Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Où les gens ont l'air bien prévenants...

Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 17:01

Message de Sémirande


Monsieur Jdryk'll ne trouva pas Makzinéro, ce fut Sandaah Fénilara qui le trouva.
"Epstar ! Viens, la nénette et moi avons préparé le Cobra. Tu vas voir l'engin !!!"

Effectivement, "l'engin" prêt à prendre son vol avait une autre figure qu'à l'arrêt. On aurait dit une bête de course, un lévrier du vide ; c'était une machine à dévorer les parsecs.

Epstar, Cyclamen, Fénilara et leurs brosses à dents montèrent dans l'engin. L'intérieur était aménagé en un grand salon, très confortable, à la fois convivial et où l'on pouvait s'isoler derrière des paravents brodés, mais aussi bardés de technologie. On pouvait dormir dans un silence bienheureux alors que les amis faisaient la fête à deux mètres. Trois bouteilles avaient été déposées bien en évidence sur un guéridon :o.

Il y avait une petite cale aussi, contenant un équipement standard..

La dame (ou demoiselle ?) Makzinéro les suivit deux minutes après. Cyclamen et Epstar la regardèrent, essayant de voir ce qui avait motivé la si curieuse remarque de madame Norjansk. Mais rien : c'était une femme entre deux ages, plutôt jolie (mais dans ce milieu social peu de gens choisissaient de rester laids) et assez concentrée.

Elle et Fénilara se mirent au travail, l'un à côté de l'autre : comme cela arrivait parfois sur ces petits navires, le poste du Pilote était situé dans une pièce attenante à la salle des machines. Les mauvaises langues disaient que cela permettait parfois d'économiser un mécanicien ; mais si on devait croire tout ce que l'on dit ...

Le sol en roche sur laquelle était posé le bel engin s'abaissa, et le Cobra se déhala tout doucement en marche l'arrière, puis en crabe, puis en marche avant au fur et à mesure qu'il pivotait en lacet, sa direction restant la même. Puis il accéléra quelque peu, atteignit un "tube à vide" en trois heures, l'espace en trois de plus. Il ravitailla, et se sauta dans le Triche-Lumière.
Sémi Déhèmette
 

Re: Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:22

Message de M. Jdryk'll


Sémirande Chalmak a écrit:"Epstar ! Viens, la nénette et moi avons préparé le Cobra. Tu vas voir l'engin !!!"


Sandaarh devait parler du navire et non de la nénette. Epstar ne lui demanda pas de préciser.

Il monta à bord. Il s’isola une seconde en privé avec leur pilote et interrogea celle-ci.

Excusez-moi, madame … mademoiselle ? Makzinéro. Vous avez été mise au courant de l’ignoble tentative dont mon commandant et moi-même avons été victime ? Vous avez bien vérifié que tout allait bien à bord ?

Il savait que la réponse serait sans doute « oui », mais il voulait quand même s’en assurer.

Puis, après avoir vérifié que Cyclamen était installé en confortable sécurité dans son siège il prit avec soin chacune des bouteille qu’il observa avec attention avant de les déposer avec délicatesse dans un caisson de rangement adéquate.

Les bouteilles ne risquaient pas de se casser, leur verre traité multicouche se briserait après les passagers de ce navire en cas de choc, mais ce n’était pas une raison pour maltraiter en le secouant leur contenu …

// c’est quoi ces bouteilles ? hein, hein ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:23

Message de Sémirande


Epstar Jdryk'll a écrit:Excusez-moi, madame … mademoiselle ?
"Ni madame, ni mademoiselle."

Epstar Jdryk'll a écrit:Makzinéro.
"C'est effectivement préférable."

Epstar Jdryk'll a écrit:Vous avez été mise au courant de l’ignoble ... à bord ?
Ce fut pire que ce à quoi Epstar Jdryk'll s'attendait. Il eût droit à un discours lénifiant "à la Khrys", et selon lequel toutes les précautions avaient été prises, que rien ne pouvait avoir été introduit à bord, qu'elle l'assurait que ..., qu'elle s'engageait à ... BlaBlaBlaBlaBlaBlaBlaBlaBlaBla.

Epstar Jdryk'll a écrit:"... il prit avec soin chacune des bouteille qu’il observa avec attention avant de les déposer avec délicatesse dans un caisson de rangement adéquate.
C'est-y pas meugnon.

Epstar Jdryk'll a écrit:Les bouteilles ne risquaient pas de se casser, leur verre traité multicouche
Oui pour deux deux d'entre elles, non pour la trosième.//

Epstar Jdryk'll a écrit: c’est quoi ces bouteilles ? hein, hein ?

- La première, tu la connais :)
- La seconde est un alcool de fleur des neiges. C'est fait dans les montagnes de Vonda. Les fleurs sont cueillies pendant les Grandes Tempêtes, au coeur de l'hiver. C'est pas dégueulasse, paraît-il, mais il faut consommer cela avec un Raktagino, et pas plus qu'un dè à coudre, autrement bonjour les petits Aliens dans le crâne le lendemain matin.
- La troisième est une carafe en grès, bouchée à la cire, et sur laquelle est gravée une inscription inconnue. Il y a cependant un certificat de l'hygiène avec une référence. Une recherche sur la toile donne la traduction. C'est du franglique. "Vins des sables. Kavalek"
Sémi Déhèmette
 

Re: Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:24

Message de M. Jdryk'll


Rosa Makzinéro peut être ou vraiement Makzinéro tout court ?

Demanda-t-il tout en détaillant son interlocuteur; il cherchait à essayer de déterminer à quel point elle était cybernétisée ... son refus d'un titre venait-il qu'elle était plus un robot qu'un humain, comme cela arrivait parfois avec les navyborgs.

Leur âme n'était plus alors qu'un écho au cœur de la machine.

Tout en attendant sa réponse il se remémora avec émotion les bouteilles que madame Norjansk avait mises à leur disposition pour le voyage ... Il doutait que le personnel naviguant ne boive pendant le service et Cyclamen était bien jeune pour boire, bien qu'un échantillon pourrait lui faire apprécier le goût des bonnes choses.

Etait-il condamné à boire seul ? quelle tristesse ... :cry:
Sémi Déhèmette
 

Re: Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:25

Message de Sémirande

Epstar Jdryk'll a écrit:Rosa Makzinéro peut être ou vraiement Makzinéro tout court ?
"Rosa ?" Un curieux rire à la limite du gloussement ... "Que non pas, les dieux m'en gardent ... Makzinéro. Point." Et elle tourna les talons.

Epstar Jdryk'll a écrit:Etait-il condamné à boire seul ? quelle tristesse ... :cry:
Je ne te le fais pas dire. Tiens : j'en verse une avec toi :cry:
Dernière édition par Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:27, édité 2 fois.
Sémi Déhèmette
 

Re: Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:26

Message de M. Jdryk'll


Marrant ça ... Leur cliente disposait d'un magnifique navire qui pouvait sans doute la mener bien plus rapidement que le vieux Méphisto où elle voulait.

Il aurait mis sa main à couper qu'elle aurait put louer un navire d'un tonnage équivalent au leur sur Triple Grâce, sans aucune difficulté et écorner son portefeuille.

Assis, il s'absorba ensuite dans la contemplation des bouteilles, sans aucun interet pour la technologie clinquante qui les entourait.

Il se saisit du flacon dodu en terre cuite et le porta à ses yeux, dans une attitude que n'aurait pas renié un Hamlet.

C'était risible que les hommes attachent tant d'importance à ce genre de futilités. Combien d'énergie, combien de générations, de sacrifices necessaires pour créer un simple produit de consommation. Mais ces alcools étaient une forme d'art qui se buvaient.

Totalement inutiles et rigoureusement indispensables.

Il lut avec attention les éléments qu'il avait trouvé sur le récipient en terre cuite et ne l'ouvrit pas tout de suite : il connaissait ce genre de produit, s'il ne faisait pas un certain degrés d'alcool il s'agirait de le boire rapidement et il n'était pas disposé à le faire seul. Il rechercha son origine, son histoire ... il s'agissait bien d'une des rares exportations de Marine (avec les sandales en peau de chèvres locales) ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:28

Message de Sémirande


Epstar Jdryk'll a écrit: ... il s'agissait bien d'une des rares exportations de Marine (avec les sandales en peau de chèvres locales) ?
Vi :P

[un vol rapide]
Cela alla vite. Ce vaisseau filait comme le vent, et tous eurent une petite, bien petite, idée de ce qui pouvait pousser les pilotes de chasse à accepter de longues études, de terribles engagements envers la Guilde Navyborg, le sacrifices de précieuses années de jeunesse pour tenter, et tenter seulement, de devenir Rosa, et prétendre ainsi piloter une de ces machines filant à 40, 50, 60 voire plus ...

Dix heures à peine après le ravitaillement, ils sortirent du TL près d'une grosse étoile bleue. Tellement près d'ailleurs qu'il lui tournèrent le dos et refirent un petit saut dans le TL pour se rendre à destination. "Désolée !" fit Makzinéro, rouge de honte.

Nan-Chay ! C'était une planète couverte à 85% d'océans, battue par les pluies et les vents, ce que monsieur Fénilara considéra avec la joie que l'on imagine :D

Néanmoins, c'est sous un soleil radieux qu'ils atteignirent atteignirent une des mines. Ils firent un tour du site. C'était une excavation circulaire d'1 km de diamètre, d'où des formecs extrayaient du rutile, un des nombreux minerais dont on tirait le titane. Pas de trace d'esclaves :lol: Le Cobra tourna une fois rapidement, puis trois autres fois beaucoup plus lentement. Des teknos se montrèrent, et firent des saluts de leurs casquettes multicolores ; saluts auxquels Makzinéro répondit en actionnant la sirène de son vaisseau.

Puis ils mirent le cap sur une ville située à 50 km de là, suivant les voies du monorail qui traversait une grande forêt, une des rares à être peu dangereuse à ce que leur dit leur pilote.

La ville pouvait héberger ses 100 000 habitants, et il y en avait sept autres semblables sur le monde, plus de nombreux bourgs, villages et forteresses isolées. La flore et la faune étaient assez dangereuses, mais les habitants composaient remarquablement avec. Makzinéro leur dit que le dernier accident mortel remontait à une quinzaine d'années, et encore était-il le fait de touristes imprudents.

Ils passèrent entre les deux uniques tours du lieu (les autres bâtisses étaient faites de pierre et d'ardoise) et se posèrent sur un petit astroport. Deux vaisseaux étaient au sol. L'un d'eux, un classe I, était visiblement un corsaire. Le second arracha un sourire à la pilote

"Ce classe III vient des Agrippines. Cherchez l'erreur ..." Elle secoua la tête avec amusement, regarda l'heure et dit : "Nous sommes au début de l'après-midi. Ils travaillent jusqu'à la 17ème heure en cette saison. Pourquoi n'iriez-vous pas faire un tour ?"
Dernière édition par Sémi Déhèmette le Jeu 28 Aoû 2008 19:08, édité 1 fois.
Sémi Déhèmette
 

Re: Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:29

Message de M. Jdryk'll


Sémirande Chalmak a écrit: "Nous sommes au début de l'après-midi. Ils travaillent jusqu'à la 17ème heure en cette saison. Pourquoi n'iriez-vous pas faire un tour ?"


Pourquoi pas ... vous nous accompagnez ? vous semblez connaitre le coin et vous pourriez nous servir de guide non ?

Je supose qu'en ville on en craint rien de la faune locale non ? J'ai eu ces temps-ci mon compte de bestioles agressives.
Sémi Déhèmette
 

Re: Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:30

Message de Sémirande


[Bizarre ...]
Mais Makzinero s'était levée. Sans pudeur aucune, elle ôta sa combinaison de vol, entra dans une douche à particule, y resta deux bonnes minutes. Elle en sortit toujours aussi nue, fit deux tours sur elle-même, sortit la langue et l'agita dans touts les directions, mit un bras autour de sa tête, plia les genoux, les cuisses, s'allongea en chien de fusil contre une cloison, bien pelotonnée et ferma les yeux. D'une voix de fausset, elle dit "Piloté dix heures. Dormir ..."

La lumlière baissa autour d'elle. Un de ces curieux paravents s'approcha tout seul. Il l'isola, dégageant une douce chaleur. Makzinero dormait, un sourire sur les lèvres.

Vàlà
Sémi Déhèmette
 

Re: Nan-Chay & Akim : le prêtre et le mécano en ballade.

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 16 Aoû 2008 21:31

Message de M. Jdryk'll


OoooKay :shock:

Effectivement ça pouvait surprendre.

Epstar se demanda s'il avait bien fait de faire l'impasse sur ses cours de psychologie quand il était au monastère. Avec la bande qui se trimballait à ses cotés il allait bientôt pouvoir renommer le Méphisto le "Saint Anne".

Il repris à haute voix en entrainant Cylamen :


Je crois que ça veut dire "non". Allons-y.

Il récupéra son sac, son communico, vérifia que celui-ci était bien branché sur la fréquence du navire, laissa uin petit môt pour la belle au bois dormant lui indiquant qu'il l'invitait à le rejoindre quand elle serait réveillée.

Sandaarh tu viens ou tu restes ?

Après la réponse de ce dernier il se dirigea vers le sas de sortie et indiqua un petit panneau holographique à Cyclamen.

Tu vois Cyclamen ceci est un panneau de contrôle environnemental. Tu en trouveras dans tous les navires, dans les installations spatiales et de manière générale dans tous les lieux où il y a des conditions environnementales dangereuses.

Tu dois toujours, toujours, vérifier ces panneaux avant d'actionner les portes et ce même si tu portes une combinaison : la décompression dans un sens ou un autre est souvent mortelle.

Normalement il y a des sécurités qui t'empècheront d'ouvrir ces portes si tu n'es pas équipé de manière adéquate; mais si tu travaille un jour en technologie NT4 ou avec des gens qui ont bricolé ou réparé de manière foir... bizarre les sas la sécurité risque d'être désactivée.


Clin d'oeil

En plus ça t'indique comment tu dois t'habiller.

Aprés avoir vérifié, ils sortirent.
Sémi Déhèmette
 

Suivante

Retourner vers Triple Grâce


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron