Page 10 sur 11

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Jeu 8 Jan 2015 17:51
de MdJ
Zelda Zonk a écrit:Bonjour, je suis Zelda Zonk, le capitaine du Songe d'Aran. Je vois que vous êtes déjà au travail. Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenu à bord.

Le rapide compte rendu de Bruhuk suffit à rassurer Zelda sur les compétences de Brise de feu matinale.

Excellent ! Si vous êtes d’accord je vous propose un contrat Corsaire de "Louage de Service" standard. Votre solde sera de nature forfaitaire et fixée, avant chaque départ, en fonction de la nature de la Course. Néanmoins nous pouvons prévoir certaines allocations spéciales négociables, au cas par, cas selon la nature des événements rencontrés ainsi que le remboursement de vos frais de route s'ils sont justifiés. Notre navire étant armés au long-cours, la liquidation de vos émoluments sera effectuée en fin de "Course" et autant que possible dans les quarante-huit heures après l'arrivée au port de destination, hors escales intermédiaires. Vous serez logé, nourri, blanchi et placé sous la supervision hiérarchique de Ser Bruhuk ici présent. Cela vous convient-il ?

Zelda laissa le traducteur faire son office oO(vive la technologie...)


Disons le, le traducteur automatique n'était pas forcément à la hauteur : les grilles qui s'affichèrent comportaient nombre de ? indiquant que le logiciel cherchait une correspondance, et les haïkus sonnaient artificiellement à l'oreille pourtant peu portée sur la poésie de Zelda.

Qu'en conclu Brise ? Difficile à dire. Il répondit :

Contrat - Ecrit - Nécessaire
Conditions - Standard - Navyborg
Accord - validé - Travail


Parole d'argent
Capitaine, mon capitaine
Mais écrit d'or


S'en suivit une négociation par échange de contrat corrigés, annotés ... Brise désirait a minima les conditions standard de la guilde Navyborg, ainsi que la prise en charge intégrale de ses besoins spécifiques en terme d'alimentation et la possibilité pendant son temps libre d'utiliser les outils du bord pour des projets personnels. A la question de Zelda, Brise répondit qu'il s'agissait essentiellement d'améliorer sa cuve d'habitation ou d'améliorer sa plateforme.

Un accord ayant été trouvé*, Brise fit monter à bord deux réservoirs sous pression contenant des effets personnels et entreprit de réaliser la cuve d'habitation dont il avait transmis plus tôt les plans à Jim.

Enfin tout était prêt pour le départ. Les passagers étaient dans leur cabine ou au poste d'observation, les mécaniciens aux salles des machines, les autres membres d'équipage à leur poste. Les varlets ronronnaient, les réservoirs étaient pleins, tous les voyants principaux étaient au vert sur la console de pilotage.

Et maintenant ?

Hors RolePlay :
* j'assume que l'accord est trouvé, sinon on continue cette discussion en privé Zelda et moi ... et en haïku s'il vous plait :devil:

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Ven 9 Jan 2015 17:37
de Spoutkin
Schattenbogen a écrit:Il termine lentement son verre tandis que la capitaine vaque à des nouvelles affaires puis se lève en se tournant vers l'homme moustachu.

Si vous pouviez m'indiquer notre cabine.


Bien sûr, suivez moi, dit Spoutkin en devançant son nouveau colocataire.
Je vais en profiter pour vous montrer notre point végétation.

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Sam 10 Jan 2015 22:30
de Theo Calderon
Tandis que Spoutkin allait faire à Ji les honneurs de leur cabine commune, et que Zelda rejoignait Bruhuk à la salle des machines pour faire connaissance avec Brise de feu matinale et négocier avec lui les conditions de son contrat de travail, Théo s'assit à l'ordinav et fit apparaître le catalogue astrographique. D'une pensée, il zooma sur le système qui devrait a priori être leur prochaine étape sur la trace des dernières opérations de Jimmy Jones, et interrogea les divers bulletins météos répertoriant les phénomènes TL relevés sur les Routes du secteur.

C'est ainsi que lorsque le moustachu pilote et l'accorte capitaine revinrent prendre leur poste sur la passerelle, il put leur annoncer :

"J'ai déposé un plan de vol vers Jonction, comme nous en avions discuté. Spoutkin, tu trouveras mes estimations de trajectoire dans la mémoire de l'ordinav. Pas grand chose à signaler sur le chemin. Une Cathédrale à la périphérie d'Ambers, mais a priori nous devrions passer au-dessus. Jonction est à 959 AL. Nous devrions être sur place dans deux jours et onze heures."

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Dim 11 Jan 2015 11:25
de Spoutkin
Après avoir permis à Ji de découvrir son futur lieu de vie ainsi que les 2 ou 3 lieux marquants du vaisseau, Spoutkin revint à la passerelle. Il ne s'assied pas directement dans le siège qui lui était dévolu mais resta derrière celui qu'occupai Thèo, observant son choix de trajectoire.
Si j'en crois le parcours que nous avions déduit du Songe au moment ou il a été découvert, il semble que cette casserole soit passée près de Limbus III après avoir quitté Bilbo. Tu ne penses pas qu'on devrait s'arrêter à cette endroit pour vérifier ce point de passage ?

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Dim 11 Jan 2015 13:28
de Bruhuk
Toujours dans la salle des machines.
Je décrochai l'Intercom.
<< allô Théo je voulais savoir on va où ?>>
Puis en bon mécano
<<au fait Théo crois tu qu'on pourrait me dégoter un moteur de Chevy 58? ou une carrement une voiture à refaire? Une navette ou autre chose à bricoler besoin de me changer les idées >>
A la tonalité de ma voix qui résonnait de façon gutturale plus grave que d'habitude on pouvait sentir que quelque chose n'allait pas.
Tout en pionatant sur mon pupitre de commande et gribouillait des schémas techniques et de coloris pour mon projet pimp my logimec.
Enfin j'avais trouver les bons composant et fier de moi le logimec jardinier allait avoir du cachet.
Il fait que je m'occupe l'esprit car la phase lunaire de ma planète était de plus en plus proche et l'envie de chasse se faisait de plus en plus forte.
Déjà je m'étais barbouillé le visage de schéma tribal et rituel.

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Dim 11 Jan 2015 18:27
de MdJ
Le contrôle de vol la station Angmar les avait autorisé à prendre leur envol. Un technicien leur demanda le transfert des commandes pour les amener en douceur à quelque distance de la station.

Les commandes leur seraient alors rendues, afin qu’ils puissent faire leur transfert vers le Triche Lumière.

Les portes blindées du hangar glissèrent, ouvrant rectangle adapté à la taille de leur navire. Les clamps d’amarrage s’ouvrirent, les ombilicaux se détachèrent et se replièrent, faisant à nouveau du Songe d’Arran un vaisseau indépendant.

Simultanément la gravité fut coupée, alors que l’air était aspiré du vaste espace, nimbant les murs et les parois de cristaux de glace luisant. Le champ de force qui les insolait encore du vide spatial s’effaça enfin.

Tout doucement les moteurs de manœuvre du Songe les lancèrent en avant.

A la salle des machines Bruhuk gardait un œil sur ses précieux moteurs. 0,04 % de poussée, en augmentation.

Les portes passées la poussée augmenta légèrement alors que l’étoile double illuminait violement la passerelle avant que les verrières se teintent, amenant à un niveau acceptable l’éblouissement. Les étoiles brillaient d’un éclat fixe et tous les voyants restaient au vert ou au jaune sur les panneaux de contrôle de la passerelle.

Pourquoi jaune ? Le Songe était un vieux navire, si les mécaniciens et Bruhuk au premier chef, avait fait tout ce qu’ils pouvaient, certains circuits non essentiels fonctionnaient sur l’alimentation de secours ou devraient faire dans les prochaines heures de maintenance. Le boulot ne manquait pas et c’était symboliquement un tonneau des danaïdes.
Enfin les commandes leur furent rendues.

Ils flottaient librement.

Le contrôle d’Angmar leur adressa un ultime message : Angmar station de Songe d’Arran, vous avez les commandes, transition à votre discrétion. Bonne route.

Tous ceux qui étaient présents sur la passerelle, qui étaient branchés sur les coms internes * entendirent l’échange entre Spoutkin et Théo.

Hors RolePlay :
* Bref, tout ceux qui le souhaitent et qui souhaitent participer au débat quant à la prochaine destination peuvent le faire.

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Dim 11 Jan 2015 19:37
de Theo Calderon
Théo Calderon hocha la tête et sourit au pilote :

"Si nous étions seuls à bord de notre casserole, je serais d'accord avec toi, Spoutkin. Mais nous devons amener nos passagers à Jonction au plus vite, sous peine de leur verser des indemnités de retard. Mais si Zelda se sent de négocier avec eux, éventuellement avec l'aide de Ji, peut-être pourrons nous faire le crochet que tu proposes."

L'appel interne de Bruhuk survint à ce moment :

"Pour la destination, c'est en train de se décider, mon vieux. Pour le reste, pas facile de te trouver ce que tu souhaites. Si tu cherches à t'occuper, tu devrais bricoler la bulle."

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Dim 11 Jan 2015 22:53
de Schattenbogen
Ayant déposé son sac sur la couchette qui lui a été désigné, Ji s'y assied en tailleur, le bâton en travers de ses genoux, et fait apparaitre d'un geste complexe de la main un grand livre ouvert flottant dans les airs un peu devant lui. Il s'y plonge tandis que la vibration usuelle d'un vaisseau en marche se fait sentir, faisant tourner les pages d'un geste distrait de l'index.

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Mer 14 Jan 2015 14:55
de Jim Highway
Attendant que la destination soit décidée, Jim entreprit de faire une tourner d'inspection du navire. à commencer par les caisson d'hibernation.

Re: Bilbo - 24 Kepler 1505 TUP

MessagePosté: Mer 14 Jan 2015 20:38
de Bruhuk
Toujours en conversation avec Théo
<< oui mon ami tu as eut une bonne idée je vais faire ça vais aller travailler sur l'épave de la bulle>>
[ hors rôleplay a t'on récupéré la bulle dans les marais?]
Puis enchainant.
<<OK j'attends qu'on soit parti et après je descends dans les soutes.>>
Puis en raccrochant je me tournai vers brise mon nouvel assistant.
<< bon mon ami on devrait se faire un petit check up avant que la patronne ne demande la pleine puissance aux machines>>
Puis je lancai un programme d'harmonique de contrôle.