Fin du prologue

Où débute une nouvelle histoire...

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:32

Message de M. Jdryk'll


SPQR a écrit:
Sandaahr Fénilara a écrit:Sandaahr lança un regard noir à Sachiel.

Mais Sachiel n'était pas là...


Epstar jetta un coup d'oeil autour de lui ...

Bizarre ça : Sachiel n'était pas à la réunion de pré-vol ?

quelqu'un sait ou est Sachiel ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:32

Message de Sémirande


Epstar Jdryk'll a écrit:Bizarre ça : Sachiel n'était pas à la réunion de pré-vol ?
Oui, à vrai dire, cela m'intéresse aussi ...
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:33

Message de M. Lohnsöme [dit MJ (Vénéré)]


Sémirande Chalmak a écrit:Elle est incapable de parler, de taper ou de communiquer par son plot vertébral.


Ikaar écoutait tout cela d'un air détaché, le sourcil gauche levée en permanence. Bien que confronté à un océan 'incompréhension, il essayait de garder son sérieux et son attention. Toutefois, ces quelques mots déclenchèrent une réaction spontanée qu'il ne put contenir :

"Cooooooool !"

Alors que d'autres se retournaient, un peu choqués, il leur adressa son plus beau sourire façon cancre au grand coeur...

Après la fin des speechs, il prit la parole à son tour :

"Ecoutez, compagnons de galère. Je suis d'accord sur tout : Ok pour Khrys comme Commandant, OK pour faire escale sur Geneva ou ailleurs pour larguer les petits monstres, Ok pour amputer nos salaires dérisoires pour payer notre écot aux dépenses de santé de notre ex-Commandante... mais : quand est-ce qu'on va finalement se décider à partir ? Vous n'avez pas entendu le boss : le contrat est vital. Faudrait pas trop traîner, quoi !"
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:47

Message de M. Edelman


Bon, puisqu'officiellement je suis devenu le Commandant de bord, c'est donc a moi de prendre les bonnes décisions.

Sémirande, Ikaar? Quand croyez-vous raisonnable le décollage du Méphisto?
Faites l'annonce aux autorités et appelez moi quand vous avez le feu vert.

Sandaahr? Vous annoncerez à votre second les changements de statut à bord. Et vous commencez les procédures de pré-vol dès à présent.

Itzhak? Vous me faites une patrouille dans le Méphisto. Je veux que vous puissiez me dire qu'il n'y a rien d'anormal avant que l'on décolle.

Epstar, vous restez avec les enfants, et vous leur expliquerez le plus simplement mais le plus efficacement en quoi consiste les pouvoirs PSI latent, et comment ils peuvent etre dangereux s'ils ne sont pas correctement encadrés.

(s'inclinant respectueusement)
M. Petrus? Vous comprendrez ce que l'urgence d'une livraison exige...
Si je peux vous demander d'accompagner Madame (en désigant de la main) Della Notché? Et j'espere rapporter à l'entreprise plus de crédits que d'ennuis :wink:
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:47

Message de Sémirande


Khrys, Ikaar


Je vous ai .... compriiiiiiis ! :lol:

Vous attendrez néanmoins la fin de l'histoire des clones. Cela prendra quelques minutes aux persos. Et cela peut avoir une certaine importance

Et puis, si Alcaline le prendrait à la rigolade, l'autre par contre :?

Allez allez, un petit peu de patience le temps que je finisse de rédiger ...
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:48

Message de M. Jdryk'll


Khrys a écrit: ... Epstar, vous restez avec les enfants, et vous leur expliquerez le plus simplement mais le plus efficacement en quoi consiste les pouvoirs PSI latent, et comment ils peuvent etre dangereux s'ils ne sont pas correctement encadrés ...


Epstar sourit en regardant Khrys commençant à distribuer avec un débit de mitraillette les ordres ...

Par contre qaund arriva son tour il regarda d'un oeil rond Khrys : tout ça pour ça ? Il s'était décarcassé pour que le secret des enfants reste le plus secret possible et ce grand .µ%£¨1|`|! balançait tout comme ça devant tout le monde ?!

Allons y, pensa-t-il avec acidité, imprimons des T-shirts, faisons des conférences ... attends un peu pour voir mon coco que l'on croise un service de douane, ce jour là je demanderais de manière innoncente si "les armes" il fallait les déclarer ...

Après avoir fixé un instant Khrys façon lance-flamme en grimaçant il détourna avec peine le regard pour se tourner vers Mademoiselle Della Notché :

Peut être pourrions nous réveiller Sémirande maintenant et si vous avez quelques minutes peut-être pourriez-vous m'informer il haussa les épaules après avoir regardé tout le monde ou plutôt nous informer de vos conclusions concernant les enfants et si vous avez des pistes pour leur évacuation ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:49

Message de Sémirande


[Mandarina Della Notché]

« Bon. Je réveille Sémi. » La prêtresse passa derrière la Navyborg, et par un geste simple sur le cou de l’ex-commandante, la tira de sa bienheureuse rêverie. L’effet fut immédiat. Le sourire de Sémirande se figea, elle se rembrunit (1), regarda tout ses compagnons l’un après l’autre, soupira et s’appuya sur le dossier de sa chaise. Le retour à la réalité était difficile ...

« Passons au Sieur Aristide, à ses sbires et à son complice.

En préambule, je préfère vous avertir qu'une grande partie de ce que je vais vous révéler est hypothétique. Laïusse n'a pas été très disert, ce qui est un comble(2). Mais je pense que cela tient debout.

Aristide a construit son commerce autour de deux axes :
- le sexe
- le clonage illégal.
... et souvent il a mélangé les deux. Par exemple, on a demandé à un de mes amis d'examiner cette jolie femme-lapin, que Sandaahr a délivrée. Eh bien QI : 80, mais de nombreux implants tels que soumission, servitude, résignation face à la souffrance ; sans compter propreté et hygiène corporelle. Ca se vendait comme des petits pains. Il montait une « fabrique », faisait une petite série et laissait tomber pour en monter une autre. Ajoutez à cela une solide formation de juriste, une rouerie ahurissante, de nombreuses relations, et vous obteniez le cauchemar de Joseph Laïusse.

Un jour, un homme important est venu le voir, celui-là même qui vous a mis l'esprit en capilotade, monsieur Daykard. Quand était-ce ? Il y a quelques années, surement. Il lui a demandé quelque chose de très particulier. Une parenthèse.

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les pouvoirs PSI étaient sommes toutes si limités ? Parce qu’ils deviennent incontrôlables. Vous savez, ou ignorez, qu’un rassemblement de personnes maîtrisant les pouvoirs PSI de télépathie au plus haut niveau peut détecter tout être pensant dans un rayon de 2000 km, et agir à 20 000 km. On appelle cela un Super-Gestalt. Mais qu’arrive-t-il quand des êtres naturellement télépathes se regroupent en Gestalt sans en être passé par un long et méticuleux apprentissage ? Ils peuvent détruire un monde, en même temps qu’eux-mêmes. Les « épidémies » qui ont ravagé habitants et écosystèmes de Klistra, Taomo, Malicorne pour ne citer qu’elles ; entrainant la mise en quarantaine de ces pauvres mondes, furent en fait des expériences de docteurs Mabuse qui pensèrent être plus malins que leurs prédécesseurs, et finirent comme eux. Fin de la parenthèse.

Qu’est-ce qui est passé par la tête de Talmipio Fusiquet ? Quel était son objectif ? Quel acte terroriste comptait-il perpétrer ? Contre qui ? Nous ne le saurons sans doute jamais exactement. Toujours est-il qu’il livra à Monsieur Aristide une « recette » permettant la naissance de créatures « naturellement » PSI. Inutile de vous dire que les Eglises, et la PsiPol, font de leur mieux pour dissimuler ce genre de « recette ». Mais voyez-vous, Talmipio Fusiquet appartenait à la PsiPol. C’était même mon supérieur hiérarchique direct. Bein oui.

Comment les premières « fabrications » se passèrent-elles ? Ce ne dut pas être brillant. Mais ils finirent par obtenir Cyclamen ; et rien que Cyclamen je pense. Autrement, ils ne l’auraient pas cloné encore et encore pour arriver à seize, qui est un seuil.

Ils les ont aussi conditionnés à ce qu’ils déchargent un jour leur ire sur des personnes nommées les « méchants » . Et ce fut leur tragique erreur. Fusiquet et Aristide ne se rendirent pas compte qu’en terrorisant leurs employés, envers lesquels les enfants éprouvaient quand même une sorte d’affection, ils devenaient des « méchants ». Ou peut-être le savaient-ils, mais comptaient-ils sur un savant dosage de psirest, une saépite permettant un endormissement contrôlé des pouvoirs PSI, pour éviter d’en être les cibles.

La catastrophe arriva quand ce finaud de Laïusse repéra le labo où avait lieu cet odieux élevage, et y fit une descente. Les enfants furent trouvés, et examinés. Et c’est là que l’habileté des deux misérables se retourna contre eux. Aristide se dédouana, protégea Fusiquet qui lui-même usa de ses pouvoirs pour altérer les dossiers, masquer les analyses, tout ça … »


Mandarina Della Notché fit une courte pause. Le temps pressait pour tous : pour la TSA qui devait honorer ses engagements, pour Sémi qui avait besoin du Triche-Lumière, pour ces enfants qui devaient quitter cette planète.

« L’intervention du légiste de l’A12S Ansèlme Loks fut pour eux une nouvelle tuile. Ils durent ruser comme de véritables malades pour faire mettre les enfants dans une pension de famille, alors qu’il était prévu qu’ils soient accueillis dans une propriété du Syndicat de terraformation. Aristide fit ensuite menacer le tenancier de cette maison pour qu’ils soient mis dehors. Il envoya un de ses complices jouer les faux capitaines Navyborg pour les escroquer, afin qu’ils se retrouvent à la rue. Tiens au fait » Mandarina posa une enveloppe sur la table. « De la part de Laïusse. Leur argent.

Ils voulaient les enlever le soir même où vous les avez sauvés. Pour trois raisons :
- les empêcher de parler
- les remettre sous psirest afin d’éviter les ennuis
- reprendre leur mystérieuse opération

Et la vie de ces misérables tourna au cauchemar. Bien à l’abris dans le Méphisto, les enfants catabolisaient leurs dernières traces de la saépite. Leurs pouvoirs se réveillaient. Et ils cherchèrent les méchants. Ils lancèrent leurs pseudopodes mentaux, en crochet. Ils les agrippèrent. Ils les tirèrent à eux , mètre par mètre, et pas moyen de leur échapper, sauf dans un chasseur Navyborg, peut-être. Fusiquet tenta de s’approcher du Méphisto par téléportation et sous invisibilité pour les tuer, mais échoua. Aristide voulut soudoyer le détective pour faire le sale travail. Mais il était trop tard. Fusiquet résista un moment grâce à sa télépathie, alors qu’Aristide commençait à pourrir vivant. Quand le Méphisto décolla, ce fut comme si des pêcheurs sadiques tiraient sur leurs cannes à pêche les hameçons plantés dans leurs chairs. Horrible. Horrible. Brrrr. Aristide tenta d’abattre l'astronef, sans l’ombre d’une chance évidemment. Laïusse vit là l’occasion de faire justice. Je sais, ce type est particulier. Par bonheur, ou par malheur c’est selon, la bulle résista. Les gardes et les … demoiselles, épouvantés, les abandonnèrent. Le faux capitaine Navybog fut tué, sans doute par Aristide dépité. Fusiquet préféra en finir, alors qu’Aristide demandait à monsieur Daykard de mettre fin à ses souffrances. Et dire que tout TF aurait pu y passer.

Reste la question suivante : pourquoi Sémirande a-t-elle été aussi cruellement blessée, alors que MM Jdruk’ll, Edelman, Lohnsöme et Qruze s’en sont si bien tirés ? »

La Dame reprend sa respiration, puis un verre d’eau.

« Deux raisons à cela.
- Les non-psi (MM Lohnsöme et Qruze) n’auraient été affectés que bien plus tard, après une longue exposition, dès lors que la puissance du Gestalt serait partie en exponentielle.
- Le Gestalt des enfants affectait la forme d’un diabolo de dix mètres de haut sous cinq mètres de diamètre à ses extrémités. Mais le « col » du diabolo restait circoncis à leur groupe. Donc, sauf à aller au milieu des petits, les gens du pont passagers n’auraient rien subi, mais seulement dans un premier temps, évidemment. MM Jdryk’ll et Edelman sont télépathes, leur écran les a protégés. Ma Sémi, par contre, est PSI. Mais pas télépathe. Et elle a pris. »
Mandarina caresse la tête de son amie.

« J'en finis par, excusez-moi, un ordre. Vous allez donc emmener les enfants, et leur trouver un havre. Mais vous n'en laisserez que trois, non pas par planète, mais bel et bien par système stellaire. Faites-les adopter, qu'ils soient éduqués, qu'ils apprennent à maitriser leurs PSI ou se fassent repeindre au Saepens à la fin de leur adolescence, qu'ils grandissent loin de leur parentèle pour se "désaccorder" les uns des autres. Tout devrait s'arranger pour eux. Le Grand Univers y pourvoira. Il n'y a pas d'autre solution. ».

« Avez-vous des questions ? »



1) J'en suis contente, de celle-là :D
2) Et de celle-là donc !
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:50

Message de M. Edelman


Sémirande Chalmak a écrit: « J'en finis par, excusez-moi, un ordre. Vous allez donc emmener les enfants, et leur trouver un havre. Mais vous n'en laisserez que trois, non pas par planète, mais bel et bien par système stellaire. Faites-les adopter, qu'ils soient éduqués, qu'ils apprennent à maitriser leurs PSI ou se fassent repeindre au Saepens à la fin de leur adolescence, qu'ils grandissent loin de leur parentèle pour se "désaccorder" les uns des autres. Tout devrait s'arranger pour eux. Le Grand Univers y pourvoira. Il n'y a pas d'autre solution. ».

« Avez-vous des questions ? »


Abasourdi par les details sordides, Khrys n'en fut pas moins littérallement estomaqué par l'ordre de disséminer ces enfants sur les différents systemes stellaires qu'il croiserait. Ca changeait de beaucoup ses plans initiaux.

Euh... vous me dites d'éparpiller ces enfants au hasard de nos pérégrinations??
Vous croyez que notre compagnie fait dans l'humanitaire??
(sentant le regard noir de plusieurs membres de l'équipage)
Enfin, puisque nous venons de sauver ce monde d'un ravage mental, nous devons poursuivre notre action héroïque et aller jusqu'au bout...

Nous déciderons plus tard de comment, mais pour l'instant nous avons une cargaison à livrer et un client à satisfaire (mission initiale).

Sémirande? Vous me voyez ravi de vous avoir à nouveau à bord, mais en attendant votre complet rétablissement, le reste de l'équipage m'a nommé Commandant par Intérim. Je vous laisse cependant tout initiative quand aux conditions de vol et à la sécurité du Méphisto, votre second vous épaulera si le besoin s'en fait sentir. Je m'occupe de tout le reste, profitez-en pour vous rétablir au plus vite. :wink:

(regarde autour de soi, et attend un peu)
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:51

Message de M. Jdryk'll


Sémirande Chalmak a écrit: ... L’effet fut immédiat. Le sourire de Sémirande se figea, elle se rembrunit (1), regarda tout ses compagnons l’un après l’autre, soupira et s’appuya sur le dossier de sa chaise. Le retour à la réalité était difficile ...


Le sourire d'Epstar se mua en grimace quand il vit l'attitude de Sémirande. Il grommela interieurement : ella avait autant de reconnaissance envers ses coéquipiers qu'un chat envers son bac à sable.

Il écouta avec intéret le discours de Mademoiselle Della Notché ... Il était content d'avoir deviner les grandes lignes et de voir les blancs, enfin presques tous les blancs comblés. Ce à quoi on destinait les clones restait un mystère, les commanditaires avaient emporté le secret dans leur tombe.

Il se demanda s'il devrait révéler à Sachiel ces conclusions faute de quoi il serait le seul à ne pas être au courant à bord. Il s'interrogea brièvement : ou était donc passé ce satané pilote reconverti ?

Mademoiselle Della Notché avait terminé ... visiblement tout le monde était pressé de partir ...

Il leva un doigt pour attirer l'attention de la psy-policière.

Pouvez-vous me donner des doses de sapéite afin de renouveller leur traitement pendant le voyage ?

Pour le reste ... avez-vous une piste quant à leur devenir ? ...

Ils semblent avoir des talents psi naturels puissants, mais maitrisable individuellement, d'un autre coté ils sont trés attachés les uns aux autres.

Les séparer serait une solution cruelle. Leur faire une application de Saepens permanente serait une forme de mutilation définitive qui le serait encore plus.

J'avais songé à les confier en groupe à un monastère qui aurait trouvé des familles pour les élever individuellement ... mais si ils sont aussi puissant que les recents évènements nous le prouve, je frémis à la possibilité que l'on tente de les utiliser ou de ce qu'ils pourraient décider de faire de leur propre initiative.

Franchement je ne sais plus ...

Quel est votre conseil ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Fin du prologue

Messagede Sémi Déhèmette le Sam 23 Aoû 2008 17:52

Message de Sémirande


[Regard "à la Laïusse"]
"Ah, monsieur l'Acolyte. Oui, venez, on a bien le temps de prendre un thé, non ?

Je vous renouvelle mes remerciements ; et du fond du coeur. J'ai cinq fois son age, et je l'aime comme la fille que je n'ai jamais eue, ma soeur disparue et bien sur comme ma maitresse."
Ce fut drôle. Mandarina Della Notché posa sa main sur l'épaule du Guérisseur, dans un geste tout à fait humain, et sans aucune ambigüité, de gratitude. A l'autre bout de le pièce, Sémirande frémit, se dressa, le regard tourné vers eux, avide de voir ce qui pourrait passer d'interdit. Elle en fut pour ses frais. "le psyrest vous attend à l'infirmerie, ainsi qu'un disque de programmation & surveillance de l'auto-doc. Interface standard avec celle de votre com. Mon électro y a passé la journée depuis la 4ème heure"

Elle attrapa carrément le Guérisseur par un aileron pour l'emmener plus loin; dans la cale supérieure, qu'elle ouvrit. Regardez ces étoiles, après la pluie ; elles semblent colorées.

Vous verrez qu'entre leur attachement mutuel et la perspective d'entrer dans une pauvre famille en mal d'enfants sur un monde potable, ils n'hésiteront pas." Quelle belle nuit.
Sémi Déhèmette
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Hyperactive


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yahoo [Bot] et 1 invité

cron