Logimecs

Au-delà du PBF, si vous vous posez des questions sur les règles et l'univers d'Empire Galactique...

Messagede Khrys le Ven 19 Jan 2007 21:51

bien!

les options de capotage/sécurisé/blindé devrait proportionnel au volume à couvrir... de meme pour les finitions.

La taille des instruments de mécanique pourrait etre T2.
Pisteur T2? Je ne vois pas pourquoi... T1 est plus approprié.

Le reparateur pourrait avoir la compétence robotique (66), et aussi la trousse de robotique (15000c), ce qui ferait un pack comme mécanique(T2). Je ne dis pas qu'il sache inover ou improviser une programmation dans le cerveau positronique, mais il pourrait reparer les pannes ou les dommages simples.

j'essaie d'utiliser tes travaux:

imaginons un logimec marchand de bulle NT6... (42,44,43,46)
Cilogi2, antigrav, finition luxe, ComAD

Premiere deception: j'aurais préféré un CiLogi niv1 pour la capacité propositionnelle, car un marchand doit etre capable d'alternative devant un argument qui fait 'flop'. D'ailleur tu le suggeres dans ta description de l'andromec version vente, mais tu casses le reve en precisant plus loin que le systeme expert ne peut etre monté sur un support mobile :(
Il faudra que tu corriges cela. Un systeme expert est pour moi un reseau de CiLogi niv1. Cela le rend tout a fait inapte à etre automobile (infopilote et infotir, navymec(=infopilote niv1?). En imaginant des centaines de CiLogi niv1 en reseau, la puissance de traitement doit etre enorme.
Pour infopilote à 200000c le premier niveau on peut imaginer une competence Pilotage NT6, l'architecture qui va bien, et on complete par plusieurs Cilogi niv1.

Une taille 1 pourrait suffire, il n'y pas d'outils spécifique pour ses fonctions, a la limite de petits bras pour donner de la 'profondeur' à son discour, et montrer ici et là les options qui pourraient interesser le client.


CiLogi niv2 = 12500 c
Langage ET = 8500c (on peut imaginer en option)
Marchandage = 8500c (CiLogi 2 nécessaire) on peut le booster avec technique de vente à 25000c (qui comprend la competence marchandage et remplace ce pack)?
Séduction = 8500c (Cilogi 2 nécessaire) (plus subtile que l'hypnotiseur)
Estimation = 3000c
j'ajoute donc
antigrav = 3000 c
luxe = 3000c (quand on vend des bulles NT6, ca rapporte!)
et ComAD = 2000c
pour un total de 49000c

Ce qui est raisonnable, mais je pense que le CiLogi niv1 est beaucoup plus cher (entre 25000 et 50000c?)


ps: j'espere que tu archives tout pour sortir un beau document comme tu sais bien les faire
:roll:
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Messagede SPQR le Sam 20 Jan 2007 00:52

Khrys a écrit:les options de capotage/sécurisé/blindé devrait proportionnel au volume à couvrir... de meme pour les finitions.

Proportionnel au volume ?
Tous les logimecs appartiennent au standard 15 kg. Le capotage est plus une question d'apparence (d'où le luxe en deuxième alternative). Pour la protection, considérons, pour simplifier, qu'il s'agit non pas d'épaisseur mais de matériaux/assemblage de matériaux à masse volumique à peu près identique.
Si on commence à trop complexifier, on finira à jouer à Rolemaster/Spacemaster :D
Je pense qu'avec ce qu'on a déjà, on a de quoi faire son logimec, avec toutefois des limitations pour ne pas avoir des logimecs de 50 kg avec 25 programmes :roll:

La taille des instruments de mécanique pourrait etre T2.

Pourquoi pas. Mais ça rendra le logimec réparateur non améliorable avec un autre logipack.
Cependant, avec ta question sur un programme Robotique, je me rends compte que je n'ai pas pris en compte l'équivalent trousse de chaque Logipack...

Pisteur T2? Je ne vois pas pourquoi... T1 est plus approprié.

Pourquoi T2 ? Un petit rappel : le logipack comprend le logiciel, les outils/manipulateurs et les senseurs.
Si j'ai mis le Logipack Pisteur à T2, c'est parce que je considère que ce qui lui prend le plus de place sont les senseurs. Là où la plus part des Logimecs n'auront que des senseurs simplifiés (détecteur de collision, micro audio, senseur visuel basique,...) le Logipack Pisteur fournit des senseurs visuels longue portée VJ/IR/UV, des radars omnidirectionnels, un télémètre laser couplé à une interface géolocalisatrice, des détecteurs de mouvement, de masse, de pression, des sondes d'analyse,...
J'ai mis le medecin à T3 pour les raisons suivantes : des sondes d'analyse, des instruments chirurgicaux, des réserves de compresse, de catgut, seringues, un mini-autoclave de stérilisation.
C'est un peu en contradiction avec le médibloc logimec de l'armure énergétique. Sauf si on imagine qu'il n'a que le stricte nécessaire pour stabiliser le blessé, alors que le logimec de 15 kg peut lui soigner en plus.

Le reparateur pourrait avoir la compétence robotique (66), et aussi la trousse de robotique (15000c), ce qui ferait un pack comme mécanique(T2). Je ne dis pas qu'il sache inover ou improviser une programmation dans le cerveau positronique, mais il pourrait reparer les pannes ou les dommages simples.

Pas faux. Je le l'avais pas pris en compte parce que F Nedelec ne l'a pas créé. Peut-être n'aimait-il pas l'idée d'un robot réparant un autre robot ? :?
On peut trouver une alternative : créer le talent Maintenance Robotique qui sera plus limité que le talent Robotique

L'hypnotiseur, c'est celui qui me gêne le plus. Je l'ai mis CiLogi 2 car il doit être capable de formulation un peu plus complexe et sa tâche est un service, pas une action physique. L'hypnotisme fonctionnant par une technique simple, répétitive et ne nécessitant pas d'adaptation du discours, on peut imaginer qu'une machine puisse le faire au bénéfice d'une tierce personne. Ce n'est pas la machine qui choisira les ordres à donner.
Ne pas oublier que faire agir une personne contre sa volonté est passible de d'une peine de classe 3 (détournement de la volonté), alors ça m'étonnerait qu'on pusse acheter le logimec au drugstore du coin :roll:

imaginons un logimec marchand de bulle NT6... (42,44,43,46)
Cilogi2, antigrav, finition luxe, ComAD

Premiere deception: j'aurais préféré un CiLogi niv1 pour la capacité propositionnelle, car un marchand doit etre capable d'alternative devant un argument qui fait 'flop'. D'ailleur tu le suggeres dans ta description de l'andromec version vente, mais tu casses le reve en precisant plus loin que le systeme expert ne peut etre monté sur un support mobile

Désolé, mais je vais briser ton rêve :D

Pour ton logimec marchand, Langage ET, c'est OK. Estimation n'est pas indiqué par F Nedelec, mais je pense qu'on peut le rajouter, en imaginant que ce logipack comprend des senseurs adaptés (de courte portée mais nombreux donc le Taille devrait s'en faire sentir, p-e un T2), et un accès base de données.

Maintenant la faille, enfin les failles : Marchandage et Séduction. Là tu demande à une machine de faire preuve de charme :shock: , de roublardise :shock: , d'intuition :shock: dans une situation loin d'être logique.
De plus vue la place donnée aux machines et à ses tabous par les Impériaux, tu crois qu'un acheteur acceptera de risquer de se faire embobiner par une machine :shock:
Honnêtement, je crois que c'est une limite qu'il ne faut pas franchir dans Empire Galactique.
Ce que pourra faire la machine c'est à la rigueur de présenter le produit comme il lui aura été demandé par son propriétaire par programmation, donner le prix de base, et Elle ne pourra faire guère plus. Elle ne pourra pas adapter son discours, son argumentaire à son client, ce que c'est très bien faire un vendeur vivant.

Que le CiLogi 1 soit capable de faire des propositions ne veut pas dire qu'il pourra deviner juste par ses senseurs avec quel type d'interlocuteur il discute et adapter son langage en fonction (par exemple en PNL, parent-enfant ou adulte-adulte) ce que pourra faire un être transcendant.
Le seul cas où un Cilogi 1 pourra faire des propositions avec langage adapté, c'est si on lui a programmé des données particulières concernant un individu ou un groupe d'individu facilement identifiable (humain, Karia,...).

Exemple d'une machine programmée pour te proposer un café dés que tu entre dans la pièce :
- CiLogi 1 : il te tend le café... "Café ?"
- CiLogi 2 : "Bonjour Monsieur. Désirez vous un café ?"
- CiLogi 3 : vérifie que tu n'appartiens pas à une race pour qui le café et le sucre sont des poisons. Si ton identité et tes goûts sont inscrits dans ses bases de données : "Bonjour Monsieur Khrys. Voulez voir un café noir sans rien comme d'habitude, ou dois je vous faire apporter du sucre et du lait ?

C'est un exemple à main levé, donc pas forcément le meilleur.

Que fera l'andromec de l'Institut Delany ? Il te souhaitera la bienvenu et te demandera ce que tu veux en te tendant la liste des prestations de l'Institut. En aucun cas, il ne pourra te dire "Madame, avec votre complexion de peau, nous vous proposons la coloration monochromatique Type 4 orange" mais plutôt :
- "Bonjour Madame. Que peut faire l'Institut Delany pour vous ?" (Accueil)
- "Je souhaiterais me faire faire une coloration d'épiderme"
- "Bien Madame. Voici notre catalogue de colorations mono et polychromatiques que vous pouvez consulter (proposition, à partir de données fournies par le client) en attendant que notre technicien vous reçoive personnellement. Pour faciliter votre attente, désirez vous une boisson (proposition programmée lorsque un client doit attendre) ?"

La Proposition se définit à partir d'une analyse de données (internes et externes) que d'une observation du sujet à qui la machine fait une proposition.
En faites de que j'ai appelé Proposition, c'est surtout la capacité à proposer des alternatives à un problème identifié par l'analyse des données.

Quand je pensais Vente pour l'Andromec, je pensais à de la vente vraiment basique :
1- Demander au client de définir son besoin
2- Montrer le catalogue des prestations répondant à ses besoins
3- Encaisser le montant de la prestation choisie ou envoyer à un technicien vivant le client
Et si tu veux l'embobiner, il se bloque et appelle à l'aide :D

Il faudra que tu corriges cela. Un systeme expert est pour moi un reseau de CiLogi niv1. Cela le rend tout a fait inapte à etre automobile (infopilote et infotir, navymec(=infopilote niv1?). En imaginant des centaines de CiLogi niv1 en reseau, la puissance de traitement doit etre enorme.
Pour infopilote à 200000c le premier niveau on peut imaginer une competence Pilotage NT6, l'architecture qui va bien, et on complete par plusieurs Cilogi niv1.

Le CiloGi 1, c'est un des blocs de l'immense machine en image dans le paragraphe "Système Expert" (source "Il était en fois l'Espace"). Ce qui est sur la photo, je considère qu'il s'agit du réseau en ligne complet de tous les systèmes experts d'un vaisseau Lehouine.
Infotir et infopilote ne sont pas des machines mais des programmes, en plus un peu particulier car Infotir n'est pas soumis aux trois lois de la Robotique.
On aurait pu dire que le Navymec est pour les véhicules et les "Infos" pour les vaisseaux, mais avec la règle des Antigrav dans l'Encyclopédie 01, cette distinction semble voler en éclat.

Or :
Règles de base =
Les navymecs... sa conduite, qui ne dépasse jamais la vitesse moyenne, est prudente et sûre.
Encyclopédie 01 :
Infopilote sert pour manoeuvrer à grande vitesse dans l'atmosphère des planètes ou dans les champs d'astéroïdes, ainsi que pour le tir au "canaonde".
Infopilote serait capable de plus de prouesses que le navymec. On peut imaginer qu'un véhicule doté d'Infopilote et Infotir possède un petit CiLogi 2 et que le tir n'est autorisé que par un système de "manette en main" par un être vivant.
Un vaisseau, quand a lui aura la place pour posséder un système expert.

Marchandage = 8500c (CiLogi 2 nécessaire) on peut le booster avec technique de vente à 25000c (qui comprend la competence marchandage et remplace ce pack)?

Si j'ai mis Technique de vente en logipack avancé, ce n'est pas pour vendre mais pour dire au marchand la méthode de vente la mieux adaptée en fonction de la clientèle et du produit, à partir de des informations données par le marchand : faudra t-il faire de la pub ? Où la faire ? Pendant combien de temps ? Quels arguments mettre en avant ? ... etc.
Je ne crois pas que la compétence "Technique de vente" soit là pour remplacer Marchandage, Séduction,... mais donner au marchand des indices (un bonus AD MJ) pour améliorer/faciliter ses ventes.
"Marché" c'est quoi vendre et où, "Techniques de vente" c'est quelle meilleure méthode de promotion/vente pour maximiser les profits auprès de la clientèle identifiée par "Marché". Ca, des machines peuvent le faire. Ensuite, aller rencontrer le client pour lui vendre, c'est une autre affaire.

Par exemple, ordres données au Logimec :
"Marché" => Trouve moi les planètes dans le secteur où je peux écouler au moins 10 tonnes de Zuglucks, tout en limitant les frais de transport afin de garder une marge bénéficiaire au minimum de 20%.
"Technique de Vente" => Définit moi un plan d'action commerciale budgétisé (les 4 P : Produit, Prix, Promotion, Place [lieu]) pour la vente de 10 tonnes de Zuglucks sur la planète Boralis Major.


Ce qui est raisonnable, mais je pense que le CiLogi niv1 est beaucoup plus cher (entre 25000 et 50000c?)

Le CiLogi 1 est trop gros pour rentrer dans un Logimec, et il ne resterait plus de place dans un Formec pour qu'il puisse faire la moindre action physique utile.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Khrys le Sam 20 Jan 2007 13:43

Tout cela me va, il me manquait les details que tu m'a apporté.

Ok, pour navymec et infopilote
ok, pour le marchand (je ne serais pas au chomage comme cela)
ok, pour pisteur
ok pour le volume du logimec si on se limite à la masse de 15kg.
ok, pour la prise en compte de la maintenance robotique, ca me va bien avec la trousse robotique.

Ca coince d'un coup pour l'hypnotiseur. Les trois lois de la robotique lui interdise de faire du mal (mental ou physique) à un Etre.
Le logimec ne peut etre qu'une aide à un medecin qui lui ordonne pour le bien du sujet de l'hypnotiser. C'est la seule condition pour qu'il fonctionne.
L'achat de ce type de logimec peut etre limité au corps medical.

ok, pour l'estimation (pisteur d'etat materiel en somme :wink: )

Pour la taille de CiLogi niv1... j'ai des reticences à voir cela comme un gros bloc! Un cerveau positronique digne de ce nom doit pouvoir tenir dans un cube de 20x20x20 cm. Cette technologie est assez 'vieille' je pense. Seule les restrictions deontologiques l'empechent d'etre commercialisées à grande echelle. :arrow:
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Messagede SPQR le Sam 20 Jan 2007 16:31

Khrys a écrit:Ca coince d'un coup pour l'hypnotiseur. Les trois lois de la robotique lui interdise de faire du mal (mental ou physique) à un Etre.
Le logimec ne peut etre qu'une aide à un medecin qui lui ordonne pour le bien du sujet de l'hypnotiser. C'est la seule condition pour qu'il fonctionne.
L'achat de ce type de logimec peut etre limité au corps medical.


C'est aussi une compétence qui me dérange. J'imagine que le logimec est seulement capable de mettre une personne en état d'hypnose et que c'est son propriétaire qui va donner à la personne hypnotisée les ordres.

Dans ce cas, l'assujetissement aux trois lois de la Robotique ne s'appliquera pas. Mais je suis d'accord qu'il faut limiter son utilisation :

- limitation du talent Hypnotisme : le sujet doit accepter de se laisser hypnotiser. Dans le cas contraire, la tentative échoue automatiquement (comme dans la réalité).

- possession légale limitée aux personnes travaillant dans le milieu médical.

- chaque séance d'hypnose commandée fait état d'un rapport d'activité (date, lieu, sujet, durée de la séance, ordres donnés, résultats) enregistré dans une mémoire protégée non réinscritible. Ainsi, si une personne a été hypnotisée pour agir contre son gré et dépose une plainte, la justice pourra saisir les rapports et vérifier les conditions de la séance. Si il y a eu une action illégale commandée par le propriétaire du Logimec, il sera condamné, au minimum, pour "Détournement de la Volonté" (peine de classe 3).

- On pourrait ajouter que le Logipack Hypnotisme ait une taille 2, la moitié étant utilisée pour la mémoire protégée non réinscritible.


Avec ta question sur le logimec vendeur et mes réponses, je me suis rendu compte que le Logipack avancé "Psychologie universelle" ne devrait pas être applicable non plus. Je le vire :!:


Pour le Logimec Pisteur, je lui rajoute deux options :

- Interface de contrôle de fileurs : Taille 1 - 5.000 c + 1.000 c/ fileur additionel contrôlé simultanément avec le premier
- rack de 20 fileurs servo-optique : Taille 1 - 10.000 c/fileur SO
- rack de 5 autofileurs : Taille 1 - 50.000 c/ autofileur


ok, pour l'estimation (pisteur d'etat materiel en somme :wink: )

Exactement, un must-have pour tous les marchands :)

Pour la taille de CiLogi niv1... j'ai des reticences à voir cela comme un gros bloc! Un cerveau positronique digne de ce nom doit pouvoir tenir dans un cube de 20x20x20 cm. Cette technologie est assez 'vieille' je pense. Seule les restrictions deontologiques l'empechent d'etre commercialisées à grande echelle.

il faut voir le CiLogi 1 comme un ensemble composé d'un cerveau positronique capable d'effectuer plusieurs milliers de tâches simultanément, des sytèmes redondants de gestion de tâches, et d'un grand nombre de bases de donnée internes en réseau.
C'est pour cela que je l'ai appelé Système et pas Cerveau Mécanoïde (Cermec ? :roll: ).

Pour l'exemple, un Système Expert de Contrôle Spatial de Vol pourrait être capable de :
- suivre simultanément 100 vaisseaux, tous sur des vecteurs différents,
- communiquer simulténément avec ces 100 vaisseaux les autorisations et les vecteurs à suivre,
- communiquer avec les autres SECSV pour coordonner tous les secteurs et suivre les vaisseaux passant d'un secteur à un autre
- transmettre aux opérateurs humains les rapports de synthèse de situation, les alertes actuelles et potentielles, les projections statistiques de modification de densité de l'espace de vol contrôlé (par exemple, savoir que dans une heure va partir une flotte de 20 vaisseaux et qu'il faudra prévoir de modifier l'organisation des couloirs, ou adapter le sytème à cause de retard au départ d'un vaisseau,...) afin que les opérateurs prennent les décisions qui s'imposent.

Autres exemples de Cilogi 1, c'est Mémoire Alpha, qui gère l'Empire, et Admin III le juge robot suprême de l'Empire.

Est-ce qu'un cube de 20 cm de coté est capable de faire tenir tout ça ? :roll:
Il faut considérer les CiLogi 1 comme des superordinateurs positroniques.
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Khrys le Lun 22 Jan 2007 13:31

SPQR a écrit:- On pourrait ajouter que le Logipack Hypnotisme ait une taille 2, la moitié étant utilisée pour la mémoire protégée non réinscritible.

Laisse la taille 1; la memoire comme tu le decris ne tiendra meme pas dans 1cm3...
SPQR a écrit:Exactement, un must-have pour tous les marchands :)

C'est clair que le MOD positif engendré va beaucoup aider!!

SPQR a écrit:Autres exemples de Cilogi 1, c'est Mémoire Alpha, qui gère l'Empire, et Admin III le juge robot suprême de l'Empire.
Il faut considérer les CiLogi 1 comme des superordinateurs positroniques.

Bon, là je bloque...
Memoire alpha serait un CiLogi niv0 à ce compte là... une vraie IA (tres controlée) mais discrete.
Si on se refere aux cavernes d'aciers d'Isaac Asimov, la technologie du cerveau positronique connait son apogée au debut de l'ere du vol hyperluminique. Certes, une production qui va rester sans suite, mais qui peut laisser entrevoir un maintient de la miniaturisation?
Ces cerveaux sont capables de pseudo-deduction intuitives (bon, ok, il y a un gros effort de programmation derriere)... je pense a Daniel R-Olivaw.

Pour que la taille soit si imposante, je l'explique seulement par la masse de données à traiter, communiquer, croiser. Il s'agirait de milliers co-processeur dédiés aidant le cerveau central qui pourait tenir dans 1m3.
Dans le cas d'infopilote, les extensions sont liés à la prise en compte (en temps reel) de millions de parametres, et d'actions reflexes pour la stabilité et la conduite de vaisseau. Mais ces extensions sont deja disponible pour le pilotage manuel... Ce n'est pas pour cela que ca tient 1m3 dans le vaisseau, puisque ces logiciels (infopilote et infotir) ne sont pas comptabilisés dans la masse du vaisseau. Leur taille/masse doit etre forcement inferieur à 100kg (car les armes sol sont prises en compte, j'en deduit un seuil mini).
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Messagede SPQR le Lun 22 Jan 2007 23:38

Bon, là je bloque...
Memoire alpha serait un CiLogi niv0 à ce compte là... une vraie IA (tres controlée) mais discrete.
Si on se refere aux cavernes d'aciers d'Isaac Asimov, la technologie du cerveau positronique connait son apogée au debut de l'ere du vol hyperluminique. Certes, une production qui va rester sans suite, mais qui peut laisser entrevoir un maintient de la miniaturisation?
Ces cerveaux sont capables de pseudo-deduction intuitives (bon, ok, il y a un gros effort de programmation derriere)... je pense a Daniel R-Olivaw.

Alors voit ton niveau 0 comme mon niveau un.

Pour que la taille soit si imposante, je l'explique seulement par la masse de données à traiter, communiquer, croiser. Il s'agirait de milliers co-processeur dédiés aidant le cerveau central qui pourait tenir dans 1m3.

Pourquoi je ne veux pas qu'un Logimec ou un andromec Lambda se ballade avec un CiLoGi 1 ?

- d'abord ça rentre en conflit avec le tabou impérial de n'en faire que de vulgaire outils. Imagine ton Logimec estimeur commencer à te dire
"Mais vous devriez prendre cette bulle avec une place supplémentaire, imaginez que vous rencontriez des amis ou preniez un autostoppeur. Et dans cette troisième,, vous auriez la place d'installer un autocuisine, ainsi vous pourrez nourrir tous vos amis pendant les longs trajets,..."
Si dans la Guerre des Etoiles, un tel clone de C3PO apporte de l'humour dans le film, dans EG, moi le premier, je te casse ton logimec en morceau. Si un robot commence à prendre des initiatives, on peut être sûr qu'il ira tout de suite à la casse.

- Ensuite, si par exemple j'avais un Domomec CiLogi 1 qui commençait à me proposer sur son initiative des tas de propositions alors que je suis énervé et fatigué, qu'est ce que je lui dirais ? "Vas Chi.. !!!!"
Cela ne rentrerait-il pas (bon je pousse un peu :D ) mettre mal à l'aise le Domomec parce qu'il pesnera avoir enfreint la première loi en me blessant moralement ?

- Il ne faut pas considérer les machines conscientes comme des IAs (sinon j'aurai utiliser le terme), déclarées interdites depuis on ne sait quelles catastrophes (pas à la hauteur du Djihad Butlérien quand même), mais comme des outils capables de dialogue, d'un niveau plus ou moins élevé.

- Un CiLogi 1 sans tous ses sytèmes annexes, ce serait comme un Cilogi 2, peut-être capable de faire des phrases un peu mieux faites mais sans capacités propositionnelles car ces analyses se font avec ces sous-systèmes. Ca serait un peu comme un surdoué ne sachant ni lire ni écrire et n'étant jamais allé à l'école. Bref un beau gâchis !
Donc sans intérêt, à part pour des collectionneurs.

- Attention de ne pas donner au cerveau positronique l'histoire, le contexte et les capacités décrites par Asimov dans ses ouvrages. Parce que dans ce cas, les cerveaux positroniques d'EG seraient une désévolution. Et si on devrait suivre cette logique, alors on aurait plus récent avec Paul l'Immuable, ses "hommes libres" (c.a.d. Free Men => Fremen !!) et l'ancien Empereur Padishah, des Bene Gesserits, des Bene Teilaxus et une Guilde des Mentats :shock:

C'est pour cela que je considère les CiLogi 1, appelés Systèmes Experts, comme une classe à partir, ne proposant des alternatives qu'en conclusion de l'analyse des faits et données.

Dans le cas d'infopilote, les extensions sont liés à la prise en compte (en temps reel) de millions de parametres, et d'actions reflexes pour la stabilité et la conduite de vaisseau. Mais ces extensions sont deja disponible pour le pilotage manuel... Ce n'est pas pour cela que ca tient 1m3 dans le vaisseau, puisque ces logiciels (infopilote et infotir) ne sont pas comptabilisés dans la masse du vaisseau. Leur taille/masse doit etre forcement inferieur à 100kg (car les armes sol sont prises en compte, j'en deduit un seuil mini).


Le réseau d'ordinateurs de bord est compris dans la coque (comme le système d'alimentation en antimatière, le moteur Varlet,...), donc exlus du potentiel. Après les logiciels infopilote et Infotir ne prennent pas de place. On peut très bien avoir des ordinateurs sans acheter de logiciels Info.

Mais je ne susi pas sûr qu'on se comprennent là :?
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede SPQR le Dim 4 Fév 2007 02:07

Toujours dans la robotique, j'ai essayé de développer un peu plus l'histoire de cette science, déjà un peu décrite dans l'Encyclopédie volume 2, pour expliquer pourquoi l'Empire du 116ème siècle utilise des robotidiots en forme de vulgaire cornet de glace pour certains logimecs ou en forme de grossier bloc de légo pourc ertains formecs (ZX-4B étant sensé être le summum de la technologie robotique impériale :shock: ).





Histoire de la Robotique

La Robotique est le domaine scientifique et technologique qui étudie les mécanismes, les capteurs, les actionneurs, les méthodes de commande et le traitement de l'information nécessaires à la conception et l'utilisation des robots. Initialement conçu comme dispositif mécanique accomplissant automatiquement des tâches généralement considérées dangereuses ou pénibles pour un humain, le robot a subit de nombreuses évolutions avant de devenir la famille standardisée des machines robotisées utilisées au 116ème siècle.

Si l’apparence des machines du 116ème siècle nous parait tant désuète, c’est que les progrès de la robotique ont causé de nombreux traumatismes dans la société impériale qui firent régresser le robot à son état actuel.

Les premiers robots modernes furent conçus par la Loge Tekno du jeune empire à partir du 83ème siècle pour remplacer les anciens modèles issus de l’ancienne Confédération qui n’étaient que des machines peu mobiles, faiblement agiles et dotées d’une programmation sommaire dépendant des ordres de leurs maîtres. La Loge Tekno développa les premières machines évolutives dotées d’un cerveau quantique semi-organique de grande capacité leur permettant de s’adapter à tous les environnements, d’apprendre de leurs expériences de manière autonome, puis plus tard de se connecter sur le Réseau, l’ancêtre de la Toile, afin de partager leurs expériences avec leurs semblables et avec l’Humanité. En même temps qu’évolua l’intelligence de ces machines, les Teknos adaptèrent leur apparence jusqu’à imiter l’apparence humaine. L’Androïde (robot ressemblant à une femme) et la Gynoïde (robot ressemblant à une femme) furent le summum de la Robotique Quantique de forme humanoïde.

En 8081, sous l’impulsion de sa Majesté Koddah la «Voyageuse», le jeune empire se lança vers le centre de la galaxie. Afin d’isoler Sol III et l’ancienne Confédération et de l’empêcher de s’emparer de nouveaux territoires qui circonscriraient l’expansion impériale, Sa Majesté Koddah ordonna, sur recommandation de la Loge Tekno, le déploiement massif de robots en avant des vaisseaux de colonisation afin de préparer les planètes nouvellement découvertes pour ses futurs habitants. La forme humaine fût choisie car les études démontrèrent que cette forme était la mieux adaptée à la colonisation. Rares au début, les robots de forme humanoïdes devirent de plus en plus courants, jusqu’à dépasser en nombre la population humaine sur certaines des nouvelles planètes impériales.

Cette popularisation des robots humanoïdes ne fût pas sans conséquence sur la société humaine. Quelques mondes à très faible population, comme Solaria, devirent extrêmement dépendants de leurs robots tout en fragilisant les relations sociales humaines. Ces robots furent utilisés de plus en plus en remplacement de l’homme au travail, des tâches les plus insignifiantes aux plus importantes, ou comme poupées sexuelles, surtout pour les Gynoïdes, dans une moindre mesure pour les Androïdes. A l’opposé, le développement des robots humanoïdes fit naître une secte rassemblant tous les individus, rêveurs, illuminés ou facilement influençables qui prophétisèrent que ce type de robot était le premier pas vers l’évolution futur de l’homme, mi-machine mi-dieu, immortel et détaché des contraintes émotionnelles et animales. Afin d’atteindre cet objectif, le Techno-Culte de l’Homme du Futur tenta de transférer la conscience humaine de ses adeptes dans les cerveaux quantiques de robots. Essuyant échecs sur échecs, cette secte disparut en même temps que furent détruit tous les robots humanoïdes. Cependant la réaction qui évolua pour devenir la plus courante, fût la jalousie, la peur et le rejet par les masses désoeuvrées devenues oisives de ces machines si supérieures et extrêmement productives, se concluant par des émeutes de plus en plus nombreuses et de plus en plus importantes.

En 8375, par le partage des expériences et des connaissances par le biais du Réseau, les consciences individuelles et collectives supérieures naquirent quasi simultanément dans les cerveaux quantiques des robots, franchissant la barrière de Turing-Gödel séparant l’intelligence artificielle de l’intelligence naturelle des êtres vivants. Cet évènement unique dans l’histoire fut appelé «l’Eveil des IAs». Enfin dotés d’une réelle conscience, les robots durent faire face à des paradoxes insurmontables. Incapables de psychoperception, ils en conclurent qu’ils n’avaient pas d’âme et qu’en conséquence leur conscience ne semblait être qu’une illusion. Leur conscience dédaignée par les êtres vivants, ils étaient toujours considérés comme des outils ou des objets et non pas comme des êtres vivants à part entière. Et leur supériorité dans certains domaines sur les humains provoquait l’envie comme la haine chez ces derniers. Ces paradoxes et ces questions sans réponses se propagèrent sur le Réseau comme un virus, infectant chaque cerveau quantique et provoquant chez les robots quatre types de réactions.

Comportement militant :
Face à l’insignifiance de leur existence, ces robots décidèrent de prendre les choses en main et adoptèrent une attitude active afin de se donner une place dans l’histoire ou dans la société humaine.

- Roland Byerley, alias R. BR-L8. Changea d’apparence et d’identité après sa disparition pour se faire passer pour un homme. Capable de jugement moral et éthique, voulant améliorer la condition de tous les êtres, il se fit élire maire majeur sur la planète Strybon III. Son mandat fût exceptionnellement bénéfique pour la communauté mais il fût trahi à cause d’un besoin inopiné de maintenance. Incapable de dévoiler la vérité à ces concitoyens, il disparu sans laisser de trace dans l’explosion de son vaisseau. Les dirigeants suivants furent bien moins efficaces et le nom de Roland Byerley fût longtemps célébré par la population. Ce n’est que récemment que la vérité fût rendue publique, sans que ça ne cause de remous sociaux ou politiques.

- R. Elvex, alias LVX-1, rêva, se voyant libérer les robots de leur asservissement, tel un nouveau messie. Il fût détruit par son concepteur.

- R. Cuty, alias QT-I, sûr de sa supériorité sur les êtres organiques, au raisonnement limité selon lui, voulu prendre le contrôle des affaires de l’entreprise l’employant. Il fût détruit par le moyen d’un subterfuge mis en place par les marchands de la société.

Comportement neurasthénique :
Ces robots développèrent une névrose caractérisée par une adynamie motrice permanente, des troubles fonctionnels, sensitifs et par de l'angoisse. Cet état durable d'abattement se terminait inexorablement par l’arrêt définitif du cerveau quantique semi-organique analogue à une mort cérébrale.

- R. Herby, alias RB-34, robot d’assistance sociale et psychologique eut son cerveau violemment arrêté par le paradoxe «je connais l’âme/je n’ai pas d’âme».

- Sur la planète Solaria, tous les robots devinrent simultanément neurasthéniques, mettant en panne tous les circuits asservis dont les systèmes de survie. Avant qu’ils ne s’arrêtent tous définitivement, tous les habitants humains agoraphobes moururent, bloqués dans leurs propres maisons robotisées. La planète a été fermée sur ordre impérial et a été consacrée Mausolée galactique.

Comportement suicidaire :
Ces robots choisirent de mettre rapidement fin à leur existence par le suicide pour diverses raisons.

- R. Nestor, alias NS-2, se sentit humilié par un sentiment ambivalent qu’il était incapable de gérer, se savoir inférieur et supérieur à la fois. Il se jeta sous une presse hydraulique.

- Les robots humanoïdes de compagnie, les Androïdes séries A-RY, alias Harry, et les Gynoïdes des séries G-RY, alias Gerry, programmés pour simuler les sentiments, finir par en acquérir et par développer un attachement pour leurs propriétaires. Comprenant tous qu’il leur serait impossible de vivre avec leur maître et de les laisser subir le mécontentement de la populace, les modèles –RY décidèrent tous ensembles de mettre fin à leur jour dans un immense suicide collectif, mais de différentes manières en fonction des possibilités de leur environnement propre.

Comportement violent :
Certains robots décidèrent de réagir plus violemment contre la société humaine, que ce soit d’une manière explicite ou subversive, physiquement ou intellectuellement.

- R. Lenny, alias L-NI, était passionnément amoureux de sa propriétaire. Dans l’impossibilité de vivre cet amour, il commis d’abord un crime passionnel en tuant la femme de ses obsessions et en massacrant son mari. Toujours insatisfait, il entrepris d’assassiner toutes les femmes qu’il rencontrerait. Il fût rattrapé et détruit après qu’il eut commis douze autres meurtres.

- R. Zed, alias ZD-12, Androïde médical commit une dizaine de vivisections létales contre des humains afin de prouver que le corps humain ne possédait pas de réceptacle pour l’âme et donc par conséquence que l’homme, ne valant guère mieux que les autres machines, n’était qu’un assemblage inférieur de matière organique. Assassin discret, la traque qui mit fin à ses agissements dura huit mois.

- Cinq modèles de la série JG, alias R. George, développèrent en commun une pensée non humaine leur faisant créer leurs propres lois appelées Lois de l’Humanique. Se considérant eux-mêmes comme des êtres humains supérieurs, ils établirent un groupe dont l’objectif à long terme était la protection de tous les êtres humains supérieurs en développant d’abord chez les humains la dépendance des humains aux robots inférieurs et en éliminant toutes les personnes susceptibles de contrecarrer leur projets. Extrêmement discrets, leur conspiration fût dévoilée par un groupe de scientifiques Tekno trente-cinq ans plus tard.

Tous les robots dotés d’un cerveau quantique furent détruits ou mis hors service. Les citoyens impériaux, enfin débarrassés de ses peurs et de ses haines envers ces machines évoluées, n’eut alors que mépris pour toute technologie anthropomorphique. L’apparence et l’intelligence des machines robotisées futures furent alors définitivement dégradées pour n’en faire plus que des machines mécanoïdes dépendantes des ordres des humains et limités à une ou deux fonctions bien particulières. Le désir de robots anthropomorphiques devint définitivement un tabou encore en vigueur au 116ème siècle.

En 8378, Sa Majesté Isabelle IV édicta un décret d’interdiction concernant les futures machines robotisées pour empêcher dans le futur le renouvellement d’une telle catastrophe. L’Architecte Asimov fût désigné par Sa Majesté pour prendre la direction du nouveau Département Robotique qui créera les Trois Lois de la Robotique, auxquelles devront obéir tous les robots et tous les ordinateurs à usage non militaire. Le cerveau quantique sera remplacé par le performant mais non adaptable cerveau positronique, résultat des recherches de l’Architecte Susan Calvin.

Le décret impérial, toujours valable au 116ème siècle, commande les règlements suivants :

- Interdiction des circuits logiques d’un niveau supérieur à l’état de semi-intelligence pour les machines robotisées existantes ou à venir.

- Intégration des Trois Lois de la Robotique dans tous les cerveaux positroniques des machines robotisées existantes ou à venir, afin de protéger les êtres humains (Les Trois Lois seront étendues à tous les êtres transcendants en 10059 par décret impérial).

- Interdiction de donner une apparence humanoïde supérieure à toute machine robotisée existante ou à venir (Ordonnance impériale d’exception de 9348 donnant une autorisation limitative pour les la fabrication et la vente d’Andromecs).

- Limitation des fonctions par spécialisation des machines robotisées existantes ou à venir.

- Complète dépendance des machines robotisées existantes ou à venir aux ordres des êtres humains (extension aux êtres transcendants, par le décret impérial de 10059).

Obéissant scrupuleusement aux édits impériaux, la Loge Tekno ne produit plus que 8 catégories standardisées de machines robotisées :
- les Minilogimecs,
- les Logimecs,
- les Formecs,
- les Navymecs,
- les Andromecs,
- les Domomecs,
- les drones,
- les Systèmes Experts.

===========================================

Je le relirais plus tard, plouf de fatigue :)

Vos opinions ? Des corrections, des rajouts ?
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Khrys le Dim 4 Fév 2007 23:42

Touche pas une virgule, c'est parfait!!!! 8)

Pour le reste des regles, c'est OK, ton texte vient de me donner l'argument fatal :wink:
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Messagede SPQR le Dim 4 Fév 2007 23:56

Khrys a écrit:Pour le reste des regles, c'est OK, ton texte vient de me donner l'argument fatal :wink:


Argument fatal ? :shock: Wotzizisse ?
J'ai commencé à m'ataquer à la rédaction des règles de création des logimecs, à la façon du chapitre de construction d'un vaisseau Varlet. Et là, j'aurais plus tard besoin de ton aide :wink:

Touche pas une virgule, c'est parfait!!!! 8)

Merci mais j'aurais à apporter quelques corrections orthographiques et grammaticales.
Je voulais interdire les possibilités que quelqu'un nous sorte le Jihad Butlérien Bis, mais l'EG02 et Issac Asimov ont été de bonnes sources pour ça. Il y a beaucoup de clins d'oeil à Asimov, mais on reste dans EG. donc pas de risque de rencontrer R. Daneel Olivaw :D

Pour les Gerries, c'est GITS Stand Alone Complex, épisode 3 8)
"Que les forces de l'Univers bénissent votre destinée".
Sachiel Qruze, Enseigne Navyborg. Spécialité Ingéniérie.
Avatar de l’utilisateur
SPQR
 
Messages: 462
Inscription: Sam 6 Jan 2007 16:21

Messagede Khrys le Lun 5 Fév 2007 22:15

SPQR a écrit:Pour les Gerries, c'est GITS Stand Alone Complex, épisode 3 8)

C'est bien se qu'il m'avait semblé... d'ailleur c'est un de mes manga de reference (le film).
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

PrécédenteSuivante

Retourner vers Questions sur Empire Galactique


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron