Agora

Où les gens ont l'air bien prévenants...

Agora

Messagede Sémi Déhèmette le Mer 13 Aoû 2008 17:09

[Agora signifie "lieu de rassemblement"]
Itzhak Abbart Daykhard se rendit donc à l'Agora. Chemin faisant, il rencontra monsieur Khrys Edelman, avec lequel il échangea quelques mots ; puis ils cheminèrent silencieusement de concert. Au fur et à mesure qu'ils approchaient du lieu de réunion, ils rencontrèrent des gens. Oh, ce n'était pas une "foule" à proprement parler. Mais, bon, ils n'étaient pas seuls.

Le détective regarda autour de lui. Sandaahr Fénilara et le Prêtre étaient excusés, il le savait. Mais pas trace d'Ikaar Lohnsöme, pas trace de Sachiel Qruze, et pas trace de Sém ... Si ! Elle était là, à l'entrée, manifestement à les attendre. Elle se joignit aux deux autres, et les suivit sans un mot. Forcément :|

L'Agora était un petit théatre "à la grecque", pouvant contenir environ cinq cent personnes. Ils étaient en avance. Ils s'installèrent donc sur un des côtés du théatre, et attendirent.

Cela se remplit vite. Des humains, des E.T., tous adultes, et passablement énervés.

Monsieur Daykard sentit une sonnette tinter dans sa tête ...

Monsieur Daykard peut maintenant répondre :mrgreen:
Sémi Déhèmette
 

Re: Agora

Messagede I.A.Daykhard le Lun 18 Aoû 2008 08:54

Driiing! driiing! Daykhard plissa les yeux et regarda autour de lui à la recherche d'un de ces satanés psionistes ou d'un de ces maudits prêtres, il les détestait tous ces tricheurs, ces fieffés menteurs... Epstar était vraiment une exception. Il n'avait jamais été tres bon pour limiter leurs excursions dans son esprit mais il fit tout son possible pour fermer celui-ci...

Peut-être était-ce simplement un signal d'alarme de son inconscient après tout, sa vigilance se fit donc plus aiguisée, avait-il vu quelque chose d'anodin qu'il n'avait pas remarqué jusqu'alors? un détail insignifiant qui pouvait cacher bien des dangers?

Il se leva et s'étira lentement, regardant tout autour de lui. En se rasseyant, il se tourna vers son Capitaine.

Khrys? tu n'as pas senti quelque chose?
I.A.Daykhard
 

Re: Agora

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 18 Aoû 2008 09:25

[Absent]
Khrys Edelman eut un rictus qui pouvait signifier "je ne sais pas trop".

Bon. Le détective regarda de nouveau autour de lui, et vit une chose qui clochait : tous ces gens, visiblement des employés de "Madame", avaient l'air assez nerveux.

Il aperçut à quelques distances un des membres de la milice en civil, une femme qui portait un tailleur ré-gle-men-taire. Elle avait l'air sur le qui-vive, regardait partout d'un air professionnel, à la recherche d'on ne savait quoi.

Que fait exactement Daykard ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Agora

Messagede I.A.Daykhard le Mar 19 Aoû 2008 17:12

Daykhard se tourne vers ses deux chefs, Sémirande, Khrys, tenez-vous prêts à tout et n'importe quoi, il se passe quelque chose.

1- Il ferme les yeux un instant, cherchant à percevoir des bribes de conversation distantes ou étouffées.

2- Il se lève et s'avance lentement vers la milicienne en civil, il la salue de manière ré-gle-men-tai-re et attaque aussitôt qu'est ce qui se passe? pourquoi êtes vous tous si tendus?

[il ne passe à 2 que si 1 ne donne rien]
I.A.Daykhard
 

Re: Agora

Messagede Sémi Déhèmette le Mar 19 Aoû 2008 18:30

[Ambiance ...]
1) Le brouhaha ne permettait pas de distinguer grand chose des conversations en cours. Il y avait un petit côté ruche énervée ...
2) La gorillette commença par tendre la main pour tenir Itzak à distance, mais quelque chose dans son attitude l'arrêta. Ce devait être la reconnaissance instinctive qu'avaient deux combattants ; sans compter le salut. Le détective put l'examiner de plus près. Sous le tailleur ré-gle-men-tai-re il vit un corps trop parfait. "Cette nénette" pensa-t-il "est un cyborg."

"- Ils sont nerveux depuis notre arrivée, monsieur. Selon toutes apparence le départ prochain de leur patronne les rends agressifs. Depuis que son vaisseau a décollé" (elle devait parler du Cobra) "nous avons du empêcher par deux fois certains d'entre eux d'accéder au hangar."

Elle dut se détourner pour aller calmer un petit groupe en tenue de travail, qui manifestement venait directement des champs. "Allons, mesdames, messieurs, soyez raisonnable, il n'y a pas matière à s'énerver." Le regard d'un des types (ils étaient tous humains, mâles et femelles) croisa celui de Daykard, qui y lut ... quelque chose de déplaisanT.

Que fait le détective ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Agora

Messagede I.A.Daykhard le Mer 20 Aoû 2008 15:27

Daykhard va se reste debout au milieu de cette foule compacte et énervée, il écoute les conversations, après tout il n'est pas là pour veiller à la sécurité de la Norjansk ou de ses installations avant le départ... Oh! bien sûr, il va y avoir un ou deux guss qui vont vouloir le prendre à partie, bien sûr mais ça fait partie du boulot et puis cette ambiance de conflit social larvé, ça lui rappelle son enfance...

Et puis, il aimerait bien comprendre pourquoi ces travailleurs sont tellement nerveux d'un départ de leur patronne.
I.A.Daykhard
 

Re: Agora

Messagede Sémi Déhèmette le Jeu 21 Aoû 2008 00:53

[Elle est à jacques, ta veste ?](1)
L'Agora se remplissait donc. Il devait maintenant y avoir dans les 500 personnes. Le bruit était assourdissant. Le Commandant Edelman dit quelque chose à monsieur Lohnsöme. Tous deux se mirent à regarder autour d'eux, l'air pas très rassuré. Sémirande s'était levée, et était allée se poster au pied d'une statue représentant un ET aux formes lupines (les dieux savaient de quelle espèce il pouvait bien s'agir). Elle était vêtue d'une veste crème à parements à même la peau, et d'une culotte assortie. Elle était pieds nus, ce qui à cet endroit de l'astéroïde n'était pas un handicap. A sa ceinture de flanelle était pendue une petite sacoche amovible, également assortie à la veste et à la culotte. Cette sacoche pouvait faire office de sac à main. Le détective nota confusément qu'elle était un peu grosse, et jurait de ce fait avec l'ensemble. Sémirande portait quatre beaux anneaux d'or ciselés, rehaussés d'incrustation d'un métal rouge à ses poignet et à ses chevilles, ainsi qu'un petit pendentif. Itzak ne lui avait jamais vu ces bijoux.

A ce moment, les lumières se mirent à baisser, ou plutôt un champ opacifia graduellement le ciel. Une estrade et des gravichairs restèrent éclairés. Kolène Espéréro entra le premier, suivi de trois Etres, deux humains et un ET qu'il n'avait jamais vus. Deux gravichairs restèrent vides. Deux types quittèrent les gradins et essayèrent d'atteindre Espéréro, mais trois costumes ré-gle-men-tai-res les en empêchèrent. Espéréro fit néanmoins un geste dans leur direction, les exhortant à la patience.

Puis la vedette entra. Il y eut une clameur, puis le bruit alla décrescendo pour finalement laisser place au silence. Cela fit tout drôle. Il fallut bien une minute pour que les oreilles maltraitées du détective ne ré-entendent le vent qui n'avait jamais cessé de souffler.

"Madame" était vêtue d'une longue robe noire, sans accessoire ni bijou aucun. Elle se pencha vers Espéréro et échangea quelques mots avec lui. Puis elle alla sur l'estrade.

""Mes enfants,

Dans moins d'une semaine, je vais embarquer pour un long voyage. Durant mon absence, qui pourra durer quelques mois ..."


Le détective ne sut pas la suite. Une clameur invraisemblable emplit l'Agora. Les gens se levèrent. Des bras se tendirent. Des prières, des invectives "Non mais qu'est-ce qu'on devient, nous ?", "Ne nous abandonnez pas ...", "Et l'entreprise, qui la reprend ? Personne, et vous le savez ..."

"Madame" leva la main pour réclamer le silence, mais le silence ne revint pas, bien au contraire. La lumière ne brillait que par son absence. Daykard put néanmoins voir deux choses. Premièrement, les costumes ré-gle-men-tai-res se mirent en position entre l'encadrement et "Madame" d'une part, et la foule d'autre part. Deuxièmement, on recommençait à regarder leur groupe de travers. Pas un ou deux gus, comme il l'avait pensé de prime abord. Mais 10 ou 20. Et ils allaient certainement faire des petits. Pas trace de la cyborg.

QUE FAIT LE DETECTIVE ?


1) Oui, je sais, je l'ai déjà faite. Pas pu résister ...
Sémi Déhèmette
 

Re: Agora

Messagede I.A.Daykhard le Jeu 21 Aoû 2008 15:34

In petto: Saloperies de richards, toujours à faire des coups en douce, elle aurait dû nous embaucher pour son extraction au lieu de nous faire faire taxi pour safari...

Daykhard rejoint lentement son groupe, il fouille dans ses poches et remonte son matos, il conserve une attitude la plus calme possible, si un type s'avise de lui tomber sur le palletot, il évite gentiment l'attaque et bloque les coups avec son bras gauche (j'en connais un qui va avoir mal à la main quelques temps

Arrivé près d'Edelmann, on bouge? je ne pense pas que l'on gagne quoi que ce soit à être ici. Ces types sont surexcités et il va y avoir du grabuge dans pas longtemps.

Dés que son ancienne arme de service [un Pistolet NT3] est prête, il la glisse dans son holster et conserve toujours ses doigts repliés sur la crosse noire, prêt à dégainer, se donnant plus l'air de celui qui est prêt que du garde furibard qui tirera à la première occasion. Son bras gauche est toujours en position de défense.

Si le groupe est attaqué, il se défend avec sa prothése mais active son Karatapoigne. Il est moins classe que ceux de Sémirande mais tout aussi efficace.
I.A.Daykhard
 

Re: Agora

Messagede Sémi Déhèmette le Jeu 21 Aoû 2008 17:12

[Zou]
Le commandant et le pilote ne se le firent pas dire deux fois. Sémi quitta sa statue, regardant de droite de gauche comme à son habitude, attentive, et se joignit aux trois hommes. Le détective vit que les gens se regroupaient autour d'eux, mais comme souvent quand les hostilités n'étaient pas encore franchement déclenchées, ils leurs laissaient un chenal vers la sortie. Les quatre Impériaux en profitèrent, et se ruèrent dans le petit tunnel et son plan incliné mobile.
Oufff ... Pensa le détective. Un peu tôt. Les canettes de boisson étaient faites en papier totalement recyclable, et incapable de servir de projectile. Sauf quand on l'envoyait pleine. Et ce fut ce qui se passa. Une boisson vitaminée, propulsée par un bras habile et costaud, arriva dans le dos du détective qui fermait la marche. Une clameur monta, suivie d'un bruit de cavalcade.

Quoi faire Itzak Abbart Daykard ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Agora

Messagede I.A.Daykhard le Mer 27 Aoû 2008 16:56

Allez, on se magne! passez devant et courez sans vous retourner!

Il pousse le collègue le plus proche de lui pour accélérer le mouvement et lui, ralentit son propre pas, il laisse son arme à la ceinture, prenant bien soin que le holster soit fermé et sécurisé et se met en position de combat, activant son karatapoigne, prêt à stopper net l'avancée des récalcitrants.

Aussitôt sa tenue se raccourcit et se noircit... il prend l'attitude la plus dure qu'il puisse prendre et surtout... il ne dit rien.
I.A.Daykhard
 

Suivante

Retourner vers Triple Grâce


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron