Page 1 sur 4

Escale sur Triple Grâce

MessagePosté: Mer 25 Juin 2008 09:20
de Sémirande Chalmak
Suite de l'action ici ...

MessagePosté: Mer 25 Juin 2008 21:38
de Khrys
Il est clair que je n'ai pas le choix. Si on veut montrer patte blanche et avoir notre clientelle détendue, son bras droit doit pouvoir etre sur que la sécurité à bord sera suffisante.

Pour Lenny, je vous rappelle que l'on est pas equipé d'Hibernateurs... (n'est-ce pas?) il devra donc quitter le navire, mais restera avec l'equipage, Epstar saura quoi faire. Pour les enfants, le sejour sera suffisamment court pour qu'ils ne s'ennuient pas. Ils continueront leurs cours à l'hotel.

Pour ma part, il faut que je depose mes liasses de billets afin que vous puissiez recevoir votre prime (merci qui?), et cette somme rondelette soit en lieu sûr. Notre garde du corps de service m'accompagnera pour l'occasion.

Ensuite, Fénilara aura besoin de moi pour négocier les réparations et divers achats techniques. Je commanderais l'avitaillement par la même occasion.

une fois que tout cela sera réglé, nous devrions reprendre posséssion du Méphisto. Bien sûr, tous les mécaniciens me feront une inspection complète de celui-ci. Je vous conseille de faire un point zéro afin de remarquer au plus vite toute modification/ajout non déclaré au préalable par Triple-Grace.

MessagePosté: Mer 25 Juin 2008 23:26
de Sémirande Chalmak
[Bon, continuons ...]
Cela se passa avec une simplicité désarmante, sauf un épisode quelque peu impressionnant.

Un petit rappel : la "langue" de roche sur laquelle ils étaient posés était surplombée par la masse de l'astéroïde. Ce dernier devait faire quelques 5 km de diamètre, et était aplani par endroit, dont une grande plate-forme à l'opposé de l'endroit où ils se trouvaient. La langue de roche noire donc commença à se soulever vers le plafond, comme si on avait l'intention de les y aplatir, Méphisto compris. Il y eut exactement quatre secondes un peu angoissantes durant lesquelles certains se demandèrent vraiment ce qui se passait.

Mais le roc noir au dessus de leur tête s'effaça à son tour, dévoilant une caverne fort bien éclairée. Elle était grande mais pas gigantesque. Leur Méphisto grimpa donc dans ce hangar disons ... confortable, et fut positionné à côté d'un autre vaisseau, neuf (il ne devait pas avoir plus d'un demi siècle). C'était un joli Tabron, fort bien entretenu semblait-il, et confortablement équipé comme le laissait voir la coque totalement translucide. Il ne semblait pas armé, mais la zone "moteurs" était conséquente.

La "caverne" possédait pas mal d'outillage, mais apparemment pas ce qu'il leur fallait pour soigner leur Transistel.

Un petit comité attendait les membres de l'équipage du Méphisto, les jeunes Nads et Lé-Ni. Cinq femmes, trois hommes et deux E.T. arachnides d'une race qu'ils ne connaissaient pas. Tous se présentèrent. Ils eurent tout le temps de rassembler leurs affaires ; et furent embarqués dans un ascenseur visiblement prévu pour la marchandise, mais d'une propreté irréprochable et en excellent état lui aussi. Cet engin présentait l'immense avantage de pouvoir les prendre tous ensemble, rassurant ainsi les jeunes êtres peut-être un peu effrayés par tous ces changements.

Ils débouchèrent à ciel ouvert, sur la grande "plate-forme" qu'ils avaient aperçu tantôt. Là, à la grande joie des petits, ils furent embarqués dans des bulles à ciel ouvert, qui les menèrent par-dessus quelques hangars à une petite zone résidentielle. On les mena à un petit immeuble ma foi fort confortable.

En passant la porte se produisit un petit incident un curieux incident. Une curieuse odeur flottait dans l'atmosphère ; une odeur poivrée, forte sans être pourtant désagréable. C'est la réaction de leur guide qui fut curieuse :
- Qu'est-ce que cette odeur ? dit l'une.
- Je n'en sais rien répondit l'autre. Vérifie la clim..
- Déjà fait. intervient un des arachnides Tout est normal.

On discuta un moment, et comme l'odeur s'évaporait on abandonna.

Une jeune femme s'attarda auprès d'eux. Vous êtes libres de vous déplacer partout sauf dans les locaux techniques. Par ailleurs, trois souffleurs sont à votre disposition au cas où vous voudriez vous rendre quelque part sur Triple Grâce. Madame vous recevra bientôt. Si vous avez besoin de moi, je suis à votre disposition. Je vis dans cette hutte derrière le rideau d'arbres. On déjeunera dans une heure dans ce bâtiment là-bas. Les enfants pourront aller à l'école dès cet après-midi. Les éducs seront heureux : leurs effectifs vont doubler. Mon nom est Makzinero.

Et après une courbette, elle les laissa entre eux.

Que faites-vous ?

MessagePosté: Dim 29 Juin 2008 08:14
de Epstar Jdryk'll
Epstar avait troqué son éternel treillis aux couleurs de La TSA contre un bermuda, une chemisette aux motifs psychédéliques changeant, une paire de claquette à sustentation et ne conserva que la casquette ornée du logo de la compagnie.

Il se retourna cers Khrys, ayant jusque là gardé le silence depuis leur approche. Sans doute avait-il fait une petite sieste.

Je compte profiter de cette escale pour essayer de trouver une famille d’accueil pour un des enfants. Je vais d’abord faire ma petite enquête pour voir comment sont acceptés les « étrangers » ici.

Pour Lenny je ne sais pas trop quoi faire : il est un individu qui n’existe que par son appartenance à son groupe social. Idéalement il faudrait le ramener chez lui, chez les siens, après lui avoir fait réparer les ailes.

Mais ça ne sert à rien si les choses ne changent pas sur Rubisse.

Je reste persuadé qu’il faut dénoncer la barbarie de ce qui se passe actuellement sur cette planète. Je vais essayer de sonder les pressyborgs du coin pour essayer de les intéresser à ce qui se passe là bas.

Pour le reste je ne comprends pas trop ce que ces gens font sur le Mephisto et pourquoi il faut que nous ne soyons pas dans leurs pattes. Vérifier la sécurité à bord ?


Il haussa imperceptiblement les épaules en jetant un regard en coin à Khrys.

Mouais … passons.

Pour la prime vous me faites trois parts et trois virements distincts comme d’habitude ?


Il se frotta une seconde le menton à la recherche d’une information qui lui échappait. Il claqua des doigts.

Pendant que je me changeais j’ai entendu la retransmission de ce que racontaient les surfeurs … Qu’est ce que c’est que cette histoire d’ET sur le toit du Mephisto ? Lenny était sorti sur le toit ?

MessagePosté: Dim 29 Juin 2008 08:40
de Itzhak Abbart Daykhard
Itzhak est comme d'habitude tres attentif, les sens aux aguets il observe tout et tous.

Mais l'environnement à de quoi surprendre et encore... lui a un certain entrainement... il analyse les réactions des enfants et celles de Lenny. Sont-ils déstabilisés?

Epstar, attendez-moi un petit peu pour aller voir les Pressyborgs locaux, ça m'intéresse...

Capitaine, on y va quand vous voulez.

MessagePosté: Dim 29 Juin 2008 10:22
de Khrys
Voyant que tout ce passait convenablement et que tout le monde semblait être confortablement pris en charge. Khrys donna son aval à la suite des opérations (en espérant que les mécaniciens de Bord aient pu référencer l'état actuel du Méphisto). Que les enfants puissent intégrer une école était une bonne chose, peut être même qu'ils pourraient, le temps de cette mission, profiter d'une éducation académique, puis nous reviendrons les chercher et poursuivre notre mission de placement.

Impeccablement rangé dans sa mallette, l'argent était avec lui, prêt a être déposé dans la première banque disponible. Il fit une signe de la tête à Itzhak à propos de la mallette qu'il tenait. Celui-ci comprit immédiatement ce que contenait cette fameuse mallette...

MessagePosté: Dim 29 Juin 2008 11:03
de Epstar Jdryk'll
Khrys a écrit:... Que les enfants puissent intégrer une école était une bonne chose, peut être même qu'ils pourraient, le temps de cette mission, profiter d'une éducation académique, puis nous reviendrons les chercher et poursuivre notre mission de placement...


Une ride de contrariété creusa le front d'Epstar

Khrys, si je ne sais pas si j'ai le droit, juridique et surtout moral de les laisser ici ... Je veux dire : D'une part on a reçu un contrat, de l'argent pour les placer et d'autre part ils ont été assez trimballé de droite et d egauche pour qu'on ne les laisse pas en des mains étrangères à nouveau.

Peut être serait-il mieux que je reste avec eux non ?

MessagePosté: Dim 29 Juin 2008 17:44
de Itzhak Abbart Daykhard
Vos intentions sont louables Capitaine mais je suis forcé de me ranger à l'avis d'Epstar, évitons de les abandonner de nouveau ou il n'en sortira rien de bon. Et si nous pouvions rester une équipe intégre et solide et arrêtez de nous éparpiller ce serait bien...

Puis Itzhak se rapproche de Khrys et lui chuchote à l'oreille: pourquoi cette suggestion Capitaine? les patrons ont-ils exprimé le désir de voyager seuls?

MessagePosté: Dim 29 Juin 2008 19:23
de Sandaahr Fénilara
Sandaahr s'apprêta à suivre Khrys.

"Si je me souviens bien, nous avons été payés par l'administration de TF pour mettre les enfants en sécurité tout d'abord puis en plus leur trouver une famille non ?
...
Mais il y avait une condition non ? A cause de leur conception ... particulière, ils devaient être assez isolés ; de l'ordre de 2-3 par système.
Dans ce cas comment voulez-vous qu'on se sépare des enfants uniquement ici ? Il faudrait les confier à quelqu'un d'autre pour faire ce que nous sommes censés faire. Je ne nie pas que cela serait une charge en moins mais comme l'a dit Epstar, nous avons des engagements.

A part ça, je vous suis à la banque Commandant et je vous fait remarquer que nous ne savons toujours pas qui va payer la Trepanelle."

MessagePosté: Lun 30 Juin 2008 18:00
de Sémirande Chalmak
[A table]
L'heure passa très vite. Mademoiselle Makzinero (était-ce son nom, son prénom, un surnom ?) passa les chercher. Les enfants ... tiens, parlons un peu d'eux. Ils semblaient s'être peu à peu libérés d'une tristesse latente, processus qui avait commencé dès leur départ de TF. Ils étaient plus enjoués, une certaine vivacité les avait gagné. Même leurs gestes avaient commencé à acquérir une sureté proche de celle d'enfants de leur age. Etait-ce le stress de leur situation antérieure qui les rendait maladroit et un peu apathiques ; quand ils n'écorchaient pas vifs deux mafieux tout en grillant la cervelle de la commandante ? Toujours était-il que les mener au réfectoire fut assez coton, surtout sans les trois "mecs" du Méphisto, partis faire on se demandait bien quoi :P

Monsieur Jdryk'll et Cyclamen, aidé par "Makzinero", étaient bien en peine de guider tout le monde. Messieurs Lohnsöme et Qruze étaient assez peu présents :lol: . Quand à Sémirande ... eh bien, visiblement, elle était préoccupée. Cependant elle avait pris la main d'un petit Nad sommé Sorbier, une gynandre qui aurait pu être une ravissante petite fille si ... On aurait d'ailleurs dit que c'était l'enfant qui menait la Navyborg. Curieux.

Lenny, lui, était entré dans une de ses torpeurs juste avant le repas. Il en avait facilement pour trois bonnes heures. On le confia à l'un des mouchards du lotissement.

Une centaine de personnes attendaient au réfectoire. Ils apprirent qu'il était rare qu'il y eût autant de monde, mais que leur arrivée avait soulevé une foule d'interrogations. Manifestement, il se tramait quelque chose sur les mondes de madame Norjansk, et ses employés auraient bien aimé savoir quoi exactement.

Les Nads furent menés aux tables des enfants, où une trentaine de bambins allant de deux ans à une dizaine d'année se trouvaient déjà. Il n'y eut aucune curiosité malsaine dans la mesure où les résidents étaient aussi bigarrés que les arrivants. Des humains, des qui ne l'étaient plus tout à fait, des E.T. ... Au bout de dix minutes, c'était à la vie à la mort.

"Qui est le tuteur légal ?" fit une voix derrière messieurs Lohnsöme, Qruze et Jdryk'll "Il faut que nous ayons une conversation."