[Espèce] Les Panzanopèdes

C'est vivant ? c'est bizarre ? C'est là que ça se passe.

[Espèce] Les Panzanopèdes

Messagede Epstar Jdryk'll le Sam 26 Jan 2008 11:03

Les Panzanopèdes

Nombre estimé au sein de l’empire: 30.000.000.000 dont 3.000.000.000 hors de leurs planètes d’origine
Nombre de planètes peuplées par les Panzanopèdes : 11
Date de rattachement à l’empire (confédération) : année 6258
NT : 4 à l’origine NT6 aujourd’hui
Répartition de la population au sein des guildes :
Hors guilde (aventurier) : 5 % ; Prêtre : 01 % ; soldat : 02% ; marchands : 02 % ; navyborgs : 70 % ; technos : 20 %
Taille : de 1m80 à 2m00 pseudopodes déployés.
Poids : 4 kg maximum pour des individus adultes
Espérance de vie : 400 ans sans traitement
Environnement de confort : gravité de 0,74 G, Nitrox 24 % sous 0,95 bars, 29 ° Celsius, humidité 60 % ; cycle de sommeil 11 heures sur 30 heures.
Couleur d’yeux : non applicable : organes photosensibles noirs
Couleur: blanc à gris perle.
Alimentation : omnivores (plancton)
Sexualité : unisexué
Organisation : démocratie directe avec désignation de représentants
Surnom (insultant) : « les ballons »


Historique :

La planète d’origine des Panzanopèdes est un monde assez hostile : un monde rocailleux, minéral chaud où souffle à la surface des vents pouvant atteindre 300 KM/h.

La vie sur leur monde s’est développée au fond d’immenses failles géologiques de plusieurs milliers de mètres de profondeur et de plusieurs centaines de mètres de large : au fond de ces failles l’eau s’accumule en petits ruisseaux, en mares, qui disparaissent ou ressurgissent en résurgences.

Il y a là de l’eau et de la vie, même si celle-ci est très limitée en terme de diversité s’est réfugiée et développée à l’abris des vents et de l’hostilité de la surface.

Les panzanopèdes ont développé très tôt une technologie qui leur permettait d’influer sur leur environnement : Il semble que les premiers panzanopèdes possédaient des capacités de télékinésie natives qu’ils ont pour la plupart perdue au fur et à mesure qu’ils devenaient de plus en plus dépendant de la technologie.

Les panzanopèdes sont capable, à l’instar de certaines anguilles électriques de générer par frottement de plusieurs surfaces internes de l’électricité et de la conserver.
Cette électricité leur sert à l’électrolyte de l’eau comme on le verra par la suite, mais aussi à générer en association avec un pouvoir psy une vague de neutralisation qui assomme à quelques pas de distance tout être vivant.

Cette électricité leur sert aussi à moduler des impulsions ce qui est la base de leur langage.



Comportement :

La première rencontre avec les panzanopèdes fut pacifique : Ces derniers contrôlaient déjà à cette époque une dizaine de planètes florissante et apportèrent à l’empire la formidable invention qu’est le plot vertébral.

La civilisation des panzanopèdes s’appuie sur bon nombre de formecs et de logimecs commandés ou programmées. Beaucoup de machines panzanopèdes se reconnaissent par leurs pseudopodes mécaniques typiques et par l’utilisation intensive de mécanismes antigravs.

Aujourd’hui les panzanopèdes sont pleinement intégrés à l’empire et sont des membres majeurs de la guilde Navyborg. Leur influence, si elle est grande, n’est pas pour autant étouffante ; beaucoup de Panzanopèdes considèrent les structures des guildes avec beaucoup de recul.

On sait peu de chose de leur politique interne : simplement que tous leurs représentants sont des navyborgs et sont désignés parmi leurs plus prestigieux capitaines. Les dirigeants sont nommés pour une durée de 80 ans et doivent quitter l’espace pour revenir sur leur planète d’origine.

Il est à noter que dans la fédération Panzanopède la surface des planètes à été de plus en plus abandonnée aux autres races qui se voient accorder des concessions temporaires d’exploitation, les panzanopèdes ayant construit des stations spatiales de taille très importante autour de ces planètes. Ces stations leurs servent désormais d’habitat permanent.

Il semble que les panzanopèdes lorsqu’ils se rencontrent échangent volontiers des informations et pratique une sorte de fusion mentale par contact de tentacules. Cependant les Panzanopèdes peuvent parfaitement cacher à leurs semblables des informations s’ils le souhaitent.

Les Panzanopèdes sont foncièrement non violent et les rares pilotes présents dans l’armée le sont généralement comme pilote d’essaie sur des vaisseaux non armés.

Leurs prêtres pratiques un culte des ancêtres assez hermétique aux étrangers qui repose sur la croyance que chaque corps stellaire est la réincarnation d’un être vivant qui peut revenir à la vie ou la donner un jour. On trouve rarement leurs prêtres en dehors de leur monde d’origine.

Alimentation :
Les Panzanopèdes se nourrissent de phytoplancton et de zooplancton qu’ils recueillaient autrefois en filtrant à l’aide de leurs tentacules les mares peu profondes de leur monde d’origine. L’eau chargée en nutriments est pompée jusqu’à la base de leur corps, filtrée et rejetée sous pression par le même tentacule afin de soulever des nuages de vase riches en planctons.

Aujourd’hui l’industrie agro alimentaire a développé tout sorte de solutions nourrissantes qui leur sont destinées. Ces solutions en poudre ou sous forme de bocaux, si elles ne sont pas toxiques pour les humains on un goût qui rappel généralement de l’eau boueuse …


Santé :

Les Panzanopèdes pèsent tout au plus 4 kg La plus grande partie de leur volume corporel est constitué d’un ballon de sustentation remplit d’hydrogène. Ce gaz est obtenu par l’électrolyse de l’eau qu’ils aspirent via leurs tentacules. Les Panzanopèdes rejettent l’excédent d’oxygène obtenu dans leur milieu … ce qui peut conduire dans certains milieux fermés mal ventilés à une très nette augmentation du niveau de ce gaz et à des risques d’incendie.

Il est à noter qu’un panzanopède a besoin par jour de 5 à 6 litres d’eau en fonction des conditions de température. Toujours à condition de disposer de réserves d’eau il peut augmenter son volume de presque 50 % et dériver avec le vent en contrôlant ses vitesses d’Ascension verticale.

Mais le plus souvent les panzanopèdes préfèrent rester à proximité d’une paroi où leurs ventouses situées à la base de leurs tentacules leur permettent de s’accrocher et de progresser en cas de besoin.

La force physique d’un panzanopède est extrêmement limitée à l’état naturel : Tout au plus peuvent-ils transporter 4 ou 5kg sous une gravité standard.

Ils ont aussi une phobie absolue du feu : cela s’explique sans doute par l’hydrogène qui leur sert de gaz de sustentions.

Par ailleurs ils n’ont une vision que très limité : si une couronne d’organes photosensibles leur permet de percevoir ce qui se passe autour d’eux à 360°, ces « yeux » ne perçoivent ni les couleurs, ni de détails. Au-delà de ce qui pourrait être considéré comme un handicap pour une race spatienne, l’on peut noter que leur sens du touché est infiniment supérieur à celui des humains : Les ventouses des panzanopèdes sont dotées de micro cils qui leur donne une discrimination extraordinaire.

A ce titre il peut être déroutant pour un humain de visiter l’intérieur d’un vaisseau typiquement panzanopède : de couleur monochrome (souvent gris-blanc) la plupart des surfaces se distinguent par leur texture. Il en est de même pour leurs instruments de contrôle qui sont des surfaces planes hérissés de minuscules picots retractibles. C’est en parcourant ces surfaces que les panzanopèdes se font une idée de l’environnement de leur vaisseau et actionnent les commandes.

Il est quasiment impossible à un humain n’ayant pas de plot navyborg de piloter un navire panzanopède et vice versa.

Lorsqu’ils dorment les panzanopèdes tendent à replier 3 de leurs 4 tentacules au sein de leur corps et s’accrochent à une paroi verticale par le dernier tentacule.

Les panzanopèdes ne sont ni sexués male, ni femelle : trois individus qui s’unissent apportent chacun un tiers du patrimoine génétique par contact et échange avec leurs tentacules puis pondent des grappes d’œufs sous la surface de certains cours d’eau


Culte mortuaire :

Sur leur monde d’origine les Panzanopèdes laissaient le corps de leurs aînés se déshydrater avant de les entreposer dans certaines grottes situées dans les falaises.

Avec la découverte des vols spatiaux cette coutume a été supplantée par l’habitude de projeter les corps de leurs défunts vers leur soleil.

Enfin, depuis la découverte du triche lumière la majorité des Panzanopèdes dont appel à des entreprises de pompe funèbre spécialisées qui construisent des sondes varlet automatisées. Qui une fois chargées de plusieurs centaines de corps pénètrent dans le triche lumière pour en sortir sous forme de lumière et d’énergie instantanément.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Retourner vers Xéno-biologie


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron