Page 5 sur 7

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 00:19
de Gurvan
Gurvan était monté à bord du Classe I à la suite d'Epstar, mais il resta debout, accoudé au dossier d'un siège, manifestement impatient d'aller faire un tour sur la passerelle.
Il hocha la tête pendant que le Prêtre leur racontait ses dernières quarante-huit heures, puis prit la parole :
"Le premier jour, Manouchka -- la grande blonde très copine avec Khaadaric -- et la Tanuki m'ont demandé une liste de l'équipement qui me serait nécessaire si je tenais vraiment à vous accompagner.
Ils m'ont proposé de me greffer la plupart du matériel, ce que j'ai accepté. J'ai donc maintenant des prothèses visuelles, avec synthéviseur, localisateur de contact, détecteur de vie et enregistreur TriD.
Là-dessous,"
(il désigna sa poitrine) "ils m'ont posé une pompe osmotique".
Il retroussa de nouveau sa manche droite, et fit sortir le multiray de son pseudo-bras :
"Là, un multiray arachnopistol / paralyseur monté sur la prothèse arme que j'avais déjà"
Même chose avec la manche et le pseudo-bras gauche :
"Là, un blaster, en parallèle avec ma vieille prothèse répar"
Il montra la grosse boucle métallique de son ceinturon :
"Ca, c'est Aragorn, mon nouveau logimec pisteur."
Il remit ses manches en place et continua :
"Hier, j'ai eu droit à un entraînement sur simulateur puis quelques vols sur Tracevide. Ils m'ont implanté en mémoire inconsciente plusieurs points de chute où nous pourrons trouver des vaisseaux, juste au cas où nous devrions fuir."
Gurvan hésita un bref instant :
"Euh... Ils m'ont aussi proposé de financer mes études pour obtenir le grade de capitaine, j'ai accepté, et euh... je pense que je vais faire une demande de double-citoyenneté auprès de l'Alliance."

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 00:26
de Epstar Jdryk'll
Il écouta attentivement, la tête légèrement penchée ... il tapota sa poche de chemisette.

Bien pour toi ... t'as eu le temps de t'acclimater à toute cette quincaillerie embarquée ?

Un cigare Gurvan ? Un normal ? Je sais que tu dois piloter. Au fait une fois que l'on se sera éjecté que devient ce navire ?

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 00:43
de Gurvan
Gurvan sourit en prenant le cigare, l'alluma et tira une longue bouffée :
"On pourrait penser que ces gens de l'Alliance résolument libertaires et qui semblent prendre tout à la légère ne sont pas très efficaces. Mais il ne faut pas s'y tromper. Leurs toubibs sont des magiciens. J'ai eu quelques crampes le soir-même et le lendemain des opérations, mais plus rien depuis ce matin.
Et au fait, non, je ne dois pas piloter sur ce voyage.
En principe la procédure pour le largage devrait consister à quitter le Triche-Lumière au-delà de la dernière orbite du système de Tréfolia, nous équiper en combinaison NT6 et ceinture de vol, et nous expédier par transmetteur de matière à la limite de l'atmosphère de la planète. Puis nous descendons discrètement à la surface à l'aide des harnais antigrav.
D'ailleurs, mon offre d'assistance tient toujours. Tu ne t'en souviens sans doute plus à cause de cette crise d'astrophobie, mais j'ai promis de t'aider pour toutes ces activités orbitales."

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 01:02
de Epstar Jdryk'll
... Je t'avoue que je suis un peu partagé quant aux gens de l'Alliance.

Sur une face ils sont ce que l'humanité pourrait rêver de mieux, une étape vers l'humanité ou une communauté d'êtres pensants 3.0. Du coté pile ...
il haussa les épaules ... ils me jugent, je les juge, réciprocité.

Donc, du coté pile, sans passion, sans souffrance, sans frustration, sans tentative de sublimer sa condition, pas d'art, pas de musique, pas de poésie. Pas de rêve ? On peut en discuter, c'est sans doute une vision de mon esprit. Mais je les trouve un peu trop rationnels, ils m'en font presque peur.


Il eut un rictus d'amusement, plissant les yeux.

Cela dit quand je vois la réaction de Miss Marylin, je me dis qu'il y a de l'espoir pour eux.

Il s'étendit dans le siège qui modifia sa forme pour s'accommoder à sa position.

Merci Guvan de ta proposition. De manière surprenante, quand j'étais acolyte j'ai fait plusieurs sauts orbitaux avec entrée en atmosphère. Dans le cadre de la thérapie que je suivais à l'époque. J'ai encore de bons souvenirs, mais j'accepte que l'on fasse quelques révisions pendant le voyage et que tu jettes un coup d'œil à moi pendant la descente. Merci.

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 13:53
de Khrys
Khrys, enfin, Khalindear ;) était plus discret.

Il se contenta de faire son balluchon, de faire une caresse à Globule et d'embarquer comme si de rien était.
A croire, qu'il commencait une nouvelle vie :o

Bref, on pouvait meme avancer qu'il était devenu moins expansif qu'à son habitude... mais beaucoup plus espiègle :D

Si vous voulez plus tard toucher du doigt l'extase, je vous procurerais sur Trefolia de tres bon hallucinogènes, vous serez capable de converser avec les divinités de l'univers après cela :lol:

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 16:24
de Epstar Jdryk'll
Il jeta un coup d'oeil à Khrys, à ses compagnons, à Khrys à nouveau ...

Ca va Khrys ? Ils t'ont fait un lavage de cerveau ou quoi ? Tu as pris des petites pilules qui font rires ?

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 21:47
de Khrys
reprenant alors sa posture habituelle de marchand de l'Empire, il répondit à Epstar:

Bah voilà, test réussi, vous vous demandiez si j'étais le même? C'est que mon déguisement physique et psychologique est au point alors 8) Vous voyez, un marchand a toujours quelques atouts dans sa manche :!:
Et puis au moins, je n'usurpe aucun titre, puisque j'ai été officiellement grade 2 dans l'Eglise de la Lumière intérieure avant que les prêtres-marchand n'identifie en moi l'immense potentiel commercial. ;)

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 22:28
de Sémi Déhèmette
[Feu vert]
Une femme mature(1) se présenta à eux, comme étant leur hôtesse pour la durée du vol. Elle avait un drôle de petit accent zézayant, un peu déroutant au début mais pas désagréable. C'était une brune aux cheveux coupés courts, et à la peau plutôt sombre. Elle sentait la Navyborg à cent mètres. "Demandez-moi ce dont vous avez besoin, nous essaierons de vous aider. Je vous préviens, nous sommes dans un vaisseau plutôt militaire, et le confort est spartiate. Mais vous aurez quand même une cabine pour deux. Veuillez me suivre."

Elle avait raison. Les cabines étaient... spartiates. Cela dit, elles disposaient "de tout le confort". C'était déjà ça !

Ils se dirigeaient vers leurs pénates quand le vaisseau décolla... Euh, enfin, décoller est un bien grand mot. Leur Classe I glissa latéralement vers la porte du hangar, la franchit et continua de s'éloigner du Van Vogt sans modifier autrement sa trajectoire. Ils eurent le temps de voir en entier cet engin que seul monsieur Ant... euh ! Esteban Calvert avait pu appréhender dans son ensemble.

C'était vraiment un monstre :worried:

Ils s'éloignèrent encore, et croisèrent les deux transistels qui allaient prendre leur place. Ils avaient salement morflé... Dans quel étrange lieu ? Contre quel terrible adversaire ? Et pour quel combat ? Justifié ? Agression ? Défense ? Allez savoir.

Toujours en se déplaçant latéralement, le Classe I accéléra et alla rejoindre trois autres navires de la flotte de l'A12S. C'étaient des exotiques, qui allumèrent leurs fabuleux moteurs comme la jonction se faisait. Les quatre appareils orientèrent leur nez Nord- Nord Est Zénith, en direction de MacBett, prirent de la vitesse et passèrent en Triche-Lumière. Une heure plus tard, trois paires de chasseurs quittèrent leurs compagnons pour une destination qui ne devait pas être si lointaine car ils revinrent assez vite. Ce fut comme un signal : leur Classe I quitta ses compagnons et prit la route de Tréfolia.

Messieurs, vous avez 4/5 jours devant vous.

1) Comment je détermine le sexe de mes PNJ ? A pile ou face.

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 22:31
de Sémi Déhèmette
Ah oui : PS, PS PS : :P

Qui va avec qui ? :rock:

Re: Deux dures journées

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2010 22:46
de Epstar Jdryk'll
Ca demandait réflexion ... Il était presque certain que Khaadaric devait ronfler horriblement, et il n'était pas certain que Khrys n'allait pas essayer de lui refiler des pilules qui rendent bête et qui font rire ...

Mais en même temps ... Gurvan n'avait pas besoin de lui et l'âme immortelle de Khaadaric méritait toute son attention. Histoire de le garder dans le droit chemin. Et comme partager la cabine de la navyborg semblait hors de propos ou tout du moins déplacé ... Khaadaric.

Khaadaric ? Tu prends la bannette du haut ? Comme ça tu n'auras pas un prêtre au dessus de ta tête et moi j'aurais un tueur psychopathe sur l'estomac ...