonctionnement des moteurs, pendant que vous vous reposiez. Puis-je disposer, capitaine?


Hors RolePlay :
Désolé, mais Oslar n'est pas du genre à se soumettre à une autorité. N'y voit rien de personnel...
Avatar de l’utilisateur
Oslar Varigue
 
Messages: 93
Inscription: Lun 1 Avr 2013 17:16

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede Dom Irazacky le Jeu 6 Mar 2014 19:40

Hors RolePlay :
Notre timide Oslar a bien changé ;)


Dom eut un rire bref lors de la sortie de Spoutkin et puis l'écouta vaguement parler de physique, un sujet qu'il avait réussi à garder à distance pendant toutes ces années.

[Avec un sourire]

A endormir un Oliphant, tu as bien raison Spoutkin ou moi d'ailleurs, je me suis débrouillé pour éviter ce genre de sujet à l'école et je continue à le faire activement. Tu sais j'ai commencé la médecine très jeune 10-12 ans au maximum sur ma planète et à 19 ans j'étais diplômé et j'ai prêté serment, c'était normal sur Bo Sheng. Mais tu sais Bo Sheng est loin de tout et a été qualifiée NT4 donc les contacts avec l'empire c'est quasi-inexistant voir un secret d'état. Tu n'imagine pas le choc que j'ai subi lorsque j'ai franchi pour la première fois les portes de la Loge.

Donc je me suis focalisé, la médecine avant tout. Et de toute façon c'est sans fin, j'en apprends tous les jours. Le nombre de connaissances disponible est inconcevable.


Dom se rapprocha de Spoutkin.

[MezzoVocce]

J'avoue ne pas partager l'inquiétude de tout l'équipage alors que nous sommes dans l'espace : si on tient vraiment à nous éliminer ici, je vois pas ce qui leur poserait problème vu les moyens dont ils semblent disposer et en plus on les verrait venir de loin. Donc je pense qu'on sera bien plus vulnérables à terre. Il vaudrait mieux se préparer plutôt qu'être sur le qui-vive en permanence. Je sais me rendre discret et disparaître mais je ne suis pas sûr de retrouver cette capacité chez tout l'équipage.

Quand aux passagers, ils m'ont surtout l'air de bons bougres mais la sécurité est à roder donc faut surtout être prudent
mais pas devenir paranoïaques.
Je dirigerai les soins des malades dans leur intérêt et m'abstiendrai de tout mal - Médicalserment de Bo Sheng
Avatar de l’utilisateur
Dom Irazacky
 
Messages: 172
Inscription: Mar 5 Nov 2013 00:12

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede Zelda Zonk le Jeu 6 Mar 2014 22:58

Hors RolePlay :
MdJ a écrit:Salut, je ne vous abandonne pas, mais c'est vraiment galère de poster depuis le téléphone. J'ai une question, faute d'avoir les plans du Songe. En interdisant le jardin aux passagers, vous les claquemurez dans leurs cabines ? Du coup ils peuvent aller où ?


Euh, non ! ils peuvent allez dans leur cabines, dans la salle des hibernateurs, dans le salon salle à manger et se relaxer dans le jardin via le grand puit antigrav... Seul l'accès au puit antigrav de service qui traverse la réserve et rejoint la passerelle est interdit. C'est la porte du pont 2 qui relie le jardin à la salle des machines qui est condamnée !


Hors RolePlay :
Oslar Varigue a écrit:C'est ce que j'ai demandé à la commandante qui a exigé ça... En gros ça revient à les cloitrer entre leur chambre et la salle commune... Chouette...
Pour l'instant pas de réponse...

Ma réponse est là ! : http://www.encyclopedie-galactique.com/viewtopic.php?f=112&p=30113#p30113
En effet, Zelda ne t'as pas répondu car si tu relis objectivement ton post tu ne lui laisses pas l'occasion de te répondre et tu enchaines coups sur coût sur des réflexions qui fâche ! Je vois mal mon perso te répondre dans de tels circonstances...


Hors RolePlay :
ça commence à faire beaucoup de HRP !!! Bref, Zelda ne t'a jamais caché son caractère de femme à poigne, donc... Aïe aïe aïe pour ton matricule :tmi:


Oslar Varigue a écrit:Mais encore une fois, je crains que vous n'adressiez vos reproches à la mauvaise personne

M. Varigue, en dix jour vous avez réussit à vous mettre à dos, M Irazaky, Le Major Daum et le Lt Watanabee et vous me chauffez également les oreilles... Vos manières irraisonnées et votre comportement sont à la limite de la spycho névrose...

Oslar Varigue a écrit:Comprenez bien, capitaine, que si je fais des efforts et que de l'autre côté on me crache à la gueule comme ça c'est passé ces 2 derniers jours, je suis désolé, mais je n'en ferait pas longtemps...

Personnellement je n'ai constater aucun effort de votre part... En cet instant même vous faites fi de mon autorité et vous vous comportez comme un gamin.

Oslar Varigue a écrit:Et j'aimerai bien savoir contre quoi nous sommes en danger... Car pour le moment, je n'ai encore entendu quoi que ce soit qui me laisse percevoir le moindre danger, à part les menaces permanentes de Dom.

A moins de vivre en Hermite et d'être sérieusement autiste, je me demande où vous étiez ces dix derniers jours... Vous savez ce que nous avons trouvé à bord, vous savez ce qui est arrivé à Jim, vous avez lu le message du professeur Krazku Méliom, vous avez même eu un sursaut de paranoïa en inspectant le navire il y a a peine une heure... Ne vous faites pas plus idiot que vous l'êtes... A moins que vous me preniez une fois de plus pour une gourde...

Oslar Varigue a écrit:Pour la discipline militaire, il y a mieux pour obtenir une collaboration active, capitaine.

La discipline n'est militaire que pour vous ! Votre sort vous semble insupportable ? Le sas de sortie est sur le pont 3...

Oslar Varigue a écrit:Et en parlant de fatigue, je vous rappelle que j'ai veillé toute la nuit au bon fonctionnement des moteurs, pendant que vous vous reposiez

J'ai moi aussi fait mon service de veille au commande du navire, puis j'ai travailler à la gestion de notre société... Croyez moi, que je ne fermerez pas l'oeil avant d'être arrivé sur Bilbo... Je vous trouve plutôt douillé pour un mécano...

Oslar Varigue a écrit:Si vous voulez que ça change, prévoyez une arme la prochaine fois, ça fera plus crédible...

Zelda agrippa M Varigue par le col. "Inutile... Rendez vous dans le hangar... Allons régler nos comptes !"
"Va où tu veux, meurs où tu peux..."
Avatar de l’utilisateur
Zelda Zonk
 
Messages: 460
Inscription: Jeu 31 Oct 2013 10:46
Localisation: Rogue

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede Oslar Varigue le Ven 7 Mar 2014 00:39

Oslar blémit, et baffouilla d'une voix blanche et en transpirant beaucoup... Si vous tenez à vous défouler, aller y. Mais un conseil : tuez moi plutôt.
(Et quoi que fasse maintenant Zelda, il est transformé en sac de chiffon, qui ira où Zelda l'enmenera... Ne se rapelant pas ce qu'es le hangar, où il est situé, etc)
Hors RolePlay :
Au niveau psychiatrique, on appelle ça la mémoire compartimentée, et c'est dû à un fort traumatisme... La plupart du temps, leur victime se comporte comme si tout allait bien, jusqu'à ce que l'élément déclencheur (on essaye de le saisir avec violence dans le cas d'Oslar)... L'avantage est qu'Oslar n'aura aucun souvenir de ce qui se passera, quoi qu'il se passe quand il sera redevenu à son état "normal" (en général après 1/4h à 1/2h sans stimuli extérieur ni violence)... Par contre il s'en souviendra avec précision la prochaine fois qu'on le saisira...
C'est quasi indétectable... A part si on tombe par hasard sur le déclencheur... Car lui ne se souvient même pas de ces scènes dans son état normal, et le fonctionnement organique de son cerveau n'est pas du tout affecté...

Et qu'en ce moment Oslar ait envie de mourir n'est pas étonnant : quand il passe dans cette zone de mémoire, il ne se rappelle que les scènes de violence dont il a été victime, et ceci, sans notion d'écoulement du temps... Alors vivre ou mourir, vu ce qu'il a subi, peu importe...
Il y a aussi une chose qui se passe pendant ce genre de dissociation : la victime est complètement en dehors de son corps et on peut lui briser les os, il ne sentira rien, à part qu'il ne pourra plus utiliser sa main ou sa jambe brisée s'il essaye,jusqu'à ce qu'il revienne à son état normal... Retour à l'état normal qui est rallongé à cause de l'effet de la douleur, non ressentie au niveau conscient, mais par contre l'état de stress dans l'organisme retarde son retour à la normale...

Et à son "réveil", il aura un gros stress car pour lui il était dans le bureau de la capitaine, puis se réveillera dans un autre endroit. Il y trouvera en général une explication logique (style il a perdu conscience et est tombé et c'est fait mal en tombant).
Avatar de l’utilisateur
Oslar Varigue
 
Messages: 93
Inscription: Lun 1 Avr 2013 17:16

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede Zelda Zonk le Ven 7 Mar 2014 14:38

Hors RolePlay :
Et bein ! c'est plutôt tartignol... :lol: Mais dis moi ! c'est une psychologie de personnage que tu souhaites garder ? où c'est soignable ? Parce que tu comprends que je ne vais pas pouvoir tenir !!!! C'est pas vivable à bord... :tmi: En tout cas moi, ça me dérange... Loin de là l'idée de te demander de jouer un personnage lisse ! Non, mais là c'est trach ! En dix jour de temps de jeu à peine ça coince ! Je ne sais pas ce qu'en pense les autres mais pour moi c'est mort d'avance... On va trop loin, ça prendre trop de temps, ça me fatigue et ça gâche sur mon plaisir de jouer... Réagis !!!!! :sweat:

Zelda repoussa Oslar d'un revers... Son visage reflétait le dégoût.
"Je m'en doutais... Vous êtes plutôt du genre "petits bras"... Regagnez votre cabine... Dans 4 heures nous serons sur Bilbo. Nous y rencontrerons mes anciens compagnons de bord ! Ce sont des anges, comme moi... faites bien attention à ce que vous pourriez dire ou ne pas dire !"

Zelda actionna l'ouverture du bureau qui donnait sur la coursive.
"Je ne vous retiens pas..."
"Va où tu veux, meurs où tu peux..."
Avatar de l’utilisateur
Zelda Zonk
 
Messages: 460
Inscription: Jeu 31 Oct 2013 10:46
Localisation: Rogue

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede Jim Highway le Ven 7 Mar 2014 23:24

Jim rompit sur l'ordre de son capitaine. Il chercha à localiser Bruhuk pour lui demander d'effectuer le verrouillage de la porte du jardin. oO(C'est quand même une drôle d'idée. En cas d'urgence ça va prendre du temps d'ôter les clamps. Peut être qu'un simple contrôle d'accès plus l'ajout de portes blindées pour barrer l'accès à la salle des machines. Faudra que je lui en cause.)

En s'éloignant il entendit des éclat de voix. Marqua un temps d'arrêt. oO(J'y retourne? Nan c'est leur problème.)

Il pénétra dans la passerelle et en salua les occupants.

"Messieurs"

Il s'installa à sa console de sécurité afficha devant lui en triD le monitoring des hibernateurs et entreprit de paramétrer le puits antigrav. Au bout de quelques instant il releva la tête et s'adressa à ses deux compagnons.

"Pourriez vous me prêter vos petits doigts svp"
Avatar de l’utilisateur
Jim Highway
 
Messages: 252
Inscription: Lun 11 Nov 2013 22:48

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede Spoutkin le Ven 7 Mar 2014 23:49

Jim Highway a écrit:"Pourriez vous me prêter vos petits doigts svp"


Spoutkin tourna la tête vers Jim et la tête inclinée demanda :
Qu'entendez-vous par "petits doigts" messire Highway ?
Parlez-vous des appendices situés sur la tranche externe de nos mains, ou de l'ensemble de nos membres digitaux susceptibles d'être utilisés afin d'effectuer de "petites actions" pour vous ?


Puis il ajouta en désignant son plot vertébral
Sinon, je suis branché en ce moment même sur les neurones du Songe, et si je peux quoi que se soit pour vous être utile, je serai ravi de coopérer.
La cathédrale sentait le chocolat
Avatar de l’utilisateur
Spoutkin
 
Messages: 254
Inscription: Jeu 24 Oct 2013 13:31

Re: Oz - 20 Kepler 1505 TUP - Le départ

Messagede Oslar Varigue le Sam 8 Mar 2014 04:48

Zelda Zonk a écrit:
Hors RolePlay :
Et bein ! c'est plutôt tartignol... :lol: Mais dis moi ! c'est une psychologie de personnage que tu souhaites garder ? où c'est soignable ? Parce que tu comprends que je ne vais pas pouvoir tenir !!!! C'est pas vivable à bord... :tmi: En tout cas moi, ça me dérange... Loin de là l'idée de te demander de jouer un personnage lisse ! Non, mais là c'est trach ! En dix jour de temps de jeu à peine ça coince ! Je ne sais pas ce qu'en pense les autres mais pour moi c'est mort d'avance... On va trop loin, ça prendre trop de temps, ça me fatigue et ça gâche sur mon plaisir de jouer... Réagis !!!!! :sweat:

Zelda repoussa Oslar d'un revers... Son visage reflétait le dégoût.
"Je m'en doutais... Vous êtes plutôt du genre "petits bras"... Regagnez votre cabine... Dans 4 heures nous serons sur Bilbo. Nous y rencontrerons mes anciens compagnons de bord ! Ce sont des anges, comme moi... faites bien attention à ce que vous pourriez dire ou ne pas dire !"

Zelda actionna l'ouverture du bureau qui donnait sur la coursive.
"Je ne vous retiens pas..."


Hors RolePlay :
Ca se soigne, mais sur des dizaines d'années, mais encore faut-il le diagnostiquer correctement, car c'est rare de tomber sur ce genre de pathologie... En gros il faut le déprogrammer au niveau inconscient, et vu les épisodes de violence qui ont provoqué ça, c'est imprimé au fer à rouge dans le cerveau...

Si vous voulez, je le joue que trouillard, mais la dissociation de mémoire j'y ai pensé car il est impossible qu'il soit autiste et pour expliquer son comportement d'avant que je le joue plus soft...

Je propose que ça se passe au vote... Mais ce n'est pas pour rien qu'Oslar déteste les armes...

Si on reste sur ce genre de pathologie, voici sa réaction probable :

Une fois lâché, Oslar se mit a se recroqueviller sur le premier siège à portée (s'il n'y en a a pas, par terre) et resta là, à priori sans avoir entendu la demande de la capitaine. Il était pâle comme un linge et transpirait beaucoup...
Hors RolePlay :
Sinon ce serait ce genre de réaction, mais ça coince avec ma façon de jouer avec le côté grande gueule/trouillard fini que je joue du départ

Oslar disparut sans un mot et le teint de cendre, il se dirigea enfin en direction de sa chambre. Il s'y enferma à double tour, se jeta sur son polochon, qu'il boxa en pleurant et en tremblant comme un malade... C'était du n'importe quoi. Il n'avait pas l'étoffe pour être un corsaire et se sentait minable.
Peut-être faudrait-il qu'il arrête tout!
Il s'endormit les yeux pleins de larmes...
Hors RolePlay :
Votre avis?
Dernière édition par Oslar Varigue le Sam 8 Mar 2014 14:11, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Oslar Varigue
 
Messages: 93
Inscription: Lun 1 Avr 2013 17:16

PrécédenteSuivante

Retourner vers Là où tout commence : Mandrake


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron