Paradisio

Cette fois c'est parti !

Re: Paradisio

Messagede Gurvan le Dim 8 Aoû 2010 20:49

[PV - Cryptage maximum]

"Négatif. Vous me cassez sérieusement les couilles, Sémirande Louise Motoko Rosa Chalmak. Mais je ne vais pas vous laisser vous sacrifier pour nous."

L'ivrogne qui s'éloignait en titubant se redressa brusquement, tourna les talons et commença à sprinter dans la direction opposée. Au bout d'une douzaine de mètres, sa foulée s'accéléra : la dose de speed faisait maintenant son effet, et le mouvement plus rapide de ses cuisses lui faisait parcourir une distance plus grande à chaque seconde de course.

Lancé comme une antique locomotive à vapeur NT3, Monsieur Antillès attrapa le poignet de Mademoiselle Chalmak et l'entraîna à sa suite en direction de l'encoignure où la bulle biplace était garée. D'un ordre mental, il commanda au navimec de mettre les répulseurs sous tension et d'effectuer la check-list pré-décollage.
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: Paradisio

Messagede Sémirande le Dim 8 Aoû 2010 21:33

Gurvan a écrit:[PV - Cryptage maximum]
"Négatif. Vous me cassez sérieusement les couilles, Sémirande Louise Motoko Rosa Chalmak. Mais je ne vais pas vous laisser vous sacrifier pour nous."
[In Petto]
"Ah le con..."

Gurvan a écrit:Lancé comme une antique locomotive à vapeur NT3, Monsieur Antillès attrapa le poignet de Mademoiselle Chalmak et l'entraîna à sa suite en direction de l'encoignure où la bulle biplace était garée. D'un ordre mental, il commanda au navimec de mettre les répulseurs sous tension et d'effectuer la check-list pré-décollage.
[A voix haute]
"Eéééééhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !"

[PV]
"Tu es con ! Maintenant tu t'es grillé. Où veux-tu aller ? Ou te cacher ? Comment repartir : notre vaisseau va être mis sous séquestre ? On a face à nous une ambassade qui a des moyens financiers illimités, et nous serons pauvres dans quelques jours... Tu as fait une superbe, une magnifique connerie. Et tu as de la chance de pas avoir pris un coup de 3000 volts." Silence. "Abruti !" émit-elle affectueusement :D
Sémirande
 

Re: Paradisio

Messagede MdJ le Dim 8 Aoû 2010 22:54

Ils s'engouffrèrent dans la bulle, le moteur était démarré et l'engin prêt à voler, mais ne disposait pas pour l'instant d'autorisation de décollage.

Le navordi ne parvenait pas à obtenir un plan de vol.

Guvan jeta un coup d'oeil dehors : trois logimecs espion entouraient la bulle, les autres scanaient la ruelle et entouraient les deux membres de l'ambassade.

Le communico de la bulle s'alluma, affichant brièvement le logo de la milice municipale de Port aux Ombres. Un officier de police en uniforme gris, aux yeux violets et aux cheveux noirs coupés courts s'encadra dans l'écran. Il avait l'air fatigué et de s'ennuyer fermement. Il devait se trouver dans un véhicule à ce qu'ils purent deviner.

Monsieur Antillès ? Madame Chalmak ? veuillez patienter s'il vous plaît ... Il leva un doigt ... Un instant. Oui : à nous.

Nous avons été appelé par un membre de l'ambassade impériale nous disant qu'il était agressé par une femme. Il vous a cité nommément Madame Chalmak. Pouvez-vous me donner votre version je vous prie ? Un à la fois s'il vous plaît.
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Paradisio

Messagede Gurvan le Dim 8 Aoû 2010 23:05

[PV - Cryptage]

"Et merde ! On n'a rien vu. Ce diplomate de mes deux a un plot vertébral. On n'a vraiment aucun avenir dans l'illégalité..."
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: Paradisio

Messagede Sémirande le Lun 9 Aoû 2010 02:15

MdJ a écrit:Nous avons été appelé par un membre de l'ambassade impériale nous disant qu'il était agressé par une femme. Il vous a cité nommément Madame Chalmak. Pouvez-vous me donner votre version je vous prie ? Un à la fois s'il vous plaît.
[Un peu stupéfaite - un peu furibarde]
"A parce que... Il est VRAIMENT membre de l'Ambassade ce taré ? Il me pique mon sac et appelle la sécurité ?
Depuis quelques heures, nous sommes mes compagnons et moi harcelés par des gens à peine polis qui nous demandent par nos noms. Celui-là..."
elle projeta l'image du mec ...m'a piqué mon sac à main pour y mettre des trucs. Regardez : je suis vêtue de gris, le sac est gris. La demoiselle avec lui porte du bleu et jaune, ce ne peut donc être le sien(1) ! (et j'enfonce le clou) "Connaissant mal les lois, j'ai préféré partir (ce sac ne coute que 70 000 crédits) et les objets qu'il a enfourné dedans ont du le déformer. Mais quand même, c'est un peu bizarre. Tellement bizarre que je lui ai dit ne pas m'appeler Chalmak, tout simplement par trouille ; et mes cinq compagnons n'ont pas non plus donné leurs vrais noms."
A ce moment-là, le bras droit de mademoiselle Chalmak s'ouvrit à demi, laissant apparaitre l'obusier et les deux scellés (celui du commandant Hunt et celui de la douanière vexée.) "Désolée. Il faut vraiment que je passe à mon Eglise" se tournant vers l'interlocuteur virtuel "C'est un problème au niveau neural. Un nano kyste qui me met la panique. Aucun danger car l'arme ne peut tirer, mais c'est gênant. Je les vois dans... 21h30'17''. Désolée, officier."

"Désirez-vous que nous descendions pour confrontation ? Nos sommes assez pressés..." :angel:

1) Demandez à vos femmes : un sac gris perle avec une veste jaune et un bas bleu : IM-PO-SSI-BLE !
Sémirande
 

Re: Paradisio

Messagede MdJ le Lun 9 Aoû 2010 14:20

Est-ce que l’œil violet de son interlocuteur se fit légèrement sardonique ? Peut être.

Ouiiiiiiii. Ce n’est pas totalement cohérent avec ce que j’ai sur mes enregistrements.

Patientez s’il vous plait. Restez à l’intérieur de votre véhicule, ne communiquez pas avec l’extérieur et coupez votre moteur, le temps que je fasse quelques vérifications.


Il disparu de l’écran remplacé par le logo de la famille Vulosvitch : deux épées croisées dans un cercle de maillons de chaine sur fond blanc et rouge.

L’attente dura … une bonne dizaine de minutes. Ce fut interminable.

Au bout de la ruelle ils purent voir les membres de l’ambassade en grande discussion avec les logimecs qui s’étaient désoccultés. A plusieurs reprises l’homme les désigna du doigt leur bulle. Mademoiselle de Lépine quant à elle s’était dans un premier temps adossée au mur crasseux avant de finir par s’assoir, sans égard pour sa jupe, sur une volée de marche conduisant à une entrée de service.

Au bout de ce temps, un homme fit son apparition au bout de la ruelle. Grand, fin, aux cheveux argentés coupés courts, vétu d’un costume bleu nuit, d’une gabardine ton sur ton, d’un cravate holographique.

Il s’arrêta à hauteur des impériaux et discuta un moment avec l’homme. Quand il fit son apparition mademoiselle de Lépine se leva avec difficulté : Le nouveau venu l’aida à se redresser d’une main secourable.

La discussion entre les deux hommes fût animée, mais assez courte. Le fonctionnaire impérial finit par secouer la tête et récupéra ses objets dans le sac de Sémirande que tenait le nouveau venu. Mademoiselle Lépine fit de même. Le nouveau venu lui glissa quelques mots : Elle secoua elle aussi négativement la tête.

Le visage du fonctionnaire de police apparu de nouveau sur la console de communication de la bulle. Policier qui du coup semblait assez surpris :

Bon, il semble qu’il s’agisse d’un malentendu. Les membres de l’Ambassade Impériale ont retiré leur plainte : ils disent qu’il s’agit d’une confusion d’identité. On va vous ramener votre sac Madame Chalmak. Désirez-vous porter plainte pour la soustraction et la dégradation de celui-ci ?

Pendant ce temps l’homme à la gabardine se dirigeait tranquillement dans leur direction, le sac en bandoulière (un sac, pas de chapeau : une faute de gout). Les deux fonctionnaires impériaux étaient repartis par l’autre coté de la ruelle.

L’homme à la gabardine et aux cheveux argentés fit le tour de la bulle s’approcha de la verrière coté Sémirande et donna deux petits coups brefs sur celle-ci. Il avait les yeux vert de gris, un visage taillé à la serpe qui pourtant s’éclairait d’un léger sourire.
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Paradisio

Messagede Sémirande le Lun 9 Aoû 2010 15:06

[Il nous prend pour des billes :devil: ]
Fenêtres de la bulle soigneusement fermées - sourire un rien narquois à l'encontre de Pervers Pépère (oui, je connais çà :mrgreen: ).
"Négatif officier. Priez ce charmant jeune homme de vous ramener ce sac Pradagucci d'une valeur de 70 000 crédits, authentifié, et je vous charge de le revendre au profit des orphelins des honorables forces de l'ordre de la famille Vulosvitch. Voici l'autorisation." - "bip". "Pouvons-nous disposer ? Nous allons vraiment être en retard !"
Dernière édition par Sémirande le Lun 9 Aoû 2010 17:41, édité 1 fois.
Sémirande
 

Re: Paradisio

Messagede MdJ le Lun 9 Aoû 2010 15:51

Voyant que l’on ne lui ouvrait pas, l’homme à la gabardine se redressa, visiblement un peu agacé.

Pendant ce temps le policier répondait : Cette personne ne fait pas partie de nos services. Merci pour le sac, nous en ferons bon usage. Heu … il veut vous parler. Vous pouvez circuler. Au revoir.

Il fut remplacé par l’animae de la personne à la porte de la bulle, projection virtuelle qu’il devait effectuer par l’intermédiaire de son plot vertébral. La communication était hachée, brouillée, rendant tout enregistrement difficile ou pour le moins contestable devant une cours de justice.

Madame, Monsieur. Je suis Malij Kovla, responsable de la sécurité de l’Ambassade Impériale. Je vous prie d’excuser cet incident. Ces personnes ont agi sans l’autorisation de l’Ambassadeur sur injonction directe d’un questeur impérial. Ils ne vous importuneront plus. Néanmoins je vous conseille de quitter Tortuga sous 100 heures.

Il se fendit d’un « Madame, Monsieur », d’un signe de tête formel et faisant demi-tour se dirigea en direction d’une bulle fourgonnette blindée bleu, aux flancs ornés du logo de la famille Vulosvitch qui se posait avec douceur … Les petits logimecs espion rentrèrent dans les sabords aménagés sur les flancs de celle-ci. Le cockpit s’ouvrit brièvement, juste le temps d’apercevoir le policier auquel il remit le sac.

Sans un regard en arrière Malij Kovla s’éloigna dans la ruelle, pendant que la bulle de police redécollait, les laissant seuls …
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Re: Paradisio

Messagede Sémirande le Lun 9 Aoû 2010 16:02

MdJ a écrit:... Néanmoins je vous conseille de quitter Tortuga sous 100 heures.
""Ne vous inquiétez surtout pas, honorable Malij Kovla, on ne comptait pas rester.

MdJ a écrit:Il se fendit d’un « Madame, Monsieur »
"Monsieur !

MdJ a écrit:Sans un regard en arrière Malij Kovla s’éloigna dans la ruelle, pendant que la bulle de police redécollait, les laissant seuls …
On est déjà plus là ! :D
Sémirande
 

Re: Paradisio

Messagede Gurvan le Lun 9 Aoû 2010 16:14

Gurvan s'était composée l'expression la plus ahurie possible et avait hoché la tête avec insistance pendant tout le laïus de Sémirande et ses explications à moitié vaseuses.

Les dix minutes d'attente lorsque les différents services de sécurité tortugans et les fonctionnaires impériaux avaient palabré lui avaient paru durer dix heures.

Et voilà qu'ils pouvaient maintenant se tirer de ce mauvais pas, et pourraient quitter Tortuga dans un délai raisonnable.

Tandis que Sémirande ramenait sa bulle sur le parking de l'hôtel, il poussa un long soupir de soulagement et adressa un sourire béat, type "banane", à sa coguildienne.
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

PrécédenteSuivante

Retourner vers Tortuga, nous voila


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron