Varlet, la technologie

Varlet, Espace, Triche-Lumière

Re: Varlet, la technologie

Messagede Khrys le Ven 19 Fév 2010 21:20

La seconde option : trou coloré comme dans Babylone 5... une faille dimensionnelle doit bien émettre de l'énergie afin de l'espace environnant puisse à nouveau se stabiliser. De plus, ce point de vérité persiste quelques instants (pour moi, proportionnel à la masse du vaisseau qui l'a créé), et les navyborgs peuvent estimer quelques paramètres concernant le vaisseau qui l'a créé.

Pour ce qui est des dimensions du vaisseau... et bien, j'ai toujours évité ce sujet... mais dans certains jeux ils calculent comme ceci:

longueur x envergure x hauteur = masse du vaisseau.

Mais comme cette formule prend en compte une densité moyenne, il faudra ajuster... sachant qu'un moteur Varlet est limité par la masse et non les dimensions. Donc, une cale peut tres bien être extensible (!) pour un vaisseau cargo. Gonflant comme un crapeau pour les cargaisons de faible densité... :geek:

Cependant, on peut tres bien imaginer que la densité moyenne d'un vaisseau est assez faible, et permettant d'ajouter un coefficient à la masse au vaisseau:

longueur x envergure x hauteur = k x masse du vaisseau où cas est à la discrétion du MJ :?:
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: Varlet, la technologie

Messagede Epstar Jdryk'll le Ven 19 Fév 2010 22:07

On pourrait se baser sur la masse d'un navire de commerce et appliquer un facteur multiplicateur pour la différence de densité des matériaux ?
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: Varlet, la technologie

Messagede Khrys le Ven 19 Fév 2010 22:40

Avec un coque aussi légère que du tissu, pas mal de composant d'avionique et des compensateurs gravifiques intégrés à la coque, et à part un moteur Varlet de densité similaire à de l'eau 1tonne = 1 m3... je donnerais bien un coef entre 10 et 100 pour une première approche.

Qu'en dites-vous? Et quels sont les arguments qui pourraient faire varier ce coef à la hausse ou à la baisse ? :?:
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: Varlet, la technologie

Messagede Sémi Déhèmette le Ven 19 Fév 2010 22:42

Khrys a écrit:Qu'en dites-vous? Et quels sont les arguments qui pourraient faire varier ce coef à la hausse ou à la baisse ? :?:
Le facteur ludique... Et l'absolue nécessité de créer des vaisseaux qui ne soient pas ternes et étriqués comme le monde minable que nous vivons :!:
Sémi Déhèmette
 

Re: Varlet, la technologie

Messagede Khrys le Ven 19 Fév 2010 22:46

héhé, c'est pour cela que l'amplitude de mon facteur k est aussi grand ;)

et puis comme je l'ai dis en préambule, j'évite la question des dimensions comme la peste... quitte à sortir la langue de bois!
:D
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: Varlet, la technologie

Messagede Gurvan le Sam 20 Fév 2010 00:17

Un exemple de Point de Vérité ?

Pour la taille, si le Méphisto, un Transistel de 500 tonnes, fait environ 60 mètres dans son grand axe (taille et poids d'un gros porteur type A380), un Classe V fait dans les 600 mètres -- cohérent avec les 700 mètres du Ring, un peu plus grand car "creux".

Selon cette logique, un Lehouine de un million de tonnes (200 fois plus gros) devrait donc mesurer dans les 140 kilomètres ! Sa veuve mesurerait dans les 14000 kilomètres de long ! Comme le design de ce type de navire est moins "arachnéen" qu'un Varlet, j'imagine plutôt un parallélépipède d'une trentaine de kilomètres et une sphère de 5 kms de diamètre, et donc une veuve de 3500 kilomètres de long.
Ca vous semble correct ?

Quant à Divine Endurance, 100 fois plus gros, je pense qu'on peut parler de planétoïde mobile... Qui a dit Death Star ?
;)
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: Varlet, la technologie

Messagede Khrys le Sam 20 Fév 2010 01:17

60 m dans le cas d'un "tube", c'est plausible (500*10=60*10*8.33) , mais après la forme est laissé à l'imagination des joueurs.
Donc notre facteur k se rapprocherait plutôt de 10 que de 100... mais ce facteur k>10 peut être employé pour des architectures arachnéenne comme tu le précisais plus haut.
Donc, vaut mieux pas trop restreindre, mais seulement donner un ordre d'idée.

Il ne faut tomber dans l'ultra-simulation à la GURPS-Espace non plus. Certes c'est très (trop) détaillé, mais ça devient lourd à gérer en pleine partie: Ou chaque équipement correspond une consommation énergétique, une masse et un volume, ça donne une vision précise des avaries...Après, il y a la solution extrême de laisser la partie technique sommaire de la fiche au MJ, et de laisser le rêve aux joueurs... Le MJ ayant soin de conter avec brio une scène de combat et les différents effets sans faire le moindre jet de dé ;) C'est beaucoup plus fluide et dynamique...

Et puis la technologie du CXVIeme siècle est ULTRA fiable. Il n'y pas de panne d'ordinateur, c'est un réseau complet où chaque partie qui pourrait être détruite, est compensée par toutes les autres parties.
Les compensateurs gravifique sont intégrés à la coque, ce qui fait que même endommagées, la perturbation gravifique sera très locale et répartie sur les parties voisines.
En gros, les "mécaniciens de bord" ne sont pas là pour reboucher les trous (champs de force oblige), mais bien pour surveiller ce fabuleux instrument qu'est le moteur Varlet, en ajustant au mieux les paramètres afin que les réglages soient optimum et garder une puissance motrice constante dans la durée.
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: Varlet, la technologie

Messagede Epstar Jdryk'll le Sam 20 Fév 2010 01:32

Perso je ne trouve pas ça très "fun", le contrôle d'avarie, les systèmes qui tombent les uns après les autres, font partie du ressort dramatique d'un combat spatial ...
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: Varlet, la technologie

Messagede Khrys le Sam 20 Fév 2010 11:29

Epstar Jdryk'll a écrit:Perso je ne trouve pas ça très "fun", le contrôle d'avarie, les systèmes qui tombent les uns après les autres, font partie du ressort dramatique d'un combat spatial ...

Bien d'accord avec toi, mais à notre niveau technologique, ça ne tombe pas en panne à moins de saboter délibérément la partie considérée...

coup de blaster sur le moteur Varlet, conversion forcé de l'anti-matière, virus informatique détruisant l'infopilote, etc...

Tous les systèmes ne sont pas qu'une boite isolée, mais un réseau de sous-systèmes. Quand tu détruis un secteur, et bien ce sont comme les neurones du cerveaux, d'autres synapse transitent l'information ailleurs, et le système continue de fonctionner.
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: Varlet, la technologie

Messagede Gurvan le Mer 14 Juil 2010 16:37

Khrys a écrit:Gurvan et Sémirande, il va falloir penser à économiser l'AM lors de vos prochains vols... :mrgreen:


Oui, mais selon les Evangiles Galactiques, qu'on vole décontractés ou pied au plancher, c'est un kilo par minute, point trait.

Sauf si les mécanos pouvaient faire au début du voyage un jet sous Moteurs Varlet + Energie (si jet à 5D réussi sous cette compétence), en commençant par 2D puis en relançant les dés un par un (comme dans les règles de commerce) :
  • 2D : consommation +5%
  • 3D : consommation normale
  • 4D : consommation -5%
  • 5D : consommation -10%
  • 6D : consommation -20%

Une idée à ajouter aux règles arlésiennes de Khrys ;)
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

PrécédenteSuivante

Retourner vers L'astrophysique


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron