En vol ...

Où les gens sont bien élevés ...

Re: En vol ...

Messagede Khrys le Mer 8 Sep 2010 21:54

Sémirande a écrit:
Khrys a écrit:... dont les 2/3 seront directement payable à Khaadaric puisque c'est lui qui aura à charge votre escorte.
[In Petto]
[Sans se fâcher]
[En restant calme]
"Mais qu'est-ce qu'il délire ENCORE."



...Mhh, oui, certes, notre entreprise est très communautariste, je n'ai pas encore l'habitude (clin d'oeil) donc, de toute façon , cela ne change rien pour le client, ça reste 3000 credits par jour, ajustable.

Puis Khrys regarda Khaadaric et haussa les épaules en pensant très fort... tant pis. :angel:
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: En vol ...

Messagede Sémirande le Mer 8 Sep 2010 22:01

Khrys a écrit:
Sémirande a écrit:
Khrys a écrit:... dont les 2/3 seront directement payable à Khaadaric puisque c'est lui qui aura à charge votre escorte.
[In Petto]
[Sans se fâcher]
[En restant calme]
"Mais qu'est-ce qu'il délire ENCORE."

...Mhh, oui, certes, notre entreprise est très communautariste, je n'ai pas encore l'habitude (clin d'oeil) donc, de toute façon , cela ne change rien pour le client, ça reste 3000 credits par jour, ajustable.

Puis Khrys regarda Khaadaric et haussa les épaules en pensant très fort... tant pis. :angel:
//Rappel : In Petto, cela signifie "Sans le dire". Donc, je n'ai rien dit, me proposant d'évoquer cela après, tous ensemble, en toute confraternité :devil: :@ .
Sémirande
 

Re: En vol ...

Messagede Sémirande le Mer 8 Sep 2010 23:52

[Oh puis zut]
"Je puis également vous accompagner si vous le désirez. Je suis loin d'exceller dans les arts que Khaadaric maîtrise si bien, mais je ne me débrouille pas trop mal. Je considèrerais pour ma part cela comme un agréable divertissement."
Sémirande
 

Re: En vol ...

Messagede khaadaric le Mer 8 Sep 2010 23:58

Sémirande a écrit:[Oh puis zut]
"Je puis également vous accompagner si vous le désirez. Je suis loin d'exceller dans les arts que Khaadaric maîtrise si bien, mais je ne me débrouille pas trop mal. Je considèrerais pour ma part cela comme un agréable divertissement."

Il suffit de parler maquillage et t'as envie de te divertir...On en reparlera après le repas, pour le moment place à la détente. Quelqu'un se sent d'humeur à pousser la chansonnette?
Faut pas pousser mémé dans les ordis !!! geek man
Avatar de l’utilisateur
khaadaric
 
Messages: 1224
Inscription: Dim 5 Oct 2008 16:00

Re: En vol ...

Messagede Sémirande le Jeu 9 Sep 2010 00:07

khaadaric a écrit:Il suffit de parler maquillage et t'as envie de te divertir...On en reparlera après le repas, pour le moment place à la détente. Quelqu'un se sent d'humeur à pousser la chansonnette?
[Très gentiment]
"Ce n'est pas dans cet ordre, Khaadaric. Ce sont d'abord les discussions sérieuses, dont ma présence - ou pas - à vos côtés qui ont lieu à table ; une très éventuelle chansonnette étant, quand elle, reléguée en fin de repas."
Sémirande
 

Re: En vol ...

Messagede Gurvan le Jeu 9 Sep 2010 00:17

khaadaric a écrit:Quelqu'un se sent d'humeur à pousser la chansonnette?


Gurvan avala une bouchée, reposa ses baguettes en souriant et répliqua :

"Pousser la chansonnette, non... mais lorsque nous aurons terminé de dîner, je pourrai aller chercher ma sensoviele et essayer de vous jouer quelque chose. Je pratique dès que j'ai un peu de temps et j'ai fait quelques progrès. Je rate encore quelques accords, mais je commence à maîtriser l'olfacteur et je n'éternue presque plus après avoir joué..."
"Par notre sainte patronne Rosalia, je jure d'assurer à travers toute la Galaxie la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie."
Serment Navyborg
Avatar de l’utilisateur
Gurvan
 
Messages: 2048
Inscription: Mer 12 Aoû 2009 11:37
Localisation: En route vers Vonda

Re: En vol ...

Messagede Sémirande le Jeu 9 Sep 2010 00:22

//Coincés : +1 ]:)
Sémirande
 

Re: En vol ...

Messagede MdJ le Jeu 9 Sep 2010 00:32

Le repas se termina doucement, sans plus de d'éclats. Monsieur Baser écoutait les uns et les autres, relançait parfois la conversation tout en demeurant discret, tant sur lui même que sur les autres.

Il accepta tacitement les frais énoncés par le commissaire de bord, la proposition de Sémirande et promit de payer d'avance mais demanda un avenant au contrat.

La clairière au cours du repas avait été plongée doucement dans l'obscurité, suivant le cycle de nuit de son modèle original. On alluma sur la table des veilleuses dont la chaude lumière dessinaient dans le manteau de l'obscurité qui les entourait leur visage, leurs yeux qui brillaient, les dents qui se découvraient à l'occasion d'un sourire. On chanta, on joua de la sensoviel. On rit.

Après un dernier raktagino noir comme une nuit sans étoile il les pria de l'excuser, salua chacun, baisa la main de Sémirande, gardant peut être une fraction de seconde de trop sa main dans la sienne, puis il regagna sa cabine.

Il ne fallut pas longtemps pour réaménager la clairière et lui rendre son aspect original. Ils purent ensuite abandonner le lieu.

Khaadaric se retourna une dernière fois avant de quitter le pont passager ... Une nuit calme et fraîche, au loin on entendait les cris des kralos, les buissons bruissaient de l'activité de la faune qui pratiquaient le jeu de la reproduction et de la survie quotidienne. Ça le ramena en arrière, loin d'ici, dans le dédale de ses souvenirs ... c'était bien imité.

Chacun retourna à son poste ou à son lit ...

Les senseurs n'indiquaient aucune activité suspecte. L'on rappela les petits drônes et le voyage reprit.

Les quarts se succédèrent ensuite avec régularité. Monsieur Baser restait tranquille dans son coin, mangeant seul le cas échéant, mais acceptant volontiers la compagnie d'un ou d'une convive. Il lisait beaucoup, écoutait de la musique, faisant preuve dans ce domaine de goûts assez hétéroclites et s'astreignait pendant une petite heure tous les quarts à une activité physique. Il proposa d'ailleurs à monsieur Khaadaric à pratiquer avec lui l'escrime ... Il avait apporté avec lui des épées à l'ancienne : des lames à double tranchant, effilées, équilibrées et légères ... heureusement que les champs de force et l'abesto obligatoire rendait l'exercice presque sans danger. Il était bon.

Le plan de vol de Sémirande les amena à l'intérieur des frontières de la république du Cygne, à l'abris des pilleurs kiffishs. Au cours des heures qui suivirent ils croisèrent plusieurs navires, des marchands pour la plupart et de loin un destroyer, un classe II de la République nommé l'Orage. Ce dernier s'enquis par radio de leur destination, de leurs intentions, de leur cargaison et les laissa passer.

A la quarantième heure de vol ils approchaient enfin de leur but, le trafic se fit plus dense, ils croisaient de lourds classe V chargés à la gueule de métaux rafinés, des navires de transport de passager et pas mal de navires de guerre. Beaucoup de ces derniers. Trop.

Ils finirent par recevoir la visite de deux chasseurs qui les guidèrent en direction du point d'émergence qui leur avait été affecté.

Ils regagnèrent l'espace dans un déchirement de lumière octarine ... Devant eux la sphère rouge orangée de Redwone flottait. Les capteurs à hyperonde dessinaient l'espace les entourant. Il y avait beaucoup de navires et visiblement une flotte complète de navires de guerre, plusieurs portes chasseurs, des navires ravitailleurs.

Monsieur Baser avait demandé la permission d'assister sur la passerelle à la sortie, ou tout du moins de bénéficier d'une retransmission en temps réel. Il siffla entre ses dents et demanda sur la projection holographique sphérique quelques agrandissement, notant des noms ... huitième et troisième flotte d'intervention rapide ... Il ne fit pas plus de commentaire.

Ils n'eurent pas le temps d'épiloguer : le contrôle de vol les pris en charge les guidant en direction de la surface. Ils passèrent à proximité d'une grande station orbitale dont les câbles des ascenseurs orbitaux plongeaient vers le sol.

Le Méphisto pénétra l'atmosphère ténue de la planète. Les nuages de poussière rouge masquaient le sol, crissant sur le champ de force ... ils passèrent enfin au dessous et eurent une vision fugitive de la cité de Rempart avant de se poser dans l'abri creusé au flanc d'une falaise qui leur avait été réservé sur l'astroport.

Une cité étendue, aux grands bâtiments industriels, aux dômes d'habitation couverts de champs de force, aux couloirs de liaison semi-noyés dans la poussière rouge qui recouvrait tout.

Le Méphisto pénétra dans une des centaines de grottes découpées par des lasers industriels qui s'alignaient dans une falaise à l'abri des vents. L'astroport de Rempart ... des patins antigrav se calèrent sous le ventre du navire, un champ de force en rideau obstrua l'ouverture et l'on pressurisa le dock. Les lignes d'énergie, d'eau, d'évacuation, se connectèrent depuis le plafond sur les prises du Méphisto et l'on put couper les moteurs : Ils étaient arrivé.

La suite est
Avatar de l’utilisateur
MdJ
 
Messages: 2873
Inscription: Mar 12 Jan 2010 10:02

Précédente

Retourner vers La République du Cygne


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron