Pendant ce temps (à Veracruz)...

Où chacun vaque à ses occupations...

Re: Pendant ce temps (à Veracruz)...

Messagede Gurv Hemmedeji le Mer 7 Mar 2012 11:45

Din-Ki-Po s'inclina avec l'affabilité propre à ceux de son peuple en empochant la monécarte de Cuperno. Elle avisa le sac à dos du nouvel astro-stoppeur, qui semblait changer de forme en émettant des grognements, lui tendit une pochette de plastique remplie de petits injecteurs hypodermiques mono-dose :

"Des calmants à usage vétérinaire. Cadeau de Gorm, mais rangez ça avec vos affaires et ne lui en parlez pas. Il vous propose de le retrouver au coin des stoppeurs sur le tarmac. Il y a déjà amené votre doudoune."

Le groupe d'Êtres que Cuperno avait aperçu un peu plus tôt dans la soirée l'accueillit à bras, tentacules, palpes et autres appendices ouverts. Plusieurs humains, un karmairk, une xipéhuz au nom imprononçable et quelques autres ET dont l'espèce était inconnue de Cuperno formaient un cercle autour d'un brasero à fusion. L'ogre lui fit une place à côté de lui, le présenta à tout le monde sous le nom de "Gédéon, un ami".

Ils lui proposèrent de se familiariser avec les commandes de son engin.

Ainsi que Din-Ki-Po l'avait indiqué, sa capsule d'astro-stop était dotée d'un mini-ordinav aux capacités limitées, mais suffisantes pour faire tourner un infopilote de niveau 1. Le contrôle manuel pouvait se faire en mode optique, vocal ou en appariant son plot vertébral au système.

Le système environnemental lui assurait chaleur et air respirable pendant soixante jours. Un mini-alimenteur contenait assez de composés organiques de base pour fabriquer une ration de survie par jour pendant la même durée. Le décollage et la mise en orbite étaient assurés par une unité antigrav. Des impulseurs à plasma alimentés par un réservoir d'hydrogène métallique permettaient de se déplacer dans l'espace cislunaire de la planète de départ. La quantité de combustible était suffisante pour environ dix changements de position orbitale. L'équipement était complété par un bloc de communication à longue distance radio/laser/neutrinos, et par une unité de senseurs à longue portée.

Lorsqu'il lui sembla qu'il maîtrisait les fonctionnalités de sa doudoune, Cuperno pût rejoindre le reste des stoppeurs, et partager avec eux viande et légumes grillés à l'ancienne dans un demi-bidon de métal recyclé en barbecue, ainsi que bières et autres boissons plus ou moins alcoolisées qui sortaient à profusion, comme par magie, de cantines réfrigérées. La fête célébrait à la fois son entrée dans la communauté des astro-stoppeurs, et son départ imminent de Vonda.

Hors RolePlay :
Autre chose à voir ou à discuter avant le décollage ?
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Pendant ce temps (à Veracruz)...

Messagede Cuperno le Jeu 8 Mar 2012 01:22

Avant de rejoindre l'amical des astro-stoppeurs, Cuperno utilisa une des doses de calmant sur la forme changeante qui occupait près de la moitié du sac à dos. La "chose" était plutôt de bonne nature, mais avait la mauvaise habitude de se manifester au mauvais moment.

Il pût donc tranquillement profiter de la petite fête, quoiqu'il ne pouvait pas tout à fait oublier le passé comme le futur proche. Ce groupe de joyeux dingues était une petite bouffée de fraîcheur dans une nuit qui s'annonçait bien longue. Et puis se faire quelques amis, même modestes, par les temps qui couraient, ce n'était pas du luxe.

Il y avait aussi une question qui préoccupait Cuperno :

"Et vous leur racontez quoi au capitaine du navire quand vous montez à bord ? Vous leur montrez votre badge d'astro-stoppeur, ou vous jouez les survivants miséreux ?"

Mais Cuperno se préparait surtout à sauter dans sa capsule pour partir rapidement et sans trop réfléchir à ce qui l'attendait, prêt à passer le plus fièrement possible son brevet d'astro-stoppeur.
Avatar de l’utilisateur
Cuperno
 
Messages: 105
Inscription: Lun 15 Aoû 2011 23:45

Re: Pendant ce temps (à Veracruz)...

Messagede Gurv Hemmedeji le Ven 9 Mar 2012 01:27

Ce fut l'un des Exo-Tiques du groupe, un insectoïde répondant au nom de Krkztk (ou quelque chose comme ça) qui lui répondit de sa voix tout en chuitements et cliquetis :

"Ton badge, c'est ta doudoune, Gédéon. Selon le moment où tu es ramassé et l'état de tes réserves et de ton système de survie, parfois tu n'as pas besoin de jouer les miséreux..."

Gorm abattit l'un des battoirs qui lui servaient de main sur l'épaule de Cuperno, en un geste fraternel :

"Ne joues pas, sois toi-même lorsque tu seras ramassé, et tout se passera bien, fils !"
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Pendant ce temps (à Veracruz)...

Messagede Cuperno le Dim 11 Mar 2012 00:57

Pas tout à fait rassuré par les conseils de ses nouveaux condisciples, Cuperno décida de ne plus se poser de questions. Il était trop tard.

Profitant de son dernier repas partagé avant longtemps, Cuperno n'était pas le dernier à rendre hommage à la gastronomie des astro-stoppeurs. Ce n'est qu'une fois repus qu'il commença à préparer sérieusement sa doudoune. Dernière vérification de la capsule, rangement de tout le matériel qu'il pouvait embarquer. Il avait l'impression de passer en revue l'intégralité de sa fortune, tout se qui restait de sa vie.
C'était au propre comme au figuré un nouveau départ, et ce n'était malheureusement pas le premier.

Alors que la fête touchait à sa fin, les préparatifs terminés, Cuperno posa son sac à dos à côté de lui dans la capsule, et c'est confortablement installé qu'il dit au revoir à ses nouveaux amis, qui pour être les plus récents, n'en étaient pas moins les meilleurs.

C'est donc empli d'une profonde morosité que Cuperno entama la procédure de départ. Il allait avoir l'occasion de ressasser l'enchainement malheureux des événements qui l'avaient conduit jusqu'ici. Pour se sortir de cette analyse obsessionnel, il ne lui restait qu'à rêver du futur vaisseau qui, il l'espérait, allait le recueillir.
Avatar de l’utilisateur
Cuperno
 
Messages: 105
Inscription: Lun 15 Aoû 2011 23:45

Re: Pendant ce temps (à Veracruz)...

Messagede Gurv Hemmedeji le Dim 11 Mar 2012 12:12

L'opacité de l'enveloppe d'hyperfilament de la capsule pouvait être réglée à volonté, de la même manière que la coque d'un vaisseau Varlet. Cuperno put donc voir les grands gestes amicaux que faisaient les astro-stoppeurs pour lui dire adieu comme s'il avait reposé au creux d'une bulle de savon. Gorm Redian lui adressa un ultime clin d'oeil, puis la petite troupe s'écarta.

Le bourdonnement des répulseurs antigrav monta dans les ultrasons, et l'amibe d'argent commença à s'élever silencieusement dans l'aube violette de Vonda, grimpant de plus en plus vite vers le ciel sombre où s'accrochaient encore quelques étoiles parmi les plus brillantes de la voûte céleste.

L'infopilote projetait les lumignons des commandes de vol devant les yeux de Cuperno. L'engin fit un brusque écart pour éviter la trajectoire d'un énorme cargo de Classe III en approche finale, puis continua tranquillement son ascension. En moins de trente minutes, la capsule avait atteint la limite de l'exosphère planétaire. C'est ce moment que choisit l'ordinav pour mettre à feu les impulseurs à plasma. En regardant vers "l'arrière", Monsieur d'Eol vit la traînée pourpre de flammes de fusion s'allonger sur plusieurs kilomètres tandis que sa doudoune était injectée sur une orbite de transfert cislunaire.

Six heures plus tard, la capsule se stabilisait au point d'équigravité entre Vonda et Iaphett, l'un de ses trois satellites naturels. Le panorama était grandiose : d'un côté, la face grise et grêlée de cratères de la petite lune désolée ; de l'autre, le globe de Vonda, où dominaient le bleu des océans, le blanc immaculé des spirales nuageuses et l'ivoire rosé des inlandsis éclairés par Maxime, boule de gaz brillant d'un éclat écarlate en arrière plan.

Ne restait plus qu'à activer les senseurs et à se mettre à l'écoute sur toutes les fréquences de communication.

Et à attendre...
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Pendant ce temps (à Veracruz)...

Messagede Gurv Hemmedeji le Mer 14 Mar 2012 10:26

... Et attendre encore.

... Et encore.
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Pendant ce temps (à Veracruz)...

Messagede Cuperno le Mer 14 Mar 2012 19:20

Suspendu entre deux mondes, Cuperno commença à contempler son environnement dans l'espoir plus ou moins confus d'y trouver une réponse.
Mais la première chose qu'il identifia clairement vint du plus profond de lui-même : le vide.

Les derniers événements, tellement denses et imprévus, avaient absorbés toute son énergie et toutes ses pensées.
Il resta de longues heures à promener son regard autour de la capsule, renonçant à tout objectif pour laisser son esprit divaguer dans l'espace, incapable de discerner ou de mémoriser quoique ce soit.
Cuperno ne fit aucun effort pour se sortir de cette torpeur, qu'il aurait bien aimé voir durer jusqu'à ce qu'on vienne l'en tirer.

Mais la faim, et les mouvements de son compagnon finirent par le ramener à la réalité.
Après le vide intérieur, c'est le vide extérieur qui se manifesta violemment à sa conscience.
Il avait traversé l'espace environnant une planète habitée de nombreuses fois. Mais s'y établir, dans une capsule, pour un nombre de jours indéfini, ce n'était plus du tout la même chose.
Il voulait contempler la beauté de Vonda et de ses lunes, réfléchir à son passé et à son avenir, profiter de ce moment rare. Mais le présent, angoissant et désespérant, ne laissait aucune place au reste.

Machinalement, il nourrit un peu Gédéon, vérifia que l'anesthésiant faisait toujours effet, se demandant s'il serait contraint d'utiliser la dose de slow qu'il venait d'acheter, et essaya de trouver l'apaisement dans un sommeil aussi difficile que nécessaire.

Le début de cette aventure s'annonçait encore plus pénible qu'il ne l'avait imaginé.
Il passa les premiers jours dans une sorte de brouillard psychique noir et désagréable.
Ce n'était pas là, ni maintenant, qu'il trouverait la solution à son problème existentielle.
Dernière édition par Cuperno le Mer 14 Mar 2012 20:22, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Cuperno
 
Messages: 105
Inscription: Lun 15 Aoû 2011 23:45

Re: Pendant ce temps (à Veracruz)...

Messagede Gurv Hemmedeji le Jeu 15 Mar 2012 00:43

Cuperno a écrit:Ce n'était pas là, ni maintenant, qu'il trouverait la solution à son problème existentielle.

Et pourtant il avait tout le temps pour ça... Parce que tout ce qu'il pouvait faire, c'était...

... Attendre.

... Et attendre encore.

... Et encore.

... Et ce n'était que le début, d'accord, d'accord... (refrain connu)
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Re: Pendant ce temps (à Veracruz)...

Messagede Gurv Hemmedeji le Jeu 15 Mar 2012 10:38

"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
(Troisième Loi de l'Architecte Clarke)
Avatar de l’utilisateur
Gurv Hemmedeji
 
Messages: 907
Inscription: Ven 28 Oct 2011 12:07
Localisation: Dans les limbes du Grand Univers

Précédente

Retourner vers Prologue


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron