Le Fin Fond du Souk

Où débute une nouvelle histoire...

Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 14:05

Message de M. Daykard


Daykhard prend une bulle antigrav' de la TSA, pas du super matos mais régulièrement entretenu, un luxe dans le souk.

"Allez embarquez, on va pas perdre de temps en salamalek!"

Daykhard respecte les limitations de vitesse et les consignes dispensées par les Teknos sur toutes les ondes, parvenu au souk de Téhéf, il pose l'appareil sur l'une des multiples plateformes attenantes au spatioport puis part louer un véhicule plus local.
"Après avoir déposé son engin sur une plateforme surveillée, Daykhard se dirige vers un antique ascenseur et se tourne vers Sandaahr, vous êtes déja venu aussi loin dans le souk? si la réponse est non, ne regardez dans les yeux que les types sur lesquels vous pourriez avoir le dessus, les autres, évitez-les.

-On va d'abord se rendre chez Lamy, c'est un humain qui vend tout ce qui est possible et imaginable pour se protéger sans tuer, je pense qu'il doit avoir des trucs intéressants après on ira voir son concurrent, un ancien gendarme galactique un peu trop violent qui s'est mis au vert y a quelques années."

[HRP: Sémi? c'est à toi qu'on doit envoyer les séries de tests?]
Sémi Déhèmette
 

Re: Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 25 Aoû 2008 17:49

Message de Sémirande


Itzhak Abbart Daykhard a écrit:[HRP: Sémi? c'est à toi qu'on doit envoyer les séries de tests?]


Bein oui. 6 tirs, s'il te plait, sur semirande akrobatt ô range point effère !!!
Sémi Déhèmette
 

Re: Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 25 Aoû 2008 18:23

Message de M. Fénilara


[Hrp : Je t'en ai envoyé 6 aussi par précaution]

"Je vous suis M. Daykhard et ... en fait je n'ai pas trop mis les pieds dans le Souk, mon appprentissage était ... contraignant.
Mais si vous voulez que je vérifie correctement vos armes il faudrait que je mette la main sur une trousse électromécanique ...
Pour le voyage aussi d'ailleurs : je doute qu'un arc se répare ou s'entretient avec un ordinateur.
...
Vous ne sauriez pas ou en trouver une bonne pas trop chère ?
Ah et si vous avez un tuyau pour trouver des mémoires assez fiable à pas cher je suis preneur."
[Hrp : Je t'en ai envoyé 6 aussi par précaution]

"Je vous suis M. Daykhard et ... en fait je n'ai pas trop mis les pieds dans le Souk, mon appprentissage était ... contraignant.
Mais si vous voulez que je vérifie correctement vos armes il faudrait que je mette la main sur une trousse électromécanique ...
Pour le voyage aussi d'ailleurs : je doute qu'un arc se répare ou s'entretient avec un ordinateur.
...
Vous ne sauriez pas ou en trouver une bonne pas trop chère ?
Ah et si vous avez un tuyau pour trouver des mémoires assez fiable à pas cher je suis preneur."
Sémi Déhèmette
 

Re: Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 25 Aoû 2008 18:24

Message de Sémirande


[Balade dans le souk]
Le type qui avait conçu le souk d’Emporion Magna avait eu des idées bien arrêtées sur l’ordre et la place des choses. Aussi avait-il créé le Grand Marché, une suite de pavillons posés (je n’ose dire « alignés ») en sept ronds concentriques autour d’une place elle-même circulaire de 100 mètres de diamètre. Le tout occupait un cercle de 700 mètres de diamètre à proximité immédiate de l’astroport. Tout avait été pensé rationnellement non seulement en fonction des marchandises sensées être vendues en tel ou tel endroit (produits frais, mobilier, habillement…) mais également en fonction des races clientes. Sur l’écran de ses ordinateurs, cela devait fonctionner merveille. La réalisation effective d’un tel projet eût été une merveille d’ennui technocratique.

Fort heureusement, le naturel insensé des créatures douées de raison avait repris le dessus, et le Grand Marché était bien vite devenu ce que tout souk sachant « souker » doit être : un joyeux bordel, si vous voulez bien me passer cette expression quelque peu triviale. Ce marché s’était même tellement « normalisé » que le CA en avait rapidement déménagé les services administratifs. Ces derniers s’étaient implantés dans une grande bâtisse construite exactement à la limite de l’astroport et du marché, dans un bâtiment que tout le monde avait surnommé la « DMZ ».

C’était justement sur le toit du pavillon autrefois libéré par l’administration que la bulle louée par M. Daykard trouva miraculeusement une place. Car ce jour était à la fois un jour de paye et de congé sur tout Terra Formata. C’était l’anniversaire de la première « respiration », c'est-à-dire la première fois où un être humain (insistons sur cela) avait pu prendre une goulée d’air de Terra Formata sans protection ET sans dégobiller dans la minute qui suivait. C’était donc un jour chômé et l’occasion de diverses festivités. Certaines, fort innocentes, impliquaient scolaires, membres du CA, de la société civile et diverses associations. D’autres, beaucoup plus « viriles », et totalement informelles voire interdites, débuteraient en fin de journée. Et si l’on ajoutait à cela que le lendemain et le surlendemain étaient normalement des jours de repos, on peut imaginer l’ambiance dans le souk.

D’ailleurs, ledit Souk était pour l’heure anormalement policé. En effet, c’était une des seules fois de l’année où le citoyen lambda pouvait y mettre les pieds sans risque aucun : aux imposantes forces de la Police Syndicale s’ajoutaient diverses milices composées de franches crapules payées par les commerçants pour éviter tout débordement. Il était fort attendrissant de voir ces types « pas tibulaires, mais presque » arborer des sourires aimables et guider avec attention telle ou telle famille au grand complet, nourrissons compris, venue admirer les étals. Tout cela changerait bien en fin d’après-midi …

A vrai dire, on pouvait comprendre cet engouement. Les commerces, d’ordinaire déjà bien garnis, étaient particulièrement somptueux. Le moindre tas de ferraille rutilait. Tous ces gens avaient là l’occasion à la fois de voyager en rêve de toucher ces produits étranges. Des vocations naîtraient, ce jour et en ce lieu.

Les deux hommes se frayèrent difficilement un chemin parmi les groupes de badauds (M. Daykard en profita pour constater que si savoir éviter le regard d’un malfrat état difficile, ne pas se cogner dans des kyrielles de gamins hystériques n’était pas simple non plus).

Ils arrivèrent enfin chez Lamy, une boutique sans autre enseigne qu’un vieil exosquelette hors d’âge. En commerçant avisé, Lamy avait recruté des « extras » (manifestement des étudiants d’une école de commerce quelconque) pour s’occuper des visiteurs d’un jour. C’est donc un marchand totalement disponible qui analysa les deux personnages qui pénétraient dans sa boutique et agit en conséquence.

« Bonjour, Daykard. Quel bon vent t’amène ? »
Sémi Déhèmette
 

Re: Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 25 Aoû 2008 18:26

Message de M. Daykard


"Salut, Arsupy! j'avais oublié cette histoire de respiration! tous ces mioches, ici c'est dingue! je crois que j'y me ferais jamais! je préfére les ruelles sombres et désertes même si tu t'y fais plus souvent rançonner... et puis toute cette milice, c'est mauvais pour mes affaires... et les tiennes? ça va?"

Daykhard comme toujours se prête au jeu du souk, buvant le thé bien volontiers avec le petit homme aux yeux rieurs, toujours souriant mais pensant toujours à ses marges: un membre de la Hanse! Itzhak négocie plus en utilisant sa séduction que son sens du commerce. Il n'hésite pas à demander des nouvelles de la famille et des cousins éloignés, puis il en vient à ce qui l'amène c'est à dire trouver des armes non létales, étourdisseurs individuels, mais aussi tant qu'à faire combinaison abestos, matériel de camping et de survie en milieu hostile, il note "mentalement" les prix, il se renseigne également sur un ou deux fusils létaux pour grosse créature.
Curieux, il demande au petit homme si celui-ci connait un fournisseur de plantes exotiques.

Avant d'acheter quoi que ce soit il contacte M.Edelmann pour comparer les prix et bien sûr il demande si le technicien qui l'accompagne peut vérifier le matériel.

[c'est un peu décousu mais je rentre juste du boulot...]
Sémi Déhèmette
 

Re: Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 25 Aoû 2008 18:27

Message de M. Fénilara


Sandaahr resta prudement à l'écart de la conversation "familiale" :
"Peuh ! la famille tu parles quelle embrouille".

En s'éloignant, il fit attention à éviter les marchands du magasin en mentant au besoin pour pouvoir regarder en paix l'étalage du matériel de camping, celui des trousses electromécaniques et enfin le rayon des armes non létales.

Il regarda et estima soignesement la qualité de tout les objets [HRP=> test d'estimation général ou pas ? Sinon je t'envoi la liste de tout les objets et ... de nouveaux jets] dont ils pourrait avoir besoin en se renseignant si besoin est sur la Toile.
Il nota toute ses observations sur son ordinateur puis rejoingnit IAD qui commençait à tomber en rade niveau paroles inutiles aprés son histoire en 10 volumes de la conspiration des papillons canibales.

Il glissa à l'oreille de IAD :
"Itzhak je pense que c'est bon j'ai vu ce que j'avais à voir, on pourrait aller voir l'autre maintenant non ?"

Aprés avoir quitté le magasin et demandé les prix à IAD [HRP :Quels sont les prix d'ailleurs d'ailleurs ?].

"Bien où allons nous maintenant ? Chez votre flic violent ?"
Sémi Déhèmette
 

Re: Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 25 Aoû 2008 18:27

Message de M. Daykard


"C'est un ancien inspecteur de la police galactique, évitez les raccourcis quand même, c'est quelqu'un qui a protégé l'ordre impérial...:D à sa manière... :) bon, peut-être un peu vif... :( ouais bon d'accord à l'époque c'était un sale c****** de flic de m**** hyper-violent!
-Mais son séjour dans la Friche lui a fait du bien, son départ de l'O.G.G. aussi, et puis il y a eu cette histoire sur Möldavya-AX, une sinistre histoire de chasse qui a mal tourné, ça, ça a fini de le calmer!
-Enfin bref, il a des armes intéressantes, il fournit les chasseurs de bestioles dangereuses, je pense qu'il aura ce qui nous intéresse, à des prix inférieur à ceux de Lamy surtout lorsqu'il saura qu'on est allé là-bas.
- ils ne se supportent pas, tous les deux, Arsupy lui a vendu le matos avec lequel il est parti sur M-AX... :? en revenant, après un séjour mérité et indispensable dans un médibloc, il a ouvert son propre magasin."
Sémi Déhèmette
 

Re: Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 25 Aoû 2008 18:30

Message de Sémirande


[Dommage ...]
Un léger incident retarde cependant le début de l'entretien avec celui qui est connu ici sous le doux nom de "flicaille". Comme ils approchent de la boutique, nettement plus "militaire" que la précédente, un curieux spectacle s'offre à leurs yeux. Une ravissante enfant humaine qui doit avoir cinq ou six ans est entourée par Flicaille, deux malabars munis de brassards et deux membres de la Police Syndicale. L'un d'eux tenait du bout des doigts un neurofouet déployé. Dans un coin du magasin gisait les huit fers en l'air, tremblant, tétanisé, un de ces insectoïdes de garde presque incontrôlable mais fort efficace du nom de Lopal.

Un policier : "Et si il était revenu sur toi, ce coup de fouet, hein ? Tu pourrais être morte, hein ? Et tu as vu le mal que tu as fait au petit lopal ?" La bestiole recommençait à bouger, mais péniblement ...
La petite fille "Je vais lui faire un bizou !"
Les cinq ensemble : "NON !"

Cela dit, le Lopal avait plutôt l'air de vouloir mettre le plus de distance possible entre lui et ce petit monstre finalement pas si appétissant.

Puis il y eut l'arrivée des Parents, et les hurlements qui s'en suivirent. Les cinq armoires à glace en prirent pour leur grade. Et pas moyen de répondre, évidemment :-)

Ce ne fut que vingt minutes plus tard que MM Daykard et Fénilara, qui se marraient maintenant franchement, purent approcher Flicaille, qui venait de déboucher un flacon de finotte de Robinson ... lui qui ne buvait jamais. Les trois hommes se firent passer la bouteille (aucun risque de contagion avec CA :? ).

"Vous deux, vous sortez de chez Lamy. Bien. Que cherchez-vous ? Je vous préviens : pas d'arme léthale ces trois jours. La nuit, c'est interdit car trop dangereux (des guignols les utilisent à tort et à travers), et le jour, c'est aussi interdit car pas trop politiquement correct, rapport aux touristes. Vous voyez ?"
Sémi Déhèmette
 

Re: Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 25 Aoû 2008 18:33

Message de M. Daykard


"Ca tombe bien, Harry, on est venu chercher des étourdisseurs et d'autres armes incapacitantes mais pas définitivement, le technicien qui m'accompagne doit vérifier la marchandise, on regarde tout ce que tu as."
Daykhard au cas où Sandaahr aurait une once de psychologie ne semble plus être le même, il est beaucoup plus carré, sa voix est presque monocorde, son costume lui-même est devenu une sorte de tenue de commando. Il fait ressortir pleinement ses années de militaire en poste au sol et ce pour plaire à ce foutu Flicaille, étant spécialisé dans le Combat à mains nues et même s'y connaissant un minimum en arme, il reste discret une fois entré dans le magasin, il ne veut pas que le marchand le prenne pour un crétin qui se la joue.
Une fois ses désirs émis et la marchandise dévoilée, il laisse faire le Tekno.
Sémi Déhèmette
 

Re: Le Fin Fond du Souk

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 25 Aoû 2008 18:33

Message de M. Fénilara


Daykhard, uneuh trousseuh !

Sandaahr intervint pour décrire précisement leur demande car Daykhard a des qualités certaines lorsqu'il fait la discussion ou pour marchander mais ses demandes restent désepérement vagues.
A "Flicaille" :
"M. ... Harry je pense que nous apprécieront tout les deux de passer le moins de temps possible à conclure notre affaire aussi voilà ce que nous voulons voir."

Sandaahr tendit alors un papier sur lequel était inscrit la liste suivante :

"- Etourdisseurs
- Fouets neuroniques
- Fusil à fléchettes (modéle éléphant)
- Paralyseur
- Poisons + calmants trés puissants et rapides (préinjéctés dans des fléchettes)
- Sources d'énergie pour les armes en double.
- Arachnopistol + ses munitions.
- Tente + Matériel de camping en milieux variés
- Vetements pour de la marche intensive en milieux variés pour 6 personnes haut + bas en double ou 6 haut + bas à changement de forme [en regardant mieux il me semble que l'on appelle ça des vetements nano-tissés] capable de tenir la chaleur comme le froid.
- Platforme antigrav ou un chariot multisurface automoteur ou truc du même genre qui peut porter tout le bazar avec un moindre effort.
- Filtres
- Kit de 1ers soins "spécial expédition dangereuse et inconnue"
- Trousse éléctromécanique de réparation et d'entretien avec outils mais sans pièces de rechange particulière
- Pièces de rechange pour arcs primitifs et armes primitives
- Gourdes de 2L pour 6 personnes
- 6 sacs à dos
- Cordes.
- Matèriel de cuisine
- Détecteur de vie + detecteurs de toxines atmophérique et alimentaire.
- Aussi un gros pétoire capable de tuer en un coup à peu prés tout ce qui peut bouger (Nous sommes disposés à venir le chercher dans 3 jours si problème il y a)"

Sandaahr repris la parole :
"Voilà vous savez tout je vous serais gré de nous amener un exemplaire de chacun des produits que vous avez en vente et qui corespond à la liste ... dans un coin un peu plus tranquille si possible

Ah et oui la totalité des armes c'est pour s'en servir contre des bestiaux petits et gros voir vraiment trés gros donc n'ayez pas peur de mettre des joujoux puissants sur la table à dire vrai je me fiche royalement de l'état dans lequel sera la béte sur laquelle j'aurais tiré ... si vous voyez ce que je veux dire"


[HRP : La liste peut paraître monumentale mais on ne sais pas ou on va : ça peux trés bien être au pôle nord comme en pleine jungle (voir pire encore : les deux) alors ... De plus la quasi-totalité de l'argent va passer dans les armes ...]
Sémi Déhèmette
 

Suivante

Retourner vers Hyperactive


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron