Les drones

Utilisation, nouveautés, fonctionnement et prix

Les drones

Messagede Schattenbogen le Sam 11 Oct 2014 15:28

Quelques réflexions temporaire sur les drones :

N'importe quel dispositif capable de mouvement, cela impliquant toutes les formes mobiles de robot, peut être transformé en drone. Il suffit pour cela d'avoir une liaison hyperondes et un ordinateur de contrôle.

Les hyperondes ne sont pas brouillables, pas localisables et ne rencontre pas d'obstacles dans l'univers matériel.
En revanche, tout phénomène TL dans un système posera un problème aux Hyperondes.

Les hyperondes ont une vitesse de 3'000 EAL par heure, soit environ 0.83 EAL par seconde.
Il me semble raisonnable de penser (en tant que joueur de MMO), qu'une milliseconde de lag est parfaitement acceptable et que la portée "instantanée" des hyperondes est d'environ 0.0008 AL, ce qui nous fait tout de même 7'880'000'000 kilomètres ou la modique distance de 53 UA (1 UA = Soleil/Terre, 53 UA = Pluton/Ceinture de Kuiper).

En gros, un travail de minage dans la ceinture d'Astéroides, c'est un groupe de robots supervisé par un contre-maître drone dans le contrôleur se trouve chez lui, bien au chaud, sur une planète intérieure.
Loin au-dessus de la Lune
La planète Terre est bleue
Et il n'y a rien que je puisse y faire.
Avatar de l’utilisateur
Schattenbogen
 
Messages: 151
Inscription: Ven 10 Oct 2014 10:11

Re: Les drones

Messagede MdJ le Sam 11 Oct 2014 21:04

Coucou, On peut effectivement imaginer des formecs autonomes mineurs qui se signalent en cas de défaillance ou de doute à leur superviseur dans l'espace proche (planète, vaisseau, station ...).

Un petit bémol cependant : de mon point de vue une émission hyperonde est localisable. Dés lors qu'elle a une vitesse, on peut la trianguler.
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Les drones

Messagede Schattenbogen le Sam 11 Oct 2014 21:25

Pour le repérage, je me référais au canon.
Cela dit, comment on triangule une onde se déplaçant à un telle vitesse en ayant un seul point de référence ?
Pour trianguler, cela signifierait que l'on met en place un système et que l'on s'attend à une émission en espérant réussir être assez rapide, non ?

Pour le reste, je pense que cela a beaucoup d'implications sociales, notamment professionnelles.
Dans un monde où la technologie hyperondes est accessible, cela signifie que tous les travaux difficiles, et surtout dangereux, peuvent être gérés par des drones.
Soit des engins ayant des possibilités techniques équivalentes à des robots sans être soumis aux trois lois : armée, police, secours, espionnage, sabotage, etc ...
Une présence humaine peut être nécessaire, mais nettement moins que dans un monde sans hyperondes.
Loin au-dessus de la Lune
La planète Terre est bleue
Et il n'y a rien que je puisse y faire.
Avatar de l’utilisateur
Schattenbogen
 
Messages: 151
Inscription: Ven 10 Oct 2014 10:11

Re: Les drones

Messagede Theo Calderon le Sam 11 Oct 2014 21:54

Schattenbogen a écrit:Pour le repérage, je me référais au canon.
Cela dit, comment on triangule une onde se déplaçant à un telle vitesse en ayant un seul point de référence ?
Pour trianguler, cela signifierait que l'on met en place un système et que l'on s'attend à une émission en espérant réussir être assez rapide, non ?

Les Saintes Ecritures disent qu'il est très difficile de repérer la source d'une émission hyperondes, mais pas que c'est impossible. Trois ou plutôt quatre récepteurs dont les horloges internes sont parfaitement synchronisées peuvent, par recoupement des délais de réception d'un signal hypercom donné, localiser le point à partir duquel il a été émis. Mais ça demanderait de réussir un test très difficile à un expert Comm. TriD. Maintenant, la logistique à mettre en oeuvre reste disproportionnée pour localiser des drones d'astéroprospection ;)

Schattenbogen a écrit:Soit des engins ayant des possibilités techniques équivalentes à des robots sans être soumis aux trois lois : armée, police, secours, espionnage, sabotage, etc ...
Une présence humaine peut être nécessaire, mais nettement moins que dans un monde sans hyperondes.

Les drones doivent être soumis aux trois lois comme tous les autres robots. C'est la condition sine qua non pour que les machines ne soient pas rejetées par la société impériale comme ce fut le cas par le passé. Mais comme les formecs, la prise de contrôle par un être vivant permet d'outrepasser lesdites lois.

A noter : dans notre vision d'EG, les hyperondes ont une bande passante tout juste suffisante pour faire passer des signaux holos et vidéos en intrasystème. Il est donc possible de commander des drones avec un retour TriD pour le télé-opérateur. Au-delà de 1 AL, on passe en phonie uniquement, avec une qualité qui se dégrade rapidement, et au delà de 30 AL, seule la graphie passe correctement. Et oui, dans l'Empire, les communications à longue distance, c'est du morse ! Suranné, certes, mais rappelons-nous que la Toile a été imaginée à l'époque du minitel ;)
Dernière édition par Theo Calderon le Sam 11 Oct 2014 21:57, édité 1 fois.
"Veille qui veut vivre" (devise des officiers artilleurs de la Guilde Navyborg)
Avatar de l’utilisateur
Theo Calderon
 
Messages: 513
Inscription: Sam 26 Oct 2013 19:02
Localisation: Jone's Ball / Pellucidar

Re: Les drones

Messagede MdJ le Sam 11 Oct 2014 21:57

La question est de savoir quelle est la plus petite unité de temps mesurable en technologie NT6 et la capacité à avoir un étalon universel temporel.

Si l'on admet que l'on peut mesurer des unités de temps infiniment petites et que l'on peut synchroniser plusieurs "horloges", des capteurs séparés de quelques dizaines de mètres, comme sur la coque d'un navire, peuvent permettre de déterminer l'origine d'une hyperonde.

Si l'on a affaire à un signal continu, un navire en déplacement pourra effectuer plusieurs relèvements et déterminer de manière plus fine encore la position de la source, voire sa vitesse et sa direction s'il s'agit d'une source mobile.

Qu'en penses-tu ?

Enfin, comme tu pourras le lire dans l'aventure en cours que sur Anghmar Station les installations sont automatisées, les quelques humains présents servant à certaines opérations de maintenance, à des décisions administratives et des choix opérationnels.

Le reste du boulot est fait par des formecs spécialisés ...
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Les drones

Messagede MdJ le Sam 11 Oct 2014 22:41

Stéphane a retrouvé le fil ou nous avions discuté du sujet (hyperondes) viewtopic.php?f=13&t=838

En fait je verrais bien un système permettant d'émuler une vidéo conférence : si les ordinateurs gérant les com possèdent en mémoire une banque de donnée super exhaustive de types raciaux, d'espèce, de traits, de signes distinctifs, de timbre de voix, d'intonation ... On peut imaginer qu'une partie du signal serve à transmettre un avatar représentatif de la personne qui se trouve devant son écran ... le fond de la conversation étant transmis de manière textuel et reconstitué, l'avatar gagnant en réalisme au fur et à mesure que les informations de forme parviennent à l'ordi. En gros une image de synthèse super évoluée avec un peu de système expert quant à la reconstruction des intonations et expressions corporelles.

Bien entendu comme le soulignait Stéphane (dans un tchat) cela ne serait possible qu'a condition que les distances ne soient pas trop importantes. Au delà de deux ou trois secondes de décalage, on en revient à "blablabla ... à vous" et on attend tranquillement la réponse.
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Les drones

Messagede Schattenbogen le Sam 11 Oct 2014 23:20

À vue de nez, la fréquence des hyperondes est de l'ordre de l'attomètre, 10e-18 (calcul à valider)*, soit dans l'ordre de Virgo qui est un dédecteur gravitationnel.
Ce serait amusant (voir pratique) de créer un lien entre hyperondes soient et ondes gravitationelles.
Avec la technologie actuelle, on a besoin d'un senseur composé d'un interféromètre de deux (si possible trois) bras de un million de kilomètres.
Pour ma part, la dédection ne me gêne pas, mais je la vois un peu comme un travail de lutte ASM : poser des senseurs dans l'espace/TL en plusieurs points, recueillir et recouper les données, etc ...

*)
Vitesse de l'hyperonde = 94'608'000'000 fois celle de la lumière.
Échelle de la lumière (jaune = 600nm) = nanomètre = 10e-9.
Loin au-dessus de la Lune
La planète Terre est bleue
Et il n'y a rien que je puisse y faire.
Avatar de l’utilisateur
Schattenbogen
 
Messages: 151
Inscription: Ven 10 Oct 2014 10:11

Re: Les drones

Messagede MdJ le Sam 11 Oct 2014 23:30

Dans mes souvenirs les Hyperondes existent en NT5 et NT6 ... Pourquoi pas imaginer qu'en NT5 il faille effectivement se livrer à pas mal de travail pour détecter la source (avoir des capteurs assez éloignés, une durée d'émission assez longue ...), mais que du matériel NT6 simplifie très nettement la chose, la rendant presque "simple" ?
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Les drones

Messagede Schattenbogen le Dim 12 Oct 2014 00:01

Le livre de règles dit "presque impossible si on ne sait pas quoi chercher".

Pour ma part (n'engage que moi, etc ...), je préfère donc l'échelle :

NT5 : impossible sauf énorme coup de chance/information précise sur ce que l'on cherche.

NT6 : possible avec un équipement spécialisé, un spécialiste, beaucoup de doigté et un chouïa de chance.
On peut considérer qu'il s'agit d'équipement spécialisé dont sont équipés certains vaisseaux/bases de type militaire/scientifique, mais qu'il s'agit là d'une compétence spéciale à apprendre qui demande de disposer des conditions suivantes :
de quoi créer un interféromètre (sondes, installations permanente) et de temps (le signal doit donc avec une durée minimale, donc la possibilité d'essayer de le cacher par des bursts).
En revanche, pas de distinction du medium : les hyperondes sont les mêmes que ce soit en espace normal ou en Tl, un ordinateur peut donc en théorie travailler dessus même en TL.
Loin au-dessus de la Lune
La planète Terre est bleue
Et il n'y a rien que je puisse y faire.
Avatar de l’utilisateur
Schattenbogen
 
Messages: 151
Inscription: Ven 10 Oct 2014 10:11

Re: Les drones

Messagede Theo Calderon le Dim 12 Oct 2014 09:05

Etant en train de rédiger un document "Catalogue" regroupant les listes de matériel du Livre du Rôle et des Encyclopédies, voila comment je vois les choses :

> Il y a au NT4 une "radio interplanétaire". Je lui donne une portée maximum de 30 UA (4,5 milliards de kms) et je pars du principe qu'elle utilise des ondes radios, donc qu'il y a un décalage temporel dans les transmissions (1 UA = 500 secondes soit 8 minutes 20 secondes).

> Il y a au NT5 un "communicateur interplanétaire" que je me suis permis de renommer Syscom. Je pars du principe qu'il s'agit d'un hypercom à faible portée qui ne permet que de la communication intrasystème en phonie, jusqu'à 1 AL maximum.

> Au NT6, les différents hypercoms ont les capacités que nous connaissons : haut-débit pour le microcom jusqu'à 2m, TriD-Vidéo jusqu'à 1 AL, phonie jusqu'à 30 AL, graphie au-delà (jusqu'à 200 AL pour un transcom de Varlet, jusqu'à 1000 AL pour un gigacom). Quant à la multiplication des canaux permettant de complexifier les signaux transmis : TriD pour un gigacom, Vidéo 2D pour un transcom, phonie pour un minicom.

Je vais faire un petit tableau récapitulatif...
"Veille qui veut vivre" (devise des officiers artilleurs de la Guilde Navyborg)
Avatar de l’utilisateur
Theo Calderon
 
Messages: 513
Inscription: Sam 26 Oct 2013 19:02
Localisation: Jone's Ball / Pellucidar

Suivante

Retourner vers Le matériel


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron