L'ultime voyage

De l'autre coté du limes ...

Re: L'ultime voyage

Messagede Epstar Jdryk'll le Lun 15 Mar 2010 10:07

… Il observa en silence avec elle la mer.

A leur passage de minuscules poissons, effrayés par les foils qui tranchaient les flots, sautaient hors de l'eau, planant sur de minuscules ailes aux couleurs irisées sur quelques dizaines de mètres avant de replonger … A cette vitesse on devait avoir l’œil et tourner la tête pour suivre cette scène.

Trop vite pour laisser trainer une ligne derrière le cata …

L’aube aux doigts de rose se laissait deviner. Il aurait du dormir, se caler autant que possible sur le rythme de cette planète avant que son organisme le rappel à l’ordre. Mais … il était trop excité pour ça. Après un long moment il reprit.

Je suis d’accord avec vous, avec votre analyse. En tout cas pour l’essentiel.

Expier vos pécher ? Puissiez-vous trouver la paix c’est tout ce que je vous souhaite.

Il y en un autre qui devrait essayer de grandir, par une rédemption ou par une expiation. Khaadaric. Je sais que vous ne l’aimez guère. C’est un tueur.

Vous vous aimez la bagarre ? Lui je crains qu’il aime tuer.

Nous sommes presque tous, à notre manière singulière, proches : nous aimons … dominer.

Khrys, en s’enrichissant plus que ses partenaires, faire un accord commercial où il se taillera la part du lion quoi qu’il arrive.

Khaadaric en tenant une vie entre ses mains et en l’écrasant.
Il grimaça.

Vous en combattant et en faisant plier votre adversaire à votre volonté. Mais quoi qu’il arrive, toujours faire face. Y compris si vous devriez fuir.

Moi … en changeant les arrêts du destin, en refusant que l’on me dise : « c’est comme ça ».

Ca doit flatter mon égo quelque part.


Silence

Gurvan est très bien. Equilibré et tout et tout. On verra bien ce qu’il donnera une fois sous la pression d’un commandement. Il se révèlera alors.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: L'ultime voyage

Messagede Gurvan le Lun 15 Mar 2010 10:07

Il avait parcouru les données géoclimatiques et écologiques de Marine pendant les longues heures de préparation et d'avitaillement du Méphisto sur Viala, et il ne se souvenait d'aucune espèce vivante indigène ou importée ressemblant à ce qui lui avait traversé l'esprit. Mais cette sensation dans le creux du ventre n'était pas agréable, et jusque là, son Sixième Sens s'était toujours réveillé quand les ennuis rodaient autour de lui.

Monsieur Antillès pressa l'épaule du timonier, qui se tourna vers lui et vit son visage alarmé. Il lui chuchota dans l'oreille, espérant qu'il connaissait quelque mots d'interlingua galactique :
"Attention... Danger..."

Et il se mit à courir vers Khaadaric et Madame Norjansk, son sac à dos à la main, fouillant dans les poches. Dans le même temps, il connectait son plot vertébral à son persoc, envoyait un message laconique au système de surveillance orbital mis en place par l'A12S autour de la planète :
"Attaque possible par danger non encore identifié. Utilisation d'armes énergétiques si confirmation"
Suivaient la série de chiffres de leurs coordonnées de géo-localisation.

Il trouva enfin la cellule énergétique de sa prothèse arme comme il s'agenouillait auprès de Madame et du Soldat :
"Danger..." répéta-t-il encore à voix basse pour ne pas déclencher de panique parmi les passagers d'origine locale.

Il se dissimula du mieux qu'il pût pour ouvrir son bras appareillé avec le blaster, y inséra la cellule énergétique, et se redressa, tous ses sens aux aguets...
Dernière édition par Gurvan le Lun 15 Mar 2010 10:49, édité 1 fois.
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: L'ultime voyage

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 15 Mar 2010 11:50

Gurvan Antillès a écrit:Monsieur Antillès pressa l'épaule du timonier, qui se tourna vers lui et vit son visage alarmé. Il lui chuchota dans l'oreille, espérant qu'il connaissait quelque mots d'interlingua galactique :
"Attention... Danger..."
Non, l'autre ne se tourna pas vers lui, mais demanda d'une voix gutturale : "Vwizzarrd ?" Manifestement, cette question s'appliquait à lui, Gurvan Antillès. Je précise que le ton n'était nullement apeuré ou agressif, simplement interrogatif.

Gurvan Antillès a écrit:Et il se mit à courir vers Khaadaric et Madame Norjansk, son sac à dos à la main, fouillant dans les poches. Dans le même temps, il connectait son plot vertébral à son persoc, envoyait un message laconique au système de surveillance orbital mis en place par l'A12S autour de la planète :
"Attaque possible par danger non encore identifié. Utilisation d'armes énergétiques si confirmation"
Suivaient la série de chiffres de leurs coordonnées de géo-localisation.
"Bien reçu, mise en puissance de votre arme acceptée. Nous vous rappelons que ces armes ne doivent pas être utilisées contre des êtres intelligents, humains marinaes ou autres, et seulement en dernier recours contre les espèces animales. Par ailleurs, seuls les moyens indigènes pourront vous porter secours en cas de malheur." C'était clair.

Gurvan Antillès a écrit:Il trouva enfin la cellule énergétique de sa prothèse arme comme il s'agenouillait auprès de Madame et du Soldat :
"Danger..." répéta-t-il encore à voix basse pour ne pas déclencher de panique parmi les passagers d'origine locale.
"C'est lui..." dit simplement Madame. "Ne craignez rien, lieutenant Antillès, il est encore très loin."

Gurvan Antillès a écrit:Il se dissimula du mieux qu'il pût pour ouvrir son bras appareillé avec le blaster, y inséra la cellule énergétique, et se redressa, tous ses sens aux aguets...
Il avait entendu les paroles de Madame. Comment pouvait-elle être sure que... Lui, Gurvan Antillès, n'avait pas la possibilité de connaitre la distance de la chose. Et si elle se trompait ?
Sémi Déhèmette
 

Re: L'ultime voyage

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 15 Mar 2010 12:51

Epstar Jdryk'll a écrit:Je suis ... / ...Vous vous aimez la bagarre ? Lui je crains qu’il aime tuer. .../...
Khaadaric en tenant une vie entre ses mains et en l’écrasant.
Il grimaça.
"J'ai peur de ce type. Peur. J'ai un goût de métal sur la langue quand il est dans les parages."

Epstar Jdryk'll a écrit:Gurvan est très bien. Equilibré et tout et tout. On verra bien ce qu’il donnera une fois sous la pression d’un commandement. Il se révèlera alors.
"Les services Cosmodésiques de l'A12S le notaient très bien, vous savez. Euh...

Pour le tutoiement, eh bien nous avons tous nos petites faiblesses. Ma famille est originaire de l'état le plus conservateur d'Honnegger. Quand mes parents sont morts, l'orphelinat interdisait toute forme de tutoiement. Ma tante a continué dans cette veine (elle est très "vieil Empire", vous savez). Pour moi, tutoyer était, et est toujours d'ailleurs, une forme d'incorrection. Puis je suis entrée à la Guilde. Les premiers temps, ça a été. Puis j'ai rejoins la Chasse. Et là, c'est tutoiement obligatoire."
Elle éclata de rire "Ca a été d'un folklo... Ils se sont marrés, je ne vous dis pas ! Mais bon... Je suis maintenant formatée à tutoyer mes co guildiens et à vouvoyer tout le reste. Tiens, si, Mandarina. Je la vouvoyais en public et la tutoyais chez elle. Ca l'amusait beaucoup, d'ailleurs." Ses pieds pendaient dans le vide, près de ceux du Prêtre. Ils n'étaient plus noirs mais de la couleur basanée des "locaux". Et ses orteils étaient peut-être un poil de chouia plus longs. Coquetterie ? C'était assez vraisemblable.
Sémi Déhèmette
 

Re: L'ultime voyage

Messagede Gurvan le Lun 15 Mar 2010 14:19

semirande chalmak a écrit:Non, l'autre ne se tourna pas vers lui, mais demanda d'une voix gutturale : "Vwizzarrd ?" Manifestement, cette question s'appliquait à lui, Gurvan Antillès. Je précise que le ton n'était nullement apeuré ou agressif, simplement interrogatif.

Le mot avait une consonance familière. On aurait dit une très ancienne forme du vocable signifiant "sorcier" en univerlan. Juste avant de remonter le pont en direction de Madame Norjansk et de Monsieur Orkalys, il fit un bref signe affirmatif de la tête au barreur, joignit le pouce et l'index :
"Un petit peu..."

semirande chalmak a écrit:"C'est lui..." dit simplement Madame. "Ne craignez rien, lieutenant Antillès, il est encore très loin."

Sans relâcher sa surveillance, Gurvan s'adressa d'une voix calme à la Cliente de la TSA. Il n'avait pas envie de s'attirer les foudres du Soldat en élevant le ton. Jetant des coups d'oeil fréquents vers l'horizon, vers les flots, vers les nuages, il déclara :
"Sauf votre respect, Madame, je serais rassuré si je savais de quoi il retourne. L'individu que nous connaissions sous le nom de Merstène et qui était en fait le Révérend Père Calmonté nous a parlé de la chose de Marine comme une entité capable d'amplifier le Gesthalt PSI qui était à l'oeuvre sur Myrtil au point de détruire la moitié de ce Quadrant Galactique. Lorsque j'ai interrogé un peu plus tard le Père Jdryk'll, il a éludé la question, par ignorance ou pour préserver un secret, je l'ignore. Pourrais-je savoir ce qui se passe ici, s'il vous plait ?"
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: L'ultime voyage

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 15 Mar 2010 14:44

[Un regard]
"Il m'appelle. Je devrais peut-être dire : elle m'appelle. C'est une créature marine qui, petite, était une petite pieuvre. Maintenant, il doit ressembler à cela :"

Image
L'image qu'elle projeta ne pouvait être vue que par des yeux modifiés.
//Les yeux sont en amande brisée, de couleur orange.

"J'étais psy avant. Pour effectuer un certain travail, j'ai greffé certaines de mes cellules grises sur cette créature. Les premières semaines, ce fut épatant. Puis il reprit son... indépendance. Son Psy fut découvert, je dus m'expliquer, je fus condamnée au saepens et expulsée. Maintenant, il m'appelle. Je dois y aller. C'est comme ça.
C'est un amphibie, qui peut s'éloigner jusqu'à 300 mètres du rivage, mais pas plus. Personne ne sait pourquoi.
Voilà."
Sémi Déhèmette
 

Re: L'ultime voyage

Messagede Epstar Jdryk'll le Lun 15 Mar 2010 15:07

Epstar regarda, songeur les doigts de pied de Sémirande. Il imaginait la scène … l’essayage d’un nouveau corps, « les épaules plus large, un peu plus de … un peu moins de … ». Il était partagé entre amusement et une pointe de gène.

Je vous avoue que l’histoire de Pérène m’a toujours mis mal à l’aise. Nous traçons un trait dans le sable pour déterminer d’un coté ceux qui sont utiles, ceux qui sont essentiels à leur guilde et ceux qui ne le sont pas. A terme cela créé des disparités au sein de notre société.

A titre individuel je serais déchiré de voir ceux que j’aime, mes enfants, mes amis, qui n’ont pas eu ma chance, mon talent, mon mérite,
il haussa les épaules, vieillir et mourir.

Quand j’ai reçu l’argent. J’y ai songé. Et puis j’ai pensé à mes enfants, à ma sœur, à ma mère, à mes nièces et neveux. Ma mère et ma sœur sont sur une planète agricole, elles cultivent un bout de terre. Officiellement elles sont rattachées à la guilde techno, mais elles n’ont aucune chance de parvenir à un grade adéquate et aucune chance de faire fortune.

Payer pour elles ? Ma mère n’accepterait pas, ma sœur non plus par rapport à ses enfants et à son conjoint … Faire fortune de mon coté pour eux ? Oui, pourquoi pas, mais ce serait de l’argent détourné de projets qui me sont chers. Finalement je volerais l’avenir d’autres personnes


Il remarqua enfin le manège alarmé de Gurvan … Tiens ? Il lui arrive quoi là ?
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: L'ultime voyage

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 15 Mar 2010 15:57

Epstar Jdryk'll a écrit:Je vous avoue que l’histoire de Pérédène m’a toujours mis mal à l’aise. .../... Finalement je volerais l’avenir d’autres personnes
"La Voie Lactée est grande. Les nuages de Magellan nous tendent les bras. Il y a des centaines d'amas globulaires facilement accessibles. La galaxie d'Andromède est un défi dont les Etres de notre Empire Galactique son dignes, avec l'aide de leurs précieux alliés et amis. Il y a de la place pour tout le monde. Vous ne voleriez l'avenir de personne. Et moi, je veux vivre comme... Oh oh !"

Au même moment, le Prêtre dit :
Tiens ? Il lui arrive quoi là ?
"Vous avez raison : allons voir."
Sémi Déhèmette
 

Re: L'ultime voyage

Messagede Gurvan le Lun 15 Mar 2010 16:26

Gurvan observa la créature dont Madame Norjansk projeta brièvement l'image, puis la dévisagea :
"Il s'agit donc d'un être hybride, intelligent et même doué de facultés PSI, dont l'A12S connaît l'existence... Ca change la donne."
Il rétracta le canon du blaster dans son avant-bras et remorpha la couche de pseudo-peau au-dessus de sa prothèse-arme. Il n'en avait cependant pas retiré la cellule énergétique. Toujours très calme, il demanda :
"Une dernière question : Ce voyage est une dernière partie de chasse ? Ou bien avez-vous prévu quelque chose de différent pour vos retrouvailles avec cette créature ?"
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: L'ultime voyage

Messagede Sémi Déhèmette le Lun 15 Mar 2010 17:37

Gurvan Antillès a écrit:Gurvan observa la créature dont Madame Norjansk projeta brièvement l'image, puis la dévisagea :
"Il s'agit donc d'un être hybride, intelligent et même doué de facultés PSI, dont l'A12S connaît l'existence... Ca change la donne."
Madame le regardait intensément.
Gurvan Antillès a écrit:"Une dernière question : Ce voyage est une dernière partie de chasse ? Ou bien avez-vous prévu quelque chose de différent pour vos retrouvailles avec cette créature ?"
"Je voulais tenter de le tuer moi-même. Mais c'était avant ma crise. Et puis, cela n'aurait pas été possible, comme je vais vous l'expliquer. Et maintenant, je crois que la meilleure solution est... qu'elle me tue.

Oui, vous vous demandez à quel jeu dangereux l'A12S s'amuse en ce moment ? La réponse est : aucun !
- Dès qu'ils ont compris le phénomène "émetteur/ampli" et le rôle de ce Mollow dans le fonctionnement du Ghestalt de Myrtil, ils ont voulu aller lui envoyer deux ou trois torpilles bourrées de tranquillisants, puis lui faire une injection massive de Saepens. Vos amis de Tréfolia les en ont dissuadés, arguant que cela déclencherait le génocide. Et les experts en psy, ce sont les Eglises Impériales, n'est-ce pas ? L'A12S leur a fait confiance. Maintenant, la cote du Clergé Impérial est au plus bas chez les Alliés ; mais bon, vous le saviez déjà. On peut dire que Calmonté et Maltioli on fait du bon travail !!! Il n'y a plus que la CT qui peut recoller les morceaux, ainsi que des individus exceptionnels comme votre évêque, Epstar.
- Dès que je me suis rapprochée de Marine, il a cessé de m'appeler, parce qu'il savait que je venais. C'est à ce moment-là que vos "apparitions" ont cessé, vous vous souvenez ?
- Un peu plus tard, j'ai pu enfin en parler. C'était à l'hosto. J'ai réussi à convaincre les autorités A12S de me laisser aller jusqu'au bout de mon voyage, et que les problèmes cesseraient. Leurs
? ont dit qu'effectivement, si nous nous rejoignions, avec contact physique, il se produirait un phénomène semblable aux courants de convection, et que cela nous grillerait la cervelle à tous les deux ; et qu'il était de plus très probable que l'onde de mort fasse "plop" comme le Ghestalt de Myrtil. Ils ont quand même tenté de me dissuader. Je leur ai dit que c'est ainsi que je désirais disparaitre. Ils ont fini par accepter, mais je pense que certains de leurs ? ont du mal à trouver le sommeil, en ce moment.

Effroyable, n'est-ce pas ? Mais tout l'est depuis le début, dans cette histoire. Rassurez-vous, ce sera bref : une fraction de seconde et puis pouf ! Plus de Constantine Thelma Norjansk."
Sémi Déhèmette
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Aux confins de l'Empire


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron