La vie quotidienne

la Toile, l'administration, la vie quotidienne

Re: La vie quotidienne

Messagede Manchu, le Fu le Mar 31 Mai 2011 19:10

Mayaul Jack a écrit:Mais de quelques façons que vous tordiez le problème, un robot coûte plus cher qu'un humain (même si celui-ci est syndiqué?).


Hum, si c'était le cas, il y aurait moins de chômage dans notre société NT4 ... mais à quel salaire seraient payés les employés par les propriétaires des usines, pardon, des manufactures ? Sans doute comme cette main-d'oeuvre des pays en voie de développement où l'on délocalise à tour de bras.

Mais revenons au jeu. S'il n'y avait rien à faire dans cette société futuriste, le jeu de rôles Empire Galactique n'aurait aucun intérêt. Même dans la société de la Culture (Iain M. Banks) où les machines intelligentes (très intelligentes) ont pris les rennes de l'humanité, il reste quand même un peu de place pour l'aventure : en travaillant comme agent secret dans Circonstances Spéciales (relations avec les autres sociétés galactiques). Mais cela reste hyper-minoritaire et l'hédonisme est la norme. Cela correspond à ma conception du NT6.

Mais dans Empire Galactique, le NT6 n'est pas uniformément présent. Exactement comme le NT4 sur notre bonne vieille planète Terre ... où l'on rencontre sans doute encore des groupes isolés vivant comme au NT1.
Avatar de l’utilisateur
Manchu, le Fu
 
Messages: 227
Inscription: Jeu 10 Fév 2011 20:39

Re: La vie quotidienne

Messagede Khrys le Mar 31 Mai 2011 20:37

les artistes échappent à la robotisation, la création sous toute ses formes. L’Homme est création, le robot est production.
Il y a donc des choses à faire, à vendre.
Un vendeur humain aura l'intuition de la vente, le contact et l'empathie, que n'aura pas la machine rationnelle.
Un militaire dépassera la barrière de la 1ere Loi de la Robotique, le prêtre comblera toujours le vide existentiels des Êtres.

Comme quoi, même dans un monde robotisé, il y a de la place pour l'Homme. 8)
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: La vie quotidienne

Messagede Mayaul Jack le Jeu 2 Juin 2011 13:11

"L'Homme est un loup pour l'homme"
Et pour les robots?

Je ne mettais pas d'un côté les hommes et de l'autre les robots mais je pense que les romans de far-science interrogent le rapport de nos sociétés modernes sur les notions de ressources, de plaisir, de productivité, de pauvreté, de rigueur, de morale.

Les Fremens, par exemple, une fois que Dune est en terraformation suite au programme du Botaniste Impérial (Keynes? ça fait assez longtemps) sont très clairement divisés en deux groupes: les urbains qui abandonnent leur style de vie, les fremens du désert qui conservent leur ascétisme, leur foi; c'est d'ailleurs eux qui s'occupent ultérieurement du cas Leto II. La technologie impacte grandement le style de vie, la culture des peuples.

Je pense que l'Humanité se répandant à travers la Galaxie ne va pas abandonner certains de ses traits les plus marquants: cupidité, recherche du pouvoir, égoïsme, peur... je ne vois pas l'utilité comme un tout mais comme des sous-ensembles s'interpénétrant en permanence, "tout pouvoir entraine la mise en place d'une aristocratie." (L'Empereur-Dieu), il y a peut-être eu jadis des troubles mais l'Empire Galactique est assez stable depuis maintenant quelques cycles, il y a donc bel et bien une aristocratie qui dirige, puis les Guildes, puis les Libres Aff', puis les Aventuriers spécialisés et compétents, puis les autres... on peut aimer le jeu, aimer jouer, vouloir sortir de sa grisaille et pas non plus vivre dans Bisounours Galactique :lol:

Sans faire d'EG un monde punk (le côté Cyber n'est en fait pas le plus important), on peut lui conserver un caractère moins baroque, moins manichéen, moins mainstream que la plupart des univers utopiques d'avant le "cyberpunk". Dire que les choses ne sont pas roses pour tout le monde et qu'il faut trimer en permanence pour assurer sa survie, ce n'est pas incongru.
Avatar de l’utilisateur
Mayaul Jack
 
Messages: 147
Inscription: Ven 20 Mai 2011 11:23

Re: La vie quotidienne

Messagede Gurvan le Jeu 2 Juin 2011 18:01

Mayaul Jack a écrit:il y a donc bel et bien une aristocratie qui dirige, puis les Guildes, puis les Libres Aff', puis les Aventuriers spécialisés et compétents, puis les autres... on peut aimer le jeu, aimer jouer, vouloir sortir de sa grisaille et pas non plus vivre dans Bisounours Galactique :lol:

Oui, je ne conteste pas cette vision... comme je l'ai indiqué dans mon message précédent. C'est simplement que j'aime autant que les personnages évoluent dans des classes plutôt favorisées.
Mayaul Jack a écrit:on peut lui conserver un caractère moins baroque

Ca serait dommage... Il me semble difficile de ne pas rencontrer de l'étrange et de l'insolite sur 25000 planètes différentes.
Mayaul Jack a écrit:moins manichéen

EG ne me semble pas manichéen. Ce n'est pas le jeu des gentils rebelles contre le méchant Empire (attention, j'adore Star Wars !)
Mayaul Jack a écrit:Dire que les choses ne sont pas roses pour tout le monde et qu'il faut trimer en permanence pour assurer sa survie, ce n'est pas incongru.

Je ne dis pas le contraire.

Personnellement, je vois l'univers d'EG comme un univers avec différentes teintes de gris, plutôt claires. Pour un monde plus noir, il y a celui de Fading Suns -- que j'aimerais d'ailleurs pratiquer, un de ses quatre... ;)
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: La vie quotidienne

Messagede MdJ le Mer 8 Juin 2011 13:11

Ma vision d’Empire Galactique n’est pas forcément tranchée.

Nous avons à faire à un Empire millénaire, qui s’est largement étendu à travers la galaxie, qui a expérimenté de nombreuses guerres, de nombreux types de gouvernements, de nombreuses révolutions et s’est toujours reconstruit sous une forme ou une autre, renaissant de ses cendres après chaque épreuve.

Cette apparence d’unité politique masque en fait de grandes disparités en pratique. Des disparités de niveau technologique, de droit, sociales. Un kaléidoscope, qui dessine en définitive un ensemble cohérent, basé sur le système des guildes, de l’autorité de l’Empereur et dans des lois minimales universelles au sein des frontières.

A la manière de certains Empires terrestres le centre de l’Empire, la section se trouvant autour de Prima et celle du berceau historique de la Fédération qui l’a précédé sont sans doute les mondes les plus développés, les plus anciens, qui drainent à eux richesses, biens et exportent savoir, recherche, art. Bref une majorité de mondes NT6 voir NT6+. Quelle est la vie des habitants de ces mondes ? Une vie urbaine dans tous les sens du terme, calme, civilisée, largement assistée par les machines, ou l’on trouvera essentiellement des personnes du secteur tertiaire. Des mondes ennuyeux pour certains, sans imprévu.

Plus loin se trouve les mondes qui bien que situés au cœur de l’Empire on un intérêt économique à la production, tant industrielle qu’agricole, pour fournir à la bordure externe et au cœur de l’Empire des biens technologique et de quoi subsister. Ce sont des mondes riches eux aussi, qui emploient aussi largement les machines, bénéficient d’un niveau technologique nt6 ou 5 et au taux de criminalité réduit.

Il y a ensuite des mondes qui bien que situés au sein de l’Empire sont éloignés des routes commerciales principales. Ces mondes peuvent être des havres de paix, des planètes décharges, des lieux de villégiature, des planètes minières, des planètes garnison … On peut tout imaginer (sachant bien entendu qu’une planète est rarement totalement spécialisée). Ces mondes bénéficient aussi d’un niveau technologique élevé, d’un accès à l’éducation peut être un peu plus difficile. Une criminalité peut être un peu plus élevée, peut être avec des lois et des forces de police locales.

Nous en arrivons enfin aux frontières, par définition les plus éloignées du centre de l’Empire. Des planètes coloniales, intégrées, fondées sous l’influence des guildes, d’aventuriers passés, colonisées en raison de leur richesse, de leur implantation stratégique sur une voix commerciale vers l’extérieur, des mondes redécouverts après l’essaimage NT5, des mondes étrangers qui ont souhaités un rattachement Impérial ou qui y on été contraint (persuadés). Des mondes d’une technologie variable, NT4-5 avec des technologies importées NT6 qui font encore appel lourdement à l’être humain comme force de travail. Un foisonnement de mondes d’où naissent la plus grande variété culturelle, mais aussi de grandes inégalités. C’est néanmoins le poumon de l’Empire, ce qui renouvèle son sang vieillissant, par des idées, des fortunes, une dynamique nouvelle. Une jachère volontaire où la main de l’Empire se fait plus légère et ou ses éléments les plus turbulents trouvent à exprimer leur énergie. Des mondes parfois violent, âpres, plein de potentiels, mais où se nouent parfois des drames personnels, où la loi est le plus souvent locale qu’Impériale, même s’il existe des bornes diplomatiques.

Enfin l’extérieur, l’autre coté des frontières. Là tout est possible, même si l’on peut imaginer d’autres états constitués, des bulles de civilisation pour l’A12S ou la république du cygne, des états livrés à la guerre civile comme les territoires kiffish et foncièrement xénophobes, des planètes indépendantes … Là c’est le territoire des pirates, des aventuriers border line à la recherche de richesse et de gloire, des criminels en fuite, des soldats de fortune, d’explorateurs, de la lie des étoiles, mais aussi le sel de la terre, des bâtisseurs d’empires.

Il ya là de tout les niveaux technologique, des réalisations Xéno dont on serait bien en peine de donner un niveau technologique tant leur développement a été différent de celui de l’Empire. Pas de loi Impériale, si ce n’est celle apportée avec elle par des patrouilles préemptive de la division Nova. Des lois locales à la surface des planètes ou dans l’espace contrôlé. Celle du plus fort, du plus malin, de celui qui tirera son épingle du jeu partout ailleurs. Un univers où la technologie impériale doit être importée, mais où des solutions locales alternatives se présentent parfois. Un espace où la débrouillardise et l’homme dans ce qu’il a de plus humain s’exprime totalement.

Dans ses cotés les plus sombres mais aussi dans son aspiration aux étoiles.
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: La vie quotidienne

Messagede Gurvan le Mer 8 Juin 2011 13:27

Pas mieux... :rock:
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: La vie quotidienne

Messagede Mayaul Jack le Mer 8 Juin 2011 18:07

C'est beau. Digne des épiphanies de ce cher Epstar. :D
Bon, ben on est d'accord. Sauf quand tu associes NT élevé des Primans, ancienneté de leur planéte et taux de criminalité bas, à mon avis il est potentiellement plus haut qu'aileurs mais peut-être tourné intégralement vers les non-primans.
C'est un peu ça que je voulais dire quand je parlais des non-citoyens, des citoyens de seconde zone, des ruraux, des provinciaux que les Primans pourraient ne pas considérer comme des Impériaux et pour les plus extrêmes d'entre eux, même pas comme des Hommes... mais, je vais peut-être un peu loin... :emo:
Avatar de l’utilisateur
Mayaul Jack
 
Messages: 147
Inscription: Ven 20 Mai 2011 11:23

Re: La vie quotidienne

Messagede Manchu, le Fu le Ven 10 Juin 2011 05:00

Je partage la vision de MdJ ... ce qui n'exclut pas que certains Primans, disons ceux qui relèvent de l'Eglise des Fils de l'Homme, se sentent supérieurs aux autres EtresTranscendants.
Avatar de l’utilisateur
Manchu, le Fu
 
Messages: 227
Inscription: Jeu 10 Fév 2011 20:39

Re: La vie quotidienne

Messagede Bruhuk le Jeu 17 Oct 2013 15:46

Pour mes campagne, la durée de travail hebdomadaire est de 25h.

et les 35 heures par semaine vous en faites quoi?
le sage a dit le pardon est divin, mais ne paie pas une pizza plein tarif si elle a trois minutes de retard
Avatar de l’utilisateur
Bruhuk
 
Messages: 328
Inscription: Lun 11 Mar 2013 13:35
Localisation: bagneux 92

Re: La vie quotidienne

Messagede Khrys le Ven 8 Nov 2013 21:50

vaala a écrit:Pour mes campagne, la durée de travail hebdomadaire est de 25h.

et les 35 heures par semaine vous en faites quoi?

J'utilisais la même base hebdo dans mes campagnes
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

PrécédenteSuivante

Retourner vers L'empire


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron