Commentaires sur la partie en cours

Commentaires sur la partie en cours

Messagede MdJ le Sam 3 Déc 2011 04:12

Le « hors jeu de rôle » à tendance à se multiplier dans la partie, alors je préfère ouvrir un fil ici qui nous permettra de commenter la partie en cours. C’est un espace dédié à la discussion autour de tel ou tel point de règle ou de la vision de l’univers exprimée dans les posts des uns et des autres sans "polluer" ;) le fil de l’aventure.

Merci de l’utiliser.

Je commence :

Sémirande a écrit:
MdJ a écrit:, se demandant ce qui se passerait s’il vomissait à l’intérieur de sa combi NT6.
//Les déjections seraient tout simplement évacuées à l'extérieur. Tout le monde sait cela :!:


:cracherg: la question, purement rhétorique, et qui de plus me permettait un effet de plume, s'adressait à Djal qui n'est pas un navyborg et qui n'a pas la compétence combinaison ... :vomi:

Par ailleurs on peut imaginer effectivement que celà soit évacué à l'extérieur, mais aussi stocké pour éviter de polluer le site sur/dans lequel on se trouve ? Une question de réglage sans doute avec un magnifique "pochon" de force enveloppant tout ça jusqu'à ce que l'on puisse le jeter ? Et j'imagine bien que les armures de force militaires à longue autonomie opérationnelle soient dotées d'un système de recyclage miniaturisé façon "distil" nt6 ? Qu'en pensez-vous ?
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Commentaires sur la partie en cours

Messagede Gurvan le Sam 3 Déc 2011 10:40

Diverses remarques :

  • Excellent initiative ! On pourrait même créer ce sujet public dans la section aventure, puisqu'il ne s'agit pas des brèves de comptoir qu'on échange dans le bistrot.
  • Vu l'heure de ton post, tu fais de l'insomnie. Quel que soit le problème, j'espère qu'il va s'arranger.

Bon maintenant, sur la combinaison-champ NT6... Oui, ça peut être évacué, tout comme le CO2 rejeté par la respiration du porteur -- peut-être même en prélevant l'oxygène (voire le dioxygène) au passage pour renouvellement du mélange respirable contenu dans l'enveloppe. Pour se rapprocher des fonctions du distille de Dune (un vêtement "près du corps" évitant toute déperdition d'humidité du corps), je pense qu'il faut admettre que la combinaison NT6 utilise en fait une nuée de nanobots qui recouvrent le corps du porteur et émettent tous un micro champ de force protecteur en même temps qu'ils assurent les fonctions de recyclage. Tant que le boitier accroché à la ceinture rayonne de l'énergie, les nanobots fonctionnent.
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: Commentaires sur la partie en cours

Messagede MdJ le Sam 3 Déc 2011 11:57

Gurvan a écrit:Excellent initiative ! On pourrait même créer ce sujet public dans la section aventure, puisqu'il ne s'agit pas des brèves de comptoir qu'on échange dans le bistrot.


C'est fait ...

Gurvan a écrit:Vu l'heure de ton post, tu fais de l'insomnie. Quel que soit le problème, j'espère qu'il va s'arranger.


Peu probable, hélas.

Gurvan a écrit:Bon maintenant, sur la combinaison-champ NT6... Oui, ça peut être évacué, tout comme le CO2 rejeté par la respiration du porteur -- peut-être même en prélevant l'oxygène (voire le dioxygène) au passage pour renouvellement de l'air contenu dans l'enveloppe. Pour se rapprocher des fonctions du distille de Dune (un vêtement "près du corps" évitant toute déperdition d'humidité du corps), je pense qu'il faut admettre que la combinaison NT6 utilise en fait une nuée de nanobots qui recouvrent le corps du porteur et émettent tous un micro champ de force protecteur en même temps qu'ils assurent les fonctions de recyclage. Tant que le boitier accroché à la ceinture rayonne de l'énergie, les nanobots fonctionnent.


... J'avoue que la solution nano-robots me gène un peu. C'est une solution quasi divine à toutes les questions et c'est surtout une sorte de dérive par rapport à l'esprit du jeu. Le jeu est quand même assez old school, avec un peu de cybernétique, mais pas trop, une vision rétrograde des communications et des réseaux informatiques, une robotique simplissime. Une vision qui date des années ou le jeu fut écrit, mais qui a un charme certain. Une vision qui s'inspire un peu de "Dune" en y faisant des références constantes, mais en plaçant cet univers low-tech et ultra-psy dans l'antiquité du jeu ...

Bref, on peut aussi imaginer que les champs de force soient finement modulables, mobiles, multicouches, de manière à créer des filtres, des mouvements et éventuellement compacter les matières. Et des gammes de modèles avec des raffinements divers et variés pour se différencier de la concurrence et du temps de port prévu. Des combinaisons avec une unité de recyclage permettant de boire (de manger ?) sur une longue période, des modèles incluant un projecteur holo, spécifique pour la plongée ou les milieux liquides à haute pression (genre bain de méthane ) … une base commune, mais avec des spécialisations en fonction de l’usage, histoire de donner une raison d’être à la hanse et aux marchands.
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Commentaires sur la partie en cours

Messagede Gurvan le Sam 3 Déc 2011 12:24

Ce n'est pas parce que les K'r'lls ont lamentablement merdé en créant les nanites raol'K'r que l'Empire doit faire la même chose avec ces propres nanobots ;)
D'ailleurs la civilisation galactique impériale a instauré les Trois Lois pour se protéger de tels problèmes, ce qu'apparemment les K'r'lls ont oublié...

Dans Dune-film, le bouclier Holtzman crée une masse de polyhèdres ambrés translucides autour du porteur (visuellement plus spectaculaire et sans doute le meilleur des possibilités de FX de 1984), alors que dans Dune-livre, le dispositif est totalement invisible et indétectable sauf sous certains angles et conditions d'éclairage.

Ce qui me perturbe dans l'idée d'une combinaison NT6 basée uniquement sur un champ de force immatériel, c'est comment fait-il pour suivre les contours (irréguliers) d'un corps humain/malachite/haecar/xipehuz ? Allez, tant qu'à rester dans la pseudo-science old school, on peut imaginer que le système est basé sur le fameux halo Kirlian (comme le transmetteur de matière) qu'il amplifie et convertit en champ protecteur, et donc j'achète ton idée de champ multicouches.

Quant à l'armure énergétique, vu l'illustration de Manchu dans l'Encyclo 2 et les facteurs de protection contre tous types d'armes, j'ai toujours imaginé que c'était une tenue qui combinait une protection matérielle (des fibres ayant les propriétés de l'abestos, du réflec et du thermac) avec un champ de force.
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: Commentaires sur la partie en cours

Messagede MdJ le Mar 13 Déc 2011 22:45

sur l'histoire du remorquage, je ne sais que penser. Pour moi un grapin ne permet pas de tracter sur de longues distances un varlet : c'est juste le moyen de les rapprocher l'un vers l'autre, sans pour autant parcourir une quelconque distance.

Pourquoi ? Parce que sinon la rêgle à laquelle Sémirande tient (et j'y souscrit) de l'ajustement d'un varlet à sa structure n'a plus de raison d'être, parce que sinon on peut dépasser la masse théorique que peut emporter un varlet de tel ou telle classe ...

Vos avis ?
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Commentaires sur la partie en cours

Messagede Gurvan le Mar 13 Déc 2011 23:12

Dans l'Encyclo 1, il est indiqué que le grappin permet à un ou plusieurs navires d'en agripper un autre et soit de le tracter à lui, soit de s'en rapprocher et de s'y fixer. D'ailleurs le grappin sert aussi à "attraper" un naufragé, un astéroïde, une station spatiale, une montagne...

Pour le remorquage, il faut que la masse totale des remorqueurs soit supérieure ou égale à la masse du vaisseau remorqué, et la vitesse de l'ensemble est celle du navire le plus lent. Ils doivent tous être "solidaires" et la translation entre Espace et Triche-Lumière n'est possible que si tout le monde agit de concert. Utilisation typique : remorquer un Varlet dont les moteurs ont été neutralisés par des coups de canaondes ou de fleur de la mort (en terme de jeu, points de propulsion et donc VTL à 0). Dans le TL, il faut de l'AM dans les cuves pour faire fonctionner les moteurs du vaisseau remorqué. Si ce dernier coupe ses moteurs en cours de remorquage, il est détruit. Quand on parle de "vaisseau le plus lent", je comprends en VTL théorique, pas en VTL réelle.

Dans l'Espace, on peut remorquer un vaisseau dont les moteurs sont éteints.
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: Commentaires sur la partie en cours

Messagede Djal Gorda le Mar 13 Déc 2011 23:31

Je pense qu'un vaisseau varlet peut remorquer un autre navire à concurrence de son potentiel de cale (soute) non utilisé auquel s'ajoute sa capacité (en tonne) de hangar vide...

On peut également imaginer que le potentiel de masse non utilisé lors de la construction du navire pourrait servir non pas à augmenter la vitesse TL mais à permettre le remorquage...
Les règles permettent de construire des varlet au minimum, sans soute, sans hangar, sans augmentation de Vitesse TL et au confort mini... (rien n'oblige le client à équiper son navire en armement et en équipements (cabines passagers, écrans, soutes, ect...)

Le potentiel de masse non utilisé ne se volatilise pas... Un potentiel inutilisé reste un potentiel exploitable... pourquoi pas une capacité de remorquage... et on baptiserait ce type de navire : des remorqueurs...

exemple de remorqueur :

Un transistel de 500t à un potentiel utile de 320t.
Si on fait un choix de confort de 3 pour l'équipage (4 personnes) on dépense 12t.
Avec un plein d'AM de 11400kg d'antimatière, on ajoute 11,4t de potentiel dépensé.
On peut raisonnablement ajouter un peu de soute pour 50t.
Si on transforme 32t en vitesse supplémentaire (2EAL), on aura dépensé en tout 12+11,4+50+32=105,4t...
Il reste 320-105,4=214,6t de capacité de remorquage... Un tabron...
Dernière édition par Djal Gorda le Mer 14 Déc 2011 00:16, édité 3 fois.
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Commentaires sur la partie en cours

Messagede Gurvan le Mar 13 Déc 2011 23:59

Djal Gorda a écrit:Avec un plein d'AM de 11400kg d'antimatière, on arrive à 23,4t de potentiel dépensé.

Pas d'accord. Les réservoirs sont "intégrés" dans le propulseur qui est lui-même fourni avec la coque, c'est à dire que quand on a 320 tonnes de potentiel sur 500 tonnes de masse totale, je comprends qu'il y a 180 tonnes de moteurs, de réservoirs, de génératrice AM, de batteries de secours, de systèmes de maintiens de vie, de gaines techniques pleines de fibres optiques et de câbles d'alimentation, de réseaux d'ordinateurs de bord, de senseurs, etc.

Pour le reste, l'exemple donné dans l'Encyclo 1 est celui de trois Transistels (3 x 500 t = 1500 t) qui remorquent un Classe I ( = 1000 t). J'en déduis que deux Transistels auraient suffi pour tracter le Classe I, mais aussi que nos trois remorqueurs pourraient tracter un autre Transistel en plus du Classe I.

Ceci dit ton idée d'utilisation du potentiel non converti pour une masse de remorquage supplémentaire est séduisante. Attention car dans ton exemple, tu oublie de décompter les 100 t du grappin lui-même. Je dirais donc que s'il reste (214 - 100 = ) 114 t de potentiel, le vaisseau peut tracter/remorquer une masse de (500 + 114 = ) 614 t, mais dans l'Espace uniquement. Parce que dans le TL, les seuls objets auxquels le remorqueur peut s'agripper sont d'autres vaisseaux, et ceux-ci doivent avoir des moteurs Varlet en état de marche pour se maintenir en vol hyperluminique...
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: Commentaires sur la partie en cours

Messagede Djal Gorda le Mer 14 Déc 2011 00:12

Gurvan a écrit:Pas d'accord. Les réservoirs sont "intégrés" dans le propulseur qui est lui-même fourni avec la coque
Gurvan a écrit:Attention car dans ton exemple, tu oublie de décompter les 100 t du grappin lui-même


Oki, j'ai merdouillé...

Donc mon remorqueur transistel de 500t à 320t de potentiel.
- 12t pour le confort de l'équipage
- 100t de grappin
- 8t de soute
total dépensé : 120t
320-120 = reste 200t pour remorquer un tabron...

en plus ce type d'engin ne coûte pas cher et peut être rapidement rentable...

Prix du remorquage : 40 crédit par tonne par AL + 30 crédits par passager par Al + 20 crédits par membre d'équipage par AL + 20 crédits par tonne de marchandise par AL (ajustable selon un coef. de risque : inexistant x1; faible x1,2; probable x1,5; important x2)

exemple : remorquage d'un tabron de 200t, 10 passagers, 3 membres d'équipage, et 20 tonnes de marchandise = 200x40 + 10x30 + 3x20 + 20x20 = 8750 crédits/AL
remorquage sur 500 AL = 4 millions 375 mille crédits si les risques sont nul...

On peut imaginer des sociétés d'assurance qui intègre ce risque dans des contrats d'assistance remorquage.. Khrys ! tu peux développer ?

Qu'en dites vous ? c'est toujours plus précis et un peu plus réaliste...
Biensur, il faut que les varlets du navire remorqué fonctionne (même à vitesse 0 EAL) pour qu'il puisse se maintenir dans le TL, et la vitesse max ne peut dépasser la vitesse critique TL du navire le plus lent...
"J’adorerais changer le monde, mais il ne veut pas me fournir son code source..."
Avatar de l’utilisateur
Djal Gorda
 
Messages: 617
Inscription: Sam 4 Déc 2010 09:59
Localisation: 59, Lille

Re: Commentaires sur la partie en cours

Messagede Sémirande le Mer 14 Déc 2011 06:32

Eh bien elles marchent ces règles, finalement :lol:

Au vu de ce qui a été écrit, :
- je ne doute pas que les pirates puissent nous remorquer.... s'ils ont embarqué leurs remorqueurs dans cette galère. Pas évident.
- et quand bien même les auraient-ils, je ne les vois pas non plus se priver de l'opportunité de ramener une "épave" vendable un bon prix sur Tortuga.

Je serais à leur place, ce serait vite vu :devil:

... à moins que leur chef n'ait du panache ... Mais çà :worried:
Sémirande
 

Suivante

Retourner vers Le coin des joueurs


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron