30 Laplace 1505 TUP

Modérateur: MdJ

Re: 30 Laplace 1505 TUP

Messagede super_admin le Mer 5 Juil 2017 11:50

Hors RolePlay :
Bonjour à tous.

Vous l’avez constaté, l’aventure se meurt. C’est ma faute et je vous dois des explications.

Cela fait plus de 10 ans que Stéphane et moi sommes partie prenante de ce forum. Nous avons joué, porté des parties et avons caressé l’espoir (hélas déçu) de pouvoir ressusciter en version papier et IRL cet antique jeu de rôle. Le temps à émoussé ma passion.

Aujourd’hui le fait est que ma vie s’est un peu plus compliquée en raison de soucis de santé, de soucis de santé d’une proche et d’une charge de travail accrue.

Au bout du compte, j’ai perdu l’intérêt pour faire vivre la partie en cours et le forum de manière générale.
Néanmoins je répugne à vous abandonner sans apporter une conclusion à cette partie et ce d’autant que je vous ai entrainé dans celle-ci.

C’est pourquoi je vous propose de terminer en quelques post cette aventure, à un rythme d’un par semaine.
Pour que nous puissions terminer proprement je me propose de faire un post sautant les étapes intermédiaires de progression et donnant de manière clair des choix clefs sur lesquels nous enchainerons dès que j’aurai votre réponse.

L’alternative est que je rédige un post unique d’une des conclusions possible, post qui mettra en scène votre personnage et décrira sa destinée.

Dites-moi si cela vous convient et ce que vous préférez.

Dans un cas comme dans l’autre je rédigerai mon prochain post le 14 juillet.

Merci à vous, de votre réponse et encore désolé.

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
super_admin
Administrateur du site
 
Messages: 18
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:14

Re: 30 Laplace 1505 TUP

Messagede Brise de Feu Matinal le Jeu 6 Juil 2017 02:34

Hors RolePlay :
[hrp]La vie tourne et avance quoi qu'on fasse. Pas de souci, l'IRL nous rattrape toujours à un moment ou un autre.
J'ai bien aimé jouer une bestiole des plus bizarre et s'il y a moyen d'arriver à une conclusion je ne dis pas non

D'un autre côté j'aurais adoré masteuriser EG même pour une aventure officielle mais pareil de mon côté je bosse tous les jours depuis 5 ans sans week-end sans vacances... avec un bb depuis 6 mois. pas moyen de potasser quoi que ce soit.
Mais si un jour j'ai plus de temps je serais ravi d'en être. En attendant PJ ça me convient si quelqu'un veut reprendre le flambeau ce serait super
[/hrp]
Avatar de l’utilisateur
Brise de Feu Matinal
 
Messages: 256
Inscription: Mar 24 Fév 2015 11:44
Localisation: New Caledonia

Re: 30 Laplace 1505 TUP

Messagede Zelda Zonk le Jeu 6 Juil 2017 10:25

Hors RolePlay :
Pas de soucis pour moi... je comprends parfaitement. Ainsi va la vie...
J'avoue toujours attendre avec impatience tes post, de plus en plus rare, sur le forum car tu as un style inimitable et un sens de la mise en scène inné... Pour ma part, je préfère que tu fasses un post unique pour le dénouement de ton aventure et que tu te face un grand et dernier plaisir... Hâte de te lire... Bravo et un grand merci. Qui sait ce que l'avenir nous réservera !
"Va où tu veux, meurs où tu peux..."
Avatar de l’utilisateur
Zelda Zonk
 
Messages: 472
Inscription: Jeu 31 Oct 2013 10:46
Localisation: Rogue

Re: 30 Laplace 1505 TUP

Messagede Theo Calderon le Jeu 6 Juil 2017 11:44

Hors RolePlay :
Baroud d'Honneur
"Veille qui veut vivre" (devise des officiers artilleurs de la Guilde Navyborg)
Avatar de l’utilisateur
Theo Calderon
 
Messages: 513
Inscription: Sam 26 Oct 2013 19:02
Localisation: Jone's Ball / Pellucidar

Re: 30 Laplace 1505 TUP

Messagede Dom le Jeu 6 Juil 2017 15:26

Hors RolePlay :
ok bien sur ,cela aura été un grand plaisir pour moi d'interpréter Dom....pour le surplus et pour paraphraser mon perso médecin psychiatre dans les masques de nyarlatotep quelques seconde avant sa mort et la derniere partie.."on la fait peter cette planete?"
Avatar de l’utilisateur
Dom
 
Messages: 86
Inscription: Mer 23 Sep 2015 22:43

Re: 30 Laplace 1505 TUP

Messagede MdJ le Sam 15 Juil 2017 02:28

Tsein Po jeta un coup d’œil par la fenêtre. Dans la vaste cour pavée de brique et cerclée de murs de la lamaserie, les enfants jouaient.

Le printemps était de retour et les cerisiers en fleur dispersaient leur ombre, apportant fraicheur et parfum dans l’air matinal. La tranquillité du moment était certes troublée par les cris, de joie, d’excitation et de protestation, mais ce n’était là que les bruits de la vie et des promesses de l’avenir qui y était liée.

D’un mouvement de poignet il releva la manche de sa robe safran, dévoilant le cadran du projecteur sous-dermique qu’il s’était fait implanté deux ans auparavant. Le temps de la récréation était fini et il était temps de faire rentrer ses élèves.

Il se pencha et saisit la corde de laine tressée qui commandait le battant de l’antique cloche de bronze. Il fallut de longues secondes alors que le bourdonnement de la cloche s’éteignait pour que le silence revienne, que les enfants daignent se rassembler en rang et rentre dans les quatre classes où les attendaient leurs professeurs.

Tsein Po attendit que les enfants soient assis pour se rendre à sa petite estrade au fond de la salle où se trouvait sa console holographique. Il s’assit dans une position du lotus qui lui était naturelle à force d’entrainement. Il releva la tête en direction de la classe. Les visages des élèves étaient tous tournés vers lui, attendant qu’il commence la leçon.

Les yeux qui le dévisageaient étaient pour la plupart humains, mais pas tous. Il avait là un ballik, une jeune estebelle qui n’en était qu’à sa cinquième transformation, un lézard de Boria dont la crête de piquants de gonflait d’attente. Un infime sourire se dessina sur les lèvres du professeur : combien cette classe était différente de celles des ses illustres prédécesseurs dont les portraits peints à la main ornaient les couloirs du monastère ? Quelles richesses avaient apportées trois générations ? Combiens de changements avaient amenés quelques poignées d’années ?

Il se saisit de la mini-console qu’il posa sur ses genoux, appelant d’un effleurement de doigts la leçon du jour.

Nous allons continuer aujourd’hui la leçon d’histoire concernant la redécouverte par l’Empire de notre monde, de la boule de Jones comme on la nomme à travers l’univers connu.

Vous vous rappelez tous des évènements qui ont conduit l’équipage du Songe d’Aran sur la lune intérieure et de leur découverte du Démon qui se cachait au cœur de celle-ci ? Oui ?


Il pointa d’un mouvement de menton une petite fille aux yeux bleu et aux cheveux corbeau qui levait un doigt. D’une main ouverte il lui donna la parole.

Senseï, je crois que je n’ai pas compris qui était Kald et ce qu’il venait faire dans l’histoire. Il était à bord du Songe d’Aran au départ mais pourquoi avait-il été construit ? Cela avait-il un rapport avec le Démon ? C’était le Démon qui l’avait fait construire par les extérieurs ?

Tsien Po appela sur la console les plans du Songe d’Aran, transmettant à chacun les fiches techniques du navire, puis répondit :

Non, la création, l’invention, la naissance de Kald n’était qu’une coïncidence. Il est né d’une expérience interdite conduite aux confins de l’Empire par une organisation criminelle qui se trouvait sur Tortuga … d’ailleurs jeune Lio Tsun, dit-il en désignant du doigt un garçon qui s’évertuait à bombarder discrètement de petites boulettes de papier son voisin du devant, vous me ferez pour demain un résumé de l’histoire de Tortuga et de son annexion forcée au sein de l’Empire.

Lio Tsun piqua du nez alors que ses camarades ricanaient. Le professeur reprit :

La naissance de Kald n’était qu’une expérience visant à tester la possibilité de créer une intelligence artificielle sur base de gel neuronal, afin de savoir si celle-ci serait capable de guider en toute autonomie un navire au sein du triche lumière.
Mais lorsque le songe d’Aran a abordé la première fois notre monde, le Démon a compris qu’il tenait là un moyen de s’échapper en transférant sa personnalité au sein de la matrice de Kald.

Le Démon avait conclu un pacte avec le commandant Jones : celui-ci devait retourner dans l’Empire afin de convaincre certaines Maisons de se rallier à l’Impératrice Usurpatrice. Mais ce n’était qu’un prétexte. Le Démon voulait s’enfuir et profiter du voyage vers Prima où se trouvait assembler un grand nombre de ces Maisons, pour attaquer et s’emparer de l’Alpha, l’IA de Prima. Ainsi, au cœur de l’Empire elle pourrait transformer les peuples impériaux en marionnettes comme elle l’avait si bien réussi avec l’Usurpatrice et sa suite.

Mais si elle avait projeté de tromper Jones, ce dernier comptait tout autant la trahir.


Bien que n’étant pas exemplaire, d’un mouvement de doigt il fait glisser le dossier qui contenait les antécédents, holo-photos et documents concernant Jimmy Jones aux élèves, il n’avait aucune sympathie pour la cour de l’Usurpatrice.
Krit’t, le lézard Borien leva une épine de coude et demanda de sa voix crécellante : Il savait pour le Démon ?

Tsien Po secoua la tête : nous ne le savons pas, mais nous pensons qu’il devait se douter de quelque chose. Il avait choisi d’aider les habitants de la coque, ceux qui avaient refusé l’immortalité accompagnée de la servitude. Il avait choisi de se tenir le plus loin possible de la lune intérieure s’il pouvait l’éviter. Quand il s’aperçut que Kald avait été corrompu il détruisit les cubes mémoriels de ce dernier afin d’éradique l’infection et d’empêcher qu’il ne puisse servir au transport du Démon. Ce dernier se rendant compte qu’il avait été dupé, mais manquant de temps pour envoyer des Scorpionautes utilisa les troupes d’un seigneur de guerre local pour le tuer et s’emparer de Kald. Ces derniers réussirent presque à accomplir la volonté du Démon ; mais presque c’était insuffisant.

Grièvement blessé Jimmy Jones parvint à décoller et guida son navire au loin, utilisant ses dernières forces pour faire disparaitre toute trace qui aurait put mener jusqu’à nous. Il était sans doute persuadé que toute exploitation qui pouvait être faite de notre monde ne pouvait conduire à terme qu’à libérer le Démon au sein de l’Empire.


Mais il se trompait ! l’éclat de voix de la petite fille aux cheveux blond, qui venait des anciens royaumes de la Romae arracha des rires aux autres enfants.

Tsein Po sourit à son tour, ne relevant pas le manque à l’étiquette : Oui, puisque nous sommes ici. Mais il a fallut pour ça énormément de courage, de chance et d’intelligence à l’équipage du Songe d’Aran.

Revenons, à notre leçon du jour.

Lorsque l’équipage s’est enfoncé dans les entrailles de la lune intérieure en direction du dernier Lehouine de la flotte de l’Usurpatrice, la commandante Zonk n’avait pas d’idée très précise de ses intentions comme elle l’écrit dans ses mémoires :


« le Hukosai était notre balise, notre phare alors que nous enfoncions au cœur des ténèbres.
Nous évitions les patrouilles, passions par des salles immenses emplies de sarcophages dont certains renfermaient des corps qui attendaient un esprit, une âme, au bon vouloir de la créature qui était prisonnière depuis des éons. Mais qu’allions nous trouver en arrivant ? Une arme ? Un navire abandonné et inutilisable ? Et que faire ? La trainée noire, la veuve suffirait peut être à tuer cette créature, mais à quel prix ? Plus nous plongions en direction du Lehouine, plus mon plan me semblait suicidaire ou conduire à la destruction de ce monde et des millions de vies innocentes, inconscientes qui le peuplait.
Il me fallait un plan, mais rien ne me venait, si ce n’est la certitude que le Hukosai m’ouvrirait des possibilités, même désespérées. »


Lorsqu’ils arrivèrent au Lehouine ils trouvèrent un navire endormi que des générations de formecs, de logimecs avaient conservé en parfait état de fonctionnement. S’introduire à bord ne fût pas facile et s’assurer que la simili IA du Lehouine était indépendante du réseau où le Démon régnait en maître le fut encore moins : ce fût le méthanien Brise de feu Matinal qui y parvint, se livrant à un des plus difficiles combat informatique de son existence.

Tsein Po appela une holo-photographie qui montrait un TPT au coté d’un Ballik penchés sur une carcasse d’un antique engin à explosion thermique.

Comme il l’a dit lui-même concernant cet évènement :

Tempête de données
Les ordinateurs aiment
Ma grosse interface

Données – Entrée – Discret
Noyée – Flux – Normal
Force – Transformé – Moi


Tsein Po manqua de rougir quant aux sous-entendus de ce Haïku, mais aucun des élèves ne sembla relever, même si les bourgeons sensitifs de l’estebelle semblaient se tordre de rire. Enfin, se dit-il, c’était une citation typique du mécanicien dont le détachement faisait parfois place à une combativité que certains bersekers des légendes humaines n’auraient pas reniés.

Une fois qu’ils s’étaient emparés de l’Hukosai ce fût un peu plus facile pour eux : le navire était une usine stellaire qui pouvait produire à la demande toute sorte d’engins, utilisant la puissance quasiment infinie de ses moteurs pour créer de la matière. De plus le Lehouine disposait d’une balise Gigacom et pouvait toucher de nombreux navire à proximité. Enfin la puissance de calcul de la simili I.A. du bord permit de reprendre contact de manière cryptée avec le Songe d’Aran à bord duquel se trouvait encore le mécanicien Bruhuk.

Enfin l’équipage du Songe d’Aran reprenait l’initiative.

Il leur fallut plusieurs jours pour définir un plan d’action. Avant tout il fallut convaincre Kald que tout danger était pour l’instant écarté. Ce fût Théo Calderon qui y parvint. Ses échanges avec Kald sont passionnant et je vous invite à les écouter quand vous aurez un peu de temps : il dut parler pendant seize heures à Kald pour le persuader.

Il fallut lui garantir que la créature qui avait tenté de s’emparer d’elle ne pourrait plus le faire. Que quoi qu’il ait put se passer Kald n’avait pas trahi Jimmy Jones. Qu’au contraire il avait résisté de toute ses forces pour permettre à Jones de détruire ses mémoires infectées. Que l’amnésie qui l’avait frappée avait été provoquée afin de la protéger. Et enfin qu’ils avaient besoin de lui dans le plan qui se dessinait.

Nous passerons sur la célèbre controverse qui opposa le soldat Jim Highway au médecin Dom Irazacky. Vous la connaissez tous … alors que le premier souhaitait utiliser les capacités de l’usine spatiale pour produire en masse des formecs de combat, le médecin s’y oposa, jugeant trop risqué l’usage d’engins artificiels alors que la loyauté de ceux-ci pouvait être piratée par le Démon.

A la fin le médecin eut gain de cause, l’ensemble de l’équipage jugeant que le risque était réel.

Le plan qu’ils se proposèrent de suivre était complexe et lent, mais c’était celui qui leur assurerait le plus de chance de succès.

Il fût tout d’abord décider de ne pas contacter l’Empire. Même si la balise Gigacom du lehouine l’aurait permis, via quelque navire à portée, le risque était trop grand de voir une mission Impériale extérieure interférer avec la situation actuelle. Dom, le médecin, savait trop bien que « l’enfer est pavé de bonnes intentions » comme il l’a a plusieurs reprises dit dans ses discours postérieurs aux évènements.

Il était impératif de pouvoir récupérer le Songe.

Il fallut une semaine pour éviter les secteurs où le Démon pourraient les trouver et enfin de profiter d’une éruption volcanique à la surface du monde intérieur pour que le varlet puisse se dissimuler et rejoindre la lune intérieure. Enfin l’équipage du songe était réuni.


Il fit glisser sur son projecteur une holo-photographie prise par Spoutkin (son pouce était sur le cliché) qui montrait Théo et le Ballik se tombant dans les bras.

L’enfant Ballik émit une douce plainte gutturale qui fût traduit par la combox : lui héro, jamais oublier son sacrifice.
Les autres se retournèrent vers lui mais le ballik avait terminé. Ses gros yeux globuleux clignèrent, se ré humidifiant avant de se reporter sur le moine. Ce dernier poursuivit son exposé.

Chacun se vit ensuite affecter une tache.

Jim Highway, avec des armes et armures fabriqués à bord, se rendit dans la coque extérieure pour rallier les rebelles, les équiper et les former.

Brise de Feu Matinal quant à lui devait saboter les émetteurs qui permettaient au Démon de communiquer avec l’extérieur. Il devait le faire informatiquement, mais quand cela ne suffisait pas Théo Caldéron et Spoutkin devaient se rendre sur place pour déposer des explosifs aptes à le faire au moment voulu.

La commandante quant à elle devait commander le Lehouine et le déplacer quand le moment serait venu : un pilote suffisait tant l’engin était automatisé. Mais un obstacle de taille s’y opposait : les mécaniciens du bord, les antiques membres de la loge techno s’opposaient à tout déplacement. Coupés du monde dans la sphère moteur, ils avaient au cours des multiples générations maintenu leurs traditions et n’entendaient pas activer la propulsion. Au terme de longues négociations textuelles, Bruhuk, comme le disait il y a quelques instants votre jeune ami, fit valoir qu’il était membre à jour de ses cotisations de la loge techno et qu’il entendait maintenant rejoindre la section des Lehouine. Il savait que c’était un voyage sans retour, mais il se devait de convaincre face à face ses pairs. Après des adieux déchirants il passa l’unique sas qui menait aux machines et disparut à jamais. Néanmoins sa mission fut un succès puisque La commandante Zonk reçue deux jours plus tard l’autorisation d’activer les moteurs à sa discrétion.

Le colonel M'Yrd Din fut quant à lui chargé de convaincre le maximum de scorpionautes de ne pas intervenir dans les combats qui s’annonçaient ; que l’Usurpatrice qu’ils servaient avait été manipulée et que le Démon était le véritable ennemi.

Dom Irazacky enfin devait se rendre à la surface de la terre intérieure et convaincre les peuples qui s’y trouvaient que les dieux de la lune étaient de faux dieux, qu’on les avait trompé pour mieux les asservir. C’est pourquoi encore aujourd’hui on le surnomme le prophète de la vérité.

Enfin le jour qu’ils attendaient arriva : le lehouine pour la première fois depuis des siècles alluma ses moteurs et traversa le court espace qui séparait la lune intérieure du monde intérieur. Se servant d’une montagne comme rampe d’embarquement elle chargea à son bord les troupes préparées par Jim Highway, puis fit demi-tour vers la lune intérieure.

Dans le même temps les fidèles du Prophète Dom détruisirent les temples des faux dieux, isolant sur la lune les scorpionautes restés fidèles à l’Usurpatrice.

Les troupes de Jim Highway durent se battre sur deux fronts : ils détruisaient les installations de clonage contrôlées par le Démon, mais durent aussi se battre contre les scorpionautes que n’avaient sut convaincre le colonel M'Yrd Din.

Ces scorpionautes étaient ceux que la perspective d’une mort définitive après tant de siècles d’éternité remplissait d’effroi.

Les combats furent dures et acharnés, aiguillonnés par le Démon qui voyait peut à peu ses possibilité de communication se restreindre alors que Brise aidé de Théo Caldéron et de Spoutkin sabotaient les installations.

Enfin un coup fatal fut porté au Démon, le renvoyant dans la prison qu’il n’aurait jamais dut quitter lorsque Kald fusionna volontairement avec les installations de la lune intérieures.

Echec et mat.

Le Démon était privé de toute voix, de toute influence. Il se voyait a nouveau enfermé, mais plus seulement par des murs. Il avait maintenant un geôlier, tout aussi éternel que lui qui veillerait pour l’éternité à ce qu’il ne s’enfuit pas.
Les derniers partisans, nobles qui se prenaient pour des dieux, soldats chiens pour leurs maîtres et loups pour l’agneau, se rendirent ou furent tuer.

Le reste de l’histoire vous la connaissez. Comment ils contactèrent ensuite l’Empire et comment ce dernier conclue un accord avec l’Usurpatrice : celle-ci pourrait rester si elle le souhaitait sur la lune intérieure, privée de toute influence. L’esclavage sous toutes ses formes serait aboli et toute personne qui le souhaiterait pourrait quitter la lune intérieure pour nous rejoindre à condition que ce fût un aller simple.

A ce que j’en sais il n’y a plus là haut que quelques milliers de personnes qui ont choisi à la liberté un emprisonnement doré. Régulièrement certains de leurs jeunes nous rejoignent, tournant le dos à cette parodie.


Lio Tsun leva la main.

Mais Senseï que sont-ils devenu ? Les héros du Songe d’Aran ?

Le moine but une gorgée d’eau avant de répondre.

Pour Bruhuk vous le savez déjà.

Le colonel M'Yrd Din quant à lui resta auprès de son impératrice et se donna la mort je jour de son décès, la suivant là où elle irait, fidèle à son serment.

Un des personnages secondaire de l’histoire Diaz Kola, l’historienne,
il fit glisser une courte fiche dans la mémoire des compad des élèves, retourna dans l’Empire et écrivit un livre nommé « un monde perdu ». Elle eu du succès un temps, puis retourna à l’oublie.

Dom Irazacky quant à lui décida de rester avec nous. Ce fut lui qui parvint à trouver un accord entre les habitants de la coque et nos propres peuples. Les habitants de la coque assurent les réparations, l’entretien et nous leur assurons nourriture, foyer et subsistance.

Ce fût lui aussi qui veilla à l’accord avec l’Empire qui perdure aujourd’hui : nous sommes sous sa protection et bénéficions de sa technologie, mais nous décidons en toute autonomie ce qui nous est utile ou non.

Vous trouverez sa tombe, toujours fleurie et toujours visité par les pèlerins, à Termesh, la ville aux trois fleuves dans les grandes plaines du nord. Je vous engage à faire le voyage au moins une fois dans votre vie.

Quant aux autres, la commandante, Brise, Théo, Jim, Spoutkin, ils se virent remettre le Lehouine dont ils s’étaient emparés par une concession Impériale qui durerait tant qu’une étoile brillerait dans l’univers. Au dernière nouvelles le « Jimmy Jones », ainsi qu’ils l’ont rebaptisé, navigue du coté de Zebda IV, toujours aux mains du consortium familial que constitue leurs descendants.

Dans la cour la cloche sonna de nouveau, marquant la fin de la classe. Il était temps de faire une pause.

Les enfants, courant, marchant, se bousculant, riant et chahutant regagnèrent la cour alors que la lune intérieure rayonnait comme un soleil en un perpétuel zénith.

Oui, se dit Tsein Po en se servant une tasse de thé chaud, ca avait été une belle journée et le printemps ne faisait que commencer.

FIN

Hors RolePlay :
Je vous remercie tous de votre gentillesse et de votre patience au cours de années et je vous souhaite plein de bonnes choses dans vos vie réelles et rôlistiques. Merci à toi Dom pour ton MP, je garde bien entendu tes coordonnées. Je vous dis à très bientôt dans sur les chemins de l'Infi.
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: 30 Laplace 1505 TUP

Messagede Brise de Feu Matinal le Dim 16 Juil 2017 10:46

Hors RolePlay :
Peut être qu'on peut continuer sans MJ en autoinspiration ( ya un nom pour ça ? )
C'est juste une idée
Mais je fais mon petit trip pour voir.


Même en cet instant festif après avoir damé le pion de l'IA vengeresse tout en sacrifiant notre nouvel ami Kald tout autant que Bruhuk, Brise considérait le vaisseau avec lequel ils étaient venus comme étrange et mystérieux quant à son passé. Son histoire parsemée d'aventures et de morts laissait l'ET de carbone dépositaire d'un morceau de légende dont il n'était pas peu fier. Ayant intégré l'équipe en cours de route, Brise n'avait jamais pensé si le Songe avait un port d'attache.
Maintenant il faudrait y inclure le Jimmy Jones. Il mit des semaines pour visiter en détail de la poupe à la proue exception faite des moteurs bien entendu. Mais son atelier se trouve sur le songe, aussi il ne déménagea point de son antre.

Il faudrait savoir quelle stratégie l'équipage voudra choisir pour la suite. Avec un Lehouine, il y a un potentiel de colonisation ou de commerce. Cependant il faudra l'armer ou du moins lui octroyer une flotte de protection, est ce que les capacités du Jones saura en fabriquer ? Mais ces décisions concernaient plus le chef de la sécurité et le capitaine. Brise s'occupera de la recherche et l’approvisionnement des matières premières de toutes sortes dont quelques gisements de charbon, méthane et métaux précieux de premier choix pour exemple.
Avatar de l’utilisateur
Brise de Feu Matinal
 
Messages: 256
Inscription: Mar 24 Fév 2015 11:44
Localisation: New Caledonia

Re: 30 Laplace 1505 TUP

Messagede Zelda Zonk le Lun 17 Juil 2017 22:00

En effet, la légende du Songe d'Aran, de son équipage et la mémoire du vieux Jones restera à jamais dans le cœur des habitants de la "Balle de Jones"...

Le destin de chacun étant désormais scellé, Zelda ne se résolu pas à abandonner le vieux Transistel et le plaisir de naviguer à son bord, partageant ses rêves et ses aventures avec le fantôme du "vieux" et pourquoi pas, la présence rassurante de Cornélius...

Zelda n'étant pas une grande gestionnaire, ni une passionnée des courbes de croissance, elle ne faisait que de très brèves apparitions au conseil d'administration du consortium. Pour la gestion de ses avoirs elle avait donné mandat à Maître Folas, fidèle légiste de la tour Aigue Marine de Lothar, pour faire fructifier sa fortune...

A l’abri du besoin, elle s'évadait souvent pour rejoindre ses amis d'enfance "les apaches", pour décrocher une "course" au bureau des corsaires de Mandrake, ou pour simplement transporter des passagers vers des destinations exotiques "hors secteur"...

Fidèle à la tradition du navire, elle avait embarqué un jeune mousse à l'occasion d'une escale... Elle avait vu la lueur des étoiles dans ses yeux. Elle lui avait dit "Ok pour aujourd'hui, mon garçon... Travail dur et on verra pour demain..."
"Va où tu veux, meurs où tu peux..."
Avatar de l’utilisateur
Zelda Zonk
 
Messages: 472
Inscription: Jeu 31 Oct 2013 10:46
Localisation: Rogue

Re: 30 Laplace 1505 TUP

Messagede Dom le Mer 16 Aoû 2017 18:53

Hors RolePlay :
Salut à ceux qui me liront!

Déja deux mois qu'on a arrêté la partie avec la terre creuse et le songe d'Aran et ce sympathique forum me manque beaucoup....
Je ne sais pas ce qu'il faudrait pour être mj à empire galactique sur encyclopédie galactique, il faudrait que je relise les règles, le background et que je trouve une petite idée correcte de scénario ...mais sachez que j'y pense sérieusement....je ferais de nouveau signe plus tard mais s'il y a des volontaires vous pouvez déjà me contacter sur le forum.
Avatar de l’utilisateur
Dom
 
Messages: 86
Inscription: Mer 23 Sep 2015 22:43

Précédente

Retourner vers Masters


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron