Mon coin d'univers ...

Au-delà du PBF, si vous vous posez des questions sur les règles et l'univers d'Empire Galactique...

Messagede Sémirande Chalmak le Mar 27 Nov 2007 22:13

Et ils s'entendent avec l'A12S en plus ...

Eh bé, ils doivent pas rigoler tous les jours, les généraux-présidents-dictateurs bien aimés du secteur ( et quand j'écris secteur, je m'entends)... :D
Par notre sainte patronne Rosalia Goutte de pluie, je jure d'assurer la libre circulation des Etres, leur sécurité et leur confort et de les amener à bon astroport fût-ce au péril de mon vaisseau ou de ma vie.
Avatar de l’utilisateur
Sémirande Chalmak
 
Messages: 1308
Inscription: Mer 14 Juin 2006 09:54
Localisation: Mephisto en vol

Les kiffs et les territoires Kiffish

Messagede Epstar Jdryk'll le Mar 27 Nov 2007 22:59

Les Kiffs et les territoires Kiffish

Histoire :

Les kiffs ne consignent pas par écrit leur histoire : ils sont dans l'instant présent et ne gardent par écrit que des informations administratives commerciales ou techniques. L'essentiel de leur histoire ne peut donc être reconstituée que par les témoignages des espèces qui ont été en contact avec eux et quelques traces dans leur poésie.

Il semble qu'il y a 4000 ans les kiffs aient vu leur monde natal disparaître absorbé par le trou noir de Charibe que les kiffs nomment Maarka. Une grande migration eu alors lieu sur des navires à vitesse relativiste qui dispersa les kiffs sur tous les mondes qui composent aujourd’hui les territoires kiffish. C'est à cette époque que la différenciation entre les kiffs du sol et les kiffs spatiens se fit.
On sait peu de chose des trois millénaires qui suivirent : les kiffs semblent avoir eut des rapports épisodiques avec les toliens et avoir échoué à s'implanter sur Ruff.

Les premiers contacts entre le Royaume du Cygne et les kiffs furent plutôt courtois : les kiffs s'étaient rendu compte que cette nouvelle disposait d'une technologie dépassant de loin la leur et qu'ils avaient tout à gagner à une collaboration. Pendant 300 ans les kiffs évitèrent de les froisser tirant grand bénéfice de leur collaboration : navigation triche lumière, armes à plasma, fleur de la mort, nacelles antigravs ... Il y a 450 ans les premières frictions entre le Royaume du Cygne et les Kiffs se firent jour : certains navires de commerce disparurent corps et bien, des navires furent dépouillés et les pirates qui commençaient à agir dans la région se collaborèrent avec des navires kiffs pour mener des embuscades. Les tensions allèrent crescendo jusqu'à la tentative d'annexion de Krispen par le prince kiffish Akkkuktak. Au terme de 6 mois de guerre les restes de la flotte kiffish après avoir perdu l'essentiel de forces se retrouvèrent bloqués au large du champ d’astéroïde de Kraylos. Un accord fut alors signé précisant les frontières des territoires Kiffish et permettant aux kiffish de rentrer chez eux ... Si le prince Akkkuktak ne survécut pas à cet échec et fut assassiné et remplacé sur le chemin du retour, les frontières quant à elles restent à ce jour conformes à cet accord.

L'arrivée de l'Empire dans le secteur a offert aux kiffs de nouveaux débouchés et aussi de nouvelles proies. Louvoyant entre commerce et piraterie ils en ont tiré une nouvelle prospérité et trouvent pour certaines de leurs productions (artisanat d'argent, armes blanches, métaux rares, minerais) de nouveaux débouchés. Ils ne s'éloignent que rarement de plus de 200 années lumières de leurs frontières, mais il reste très dangereux de naviguer à proximité de celles-ci pour des navires étrangers sans protection armée ou en convois.

Description physique :

Milieu de confort :
Gravité : 0,92 G
Pression atmosphérique : 1,2 bars
Humidité : 42 %
Gaz de respiration : oxygène : 18 % / Azote : 78 % / Gaz carbonique : 2 % / Gaz divers dont ammoniaque : 2 %
Luminosité faible
Cycle de sommeil six heures sur trente.
Alimentation : carnivore (petites proies vivantes)

Les kiffs mesurent en moyenne de 1m20 à 1m40, on ne connait pas de Kif de taille inférieure, ceux-ci étant éliminé par leurs semblables.
Leur peau est de couleur presque noire à gris clair et se parchemine et se plisse avec l'âge. Ils n'ont aucun système pileux.
Ils exsudent une odeur d'ammoniaque qui leur est inhérente. On notera au passage que leur odorat n'est pas très bon.
Ils possèdent deux yeux hémisphériques situés de par et d'autre de leur crâne ce qui leur permet de couvrir un angle de vision de plus de 300 °. Leurs yeux peuvent se recouvrir de deux types de paupière : une paupière cornée translucide dite « paupière de combat » et une paupière plus épaisse opaque constituée par la même matière que leur peau. Le fait de voir surgir cette paupière de combat sur l'œil d'un Kiff est le signe d'une très grande nervosité chez celui-ci, bien que certains d'entre eux parviennent à contrôler ce reflexe de manière consciente.
La vision des kiffs est très bonne, particulièrement dans les faibles conditions de luminosité. Par contre ils sont absolument aveugles à la couleur.
Les kiffs sont humanoïdes bien que présentant des spécificités physiques qui les différencient des humains.
Leur crane est allongé dans un groin, ils ne présentent pas d'oreille mais des fentes auditives au nombre de quatre ce qui leur donne une excellente perception auditive dimensionelle.
Leur mâchoire supérieure est fixe et dotée dur toute sa surface d'un réseau dense de denticules à la dureté très élevée en forme de crochets de trois à quatre millimètre de longueur. Leur mâchoire inférieure est dotée de dents un peu plus longues triangulaires et tranchantes. Lorsque un kiff se nourrit les denticules de la mâchoire supérieure immobilise la nourriture tandis que la mâchoire inférieure vient avec beaucoup de force réduire en bouillie la nourriture dans un mouvement de va et bien rapide.
La langue des kiffs est en fait creuse et lui sert à aspirer cette bouillie ou a boire en la plongeant dans le liquide.
La morsure d'un kiff est très dangereuse : elle est capable de scier littéralement un bras en quelques secondes.

Les membres des kiffs bien que d'apparence grêle sont d'une grande tonicité musculaire. Leurs os sont creux et on pense que certains de leurs lointains ancêtres pourraient avoir été des créatures volantes.
La main des kiffs comporte quatre doigts dont deux pouces opposables. Tous ces doigts sont dotés de griffes courtes non rétractables.
Leurs jambes sont courtes et musclées; bien qu'ils ne soient pas d'une vélocité à toute épreuve ils sont capables de faire des sauts surprenant en raison de leur faible poids.

Leur sang est de couleur rouge sombre et ils sont globalement peu sujets aux maladies et affections. Leurs blessures ne s'infectent que rarement et ils guérissent assez rapidement.
Durée de vie : de 22 à 50 ans. Bien que l'on puisse envisager une durée de vie plus longue leur mode de société ne permet pas à des kiffs âgés de survivre.

Les kiffs que l'on peut trouver à l'extérieur sont systématiquement asexués : bien que passant par une phase de différentiation sexuelle masculin / féminin leur structure sociale n'accorde aucune importance aux reproducteurs qui sont considérés comme des êtres inférieurs. On ne sait que peu de chose sur ces kiffs : ils ne quittent jamais leur planète sauf en cas de fondation de nouvelle colonie ce qui n'est pas arrivé depuis plus de 400 ans et les accords de Kraylos entre la République du Cygne et le prince Kiffish Akkkuktak.

On ne sait pas au juste le processus qui conduit les kiffs de sexué à asexué: il s'agit d'une transformation d'origine chimique non réversible mais on ne sait s'il s'agit d'une substance absorbée, d'un phénomène psychologique ou autre.

Les kiffs que l'on peut trouver à l'extérieur sont donc systématiquement des spatiens qui vivent exclusivement à bord de leurs navires.

Alimentation :

Ils se nourrissent de petits animaux vivants variant de la taille de souris à celle de rats. Ils élèvent à bord de leur navire ces produits de subsistance, mais sont aussi capable de consommer en cas d'extrême urgence de la viande crue.

S'ils ne boivent pas d'alcool qui semble avoir très peu d'effet sur leur organisme ils apprécient des boissons tièdes protéinées et épicées. Autrefois les kiffs buvaient du sang ce qui est aujourd'hui comme un acte barbare.

Vètements :

Les kiffs sont généralement vêtus de chasubles à capuchon de couleur noire, marron ou grise parfois rehaussé pour les membres les plus importants de motifs en argent. Ces vêtements amples sont tout à fait à même de dissimuler les armes dont aucun kiff digne de ce nom ne songerait à se séparer. Les kiffs bien que se servant sans difficulté d'armes moderne ne se séparent jamais de plusieurs armes blanches tranchantes dont ils prennent généralement grand soin.

Les navires Kiffishs :

Les kiffs privilégient les navires de fort tonnage et n'ont que rarement recours à des chasseurs. S'ils construisent eux-mêmes leurs coques, ils font appel à des nations plus évoluées pour leur fournir des moteurs varlets. Ces dernières décennies cet approvisionnement en moteurs a été très limité : leur précédent fournisseur officiel, la république du cygne, se livrant à un embargo sur ce genre de marchandises. On croit cependant savoir que Tortuga sert aujourd'hui de plaque tournante à un trafique de haute technologie entre l'Empire et les territoires Kiffish.

La plupart des navires kiffs sont surarmés selon les normes impériales. Même s'ils se prétendent marchands la plupart d'entre eux sont des navires de raid se livrant au pillage et à la piraterie occasionnelle.

Les navires kiffishs sont généralement surpeuplés sombres, humides, sans aucune ouverture sur l'extérieur seulement éclairés chichement par l'éclat orange de lampe au sodium, ou flotte une odeur omniprésente d'ammoniaque.

Psychologie :

Le skiff est une notion primordiale pour comprendre la mentalité kiff. Le skiff est un mélange indistinct d'affirmation de sa personnalité, d'initiative, de pouvoir, de rayonnement, de capacités, de domination sur des tiers et de possessions matérielles. C'est en fonction du Skiff que se classent les kiffs entre eux et se déterminent leur hiérarchie sociale. Tout en bas de leur hiérarchie il y a des esclaves (skuu) qui en sont dénués et tout au sommet il y a des princes (Nakuu) qui commandent plusieurs navires et parfois parviennent même à unifier des flottes entière derrière eux. Ces princes ont ensuite des vassaux (skal-utkuu) qui sont gouverneurs planétaires ou capitaines de navire. Ensuite viennent les autres : les « utiles » (las-kuu) par leurs compétences. Les kiffs donnent parfois un titre honorifique à certains d'entre eux : chasseur (ska).

Leur ordre hiérarchique est toujours en proie à des modifications continuelles : si un chef fait preuve de couardise ou de trop de prudence cela risque de diminuer son skiff auprès de ses subordonnés qui risquent de tenter de s'emparer de sa place en l'éliminant ou en fomentant une révolte contre lui.

Les kiffs n'ont aucun mot pour désigner l'amour ou la haine qui leur est étranger; Les kiffs sont des prédateurs pragmatiques qui cherchent en permanence à dominer et à augmenter leur skiff.

Les kiffs sont naturellement doués pour les langues et disposent de capacités étonnantes à imiter des voix. Ils peuvent être pour les plus doués des négociateurs roués dés lors qu'ils cherchent à obtenir quelque-chose ou à convaincre leur interlocuteur. Ils peuvent dans ce cas faire preuve d'un certain charme et d'humour, même si cela est parfois glaçant.

En matière de commerce les kiffs ont mauvaise réputation; ils ne respectent un marché que s'ils sont persuadé que leur interlocuteur possède un skiff qui leur est supérieur ou qu'il y a un risque certain à violer leur accord. S'ils voient la moindre possibilité de tromper leur interlocuteur ou que celui-ci est en état de faiblesse il est fort probable qu'ils le trahiront, à moins que cela serve leurs plans à long terme.

Les Kiffs se livrent à des raids ponctuels sur les navires et les installations spatiales proches de leur frontière, mais ne se sont jamais lancé dans des opérations terrestres sur aucune colonie. Il semble que la dernière des souillures possibles pour un kiff soit de se voir ramener au sol avec les autres rampants. Leurs gouverneurs planétaires vivent dans des stations spatiales en orbite et ne descendent jamais sur la surface des planètes.

Les kiffs sont doués d'une sensibilité artistique qui s'exprime particulièrement dans le domaine de la sculpture. Aveugles aux couleurs ils aiment les textures et les reliefs et apprécient particulièrement des matières réfléchissantes nobles comme l'or ou l'argent.

Ils ont leur propre poésie et apprécient parfois les œuvres de civilisations étrangères dans ce domaine. La musique et la peinture leurs sont par contre totalement étrangères.

Les Kiffs ne souffrent d'aucun préjugés raciaux : ils traitent aussi mal ou aussi bien que leur propres congénères toutes les autres races. Il est parfaitement possible pour un humain ou une malachite d'acquérir à leurs yeux du Skiff et d'emporter l'adhésion de subalternes qui se rallieront à lui comme ont pu en faire l'expérience certains pirates et trafiquants. Parfois à leur bénéfice, mais le plus souvent pour être pris dans l'engrenage des querelles incessantes entre les princes kiffishs.

On sait peu de chose des mondes contrôlés par les Kiffs qui n'en parlent jamais et évitent toute question les concernant. Leurs coordonnées sont connus, mais aucun détail particulier. Les kiffs considèrent comme insultant et grossier de parler de leur origine.
Les kiffs ne défendent pas particulièrement leur frontière, mais tout navire étranger pénétrant à l'intérieur du territoire kiffish est considéré comme une proie potentielle et impitoyablement attaqué. On ne connait aucun navire parvenu à naviguer profondément dans les territoires kiffishs et à en ressortir.

Les kiffs pratiquent l'enlèvement et le trafique de prisonniers qui sont considérés comme des marchandises. On peut souvent récupérer les équipages des navires capturés et les personnes enlevé contre rémunération dans des lieux « neutres » comme la station Jonction ou Tortuga. Hélas les mauvais traitements et la torture ont parfois raison des prisonniers.

Les kiffs n'ont pas de dieu et ne croient en rien d'intangible. Ils ne font que peu de cas des capacités psy et ne cherchent pas à les développer chez leur propre peuple. On notera quand même qu'il semble qu'il y ait eu au cours de leur histoire un culte tournant autour du monstrueux trou noir qui a dévoré leur monde natal. Ce culte a disparu lors d'une de leur nombreuse guerre mais il n'en reste des traces dans certains de leurs poèmes.

Les kiffs n'ont pas de pratique mortuaire : si les princes kiffishs se servent parfois des dépouilles de leurs adversaires comme avertissement les corps sont simplement considérés comme des déchets organiques.

Population :

Il est difficile de avoir quelle est leur population globale : on estime que plus de 40 % de leur population est nomade et spatienne. Une fourchette d'estimation se situe entre 40 et 200 milliards d'individus et entre 20 000 à 70 000 navires gros porteurs ce qui en fait potentiellement une des plus puissante force armée du secteur.

Heureusement pour leurs voisins ils semblent être en permanence déchirés par des guerres internes qui les empêchent de se fédérer.

L'action des services secrets impériaux ou ceux de la République du Cygne ne sont sans doute pas étrangères à ces guerres incessantes.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Messagede Epstar Jdryk'll le Mar 27 Nov 2007 23:20

et un grand merci à CJ Cherryh qui a été ma source d'inspiration et que j'ai amplement pillé ...
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Messagede SPQR le Mer 28 Nov 2007 03:42

Eh bien je dis... BRAVOOOO :wink:

Ne touche à rien, c'est parfait comme ça. C'est bien pensé, bien écrit, ça reste logique.

J'aime beaucoup cette nouvelle république, son histoire, sa sociologie, les liens fait entre les deux.

Pour les Kiffs, j'avais eu un peu peur quand tu en avais parlé la première fois sur le forum FFJdR. Mais à la lecture du résultat final, je ne peux qu'approuver et apprécier ce que tu en as fait.
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Epstar Jdryk'll le Mer 28 Nov 2007 12:23

Sémirande Chalmak a écrit:Et ils s'entendent avec l'A12S en plus ...

Eh bé, ils doivent pas rigoler tous les jours, les généraux-présidents-dictateurs bien aimés du secteur ( et quand j'écris secteur, je m'entends)... :D


Et sur le fond ? tu trouves ça comment ?
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Messagede Epstar Jdryk'll le Mer 28 Nov 2007 14:48

SPQR a écrit:Eh bien je dis... BRAVOOOO :wink:

Ne touche à rien, c'est parfait comme ça. C'est bien pensé, bien écrit, ça reste logique.

J'aime beaucoup cette nouvelle république, son histoire, sa sociologie, les liens fait entre les deux.

Pour les Kiffs, j'avais eu un peu peur quand tu en avais parlé la première fois sur le forum FFJdR. Mais à la lecture du résultat final, je ne peux qu'approuver et apprécier ce que tu en as fait.


Merci, mais je ne saurais trop vous encourager à lire les bouquins de C.J. Cherryh qui sont une source d'inspiration formidable
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Messagede SPQR le Mer 28 Nov 2007 15:18

Epstar Jdryk'll a écrit:Merci, mais je ne saurais trop vous encourager à lire les bouquins de C.J. Cherryh qui sont une source d'inspiration formidable


J'aime beaucoup la république du Cygne, un peu une image inverse de ce qu'est l'empire. Où l'on voit aussi les conséquences de l'abrogation de la loi de non-prolifération et ses conséquences (comme quoi l'empire n'est pas dénué de sagesse :P ). Un empire dispersé, hédoniste et universaliste opposé à une république démocratique organisée et ségrégationiste.

Honnètement, je trouve sa description supérieure à celle de l'Alliance des 12 Soleils (je demande pardon à son créateur :oops: ).

En conclusion, touche à rien, touche à rien Image

Quand à C.J. Cherryh, j'ai lu il y a très longtemps Cyteen, mais ça ne m'en a laissé aucun souvenir. Il faut dire que quand je dis très longtemps, c'est loin d'être un euphémisme (15 ans +).
Le pitch de Forteresse des Etoiles a l'air sympa, je pense que je vais le commander :D
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Epstar Jdryk'll le Mer 28 Nov 2007 15:25

Personnellement j'aime beaucoup le cycle de chanur et le praidhi qui posent le problême de la place et de la communication entre des humains et des civilisations extra-terrestres quand ceux-ci n'ont pas de môt pour amour, aimer ou amitié ...
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Messagede SPQR le Mer 28 Nov 2007 15:57

Question communication-compréhension et conséquences de l'ingérence, j'ai pas mal aimé "Un cas de conscience" de James Blish.

Concernant la république, j'aurais bien eu une remarque, mais avec l'histoire de l'A12S, elle tombait un peu à l'eau.

C'était d'encore faire passer l'empire et ses services pour des ploucs incapables. Des éléphants entrant dans un magasin de porcelaine.

Puis je me suis souvenu de la manière dont l'empire a essayé, sôtement, de réintégrer l'A12S dans l'empire. Ceci étant écrit en lettre d'or, pinailleur comme vous me connaissez, je ne pouvais pas le bazarder.

Alors j'ai contourné :D

Oui, l'empire a tenté de manière grossière, de ramener l'A12S dans son giron. Pourquoi cette méthode alors qu'elle est d'une subtilité infinie dans d'autres domaines ?

Par ce qu'il y a plusieurs "courants" qui s'affrontent dans un empire multiple et qui donc souvent se disperse. Un courant, proche des fils de l'homme, adepte de la manière directe et forte. Et un autre travaillant avec discrétion et sur le plus long terme, capable de monter des opérations de contact, de soutien au développement comme d'actions spéciales de déstabilisation afin de faire prendre aux civilisations, qui ont le potentiel de rentrer un jour dans l'empire, une certaine direction dans leur évolution historique et sociologique... pour leur bien, pour le bien de tous et pour le bien de l'empire.

Pour ceux qui connaissent, c'est le même principe que Section Contact et Circonstances Spéciales.

Et concernant l'A12S, SC ayant compris que l'Alliance n'était pas prète, profita (voir SC l'organisant un petit peu par l'intermédiaire de CS :twisted: ), de l'action de la faction dure pour faire disparaitre leur influence dans ce secteur de la galaxie et faire rétrograder leur pantin de gouverneur au rang de banal diplomate perdu au beau milieu d'une station spatiale impériale perdue.

Quand à la République du Cygne, sa philosophie étant à l'opposée de celle de SC, on peut imaginer que SC ne fait que la surveiller et fait participer CS à la perpétuelle déstabilisation de la zone Kiff.
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Epstar Jdryk'll le Mar 8 Jan 2008 16:35

Les toliens :

Milieu de confort :
Gravité : 1,08 G
Température : 25 à 30 °
Humidité : 10 à 20 %
Luminosité : moyenne à forte.

Population :25 milliards

Description Physique :

Les toliens sont des créatures reptiliennes à 6 membres, au crane court et large doté d'une collerette, au corps fin et serpentiforme terminé par une courte queue préhensible. Ils sont très souple se capable de se contorsionner à 360 °.

Ils se déplacent à 6 pattes au ras du sol et peuvent atteindre dans ces conditions plus de 50 km/heure sur de courtes distances. Ils sont des grimpeurs agiles se servant avec naturel de la souplesse de leur corps et de leur queue préhensible. Par contre ce sont de piètre nageurs : bien que certains d'entre eux apprennent à nager la plupart des toliens ne sont pas très à l'aise dans l'eau et beaucoup en ont peur.

En position de travail ils se positionnent verticalement en appuie sur leur deux patte arrière et sur leur queue, ce qui libère leurs quatre membres supérieurs dont ils peuvent se servir simultanément.

Ils mesurent une longueur de 1m70 à 2m00 de la tête au bout de la queue pour un poids de 60 à 70 Kg.

Leurs membre sont relativement courts dotés de quatre articulations se terminent par trois doigts dont un opposable et un doigt central beaucoup plus épais et doté d'une griffe rétractile tranchante.

Ils n'ont pas d'oreille, mais perçoivent les sons par l'intermédiaire de leur collerette avec une discrimination inférieure à l’oreille humaine.
Leur vue a un spectre et une résolution très proche de celle des humains : ils ont deux yeux dont l'écartement varie légèrement en fonction de leurs émotions.
Par contre ils ont un sens du goût et de l'odorat très fin.
Leur sens du toucher est dans les normes humaines mais ils peuvent percevoir les vibrations transmises par le sol en se couchant au contact de celui-ci au point de pouvoir reconstituer, en aveugle, les déplacements de tiers à plusieurs dizaines de mètres de distance.

Leur corps est couvert d'écailles abhorrant des couleurs en bandes jaunes rouge et noir dont le dessin varie subtilement d'un individu à l'autre.

Leur cycle de sommeil est de 10 heures sur 30 avec des variations pendant la période de mue (deux fois par an) où pendant une semaine ils peuvent dormir jusqu'à 25 heures sur 30 et en période de séduction où ils peuvent ne pas dormir pendant plus de 8 jours.

Alimentation :

Les toliens sont des omnivores. Ils sont même considérés comme une des races des plus fins gastronomes de la galaxie. De par leur organe de goût surdéveloppé ils sont naturellement de fins gourmets et certains d'entre eux sont des cuisiniers de renoms. Leur cuisine natale est essentiellement végétarienne, faite de subtiles saveurs salées sucrée et d'épices choisis. Il n'en demeure pas moins qu'ils font preuve en cuisine d'une remarquable ouverture d'esprit, expérimentant, goutant, allant vers le plat né de la sombre sylve ou du torride désert, brulant de savoir en quoi ces plats varient de ceux de leur terroir.

Ils apprécient aussi l'alcool qui a sur eux des effets décuplés bien qu'ils récupèrent beaucoup plus rapidement que les humains.

Reproduction :

Les toliens ont sont sexué male et femelle. Les toliens s'unissent pour la vie, leurs rituels amoureux sont d'une grande complexité et peuvent durer plusieurs mois avant l'accouplement. Une fois par an les toliens ressentent naturellement un état d'excitation sexuelle qui se transmet à leur partenaire habituel. Ils cessent de dormir pendant cette période qui peut durer une semaine. Cet état nommé « farlans » peut se provoquer ou s'inhiber par la prise d'hormones spécifiques.
Les toliens disposent male comme femelle d'une poche ventrale. La femelle peut porter jusqu’à quatre d'œufs et les transmet dans la poche ventrale du male afin qu'ils soient fécondés. Ces œufs fécondés sont ensuite portés à tour de rôle par le male et la femelle jusqu’à quadrupler de taille. Les œufs sont ensuite mis en couveuse et éclosent. Les jeunes toliens sont ensuite nourris par régurgitation des parents, bien qu'existe des préparations alimentaires spécifiques vendues dans le commerce.

Les toliens sont adultes à l'âge de 25 ans et peuvent vivre avec les soins nécessaires plus de 300 ans.

Langue :

Leur collerette est non seulement un organe sensoriel sensible aux sons, mais aussi un organe indiquant leur humeur.de par ses replis, ses variations de couleurs, ses frémissements.

Leur langage est un fait de sons flutés de vibrations graves.

Il existe de fait deux langages : un langage commun fait de sons alliés à tout un langage corporel, à des mouvements et des changements de couleurs de collerette et des mouvements d'yeux. C'est le langage traditionnel des toliens, le plus riche, celui qui est utilisé pour exprimer ses sentiments et ses réflexions profondes.
Il serait juste de dire que le tolien ne se parle pas : il se danse aussi.

Un second langage est utilisé pour les communications spatiales, pour la transmission d'information factuelles : il est beaucoup plus pauvre que le padesha classique et a été créé de toute pièce pour les communications radios et les échanges avec d'autres races.

Les dieux vivants :

Les toliens ont une histoire spatiale plusieurs fois millénaires et ont autrefois fondé une grande confédération spatiale NT5 couvrant le double de leur territoire actuel. Cette histoire spatiale fut riche en guerres en escarmouches et en conflits divers. Il y a 3000 ans environ suite à un conflit interne qui les laissa exsangue les toliens virent l'arrivée des dieux vivants.

Les toliens sont des télépathes à l'état latent. Aucun tolien n'a à ce jour développé de capacités télépathiques ou psi individuelles éveillées, mais ils semblent faire inconsciemment faire partie d'un réseau neural propre à leur race. Ce réseau est incroyablement puissant et comble les années lumières entre leurs planètes et persiste même dans le triche lumière.

Il se manifeste en pratique dans l'incarnation de dieux vivants.

Le panthéon padesha compte à ce jour 852 dieux recensés dont 329 sont actuellement incarnés. Certains toliens se voient en effet désigné pour être l'avatar de certaine divinité selon un mécanisme totalement aléatoire. L’individu concerné se voit dés lors confier des pouvoirs dépassant de loin ce que la plupart des prêtres sont capables d'accomplir.

Ainsi l'incarnation de Lapkapesh le dieu de la terre est capable de générer des tremblements de terre et de faire surgir de la terre des montagnes ou de stopper des glissements de terrains d'un simple regard. Il s'agit dans ce cas d'une manifestation de télékinésie extrêmement puissante et spécialisée.

Les toliens créent des dieux de toute pièce quand le besoin s'en fait sentir.

L’exemple le plus flagrant de ces dernières centaines d’années s’est produit au dépend de la XXXIIIème flotte impériale.
Celle-ci, pratiquant la politique de la canonnière dans le but d'annexer leur territoire, se livra à une démonstration de force face aux forces de défense toliennes. Mal leur en pris : L’inconscient collectif tolien créa un nouveau dieu: Olim Kashim (le dieu de l'espace entre les étoiles) qui fut incarné dans la personne de Shalum Shimal un simple officier de communication de la flotte.

Celui-ci priva d'énergie brièvement la flotte impériale qui faisait le blocus de leur planète capitale.
Cela eut pour résultat de couper le champ de containement des trous noirs servant à la propulsion des deux lehouines militaires le Zeus et l'Horus ce qui détruisit les Léviathans et leurs navires d'escorte les plus proche. Dans la confusion qui suivit la flotte Impériale perdit la moitié de ses effectifs en se repliant en catastrophe, abandonnant derrière elle nombre de chasseurs et de nacelles de débarquement pré-positionnés.

Suite à cet échec la diplomatie reprit le dessus et les toliens réussirent à négocier un accord leur garantissant une autonomie complète pour leurs affaires intérieures et des privilèges quant au commerce avec l'Empire. En échange les toliens accordaient à l'empire l'implantation de trois bases spatiale, l'accès à leurs astroports et une balise diplomatique sur chacune de leurs planètes. La confédération Padesha devint dés lors le protectorat Padesha qui depuis les deux dernières centaines d'années n'a de cesse de se rapprocher de l'Empire et finira sans doute par s'y noyer tôt ou tard.

Le culte des dieux vivants a lieu dans des temples disséminés un peu partout dans les villes et villages et stations spatiales toliens. Ce sont des lieux plongés dans une semi obscurité dans lesquels se trouvent des centaines de niches (852) faiblement éclairée avec dans chacune une statuette représentant le dieu concerné de manière stylisée. Chacune de ces chapelles est tenue par un ou plusieurs prêtres qui ne servent qu'à diriger le croyant vers le dieu adéquat en fonction de leur requête.

Les dieux vivants sont désignés pour la durée de leur vie. Le fait de devenir l'avatar d'un dieu n'efface en rien leur mémoire et ne les rend ni meilleurs ni plus mauvais. Ils demeurent les même mais avec des pouvoirs défiant l'imagination. La plupart des toliens sont pacifistes et profondément croyant et prennent cela comme une charge et un devoir.

Les quelques cas de dieux vivant qui ont cherché à utiliser leur pouvoir pour leur enrichissement personnel ou pour pervertir ce qui leur avait été donné à généralement fini en guerre de dieux qui se soldent par la mort de plusieurs divinités incarnées et parfois d’innocents témoins. Cela reste néanmoins rarissime.

Si la plupart des divinités vivantes sont connues et localisés certains d'entre eux écrasés par leur destin choisissent de disparaître ou de se cacher. Il y a au moins trois cas ou l'avatar d'un dieu a été transmis à des non toliens : le dieu du tonnerre et du feu du ciel est un humain ainsi que le dieu des lacs et des étangs et un malachite est le dieu de la forge et du travail du métal.

Notons enfin que les pouvoir des dieux vivants ne s'exercent qu'en deçà d'une distance de 2000 années lumières des mondes toliens.

Psychologie :

Les toliens sont des esthètes, particulièrement doués en danse et en expression corporelle, ils aiment aussi la peinture et la sculpture avec une préférence pour l'art abstrait.

Les toliens sont profondément pacifiques, et ne maintiennent qu'une force armée somme toute symbolique malgré les efforts constants de la république du Cygne puis de l'Empire pour les engager à prendre en charge leur défense armée de manière autonome. Il n’en demeure pas moins que certains individus sont frappés de bellicismes et trouvent un exutoire à leur agressivité dans les forces de défense ou en s’engageant dans les rangs de l’armée impériale.

Les toliens ne pratiquent pas la discrimination sexuelle. Il est très difficile pour des non padesha de savoir au premier coup d’œil a quel genre appartient leur interlocuteur.

Bien que très industrialisés leur société fait la part belle aux artisans. Certains d’entre eux bénéficient d’un statut particulier récompensant leur degré de maitrise dans leur art et qui se voient attribuer des bourses d’état plus que généreuse afin d’exercer leurs talents dégagés des contraintes matérielles.

Il est a noté que les toliens accordent beaucoup de valeur aux objets fabriqués à la main, où les processus automatisés sont le plus possibles absents et dont on peut leur raconter l’histoire. Un cadeau offert à un tolien doit être obligatoirement de ce type, un objet « unique » faute de quoi cela sera considéré comme une faute de gout.

Même les objets de grande consommation sont généralement fabriqués pour présenter des imperfections ou des détails « uniques » ou sont personnalisés en fin de chaine de production.

Il y a dans une de leur année environ 57 jours fériés, le plus souvent en l’honneur des dieux, qui sont l’occasion de grandes fêtes qui absorbent la plus grande partie de leurs ressources et excédents financiers.

Les toliens sont dotés d’un solide sens de l’humour, même si celui-ci peut apparaître comme un peu potache à des humains, faisant la part belle à des situations physiques ou à leur équivalent du coussin péteur et de la tarte à la crème.

Les navigateurs spatiaux de leur propre race sont considérés avec des sentiments partagés par leurs congénères. Si la navigation spatiale au sein de leur espace est tout à fait acceptée et considérée comme essentielle. Dès lors qu’ils naviguent en dehors de leur frontières et se coupent ainsi de leurs congénère et de leur communauté psychique ils sont considérés comme des malades mentaux ou des asociaux peu dignes de confiance.

C’est ainsi qu’au cours des dernières centaines d’années une caste de toliens de « grimpeurs d’étoiles » comme ils se nomment eux-mêmes est née. Tournant volontairement le dos à la tradition et à la surface des planètes ils ne représentent que quelques dizaines de milliers d’individus en rupture avec leur monde natal. Les plus extrêmes d’entre eux se font faire des injections volontaire de saepens afin d’être coupé définitivement de la communauté.
Ils assurent cependant une grosse part du commerce entre le protectorat tolien et le reste de la galaxie et se sont taillés une solide fortune par l’intermédiaire de leur guilde. Cette dernière, rattachée à la guilde Navyborg plutôt qu’à celle des marchands, est actuellement en pourparlers afin de louer un Lehouine civil aux autorités impériales.

Rites funéraires :

Les toliens pratiquent la momification et mettent les corps de leur defunts dans des caveaux familiaux situés en dehors de villes. Tous les cinq ans les familles se réunissent pour changer les linceuls de leurs morts lors d’une cérémonie dédiée au dieu des morts. S’en suit trois jours de fêtes dédiés au dieu de la résurrection.

Les grimpeurs d’étoiles, en rupture avec les traditions de leurs ancêtres, confient les momies de leurs morts à l’espace interstellaire.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

PrécédenteSuivante

Retourner vers Questions sur Empire Galactique


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron