Fin du prologue

Où débute une nouvelle histoire...

Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 14:55

Message de Sémirande


[Alcaline]
Pétrus Alcaline avait presqu’immédiatement accusé réception du message de Sachiel Qruze. « Je me mets en route dès cette nuit, et serai là demain à la première heure. »

En fait, il était immédiatement passé chercher Ariana Badlam et tous deux avaient décollé à la 22ème heure, pour arriver à Emporion Magna à la deuxième heure de Sol. Alcaline avait bien essayé de dormir pendant les cinq heures de vol, mais de sombres pensées l’en avaient empêché. Ils allèrent directement à l’Eglise de la Connaissance Totale, où ils purent rencontrer Epstar Jdryk’ll (surement) et Khrys Eelman (peut-être). Dame Mandarina Della Notché leur donna quelques nouvelles de Sémirande, qui allait aussi bien que possible, c'est-à-dire pas très fort. Il n’était pas possible de la voir.

Pétrus et Ariana allèrent dormir chez des amis du premier.

[Sol 7 quinte 503 – 7ème heure]
Debout dès la septième heure, Pétrus Alcaline appela tout le monde, et donna rendez-vous pour déjeuner dans un petit restaurant à la quatorzième heure. Mais aussitôt après, il contacta séparément MM. Qruze, Lohnsöme, Daykard et Fénilara pour s’entretenir avec eux comme il l’avait fait avec MM Edelman et Jdryk’ll.

[Sol 7 quinte 503 – 14ème heure]
Ce n’était pas un de ces restaurants qu’affectionnait Sémirande. C’était une sorte de « cafète », joliment située devant la sortie d’un tunnel de bande transporteuse de marchandises. Cela dit, c’était le paradis des amateurs d’inventaires « à la Prévert ».

Pétrus Alcaline prit la parole :
« Pour l’état de santé de Sémirande, je crois que j’en suis au même point que vous. Cependant, j’ai eu la Prêtresse, à la douzième heure. Elle semblait, j’insiste, semblait un peu moins pessimiste qu’hier soir. Cela dit, cette Dame a un siècle et demi d’existence derrière elle. Ces gens réagissent avec un recul que nous autres, les jeunots, avons du mal à comprendre. Pour avoir des nouvelles de la santé de Sémirande, il faut donc attendre.

Mais nous avons un problème. Votre commandante a trouvé un gros contrat, dont je ne vous cache pas que la TSA a grand besoin. Il nous faut l’honorer coûte que coûte, même si cela implique de trouver un nouveau pilote, ou bien de partir avec un seul.

Triple Grâce est à 1340 AL … comment Ariana ? 1346,2 ? 1346,2 AL d’ici, en plein milieu des Etoiles Brisées. Cela signifie qu’il y a environ 5 jours de vol (la majoration du temps de vol atteint plutôt 40% voire 50%). Vous avez rendez-vous avec la cliente Lure 15 quinte, c'est-à-dire dans une semaine. Cela signifie qu’il faut partir ce soir, cette nuit, demain au maximum. Bien. Maintenant, je vais apporter quelques précisions. »


Pétrus Alcaline se tourne d’abord vers Sachiel Qruze :
« Sachiel, je ne te reproche pas ta façon d’avoir pris le commandement du Méphisto. Tu as agi comme tu pensais devoir le faire, selon d’antiques et sages procédures. Cela dit, tu dois bien te rendre compte que ce n’est pas un vaisseau Guildien, et que la TSA n’est pas la Guilde Navyborg. Si ce, qu’aux dieux ne plaise, une telle situation devait se reproduire, mets quelques formes dans tes façons d’agir. J’entends par « formes » quelques informations ; et des tournures de langage du commun des mortels, tels que « je dois faire ceci, pour telle raison ». Il est parfois meilleur d’en appeler à la raison qu’au règlement. Cela dit, tu as bien agi. »

Puis c’est au tour du détective :
« Joseph Laïusse n’a pas l’air de te tenir en grande estime, Itzhak. Je me doute bien que tu n’y es pas pour grand-chose, mais fais attention de ne pas froisser ce genre d’homme. »

A Khrys :
« Ta as trouvé une cargaison, Khrys ? C’est bien. Fais seulement attention de ne pas rater le rendez-vous. »

A Epstar :
« Tu as bien agi en accueillent ces pauvres gamins. Je t’en suis reconnaissant. Je n’oserai pas te dire que tu ne peux pas porter toute la misère des mondes sur tes épaules, tu ne m’écouterais pas. A vrai dire, j’en ferais autant. Nous sommes tous deux fautifs donc.

Au fait : que vont-ils devenir ? :? »


A Ikaar Lohnsöme :
« Tu as été timoré, il me semble. Affirme-toi donc un peu. » Avec un grand sourire chaleureux.

A Fénilara :
« Tu as été un peu ballotté dans cette histoire. Tu vas pouvoir finir de monter tes lasers. D’ailleurs … »

A tous :
« En règle générale, à vous qui êtes des gens fort différents les uns des autres, je n'aurai qu'un ordre à donner : to-lé-rance ! Je vais trahir un petit secret. Sémirande m'avait ... m'a dit une fois qu'une chose la gênait, oh une toute petite chose qui vous semblera ridicule ou risible : le fait que vous n'ayez pas tous le même uniforme. Si véniel que cela puisse paraitre, cela la dérangeait. Mais elle s'est rendue compte que cela n'était grave que pour elle, et elle a mangé son chapeau, comme on dit. Il est de notre devoir à tous de manger notre chapeau chacun notre tour, messieurs.

J’ai eu Laïusse il y a quelques minutes. Vous allez pouvoir retourner au Méphisto à la seizième heure. Il n’a pas trouvé de bombe, et n’en a vraisemblablement pas mis. Epstar, je te libère, tu dois vouloir retourner auprès des enfants … »


Pétrus Alcaline porte son indécrochable sourire. Cela dit, il a quand même l’air soucieux
« Je vous propose une dernière réunion juste avant votre décollage, à la vingtième heure, sur le Méphisto. Des questions ? »

Vos remarques en actions privées éventuelles en attendant que je rédige la suite ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 16:33

Message de M. Jdryk'll


Epstar piquait un peu du nez dans sa tasse de raktagino.

Un instant de calme, un repas, un peu de chaleur et le ronron de la voix de monsieur Alcaline avait sur lui un effet ... soporifique.

Ce n'était pas que ce que disait monsieur Alcaline ne l'interessait pas, mais sa dernière vraie nuit de sommeil était loin et les dernières heures avaient été riches en rebondissement.

Son organisme jusque là dopé à l'adrénaline était tout bonnement en train de fermer boutique.

« Tu as bien agi en accueillent ces pauvres gamins. Je t’en suis reconnaissant. Je n’oserai pas te dire que tu ne peux pas porter toute la misère des mondes sur tes épaules, tu ne m’écouterais pas. A vrai dire, j’en ferais autant. Nous sommes tous deux fautifs donc.

Au fait : que vont-ils devenir ?


C'était à lui que l'on s'adressait. Il se passa une main dans les cheveux, s'ébouriffant à moitié, se redressant avant de répondre avec un regard un peu plus clair.

Je ne suis pas vraiement en mesure de vous répondre pour l'instant.

Il faut que j'arrive à avoir une discution avec mademoiselle Della Notché pour connaitre les tenants et les aboutissants. C'est seulement une fois que j'aurais le maximum de cartes en main que je pourrais décider.


Il but une gorgée de raktagino.

Ceci étant dit sauf erreur de ma part nous sommes toujours réquisitionnés offciellement pour les faires quitter la planête contre rétribution ...

Il agita la main devant lui

... mais c'est aussi une chose que je vais devoir éclaircir avec mademoiselle Della Notché.

Une pause

Il serait de toute façon bon que l'un de vous qui possède quelques connaissance quant à la navigation et l'astro géographie nous fasse un plan prévisionnel de vol?

Si ça se trouve sur les mondes que nous allons croiser lors de notre vol ou en nous écartant très peu nous trouverons un havre de paix pour eux.

Quant à ce qu'ils vont devenir ... Je ne suis pas un devin, cela dépend surtout s'ils peuvent grandir dans une communauté qui sera un modèle pour eux et où leur différence ne leur sera pas un handicap.

Je n'en sais rien. J'ai besoin de réponses que je n'ai pas actuellement pour rechercher une solution qui sera la meilleure pour eux.

Par ailleurs ...


Un regard circulaire à tous avant de poser ses mains en clocher devant lui

J'ai une proposition à vous faire à tous :

Je propose que l'on maintienne sa part de salaire à notre commandante; c'était son opération et elle a été quelque part victime de son devoir.

Je ne veux pas imposer ça à personne ... voulez vous que l'on vote ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 16:33

Message de M. Edelman


Je suis pour maintenir la part de Sémirande...

Khrys qui etait d'habitude beaucoup plus bavard, fut tres concis ce coup ci.
Il avait l'air soucieux, apparemment, la santé de Sémirande l'affectait réellement.
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 16:34

Message de Sémirande


Khrys a écrit:... la santé de Sémirande l'affectait réellement.
Je savais bien qu'il était pas si méchant :lol:
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 16:35

Message de M. Fénilara


Sandaahr se mordit la lèvre. Les révélations faites par Ithzak il y a quelques heures en plus de l'annonce de la perte de la Commandante l'avait secoué, il n'avait pas trop l'habitude de prendre des risques pour d'autres personnes que lui même.

A vrai dire, ces derniers temps il avait évité le plus possible de prendre des risques, non pas qu'il soit du genre à aimer le train ou la vie ennuyeuse mais Dante Aloïsi fut diffiile à atteindre, les personnes qu'il y avait rencontré lui avait permis de débuter une nouvelle vie et il ne voulait pas voir à recommencer. Il n'était pas serein. La terreur d'être poursuivi ou intercepté recommençait à le mordre.

"M. Alcaline, vous décidez ... nous faisons. Mais je ne vous cache pas que j'aurais préféré attendre le rétablissement de Mlle. Chalmak : cette expédition étant surtout son oeuvre. Et je pense qu'elle était la seule personne formée aux armes primitives de ce voyage.
...
Enfin comme je l'ai dit, nous faisons. Je serais à votre réunion."


L'absence de la Commandante, le tracassait : il ne connaissait pas les nouveaux : entre un bétoné du bulbe sans doute incapable de la moindre fléxibilité et un mystérieux individu, compétent certes mais trés obscur, il ne voyait plus de répére clair et fiable dans le vaisseau.

On peut dire qu'il avait peur, peur de faire une tâche pour laquelle il avait été formé un peu à la va-vite, sans personne à qui s'adresser en cas de coup dur.
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 16:36

Message de M. Qruze


Sachiel Qruze avait vraiment une sale tronche, celle de quelqu'un qui avait dormi dans un caniveau et qui s'était rasé dans une eau croupissante de moins bonne qualité que celle contenue dans le verre devant lui. C'est d'une voix faible qu'il s'exprima.

Moi, l'argent je m'en moque. On peut même donner une partie de nos gages pour participer au soin du Pacha.

Par contre, je ne comprends rien ni au charabia du tekno-médecin, ni à ce qui a pu se passer hier. Les blessures du Pacha, accident domestique ou agression, des enfants dit "spéciaux", un tir de laser à l'encontre du vaisseau, la recherche d'une communauté, une bulle en feu, un risque d'intrusion puis de bombe à bord, des policiers déguisés en récupérateurs, ... et cetera.

Quelqu'un pourrait-il éclairer les quelques pauvres plébiens béotiens présents dans cette assemblée, au sein d'une chaude et sympatique ambiance fraternelle comme m'a expliqué Monsieur Alcaline ?

Ou devons nous sortir de la pièce pour que les quelques personnes hautes placées autorisées dans la hérarchie puissent deviser dans le calme et le secret des palaces ?


Apparemment, les faits étaient bien les seules choses qui préoccupaient cet homme.
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 16:36

Message de M. Jdryk'll


Sandaahr Fénilara a écrit:"M. Alcaline, vous décidez ... nous faisons. Mais je ne vous cache pas que j'aurais préféré attendre le rétablissement de Mlle. Chalmak : cette expédition étant surtout son oeuvre. Et je pense qu'elle était la seule personne formée aux armes primitives de ce voyage.
...
Enfin comme je l'ai dit, nous faisons. Je serais à votre réunion."



Avec un ton amical :

J'aimerais bien Sandaahr que la commandante fasse aussi partie de l'expédition ... mais à moins d'un véritable miracle ce ne sera pas la cas.

Il faudrait une intervention divine : ne serait-ce que les examen médicaux visant à lui rendre son autorisation de vol prendront plus de temps que notre voyage.


Un sourire

Concentrons-nous sur ce qui est possible, pour l'impossible nous fairons une prière.

Quant à la question du maintien de sa part vous êtes d'accord ?


Se retournant vers Sachiel Qruze

Tout à l'heure, non hier, j'ai répondu un peu vivement à vos annonces "légales" ... j'en suis désolé. Franchement tout ce rêglement pseudo militaire de la guilde Navyborg me passe un peu au dessus de la tête et me ... bref, pour résumer je n'aime pas ce genre de conn... de contraintes.

Je comprends bien qu'il faut des rêgles, mais on est une poignée, on est tous grands et je l'espère conscient de ce que nous avons à faire.


Un clin d'oeil

Et puis il faut bien dire que la seule occasion que j'avais eu de vous voir avant d'entendre vos ordres tomber, c'était dans un couloir où vous étiez en train de faire un strip tease ... c'était un peu léger comme présentation et lettre de créance.

Bref, désolé de vous avoir peut être aboyé dessus. J'espère que ça ne se reproduira pas et que nous nous ferons confiance à l'avenir
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 16:38

Message de M. Jdryk'll


SPQR a écrit:
Par contre, je ne comprends rien ni au charabia du tekno-médecin, ni à ce qui a pu se passer hier. Les blessures du Pacha, accident domestique ou agression, des enfants dit "spéciaux", un tir de laser à l'encontre du vaisseau, la recherche d'une communauté, une bulle en feu, un risque d'intrusion puis de bombe à bord, des policiers déguisés en récupérateurs, ... et cetera.


Il soupira, commanda un autre raktagino avant de se caler en arrière dans son siège en serrant la tasse fumante entre ses mains.

Je vais vous répondre. Tout ce que je vous dirais sera la vérité, mais je ne vous dirais pas toute la vérité. En tout cas je ne vous la dirais pas aujourd'hui. A la fin de notre voyage reposez moi la question et je remplirais les blancs.

Les enfants sont des clones créés par un patron du crime. Ils ont des carractéristiques physiques qui suffisent à les qualifier de spéciaux.

Ces clones ont été libérés par une opération de police de routine, presque par hasard pourrait-on dire.

Nous sommes tombé sur eux et nous, moi, la commandante, monsieur Alcaline nous avons eu pitié d'eux; il était presque évident que leur survie était menacée à court terme.

Nous les avons recueilli à bord et l'amie de la commandante, mademoiselle Della Notché a obtenue que l'on nous confie une mission d'évacuation et que je sois nommé leur tuteur.

Le patron du crime voualit visiblement éliminer ces enfants. Il a pris contact avec monsieur Daykkhard, bien introduit dans la pègre locale, pour qu'il se charge de leur organiser "un petit accident".

Comme Daykkhard n'est pas un assassin d'enfant il nous a fait part de cette information et nous avons pris contact avec les forces de police pour monter un piège à ce patron du crime : monsieur Aristide.

D'où l'alerte d'infection à bord, la peste tierce, l'entrée des policier camouflés à bord ... Franchement je ne vous faisais pas confiance : si monsieur Aristide était capable de payer un tueur, pourquoi pas deux. C'est ce qui a motivé le fait que je voulais réduire au maximum votre contact avec les enfants.

Mais visiblement toute cette mise en scène n'a pas fonctionné ; Daykkhard vous donnera les détails, mais tout ce que j'ai compris c'est que monsieur Aristide n'a pas mordu à l'appat.

Lorsque Sémirande a ... perdu connaissance j'ai déclenché l'alerte et vous avez décollé sur instruction du commissaire de bord.

Voyant le navire décoler monsieur Aristide a craqué et fait une tentative désespérée pour nous arréter : il nous a tiré dessus. Il a été ensuite abattu par ... je ne sais pas au juste. En tout cas il est mort.

Je crois que c'est tout ce que je peux vous dire pour l'instant : monsieur Daykkhard pourra peut être vous donner d'autres précisions, il était au premières loges sur le tarmac.


Il releva un sourcil

autre chose ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 16:39

Message de M. Qruze


Sachiel Qruze prit une gorgée d'eau, puis sembla réfléchir quelques secondes.

Tout est déjà plus clair maintenant. Moi ça me suffit.

Mais votre façon de parler, Docteur Jdryk'll, me laisse perplexe. Vous ne vous exprimez pas comme un Tekno. Et des Teknos comme des médecins, j'en ai vu passer, je sais de quoi je parle.

D'après ce que m'a dit le Pacha, les commissaires n'en sont pas. Et le premier mécanicien qui n'a ni mon niveau de compétence, ni mon expérience, est mon supérieur hiérarchique direct. J'ai été relativement longtemps absent, au point que certains des atomes constituant vos corps ne faisaient pas encore partie de la chaîne alimentaire de vos mondes natals. Je sais que les sociétés évoluent vite, mais quand même pas à ce point !

Pas de doute que Sémirande Chalmak, Ikaar Lohnsöme et moi, tous les trois Navyborgs, sommes, façon de parler, à des places logiquement affectées à des personnes de notre Guilde.

Moi, je suis Enseigne Navyborg dans la spécialité Ingéniérie. Mais vous tous, qui êtes vous ?


Son regard perplexe circulait entre Epstar, Fénilara, Khrys et Daykhard.
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 16:40

Message de M. Jdryk'll


Epstar se mordit l'intérieur de la joue à l'énoncé de l'incompétence de son supérieur devant ... son supérieur, l'armateur et le reste de l'équipe... le gars était super gonflé ... et avait sacrément la grosse tête.

Il hésita : Il n'allait pas se lancer dans une discution rétorique sur ce que l'on appelait la compétence et sur ce que ça impliquait quant à communiquer avec les autres ...

Il haussa les épaules imperceptiblement. Ce n'était pas à lui de le ramener la dessus à une vision un peu plus réaliste de sa situation ... les offensés n'avaient qu'à se défendre eux-même, lui il avait déja ses croisades à mener.

Bon, je me présente : Epstar, prêtre, guerisseur, joueur de banjo, buveur et humain à jour de ses cotisations.

Au fait : c'est quoi votre charabia concernant l'age de nos artères et celle comparée de vos atomes ? Vous venez d'om au juste et surtout ... de quel temps ?
Sémi Déhèmette
 

Suivante

Retourner vers Hyperactive


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron