Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Où débute une nouvelle histoire...

Re: Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Messagede Sémi Déhèmette le Dim 24 Aoû 2008 15:07

Message de Sémirande


[Satu 6 quinte 503 - 20ème heure et 12 minutes]

[Allons-y]
Les "Last Chance" s'étaient dégonflés, et on voyait maintenant le véhicule dans son intégralité. Il s'était gauchi lors de l'impact, à cause du manque d'énergie, vraisemblablement coupée par les tirs.

Daykard
Rapidement mais prudemment, le détective s'approcha de l'engin. Un drôle d'odeur de brulé en émanait, malgré la pluie battante et rendue acre par la présence même de celle-ci. La bulle d'Aristide était manifestement séparée en deux par une cloison située juste après la grande verrière avant. On pouvait accéder à la partie arrière par une porte, dont l'ouverture d'urgence avait été activée et qui avait été éjectée à trois mètres.

Une idée le frappa soudain. Il regarda son com, afin de localiser le mouchard qu'il avait collé sur un des sbires d'Aristide. Il était là, à quelques mètres ... Immobile.

Daykard choisit l'avant. Il s'approcha, à couvert, se colla à la paroi déformée, prêt à bondir par la verrière inexistante. C'est alors qu'il y eut un tir de laser. Un seul. Et, curieusement, aucun trait de lumière cohérente n'était venu vers lui. Intrigué plus qu'effrayé, il agita un bout du tissus fin du Last Chance devant l'ouverture béante.

Rien :!: Si.

Encore une odeur. Une abominable odeur. De chair brûlée, et qui était très récente. "Oh, et puis merde ..." Rapidement, il se coula dans la bulle, se faisant le plus petit possible. Il regrettait vraiment de n'avoir pas d'IRUV, quand un peu de lumière revint, une lueur fantomatique, mais qui permettait au moins d'y voir. Les systèmes d'autoréparation avaient réussi à remettre au moins cela en marche.

A ses pieds gisait le cadavre du type à face de fouine à qui il avait envoyé le moustique. A deux mètres de lui, un autre corps : celui du type qui lui avait vrillé le crâne, trente minutes plus tôt. Il venait manifestement de se tirer un coup de laser dans la tête. Tout son visage était carbonisé, mais on le reconnaissait encore, et cette face noirâtre rappela quelque chose au détective.

C'est alors que quelque chose bougea sur le siège de pilotage. Une silhouette se leva, sans autre arme qu'un couteau.
"Daykard, oh, Daykard ..."

Monsieur Aristide s'était mis debout, face à Daykard. Il était nu, plus nu qu'on ne pouvait l'être. Une partie de sa peau avait disparue. La pluie qui tombait dans la bulle fumait en touchant son corps, et, pour une obscure raison, cela semblait le soulager. Devant le détective, il prit son couteau et racla une autre partie de lui-même. "Mon petit Daykard, Faites-le, s'il vous plait. Je n'ai pas le courage de le faire, moi. Faites-le pour moi ..."

Que fait Daykard :?: :?


Sandaahr
Monsieur Fénilara choisit l'arrière. Oh, pas par hasard, mais parce qu'il lui sembla entendre un gémissement. Il entra, prudemment. Lui non plus n'avait pas d'IRUV, et comme le détective le regretta amèrement.

Il n'entendit pas le coup de laser, à cause de la pluie qui tambourinait bruyamment sur la coque "L'insonorisation active a dégagé." pensa-t-il. L'eau n'entrait pas ici, le compartiment étant fermé. Par contre, il pouvait sentir la chaleur qui émanait de l'arrière. "Mais qu'est-ce qu'ils foutent ?" se demanda-t-il, pensant aux appels qu'il avait lancé.

La lumière revint, pour lui aussi.

Les trois Lopals étaient enfermés dans leur cage, heureusement. Contre la cloison arrière, une jeune femme était attachée par le cou au moyen d'une jolie chaine dorée. Un phantasme à la con sans doute. C'était une créature qui avait tous les attributs de la féminité, mais dont il émanait une étrangeté indéfinissable, pas seulement due à ses oreilles de lapin, sa peau d'un joli vert pastel ou sa gestuelle sinueuse ...

Elle feulait, tentant de s'éloigner de la cloison brûlante. Sandaahr calcula rapidement la quantité d'énergie contenue dans une décharge de blaster, la multiplia par quatre, évalua la dissipation, tint compte de l'écran que présentait la paroi qui séparait la créature du bloc moteur ainsi que du refroidissement dû à la pluie, et en arriva à la conclusion qu'elle risquait bien de rôtir.

Mais quand il s'approcha pour tenter de la délivrer, elle tenta de le griffer, en laissant échapper un "Iaaaaaaarh !" sauvage.


Que fait Sandaahr :?:
Sémi Déhèmette
 

Re: Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Messagede Sémi Déhèmette le Dim 24 Aoû 2008 15:09

Message de M. Daykard


IAd rompu au combat au corps à corps depuis son passage dans les Corps Expéditionnaires-Section Renseignements, s'approcha doucement d'Aristide, tentant de percevoir la raison du mal qui semblait le ronger, avait-ce un raison avec ses étranges plaques rouges qu'il arborait quelques heures plus tôt au Petit Café? n'ayant ni la réponse à cette explication, ni le temps d'en savoir plus, il rangea son arme et s'adressa au criminel...

"Vous voulez que je fasse quoi? donnez moi votre couteau, regardez je ne suis pas armé... c'est ça poser la par terre..."

Quoique fasse Aristide, IAD compte jusqu'à dix puis se lance sur le mafieux dans le but de l'assommer mais pas de le tuer, un mort ne lui servirait à rien et surtout pas à voir enfin clair dans cette affaire.
Sémi Déhèmette
 

Re: Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Messagede Sémi Déhèmette le Dim 24 Aoû 2008 15:11

Message de M. Fénilara


Sandaahr recula brièvement vers l'extérieur, à l'abri de toutes les tentatives agressives de cette femme-chat. Il regarda rapidement sur le tarmac pour voir si les secours arrivaient enfin ...

Si il voit quoique ce soit qui ressemble à un gyrophare, il l'attire vers lui à corps et à cri.

Sinon ...

Il replonge illico dans la coque de la bulle en pestant que :
"Vraiment, ces astroports de province c'est n'importe quoi, sur Prima, même sur le plus pourri d'entre eux, je serais déjà au sec et les blessés à l'hôpital."

Arrivé dans la bulle, il cherche un objet capable de couper rapidement la chaine qui retenait la bestiole : pince, lime, n'importe quoi.
Une fois l'outil en main, il s'approche doucement, très doucement de la femme-chat effarouchée et s'arrête au moindre mouvement d'agressivité de sa part mais reprend son approche peu après.

Il ne vise pas particulièrement l'être vivant mais plutôt l'endroit où est fixé la chaine pour pouvoir la couper.
Sémi Déhèmette
 

Re: Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Messagede Sémi Déhèmette le Dim 24 Aoû 2008 15:12

Message de Sémirande


Daykard
Itzhak Abbart Daykhard a écrit:IAd rompu au combat au corps à corps depuis son passage dans les Corps Expéditionnaires-Section Renseignements,
Ca va donner :?

Itzhak Abbart Daykhard a écrit:"Vous voulez que je fasse quoi? donnez moi votre couteau, regardez je ne suis pas armé... c'est ça poser la par terre..."
Monsieur Aristide le regarde, se tourne vers lui, et dit d'une voix douce et effrayante d'insanité :
"Mais non, Daykard, ne le posez pas. Tuez-moi, Daykard, tuez-moi"

Itzhak Abbart Daykhard a écrit:Quoique fasse Aristide, IAD compte jusqu'à dix puis se lance sur le mafieux dans le but de l'assommer mais pas de le tuer, un mort ne lui servirait à rien et surtout pas à voir enfin clair dans cette affaire.
Bon ! Paf !

D'un geste, Daykard fait sauter la lame du truand. De l'autre, il lui bloque le bras et ...

Dégoûté, led étective recule précipitamment d'un pas et secoue sa main souillée par une matière immonde.
"Vous voyez, Daykard, il faut me tuer, croyez-moi." ; et ce accompagné d'un sourire de fou.

Daykard n'ose plus le toucher. Il sort son étourdisseur et en finit enfin. Trente secondes après arrivent enfin les gyrophares.
Sémi Déhèmette
 

Re: Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Messagede Sémi Déhèmette le Dim 24 Aoû 2008 15:13

Message de M. Fénilara


Sandaahr Fénilara
Sandaahr Fénilara a écrit:Si il voit quoique ce soit qui ressemble à un gyrophare, il l'attire vers lui à corps et à cri.
Bein non !!!

Sandaahr Fénilara a écrit:Arrivé dans la bulle, il cherche un objet capable de couper rapidement la chaine qui retenait la bestiole : pince, lime, n'importe quoi.
Mais pourquoi, pourquoi donc la hache à monofilament est-elle obligatoire dans le cahier de certification de tous les engins de l'Empire Galactique ? "Peut-être pour ce genre de situation." se dit-il. Il arracha l'outil (car c'en était un) de son logement. "Pour la calmer avec ça à la main, ça va être coton."

Mais tout se passa bien ... enfin, à peu près bien. La créature, qui tenait plus du lapin que du chat, vit Sandaarh se diriger vers elle en planquant sa hache et en lui parlant doucement. Et elle arrondit les yeux d'horreur, se blottissant dans un angle. Sandaarh put atteindre l'anneau de la chaîne sans être agressé. Un coup suffit, mais sa hache se planta irrémédiablement dans la cloison. Qu'importait ! La créature, réalisant qu'elle était libre, se mit à courir vers la sortie, le tarmac : quelques instants de liberté avant le filet de la Police Syndicale et la bulle logotée.

Sandaahr s'éloigna du fond de la bulle, qui commençait à fumer, et sortit sous la pluie moins battante que son cœur.
Sémi Déhèmette
 

Re: Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Messagede Sémi Déhèmette le Dim 24 Aoû 2008 15:17

Message de M. Daykard


IAD extirpe deux filins plastiques et menotte Aristide pieds et mains, vu comme il est frappé, il ne faudrait pas qu'il tente de remettre ça...

Puis il sort le corps de la Bulle au cas où celle-ci aurait le mauvais gout de se mettre à vouloir exploser, il est certes dégoutè mais il serre les dents et le fait tout de même, s'il n'y arrive pas, il attrape le filin des pieds et tire le corps sous la pluie, peut-être cela fera partir cette souillure qui recouvre Aristide en entier (c'est quoi exactement? un fluide corporel? si IAD n'en sait rien, il effectue un prélèvement...)

Lorsque Laïusse débarque, IAD est auprès d'Aristide attendant que celui-ci ne se réveille pour lui lire ses droits, il le remet à Laïusse simplement et humblement, style "ravi d'avoir pu vous aider". Il a remis sur son visage sa capuche et a opté pour une tenue de mécano.

Si en regagnant le Mephisto, il est abordé par des inconnus et notamment des équipes holos Tri-D, il évite la confrontation et fait rejaillir toute la gloire sur son chef M.Fénilara.
Sémi Déhèmette
 

Re: Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Messagede Sémi Déhèmette le Dim 24 Aoû 2008 15:18

Message de Sémirande


Itzhak Abbart Daykhard a écrit:(c'est quoi exactement? un fluide corporel? si IAD n'en sait rien, il effectue un prélèvement...).
Ce sont sa peau, et ses muscles. Mi-carbonisés, mi-liquéfiés :cry:

Itzhak Abbart Daykhard a écrit:Lorsque Laïusse débarque, IAD est auprès d'Aristide attendant que celui-ci ne se réveille pour lui lire ses droits, il le remet à Laïusse simplement et humblement, style "ravi d'avoir pu vous aider". Il a remis sur son visage sa capuche et a opté pour une tenue de mécano.
Le super flic le regarde, droit dans les yeux. Il a l'air un peu déçu, allez comprendre. "Eh bien,merci. Nous allons le livrer à la justice, pour avoir ouvert le feu sur un vaisseau qui décollait sans autorisation. Il en prendra bien pour six mois." Mais un tekno médecin qui s'approchait, et avait entendu la fin de la phrase, intervient "Ca m'étonnerait, chef. Son coeur vient de lâcher. Pourri vivant ..." Laïusse a un grand sourire.

Itzhak Abbart Daykhard a écrit:Si en regagnant le Mephisto, il est abordé par des inconnus et notamment des équipes holos Tri-D, il évite la confrontation et fait rejaillir toute la gloire sur son chef M.Fénilara.
Pas encore le cas. Les holos sont bien là, mais tenues à l'écart, pour le moment.
Sémi Déhèmette
 

Re: Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Messagede Sémi Déhèmette le Dim 24 Aoû 2008 15:20

Message de M. Fénilara


Message intercom au Méphisto crypté :
"Eh bien qu'elle que soit la personne au commandes, je la prie de bien vouloir nous ouvrir le sas inférieur, on en a plus que raz le bol de la pluie dehors.
...
D'autant que les médias se ramènent ..."


Ayant aperçu même de loin, les médias, il transforme aussitôt sa veste à capuche en une sorte de longue robe de prêtre avec capuche et grillage le couvrant de la tête aux pieds sans laisser voir la moindre parcelle de son visage.

"On est jamais trop prudent, ces enfoirés seraient bien capable de me repérer sur la Toile et même de faire le voyage ..."

Il prend le bras de Daykhard puis l'entraine rapidement en direction du sas du Méphisto, en prennant soin d'éviter de faire enregistrer son identité.
Sémi Déhèmette
 

Re: Chaaaaaargez : Daykard à l'attaque ...

Messagede Sémi Déhèmette le Dim 24 Aoû 2008 15:23

Message de Sémirande


On retourne :arrow: Là ?

S'ils ouvrent le sas, évidemment :lol:
Sémi Déhèmette
 

Précédente

Retourner vers Hyperactive


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron