Barges et autres briques stellaires non Varlet

Au-delà du PBF, si vous vous posez des questions sur les règles et l'univers d'Empire Galactique...

Barges et autres briques stellaires non Varlet

Messagede SPQR le Sam 10 Fév 2007 19:04

Entre les premières règles avec le voyage interplanétaire en navette antigrav (maintenant c'est impossible à cause de la limite d'altitude) et les voyages interstellaires en barge à fusion thermonucléaire (remplacée par les Varlets), que devient donc la barge de Jérémiah (scenar l'astéroïde) ?

Ce ne peut être un Varlet, au mieux, cette barge est un Candel de 100 tonnes, au pire un Tracevide de 5 tonnes.

Or le voyage jusqu'à l'astéroïde dure trois jours (et Jérémiah n'a pas fini son voyage). Le Tracevide n'a que 2 heures d'autonomie, et le Candel 20 heures :roll:

Komen konva fèralore ? :shock:

Sans chercher à se perdre dans la fabrication d'antiquités à faible propulsion (chimique, nucléaire, ionique) et en trouvant un chainon manquant pour le vol interplanétaire entre une navette NT4 (2001 quand tu nous tiens) pour qui il faudrait des mois de vol, et un mangepoussière NT5 qui n'aurait pas le temps d'accélérer suffisamment, je pensais à reprendre le terme de barge à fusion pour cette classe de vaisseau NT5.

Ces vaisseaux seraient un peu plus efficaces énergétiquement, et ils n'auraient pas le besoin fondamental de suivre les trajectoires orbitales de tranfert Hohmann, plutôt économiques mais longues.

Dans le livre de règles "Dropships and Jumpships" de Battletech, j'ai un tableau de durée de transit pour les accélérations suivantes constantes : 0,5G, 1,0G, 1,5G, 2,0G et 3,0G.

Par exemple, pour un transit entre la Terre et Jupiter au meilleur moment, soit 628.612.000 km, la barge mettrait environ 5,83 jours à 1.0G et 4.13 jours à 2G.
Terre-Mars, au plus court, ne prendrait que 2 jours à 1G.

On limiterait les barges à 3G maximum. Un voyage à 2G serait extrêment éprouvant, 3G n'en parlons pas sauf pour des ET adaptés aux fortes gravités.
Les barges NT6 auraient, elles, des compensateurs de gravité, permettant le vol à 3G sans problème pour l'équipage, les passagers et le matériel.

L'autonomie de ces navires se chiffreraient en nombre de jours à 1G. L'accélération servira alors de mod pour calculer la consommation.
Toujours pour Terre-Jupiter, le Transit à 1G consommera 5.83 jours d'autonomie. A 2G, ce sera 4.13x2, soit 8.26 jours.

Les petites barges auraient une dizaine de jours d'autonomie 1G, les moyennes une cinquantaine et les lourdes plus de 100 (le tableau va jusqu'à 195,03 jours à 0,5G).

Khrys, la réaction de fusion la plus efficace énergétiquement, c'est la Deutérium + Deutérium ou la Deutérium + Hélium 3 ?
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Khrys le Sam 10 Fév 2007 19:13

Pour la fusion , on utilise le deuterium (un proton+un neutron) et le tritium (un proton+2 neutrons). Lors la fusion, ils se transforment en helium + un neutron + de l'energie.

Image

Voilà, un dessin vaut mille mots comme disent les chinois :D

Le deuterium peut etre extrait à l'état naturel dans l'eau. Une fois concentré, on appelle cela "l'eau lourde".
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Messagede Khrys le Sam 10 Fév 2007 19:18

Pour les barges, enleve le moteur Varlet d'une carlingue NT5, et tu as une barge, non? Ca libere la place, et tu utilises le concept de fabrication Varlet comme base. Je pense que ce sera plus simple. :roll:

Pour l'acceleration, tu peux raisonnablement monter à 1.2G sans que cela affecte longuement les personnes à bord (sauf maladies cardio-vasculaires).

Maintenant, rien n'est dit sur un eventuel systeme de compensation partiel de l'acceleration... ca laisse la porte ouverte à des accelerations plus fortes.
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Messagede SPQR le Sam 10 Fév 2007 19:56

Je connais un peu mieux la fusion que la fission, et j'ai aussi fait un tour sur Wikipédia pour retrouver sans risquer de dire de bétise les 4 réactions possibles. C'est pour ça que je n'ai parlé que des deux réactions Deutérium + Deutérium et Deutérium + Hélium 3, pour pouvoir canaliser facilement par un champs magnétique le proton résiduel. :)

Quand à l'hélium3, on en trouvera facilement une tétrachié sur la Lune (déposé par le vent solaire) ou dans l'atmosphère de planètes joviennes.

Ce que je voulais savoir, c'était si les 4 réactions ont le même rendement énergétique en MeV, et si non, laquelle était la plus efficace entre les deux qui produisent des protons.

Pour les barges, enleve le moteur Varlet d'une carlingue NT5, et tu as une barge, non? Ca libere la place, et tu utilises le concept de fabrication Varlet comme base. Je pense que ce sera plus simple.

Certes, mais il faudra définir le calcul des temps de transit, l'autonomie, et les technologies Proto-NT5, Post-NT5 et améliorée NT6 (type de coque, taille du tokamak,...). Une barge proto-NT5 n'aura pas un tokamak de la même taille que celui d'une barge améliorée NT6).

L'autre avantage, c'est qu'on pourra avoir des vaisseaux de masse supérieure à 5000 tonnes.

Maintenant, rien n'est dit sur un eventuel systeme de compensation partiel de l'acceleration... ca laisse la porte ouverte à des accelerations plus fortes.

On a qu'à limiter les capacités de propulsion à 3G (et c'est déjà pas mal) à cause du rendement énergétique de la réaction de fusion qui est bien, mais vraiment pas aussi efficace que celle de la matière avec l'antimatière.
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Khrys le Dim 11 Fév 2007 00:10

Bon, pour faire simple, il y a quatre possibilité de fusion (en l'etat actuel des choses):
* Deutérium + Deutérium → Hélium 3 + neutron
* Deutérium + Deutérium → Tritium + proton
* Deutérium + Tritium → Hélium 4 + neutron
* Deutérium + Hélium 3 → Hélium 4 + proton

La plus rentable etant la 3ieme car l'energie apportée pour la fusion est de 10keV à l'etat de plasma pour atteindre l'equilibre energie apportée egal energie fournie, et ce, à un plasma de 100millions de degrés. Le defaut est de ne pouvoir confiner le neutron emis (neutre electriquement) dans une bouteille magnetique.
Dans un réacteur à fusion, les quatres fusions coexistent (par pollution ou apparition de sous-produit d'activation).
Bien sur, ces neutrons emis vont 'activer' la matière environnante (creer des isotopes n+1 par radioactivité artificielle). En plus, ces neutrons ont une energie qui est perdue si elle n'interagit pas avec le plasma.

En revenant à la periode NT5, je pense qu'ils auront reussi à fiabiliser les reacteurs à fusion pour que cela soit transportable. D'une maniere ou d'une autre, ils auront reussi à utiliser l'eau ou l'hydrogene comme carburant. Et il est clair que l'hydrogene est l'element majoritaire de l'Univers, donc on est tranquille de ce coté.
Les post-NT5 auront peut etre un reacteur 10 fois plus puissant pour 2 fois moins de masse, par rapport au pro-NT5.
Attention, je separe generatrice energetique et generateur de poussée.
Le generateur de poussée NT5 utilise un procédé non-Newtonien qui ne nécessite plus de réaction/contre-réaction pour fonctionner. On lui fournit de l'énergie et il produit une poussée (avec un rendement dépendant de la période NT5).
Mais je suis peut etre trop pointu !?
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Messagede Sémirande Chalmak le Dim 11 Fév 2007 01:04

Pas du tout : c'est limpide.

Une parenthèses. Dans certains cercles EGtiens, on avait considéré que les 6 NT étaient loin d'être suffisants pour décrire l'évolution d'une culture, d'où l'utilisation par-ci par-là des NT4-, NT4, NT4+. Pas encre assez fin, disent certains. Pour soutenir l'argumentation de Khrys, il est certain qu'il conviendrait d'affiner cette question des NT. Les "+" et "-" y suffiront-ils ? J'ai tendance à penser que non.

Faut-il donc enterrer le D6, tout refondre et passer au D20 ou, mieux, au D100 ? Je suis de celles qui le pensent.

Mais alors, le boulot ...
Par notre sainte patronne Rosalia Goutte de pluie, je jure d'assurer la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie.
Avatar de l’utilisateur
Sémirande Chalmak
 
Messages: 1308
Inscription: Mer 14 Juin 2006 09:54
Localisation: Mephisto en vol

Messagede Khrys le Dim 11 Fév 2007 10:03

Sémirande Chalmak a écrit:Mais alors, le boulot ...


heu.... là, autant tout refondre en gardant l'esprit EG et c'est tout alors !!! :shock:
Et oui, il y aura un sacré boulot de re-création du jeu. Pour quoi pas un GURPS Empire Galactique? Non, je plaisante :roll:

Pour autant, il y a des systemes que j'apprécie. Caract+competence+MOD+D? >= seuil. (ars magica ou Unisystem)
ou encore 3d6 < competence + mod (GURPS)
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Messagede SPQR le Dim 11 Fév 2007 16:05

Merci pour les éclaircissements sur la fusion, c'est très utile :wink:

La plus rentable etant la 3ieme car l'energie apportée pour la fusion est de 10keV à l'etat de plasma pour atteindre l'equilibre energie apportée egal energie fournie, et ce, à un plasma de 100millions de degrés.


Je pense avoir suffisamment bien compris le tableau pour proposer des accélérations à 24 ou 36G, devenant possible grâce à des compensatateurs de gravité antigrav pour l'équipage, les passagers et la cargaison (équipant déjà les derniers mange-poussières NT5, cf Encyclopédie volume 1). On ne peut pas néanmoins utiliser l'antigrav pour neutraliser le poids du vaisseau car il faut une planète (règle altitude maxi diamètre de la planète).

Les post-NT5 auront peut etre un reacteur 10 fois plus puissant pour 2 fois moins de masse, par rapport au pro-NT5.

Ca ne servira à rien de leur faire dépasser 3G, à cause de l'absence de système de compensation AG.
Je limiterais les Proto-NT5 à 3.0, et les Post NT5 à 12-36G.

Le generateur de poussée NT5 utilise un procédé non-Newtonien qui ne nécessite plus de réaction/contre-réaction pour fonctionner.

Ca c'est le Varlet. Les mange-poussières respectent encore la physique newtonnienne, les vaisseaux à fusion devront le faire aussi. Comme les mange-poussières, ils voleront sur une trajectoire préétablie, sous une accélération continue jusqu'à la moitié du trajet, puis sous déccélération pendant la dernière moitié.

Avec le tableau ça permettra de faire simple. Si les joueurs veulent faire des manoeuvres moins conventionnelles, la décision du MJ sera empirique.

Pour les NT6, je pense rajouter l'option antigrav qui permettrait de s'arréter net devant la planète d'arrivée. Ca permettra de réduire encore plus la durée du voyage, puisque le vaisseau à fusion ne fera qu'accélérer.

Une parenthèses. Dans certains cercles EGtiens, on avait considéré que les 6 NT étaient loin d'être suffisants pour décrire l'évolution d'une culture, d'où l'utilisation par-ci par-là des NT4-, NT4, NT4+. Pas encore assez fin, disent certains. Pour soutenir l'argumentation de Khrys, il est certain qu'il conviendrait d'affiner cette question des NT. Les "+" et "-" y suffiront-ils ? J'ai tendance à penser que non.

Faut-il donc enterrer le D6, tout refondre et passer au D20 ou, mieux, au D100 ? Je suis de celles qui le pensent.

On avait déjà commencé à l'envisager avec Epstar.

- chaque civilisation peut avoir plus développé certaines technologies que d'autres. Par exemple, la dictature Tekno -°.°- NT4 de blobs vivant dans leur bulle antigrav resteraient globalement NT4 (voyages interplanétaires, armes, communicaitons) mais avec le développement NT6 antigrav (au moins une version allégée)

- ma proposition : chaque NT contient trois niveaux dont les deux extrèmes forment un lien avec le précédent ou le suivant. Par exemple, pour NT3, il y aurait NT32, NT33 et NT34.

Transposition de ce concept à l'humanité =>

NT 10 = le singe de 2001 Odyssée de l'espace. Un bout de bois, des cris, la cueillette et la nécrophagie... guère plus

NT11 = le paléolithique. L'homme commence à utiliser des outils à partir d'éléments trouvés dans le milieu naturel et à chasser en groupe. Début du langage.

NT12 = le néolithique. L'homme fabrique ses outils, chasse et commence à développer l'agriculture à un petit niveau.

NT21 = de l'âge du bronze à l'antiquité tardive. Début des civilisations, de l'écriture, de l'agriculture et élevage à grande échelle.

NT22 = Moyen-âge. Modernisation de NT21.

NT23 = la Renaissance. Découverte de la poudre et des premières armes à feu, de l'imprimerie et de la diffusion du savoir à grande échelle.

NT32 = XVIII-XIXème siècle. Utilisation généralisée des armes à feu, des grandes explorations.

NT33 = Fin XIX, début du XXème siècle. Industrialisation, modernisation des technologies, utilisation de nouveaux moyens de production d'énergie autre que la combustion de l'énergie fossile.

NT34 = Milieu du XXème siècle jusqu'au XIXème siècle. Modernisation des moyens de communication, industriels ("robotisation industrielle"), informatique. Utilisation de la fission nucléaire comme moyen de production d'énergie. Début de l'exploration spatiale (missions orbitales, lunaires, envoi de sondes dans le système solaire)

NT43 = Colonisation du système solaire et l'exploitation de ses ressources naturelles. Utilisation de la fusion nucléaire. Premiers envois de "vaisseaux à génération". Premiers vaisseaux à fusion capable d'accélération à 1G maximum.

NT44 = Envoi généralisé de "vaisseaux à génération". Exploitation écologique de la planète mère.

NT45 = Invention des premiers mange-poussières (0.9c). Création de la Confédération. Vaisseaux interplanétaires à fusion capable d'accélération à 3G maximum.

NT54 = Développement des mange-poussières (0.99-0.9999c), des navires interplanétaires à fusion capables de 12G, et des réacteurs à fusion améliorés (Deutérium + Tritium).

NT55 = Invention de la propulsion Varlet. Accélération de l'expansion humaine. Création du premier Empire Galactique. Développement des IAs se terminant sur un échec et l'interdiction de leur fabrication.

NT56 = Invention de la propulsion Lehouine. Transfert de la capitale impériale à Prima, au centre de la galaxie. Début de la recherche sur les cerveaux positroniques et apparition des navires interplanétaires à fusion capables de plus de 36G d'accélération,

NT65 = L'âge d'or. Développement des robots à cerveau positronique, dont les formecs et de l'antigravité.. Arrêt de l'expansion impériale.

NT66 = niveau technologique actuel. Généralisation de la technologie antigrav et amélioration de la technologie Varlet. Apparition massive des pouvoirs psi, psinocides et développement des Eglises.

NT67 = ? inconnu, personne ne sait de quoi il sera fait et quand il apparaitre s'il apparait un jour :roll:

On ouvre un autre topic ? :)
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Khrys le Dim 11 Fév 2007 17:08

Oui, un autre topic serait le bienvenu pour differentier le sujet des barges...

Sinon, pour les reacteurs NT5, je crois que l'on s'est mal compris.
Le Varlet est une chose, les reacteurs de manoeuvre une autre.

Quand je parle de mécanique Non-Newtonienne, c'est en terme de reaction/contre-reaction. Dans nos propulseurs actuels, nous sommes obligés d'ejecter de la masse et de l'energie pour avancer. Dans les propulseurs NT5, il n'y aura besoin que d'energie.

Le Moteur Varlet, utilise les subtilités des dimensions pour avancer, c'est encore autre chose pour moi.
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Messagede SPQR le Dim 11 Fév 2007 17:42

Khrys a écrit:Quand je parle de mécanique Non-Newtonienne, c'est en terme de reaction/contre-reaction. Dans nos propulseurs actuels, nous sommes obligés d'ejecter de la masse et de l'energie pour avancer. Dans les propulseurs NT5, il n'y aura besoin que d'energie.


Et comment se propulsent à ton avis les mange-poussières ? :twisted:
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Suivante

Retourner vers Questions sur Empire Galactique


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron