Marine, encore un peu

... This is the end

Re: Marine, encore un peu

Messagede Gurvan le Ven 19 Mar 2010 15:05

Monsieur Antillès avait refermé son livre et avait écouté le discours de sa collègue.
Quelle différence en effet avec la Sémirande qui l'avait accueilli lorsqu'il avait pris son poste à bord du Méphisto ! Gurvan se dit qu'il l'aimait bien. Comme une bonne camarade, bien sûr. Il connaissait ses penchants naturels et le petit manège qu'il avait observé entre elle et Soupir Ressac ces derniers jours en était une confirmation. De toutes façons, pour sa part, ses pensées vagabondaient souvent vers l'A12S, Viala, et une certaine grande et belle jeune femme blonde.

Il répondit à celle qui était encore sa commandante :

"Dommage pour Epstar, je l'apprécie beaucoup, malgré que nous nous soyons parfois opposés lors de l'épisode de Myrtil. Jamais heurté de front, cependant, et je crois que c'est parce que je sais être diplomate, lui, moins..."


Un silence.

"Pour le commandement du Méphisto... C'est... très gentil de ta part. Si tu penses que j'en suis capable et si cela ne te coûte pas d'abandonner le poste, j'accepterai cette charge. De toutes façons, tu es Rosa depuis longtemps, tu resteras Premier Pilote. Si j'obtiens la qualification pour tous Varlets et Lehouine en même temps que le Capitanat, on en reparlera. Pour moi, les grades sont secondaires, c'est l'expérience qui prime."

"Avant de nous envoyer à Tréfolia, les gens de l'A12S m'ont dit la même chose que toi à propos de Khrys et d'une histoire pas trop à son honneur sur Rubisse. Je n'ai pas poussé au-delà. Si à l'occasion, tu peux me raconter... Mais le fait est qu'essayer de tourner le moindre événement en juteuse opération commerciale a le don de m'agacer, moi aussi. Je suis peut-être un peu trop idéaliste."


Une nouvelle pause, le temps d'observer un vol d'altross, très haut dans l'azur.

"Khaadaric. Vaste sujet... Je sais qu'il te fait peur. Je crois que c'est juste un bourrin. Il agit avant de réfléchir. Mais je crois qu'au fond il n'est ni méchant, ni psychopathe. Il a un lourd passé, mais je n'en sais pas beaucoup plus... En tout cas, il obéit aux ordres lorsqu'il reconnaît l'autorité qui les donne. Jusqu'à l'entêtement, peut-être. Je veux dire... Depuis que je le connais, il sert les même conneries à longueur de temps sur le Sacro-Saint Empire, mais il avait une patronne qu'il respectait, elle lui avait donné des ordres, il s'est fait un devoir de les exécuter jusqu'au dénouement."

"Sur le radeau, il s'est comporté comme Madame Norjansk et Monsieur Espéréro lui avaient demandé. Epstar s'occupait de Madame, lui et moi avions sorti notre quincaillerie. Lorsque le Mollow t'a assommé, il a pris Madame dans ses bras et s'est glissé dans l'eau. Epstar et moi l'avons suivi. Je te cherchais, parce que ça m'aurait ennuyé de te perdre. Une sorte d'instinct grégaire entre confrères... sans le con..."


Il rougit, et continua :

"Quand nous avons vu le Mollow arriver, Khaadaric a lâché Madame, comme elle l'avait demandé. Je ne sais pas ce qui est passé par la tête d'Epstar, il s'est élancé pour la récupérer, mais Khaad l'a arrêté. Et le Mollow a avalé la cliente, comme prévu. Et il a commencé à agoniser, comme prévu. Et pour tout te dire, je me suis senti un peu con d'avoir fait tout ce ramdam sur le cata"

"Pour les PSI... Il y a très longtemps, avant l'Académie, j'ai passé deux ans dans un monastère de Sidoine pour apprendre des techniques de Conscience corporelle augmentée. Ensuite, j'ai pratiqué des exercices d'éveil au Sixième Sens. Tout ça pour te dire que je me définis comme PSI-selfish, pas PSI-deaf. J'aimerais aussi perfectionner ces facultés lorsque je passerai le Capitanat. Voire faire un peu d'Intégration Mentale, aussi. Quant à mes croyances, j'expliquais il n'y a pas si longtemps à Khrys que je ne me sentais pas d'affinité pour aucune des Eglises impériales. Je suis agnostique, je ne crois qu'à la Nature et au Hasard."


A la perspective de retourner sur Viala pour quelques temps, le coeur de Gurvan accéléra quelque peu, et une masse de cheveux blonds auréolant un visage parfait commença à lui traverser l'esprit...
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: Marine, encore un peu

Messagede Epstar Jdryk'll le Ven 19 Mar 2010 16:03

Hummm. Il sonda passivement son interlocutrice, histoire de prévenir une éventuelle hystérie qui pourrait leur être préjudiciable à tous. A priori il n’y avait pas de raison, mais il avait vu des interdits religieux, ou autres parfois changer de manière abrupte le comportement de ses interlocuteurs. Il était donc prudent.

Une fois rassuré il confia :

Sémirande est un capitaine de navire spatial. Elle a subi de graves traumatismes, tant physique que mentaux qui l’ont conduit à choisir de faire remplacer son corps par celui d’une machine d’une parfaite ressemblance. Ce que nous appelons un cyborg.

Son cerveau, son esprit, son âme, ses sentiments sont ceux d’une femme de chair et de sang, pas de soucis là-dessus.


Il eut un sourire en coin :

Je l’ai connu avant sa transformation et après : elle est tout aussi casse pied quand l’envie lui prend.

Plus sérieusement il regarda son interlocutrice dans les yeux.

Mais ne vous y trompez pas : je l’aime beaucoup.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: Marine, encore un peu

Messagede khaadaric le Ven 19 Mar 2010 16:20

Epstar Jdryk'll a écrit:En attendant que Khrys revienne, telle une figure de proue flamboyante sur un cata qui filait comme l’éclair, escorté par les bonds de joyeux zhous caracolant devant l’étrave, Epstar coinça Khaadaric......
Khaadaric ? Tu as le temps de marcher quelques minutes avec moi ?

Je crois que nous avons encore un peu de temps devant nous, bien sur que je viens avec toi, imagine que tu te lourdes comme une loutre, je ne voudrais pas que tu te recasses un truc.
Epstar Jdryk'll a écrit:Ils prirent un sentier qui montait sec, en direction de la falaise et du moulin. Le chemin serpentait le long du précipice, le vent soufflait depuis le large, l’horizon bleu se noyait dans le ciel … a un moment ils s’arrêtèrent, prenant du repos au pied d’un arbre bizarrement courbé par le vent presque permanent.
Il reprit son souffle, faisant passer une outre de peau de chèvre pleine d’eau qu’il avait emporté avec lui.
Le vent du large séchait la sueur qui faisait luire sa peau sous les taches de lumière passant au travers du feuillage.
Bon, tu fais quoi maintenant ? Tu veux faire quoi surtout ?

Sans vouloir etre méchant, il serait temps que tu arretes de picoler pour te remettre un peu au sport, regarde moi, je suis à peine fatigué...un esprit quasi sain dans un corps sain.
Khaadaric avait fait comme s'il n'avait pas entendu les questions d'Epstar, il mâchouillait tranquillement un bout d'herbe accompagnait de longues inspirations puis de longs et interminables soupirs. Après quelques minutes de silence, sentant le regard inquisiteur et questionneur d'Epstar.
Pour commencer, il va falloir que je retournes voir Kolène, pour lui rendre compte de ce que l'on a véçu.Il a bien fait de ne pas venir. Tu sais que dans l'eau, j'ai failli te tuer, c'était la consigne de Kolène, personne ne devait s'opposer à la volonté de Madame sinon je devais "l'éclater". Je ne l'aurais pas fais de bon cœur mais un ordre reste un ordre.
De toute façon, il faut que je le revois afin de savoir ce que devient mon contrat, idem coté héritage, elle aura peut laisser des consignes sur mon futur.

Première pause...le regard s'assombrit quelques secondes avant de se reporter sur une fourmi qui grimpe sur mon bras.
J'ai cru comprendre que tu voulais t'investir dans un projet et qu'une aide financière serait la bienvenue, il se pourrait que je songes à t'aider financièrement, du moment que cela reste anonyme.
Ensuite, j'en sais rien, rejoindre la TSA et être sous les ordres de ce fumier de Khrys, ça ne me dit rien du tout.
Je lui en veux d'avoir pensé qu'au fric alors que l'on était la pour accompagner Madame dans son dernier voyage. J'ai beau être un soldat limite violent, j'ai pas apprécié son comportement.
Sémirande m'a empêché de foutre ses bouquins à la flotte car ils pourraient être utile à ces personnes qui nous ont accueilli....et....ça ferait un joli don non ? en guise de remerciement.

Nouvelle pause, nouveaux soupirs, le regard triste, visage fermé...
Rejoindre un corps d'élite de l'armée ? faut voir, mes convictions ont été mise à mal par une bande de con, mais pour te répondre clairement, je voudrais, en premier lieu, profiter des avantages que l'on nous a donné pour m'équiper un peu et peut être me payer un pied à terre.
tu vois le genre, passer une semaine dans un centre comme le cercle de l'olive, ça me permettrait de me couper nette avec tous ces évènements, trouver une belle plage comme par ici pour vivre des moments hors du temps, ça me plairait bien aussi....
Ensuite, ce que je voudrais, c'est que l'on se retrouve tous ensemble, Toi, Gurvan, Khrys et Sémirande pour que l'on décide ensemble de la suite des évènements. Qui veut bosser avec qui, qui sera le responsable etc etc...
l'idée des corsaires....me parait intéressante, j'aime les voyages mouvementés.
On y va sinon ça va jaser, les gens vont croire que l'on est en couple et que l'on s'est arrête dans un bois.


Je me lève, tend la main à Epstar pour l'aider à se relever et je me replonges dans mes soupirs et inspirations...
Faut pas pousser mémé dans les ordis !!! geek man
Avatar de l’utilisateur
khaadaric
 
Messages: 1224
Inscription: Dim 5 Oct 2008 16:00

Re: Marine, encore un peu

Messagede khaadaric le Ven 19 Mar 2010 16:32

Avant et après la ballade avec bras cassé qui se ressoude...
Je me contente de longs moments sur la plage, regardant parfois le monstre se faire picorer.
Je participe pas ou peu à la vie du lieu ou nous sommes, ne répondant quasiment à personne.
Il parait que des enfants m'ont surnommé "l'homme noir en deuil"....surement à cause de mon regard froid et de ma tenue vestimentaire.
Je restes parfois avec mes compagnons mais en général j'essaie de me rendre utile avec le meunier ou d'autres paysans, les travaux de force m'aide à oublier ce que je viens de faire et vivre.
A chaque question que l'on me pose sur ma vie ou celle de mes compagnons, je fais la sourde oreille, me contentant de sourire légèrement.
Tous les matins, je me fais deux heures de footing, le long de la cote....et j'attends le retour de khyrs pour lui annoncer que des enfants seraient ravi d'apprendre à lire gratuitement... :devil:

//message édité.
Faut pas pousser mémé dans les ordis !!! geek man
Avatar de l’utilisateur
khaadaric
 
Messages: 1224
Inscription: Dim 5 Oct 2008 16:00

Re: Marine, encore un peu

Messagede Sémi Déhèmette le Ven 19 Mar 2010 17:41

Epstar Jdryk'll a écrit:Mais ne vous y trompez pas : je l’aime beaucoup.
"Et cet amour, elle vous le rend ?"
Sémi Déhèmette
 

Re: Marine, encore un peu

Messagede Epstar Jdryk'll le Ven 19 Mar 2010 22:25

semirande chalmak a écrit:
Epstar Jdryk'll a écrit:Mais ne vous y trompez pas : je l’aime beaucoup.
"Et cet amour, elle vous le rend ?"


... Je l'aime comme amie, pas autrement. Je ne suis pas son genre pour une implication plus romantique. Et je crois qu'en tant qu'ami elle m'aime bien.

[pas dupe] Pourquoi cette question ?
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: Marine, encore un peu

Messagede Sémi Déhèmette le Ven 19 Mar 2010 22:36

[Boulette, Mon Père, Boulette]
Monsieur Jdryk'll, croisant le regard de l'institutrice, vit qu'elle considérait son expression goguenarde avec stupéfaction. Elle prit l'air de quelqu'un qui vient de prendre un coup de poing dans l'estomac. Ses yeux s'arrondirent, ses pommettes devinrent rouge cerise... Elle bredouilla quelque chose qui commença par "Ah, mais non, je ...", continua par des mots incompréhensibles, et se termina par "... on se reverra plus tard." Visiblement gênée au-delà de tout, mortifiée même, elle fit demi-tour et fila vers le village, marchand à grand pas.

La vérité tomba sur les épaules du prêtre. Soupir RESSAC tombait des nues.... Il eut le sentiment d'en avoir fait une belle...
Sémi Déhèmette
 

Re: Marine, encore un peu

Messagede Epstar Jdryk'll le Ven 19 Mar 2010 22:39

// boulette, boulette, c'est vite dit : c'est un peu oublié son empathie psy qu'il avait utilisé pour savoir justement ce qui motiviat son intéret.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: Marine, encore un peu

Messagede Sémi Déhèmette le Ven 19 Mar 2010 22:49

Epstar Jdryk'll a écrit:// boulette, boulette, c'est vite dit : c'est un peu oublier son empathie psy qu'il avait utilisé pour savoir justement ce qui motivait son intérêt.
Non, au contraire, c'est murement réfléchi. L'empathie a servi à t'assurer qu'il n'y avait pas un diable sous le couvercle de la marmite, une hostilité latente ou potentielle. Si tu avais cherché sentiment d'amour naissant ou de haine affichée, il aurait fallu passer un ou deux crans au dessus en matière de télépathie, je crois. Et sans garantie de résultat. Sais-tu toi-même ce que tu feras dans cinq minutes ?
Sémi Déhèmette
 

Re: Marine, encore un peu

Messagede Epstar Jdryk'll le Ven 19 Mar 2010 22:59

semirande chalmak a écrit:[Boulette, Mon Père, Boulette]
Monsieur Jdryk'll, croisant le regard de l'institutrice, vit qu'elle considérait son expression goguenarde avec stupéfaction. Elle prit l'air de quelqu'un qui vient de prendre un coup de poing dans l'estomac. Ses yeux s'arrondirent, ses pommettes devinrent rouge cerise... Elle bredouilla quelque chose qui commença par "Ah, mais non, je ...", continua par des mots incompréhensibles, et se termina par "... on se reverra plus tard." Visiblement gênée au-delà de tout, mortifiée même, elle fit demi-tour et fila vers le village, marchand à grand pas.

La vérité tomba sur les épaules du prêtre. Soupir RESSAC tombait des nues.... Il eut le sentiment d'en avoir fait une belle...


Il lui cavala après ... rouge de honte lui aussi. Mademoiselle, mademoiselle, je ne voulais pas ... je suis désolé, j'étais complètement à coté de la plaque. S'il vous plaît. Arrêtez vous ... vous pouvez me casser l'autre bras si vous voulez.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

PrécédenteSuivante

Retourner vers Epilogue


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron